Le célèbre pavillon de l’Arabie saoudite rouvrira ses portes en avril

Ajouté au 22/03/2011 par SHI Lei

Le pavillon de l’Arabie Saoudite, l’un des plus populaires de l’Exposition universelle 2010 de Shanghai, rouvrira ses portes au public dès le mois prochain.

« Le réaménagement des 57 000 m² incluant le pavillon et des espaces de restauration et de loisirs dans le nouveau quartier de Pudong vient d’être terminé », a annoncé Lin Xuanquan, l’architecte en chef du domaine public responsable du site.

Le pavillon d’Arabie Saoudite, qui gardera son apparence initiale, est situé entre les rues Shangnan, Puming, Gaoke Ouest et Bocheng.

Le pavillon voisin de l’Inde a été transformé en un restaurant et le pavillon du Népal en un centre commercial. À la place du pavillon de Taiwan sera aménagé un parking de stationnement.

L’entrée, les passages piétons et les voies de bus de la zone ont été repensés. Les visiteurs feront la queue, non plus dans la rue Bocheng, mais sur la place de l’Asie.

Des numéros de cirque et autres représentations divertiront le public pendant son attente.

Lu Zengde, résidente locale, se dit très excitée par la réouverture du pavillon de l’Arabie Saoudite. « Je le visiterai sans aucun doute », dit-elle. Visiteuse assidue de l’Expo l’année dernière, elle n’avait pas eu la chance d’entrer dans le pavillon en raison des longues heures d’attente.

Des dizaines de milliers de personnes avaient attendu pendant parfois neuf heures pour visiter le pavillon et la queue avait atteint jusqu’à 4 km de long au cours des six mois qu’avait duré l’Expo.

Avec un budget de plus d’un milliard de yuans (152 millions de dollars), ce fut le pavillon étranger le plus cher de l’exposition.

Les pavillons présentés par la France, l’Espagne, l’Italie et la Russie verront leur aménagement intérieur amélioré et enrichi d’éléments culturels et techniques avant leur réouverture.

Les Axes de Communication pour le Vin en Chine

Ajouté au 22/03/2011 par SHI Lei

Quels sont les différents axes de communication pour le vin en Chine? A quelle occasion se consomme t-il le plus ? Pourquoi?

L’esprit festif

Traditionnellement en Chine les vins et spiritueux se consomment au moment des fêtes et représente un cadeau très apprécié. On consomme peu de vin chez soi, l’alcool de manière générale se partage entre ami, pour égayé les diners.On le boit en Ganbei (voir ce que c’est que le Ganbei)

Le vin est de plus en plus à la mode, et on voit apparaitre de plus en plus des superbes coffrets-cadeaux dans les hypermarchés et supermarchés au moment des différentes fêtes par exemple pour le nouvel an chinois. D’autres évènements sont aussi un moment propice pour offrir des cadeaux comme la Fête Nationale le 1er octobre, la Fête du travail 1er Mai (une semaine), la Fête de la lune (mi-octobre), ou encore la St Valentin (chinoise et occidentale).

Les importateurs distributeurs de vins en Chine réalisent environ 60% de leur chiffre d’affaires durant les périodes de fête.

Le vin et la Santé

Le vin est bon pour la santé ( avec modération bien sur). Cet argument séduit de plus en plus les habitués des banquets, officiels et hommes d’affaires. En effet, le Baijiu leur détruisant la santé, l’apparition d’un alcool qui est bon pour la santé est réjouissant pour eux. C’est ainsi que dans le vin remplace dans les banquets le Baijiu alcool traditionnel chinois.

Les chinois sont très superstitieux concernant les bienfaits de la nourriture sur le corps humain. Le fait que le vin allonge la durée de vie est un argument qui plait à toute une génération.

En effet, dans la croyance populaire chinoise la bonne nourriture aide à renforcer le corps. Il n’a jamais été prouvé que le Baijiu aidait à renforcer son estomac, alors que plusieurs études dans le monde entier ont prouvé les bienfaits du vin sur la santé.

Le vin et le Luxe

Les coffrets “Luxe” Castel en Chine pour le nouvelle an chinois

Un autre axe de communication pour le vin en Chine est bien évidement la relation Vin et produit de luxe.

Les produits Made in France sont associés directement à du luxe dans les yeux de beaucoup de consommateurs.

Les récents scandales d’alcool frelatés et contrefaits, ont renforcé davantage la confiance dans les produits importés.

le prix de beaucoup de vins français (comme les bordeaux) aussi est un positionnement luxe qui plait à une certaine classe sociale.

Les cadeaux en provenance de la France sont considérés comme luxueux et font bonne impression. Celui qui reçoit un présent se sentira honoré.

Le Romantisme

Le vin rouge est Glamour, c’est directement l’image de la France, de la classe, du romantisme. Les femmes aiment le vin rouge, par défaut elles n’aiment pas la bière(ça fait grossir)  ni le baijiu (c’est trop fort) alors il reste le vin pour garder un esprit festif.

On voit de plus en plus dans les films romantiques, le héros qui séduit sa dulcinée ils boivent du vin dans un restaurant, c’est super tendance.

Approbation d’un projet AFD de réhabilitation énergétique des bâtiments à Wuhan

Ajouté au 22/03/2011 par SHI Lei

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé le 10 mars l’attribution d’un prêt de 20 M€ à la République populaire de Chine pour la réhabilitation énergétique de bâtiments publics de la municipalité de Wuhan, capitale de la province du Hubei.

Le projet vise à limiter les émissions chinoises de gaz à effet de serre par une meilleure maîtrise des consommations d’énergie dans le bâti. Le projet propose de réhabiliter par phase 30 bâtiments administratifs appartenant à la municipalité de Wuhan, représentant une surface totale d’environ 624 000 m². Le programme de réhabilitation concernera principalement des immeubles de bureaux, mais également la bibliothèque municipale de Wuhan.

Approbation d’un projet AFD de petite hydroélectricité en zone rurale à Xiangfan – Hubei

Ajouté au 22/03/2011 par SHI Lei

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé le 2 février l’attribution d’un prêt de 21 M€ à la République populaire de Chine pour un projet de petite hydroélectricité en zone rurale à Xiangfan, dans la province de Hubei.

Le projet se compose d’un ensemble cohérent de neuf petites centrales électriques, dont sept qui devront être réhabilitées et deux à construire. Il contribue à limiter les émissions chinoises de gaz à effet de serre en générant une électricité propre et durable qui diversifie son mix énergétique.

Accident nucléaire au Japon – Information de la communauté française en Chine

Ajouté au 22/03/2011 par SHI Lei

Accident nucléaire au Japon – Information de la communauté française
Paru le : 15 mars 2011 / Dernière mise à jour : 21 mars 2011
Bulletin mis à jour le lundi 21 mars.

En ce qui concerne la situation dans la centrale électronucléaire de Fukushima, et plus généralement la situation au Japon :

* Les ressortissants français peuvent se tenir informés de la situation au Japon en consultant le site conseils aux voyageurs du ministère des affaires étrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/co…) et ceux de l’Agence de sûreté nucléaire (http://www.asn.fr/) et de l’Agence internationale de l’énergie atomique (http://www.iaea.org).

* La cellule de crise du ministère des Affaires étrangères fonctionne 24h/24 et est joignable au (33) (0)1.43.17.56.46

* L’ambassade de France en Chine suit attentivement la situation et est en contact régulier avec les autorités chinoises. Ces dernières ne font pas état, à ce stade, d’incidences sur le territoire chinois. De fait, en l’état des données actuellement disponibles, aucune mesure n’est nécessaire pour la communauté française de Chine ou les Français de passage.

L’Organisation mondiale de la santé estime en particulier qu’il n’y a pas actuellement de risque significatif pour la santé des personnes qui résident en dehors de la zone d’exclusion de 30 km autour de la centrale de Fukushima (communiqué du 16 mars).

Il est cependant recommandé à nos ressortissants :

* de suivre en toutes circonstances les consignes susceptibles d’être délivrées par les autorités chinoises,

* de se tenir informés de l’évolution de la situation et en particulier de consulter régulièrement le portail de la France en Chine. Celui-ci sera mis à jour en cas d’évolution de la situation.

La prise de pastilles d’iode n’est à recommander que dans les cas d’urgence, et avec précaution, pour les personnes qui se trouvent dans le voisinage d’une installation nucléaire. Elle n’est donc pas à recommander en l’espèce.

L’ambassade ne conseille donc pas le stockage individuel d’iode. L’absorption de pastilles d’iode n’est pas un acte anodin. Un usage inopportun peut être dangereux pour la santé.

ChinaAccess4EU – Pour une meilleure connaissance des programmes chinois de recherche et d’innovation

Ajouté au 22/03/2011 par SHI Lei

Le 31 mars 2011 aura lieu en France à Grenoble le workshop ChinaAccess4EU, destiné aux scientifiques européens intéressés par une collaboration internationale avec la Chine.
Agenda
Jeudi 31 mars
ChinaAccess4EU – Pour une meilleure connaissance des programmes chinois de recherche et d’innovation
Lieu : Grenoble, France
Adresse : Institut Albert Bonniot, Rond point de la Chantourne

L’atelier a pour but de favoriser les collaborations scientifiques entre la France et la Chine et d’améliorer la compréhension du système de recherche chinois. Les programmes scientifiques et technologiques chinois, les opportunités de collaboration, les éventuels obstacles ou encore les points de contacts en Chine feront partie des thèmes abordés.

L’évènement sera accueilli par l’Université Jospeh Fourier et aura lieu à l’Institut Albert Bonniot à Grenoble.

Francophonie 2011, dis-moi dix mots qui nous relient

Ajouté au 22/03/2011 par SHI Lei

Canton s’apprête à fêter l’édition 2011 de la Francophonie. Placée sous le signe de la solidarité, cette manifestation culturelle et festive offre aux francophones et francophiles du monde entier une occasion de célébrer ensemble la langue française.

La Fête de la francophonie est une saison culturelle festive qui a lieu chaque année dans le monde entier aux alentours du 20 mars, date anniversaire de la création de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). La Fête de la francophonie célèbre la langue française ainsi que les valeurs qu’elle promeut à travers le monde : le dialogue et l’amitié entre les peuples, la richesse et la diversité culturelles. Cette fête est ouverte, au-delà des pays et régions membres de l’OIF, à toute organisation ou personne souhaitant fêter la langue française et les valeurs de partage et de diversité culturelle. Cette année, plusieurs institutions et associations chinoises proposent également des activités autour de la langue française, autant d’occasions de rencontres et d’échanges croisés autour des valeurs francophones.
Dis-moi dix mots… de septembre à juin

L’opération nationale « Dis-moi dix mots » offre à tous les passionnés de la langue française l’occasion de jouer avec les mots en donnant libre cours à leur créativité et de manifester combien cette langue est riche d’innovation, de poésie, d’inventivité. Elle permet à chacun d’exprimer son attachement à la langue française, outil par excellence du lien social, de l’expression personnelle et de l’accès à la citoyenneté et à la culture.

Chaque année, une thématique et dix mots sont choisis en commun avec nos partenaires francophones : la Belgique, la Suisse, le Québec et l’Organisation internationale de la Francophonie (qui réunit 70 Etats dans le monde, soit plus d’un quart des pays de la planète).

Ces dix mots ont vocation à susciter l’imagination de tous ceux qui s’en emparent pour s’exprimer librement à travers différents supports de création : dix mots à dire, à écrire, à « slamer », à calligraphier, à représenter ; dix mots pour jouer, pour chanter, pour découvrir… Autant d’occasions de manifester combien la langue française est riche d’innovation, de poésie, d’inventivité…

Les participants ont toute latitude pour jouer avec ces dix mots et organiser des manifestations tout au long de l’année, tout particulièrement à l’occasion de la « Journée internationale de la Francophonie », le 20 mars.
La thématique 2010-2011 : « Dis-moi dix mots qui nous relient »

De tous les liens que nouent les hommes dans la cité, le lien de la langue est le plus fort, parce que c’est lui qui fonde le sentiment d’appartenance à une communauté. La langue participe ainsi à la cohésion sociale d’un groupe ou d’une collectivité ; c’est elle qui nous permet de « faire société ». Langue « en partage » pour tous ceux qui ont choisi de l’apprendre ou qui l’ont reçu en héritage, le français – parce qu’il est souvent en contact avec d’autres langues – est aussi une langue de partage, une invitation à s’ouvrir à un autrui ou à un ailleurs.

Les dix mots choisis avec nos partenaires de la Francophonie pour illustrer le lien de solidarité qui, grâce au partage de la langue, relie les membres d’une même communauté (étant entendu qu’un même individu peut appartenir à plusieurs communautés linguistiques à la fois) sont : « accueillant, agapes, avec, chœur, complice, cordée, fil, harmonieusement, main, réseauter ».

Best Buy annonce la fermeture de tous ses magasins en Chine

Ajouté au 22/03/2011 par SHI Lei

 

Arrivé en 2003, c’est avec regret que Best Buy annonce la fermeture de ses 9 magasins répartis sur le territoire Chinois. Selon Kal Patel, cette action résulterait d’une décision stratégique. Ses activités seront fusionnées avec celle de sa filiale Five Star Appliance, 3ème distributeur de produits électroniques avec 170 magasins en Chine. En effet, Five Star Appliance a été acheté en 2008 pour environ 360 millions d’euros suite à sa prise de participation de 180 millions d’euros en 2006. Le groupe espère recentrer sa stratégie de commerce de détail à travers le développement de Five Star Appliance, il est prévu l’ouverture de 40 à 50 magasins d’ici 2013. Dommage pour Best Buy, car il  restait l’une des seules grandes surface d’électronique et d’électroménager au style occidental (des rayons propres et organisés où le marchandage était banni), une enseigne digne de confiance.

Petite précision, le siège de Five Star Appliance est situé à Nanjing (Jiangsu), une petite ville simple et chaleureuse qui me tient particulièrement à cœu.

La Chine n’est pas affectée par les fuites de la centrale nucléaire frappée par le séisme au Japon

Ajouté au 22/03/2011 par SHI Lei

La Chine n’est pas touchées par les fuites radioactives après une autre explosion dans la centrale nucléaire de Fukushima au Japon, a annoncé mardi l’Administration nationale de la sécurité nucléaire, relevant du ministère chinois de la Protection de l’environnement.

L’administration a fait cette annonce lors d’une conférence de presse, en se basant sur les résultats de prélèvements dans l’environnement effectués mardi à 10H00.

L’explosion, qui s’est produite mardi matin dans le réacteur N°2 de la centrale, est la troisième dans la centrale endommagée suite au séisme dévastateur survenu vendredi dernier et au tsunami qui lui a succédé.

Le ministère chinois de la Protection de l’environnement a affirmé qu’il allait suivre de près la situation et intensifier la surveillance.

Le 12 mars, le ministère a commencé la surveillance des niveaux de radiation à travers le pays, et les résultats seront publiés sur son site Internet officiel.

Alain Peyrefitte : six visites d’étude en Chine

Ajouté au 22/03/2011 par SHI Lei

En envisageant globalement la situation mondiale, le général de Gaulle, homme politique hors du commun, a pris la décision de reconnaître la République populaire de Chine en 1964. La France est donc le premier pays de l’Occident à établir des relations diplomatiques avec la Chine nouvelle au niveau d’ambassadeur. C’est avec une vive émotion que nous apprécions la sympathie des partisans du général de Gaulle pour la Chine et leurs efforts pour cultiver l’amitié entre nos peuples et nations, et pour promouvoir la compréhension de la Chine. Nous notons en particulier cinq gaullistes qui ont contribué de manière remarquable au maintien de la position amicale du général de Gaulle envers la Chine, au développement des relations sino-françaises et à la compréhension entre les deux peuples.

Alain Peyrefitte, né le 26 août 1925 à Najac dans l’Aveyron, a commencé ses études supérieures à l’Institut de littérature et du droit de Montpellier, puis à l’Ecole normale supérieure de Paris et l’Ecole nationale d’administration. Le jeune Peyrefitte possédait un talent de diplomate. Dans les années 1960-70, il a été député gaulliste à l’Assemblée nationale et a assumé, sous la présidence de Charles de Gaulle, de Georges Pompidou et de Giscard d’Estaing, les fonctions de ministre de l’Éducation nationale, de l’Information, de la Culture, de la Justice et des Fonctions publiques. Il a présidé, à l’Assemblée nationale, la Commission des Affaires culturelles et sociales, et le comité des amitiés franco-chinoises.

On ne peut pas contourner son essai Quand la Chine s’éveillera…le monde tremblera pour évoquer ses liens étroits avec la Chine. Quand il conduisait une délégation d’enquête d’hôpitaux français en Chine, en juillet et août 1971, la première délégation occidentale officielle autorisée à visiter le pays, Alain Peyrefitte a été reçu avec les honneurs du gouvernement chinois. Le premier ministre Zhou Enlai a rencontré trois fois la délégation et a eu une entrevue amicale avec M. Peyrefitte. Ces conversations lui ont permis d’appréhender la grandeur d’âme de cet homme politique chinois et de raffermir sa confiance en la politique d’amitié traditionnelle du général de Gaulle envers la Chine.

Au cours d’une réunion organisée à la mémoire du Premier ministre chinois, M. Peyrefitte s’est rappelé les trois entrevues qu’il avait eues avec lui en 1971. Il s’est déclaré fortement impressionné de prime abord par les pas alertes et le visage rayonnant de sagesse du septuagénaire. Le chef du gouvernement chinois a loué le président de Gaulle pour son initiative d’établir des relations diplomatiques avec la Chine. La Chine, a-t-il dit, admire la politique étrangère indépendante du général de Gaulle dont la disparition a été si subite qu’il n’a pas pu visiter le pays, à notre vif regret. M. Zhou a également parlé de son séjour « travail-études » à Paris, et des impressions indélébiles laissées par l’hospitalité des Français, leur attitude d’égal à égal et leur amitié envers les immigrés. M. Peyrefitte s’est également souvenu de la question qu’il avait posée à son hôte chinois, avant son départ de Beijing : « J’ai entendu dire que vous travailliez dix-huit heures par jour. N’êtes-vous pas fatigué ? » Au lieu d’évoquer sa situation personnelle, le premier ministre chinois, connu pour sa modestie et sa prudence, a répondu que « l’ensemble du peuple chinois travaille inlassablement ».

Cette enquête a mené Alain Peyrefitte dans dix-huit provinces. Il a ainsi pu connaître la situation globale à la base et avoir une vue relativement objective du travail et des conditions de vie des Chinois. Il a publié en 1973 son premier ouvrage concernant la Chine, Quand la Chine s’éveillera…le monde tremblera, comme le résultat de cette enquête. Il y a présenté la révolution et l’édification menées par les communistes chinois représentés par Mao Zedong et les succès de la Chine nouvelle dans les domaines politique, économique, culturel, éducationnel, scientifique, technologique et diplomatique. Au sujet du titre, il a révélé que lorsque ses troupes expéditionnaires avançaient jusqu’à Moscou, Napoléon Bonaparte a entendu un conseiller lui proposer de s’emparer de la Chine en même temps. Napoléon a prononcé une phrase célèbre : « Quand la Chine s’éveillera, le monde tremblera. » Ce propos signifie qu’aux yeux des Français, la Chine est un lion endormi, qu’il ne faut absolument pas réveiller. Alain Peyrefitte a utilisé cette phrase, présageant l’émergence prochaine du pays. Les résultats de la réforme et de l’ouverture de la Chine ont corroboré sa prédiction. Ce livre a éveillé l’intérêt des Français pour l’ancien empire oriental et a obtenu un succès considérable : il s’est vendu à 1,8 million d’exemplaires. Ainsi, Alain Peyrefitte a gagné une position d’autorité sur questions chinoises. En 1996, il a publié La Chine s’est éveillée. Vingt ans séparent la parution de ces deux livres qui ont suscité un écho réciproque, et le public les a appréciés comme des guides de connaissance sur le pays.

En réalité, M Peyrefitte s’est intéressé à la Chine dès les années 1950. Quand il travaillait au consul général de France à Cracovie, en Pologne, le hasard a voulu qu’il tombât sur une collection de notes de voyages et d’aventures conservée par le ministre des Affaires étrangères du tsar Alexandre 1er. Il s’est intéressé tout particulièrement au « Voyage dans l’intérieur de la Chine et en Tartarie, avec la mission de Lord Macartney ». Fasciné par la réception du Lord par l’empereur Qianlong au Palais d’été de Chengde, Alain Peyrefitte a eu l’idée de présenter au public occidental la société chinoise traditionnelle, par une étude comparée des deux civilisations.

Mu par cette volonté, il a visité six fois la Chine pour effectuer des enquêtes sur place. Il s’est promené sur les principales digues parcourues par la mission de Macartney et a recueilli 120 000 pages de matériaux originaux. Il est entré dans la Cité interdite de Beijing pour lire les documents relatifs à la réception de l’envoyé diplomatique d’Angleterre par la cour des Qing. Après plusieurs années d’études, il a publié en mai 1989 un récit historique, l’Empire immobile ou le choc des mondes. Il s’est rendu encore une fois à Chengde en 1993 pour assister au séminaire sur le bicentenaire de l’arrivée des émissaires anglais en Chine. Du voyage de Macartney, il a conclu que si la Chine, l’inventeur de la boussole, du papier, de la poudre et de l’imprimerie, et l’Europe, qui a découvert l’électricité et inventé le moteur à vapeur, avaient pu communiquer et coopérer, la civilisation mondiale aurait progressé plus vite.

En novembre 2002, lors du 3e anniversaire de son décès, un buste en bronze d’Alain Peyrefitte en robe de membre de l’Académie française a été érigé sur le campus de l’Université de Wuhan, au Hubei. Le peuple chinois a ainsi rendu hommage à cet ami français et souhaité que l’amitié entre les deux peuples ne cesse de se consolider et de se développer.

« Précédent Suivant »