Visite à Wuhan et Ezhou d’une délégation du CHU de Bordeaux

Ajouté au 25/04/2011 par SHI Lei

Une délégation du CHU de Bordeaux, composée de Mme Valentin, secrétaire générale, et du Pr. Dallay, président de la commission médicale d’établissement, accompagnée du Dr. Cong Hui-Quan, chargé de mission internationale au Ministère français du travail, de l’emploi et de la santé, a été successivement reçue au Bureau de la Santé de la province du Hubei, au Bureau de la santé de la ville d’Ezhou, et à l’hôpital central d’Ezhou ; l’hôpital d’Ezhou est en effet l’un des 16 établissements pilotes désignés par le Ministère chinois de la santé pour conduire l’importante réforme hospitalière en cours.

Le Forum de Bo’ao organisera un séminaire financier en France

Ajouté au 25/04/2011 par SHI Lei

Du 14 au 16 avril, sous le thème « L’Asie pour le développement inclusif », le Forum asiatique de Bo’ao 2011 a eu lieu sur l’île de Hainan dans le sud de la Chine.

En tant que membre du Conseil du forum, l’ancien premier ministre français Jean-Pierre Raffarin y a participé. À cette occasion, il a déclaré que « le Forum Bo’ao organisera un séminaire financier en France en octobre prochain ».

Il a exprimé sa joie de voir l’internationalisation du forum. « À l’occasion de son dixième anniversaire, plus de personnalités non asiatiques participent au Forum de Bo’ao, et il connaîtra certainement un bel avenir ».

En réponse à une question sur la tricherie sur les prix de Carrefour en Chine, il a répondu : « Les entreprises françaises en Chine doivent obéir aux lois chinoises et acceptent les surveillances. Je suis convaincu que Carrefour va bien opérer ses affaires en Chine ».

Conférence du Groupe Equance

Ajouté au 25/04/2011 par SHI Lei

 

La Chambre de Commerce et d’Industrie Française en Chine, vous convie à participer à la conférence :

 

“Le Patrimoine des Français résidant en Chine et son optimisation”

Presentée par

Olivier GRENON-ANDRIEU, Président groupe Equance.
 

Jeudi 19 Mai 2011 de 17h30 à 20h30 à la CCIFC

Vous avez laissé votre patrimoine derrière vous en France,

Vous allez acquérir un patrimoine en Chine,

Il faut que les deux soient bien gérés et soient source de profits…

Comment ?
Les experts du Groupe Equance vont vous présenter comment gérer le patrimoine du point de vue des systèmes fiscaux en France et en Chine.
Programme :
1. Le patrimoine et l’expatriation.
2. Spécificités fiscales du résident/du non-résident
3. Fiscalité française / Fiscalité chinoise

INTERVENANTS:

Olivier Grenon-Andrieu, Docteur d’Etat en Droit, il a occupé depuis 1986 des postes de Direction Générale au sein d’entreprises spécialisées dans la Gestion Privée des non résidents français. Depuis 2005 Olivier Grenon-Andrieu est Président du Groupe Equance. Il intervient dans le cursus de formation de divers Master en Gestion de Patrimoine et au sein de la cellule de formation du Crédit Agricole (UAF Formation). Il anime également de très nombreuses conférences à l’étranger sur la thématique de l’optimisation juridique et fiscale des non résidents et en France sur les thématiques du départ et du retour des expatriés.

Date: Jeudi, 19 Mai 2011
Programme:  
17h30 – 18h00 : Inscription
18h00 – 20h00 : Présentation / Q&A session
20h00 – 20h30 : Cocktail
Langue : Français
Participation : Gratuit

 

Pour vous INSCRIRE à l’événement, veuillez renseigner le formulaire et l’envoyer à evenementiel-shanghai@ccifc.org :

Nom :
Prénom :
Email :
Société :
Téléphone :
Membre CCIFC : Oui / Non

Pour participer à cet événement, veuillez vous enregistrer avant le Mercredi 18 Mai à 18h00.

1000 articles sur le blog!

Ajouté au 25/04/2011 par SHI Lei

Lorsque 999 articles on été publiés sur le blog, cela fut déjà un très bon chiffre porteur, puis nous sommes arrivés à 1000, donc pour le 1001ème, il fallait fêter cela!

La communication interculturelle franco-chinoise

Ajouté au 25/04/2011 par SHI Lei

La CCIFC Chine du Sud organise une formation sur le thème de :

 

La communication interculturelle franco-chinoise au sein de mon entreprise

Vendredi 29 avril 2011

 

de 10h à 16h- Formation
de 16h à 19h- Suivie de RDV individuel

Vous être confrontés à des difficultés de communication au sein de votre entreprise, avec vos collaborateurs, clients, fournisseurs, partenaires chinois ?

Des relations se compliquent pour cause de malentendus et de mauvaise interprétation ?
Vous souhaiteriez améliorer vos méthodes de management, de négociation par une meilleure maîtrise de la culture professionnelle chinoise ?

Contenu de la formation

Cette formation a pour objectif de vous donner des clefs de compréhension de la culture chinoise, directement utilisables dans le monde des affaires.

Après une rapide présentation des caractéristiques géographiques, historiques, religieuses, politiques et économiques qui sont à la base des particularités de la culture chinoise, Mme Ajzenberg, se basera sur les cas particuliers des participants pour aborder les questions de communication interculturelle franco-chinoise.

A la suite de la formation, un rendez-vous individuel avec la formatrice pourra être plannifié de 16h à 19h afin d’approfondir certaines situations particulières et conseiller de manière plus précise selon les situation données.

Intervenante:

Renée AJZENBERG

Renée Ajzenberg, diplômée de l’université de Fudan (Shanghai), vit en Chine depuis 30 ans. Après avoir été directeur du Bureau de Représentation de la BNP à Canton pendant 8 ans, elle est aujourd’hui consultante-chercheur pluridisciplinaire sur le monde chinois. Elle anime régulièrement des conférences et des séminaires de formation interculturelle franco-chinoise en universités et auprès de la CCIFC.

Adresse:  

CCIFC Shenzhen
Room 318, 3/F, Chinese Overseas Scholars Venture Building, Hi-tech Industry Park, Nanshan district, Shenzhen | Tel : 0755 8632 9602

Date :  

Le vendredi 29 avril de 10h00 à 16h00

Langue :  

français

Tarif :  

Membres CCIFC : 1300 RMB/pers
Non-membres CCIFC : 1800 RMB/pers

– INSCRIPTION –

Merci de renvoyer le coupon d’inscription dûment rempli
avant le 26 avril 2011 à ccifc-shenzhen@ccifc.org

Je m’inscris à la formation “Communication Interculturelle” du vendredi 29 avril 2011 à Shenzhen
Nom Prenom : Entreprise:
Tel: Fonction:
E-mail:

Contact facturation :
Adresse de facturation en anglais:
Adresse de facturation en chinois:

REGISTRATION CONDITIONS : 1) Each registration needs to be confirmed by sending back this reply-coupon to the CCIFC by mail. 2) The training fees have to be paid:- by cash in RMB the same day of the training. The attendee will receive a receipt with the CCIFC official seal;- by bank transfer in RMB or Euros, before the beginning of the training. In this case, your company has to provide the CCIFC with the invoice details (Chinese and English name of the invoicing office of your company, Chinese and English address of the invoice office of your company, account number which will be used to pay the fees). The registration will not be confirmed without this document. 3) After receiving the reply-coupon and the invoice details, the CCIFC will send an invoice. Once the payment has proceed, CCIFC will deliver a fapio within 10 days. 4) A written confirmation will be sent to the person in charge of the case and at the same time the participant will receive notice to attend the training course(s) a few days before the beginning of the training session. 5) Cancellation: – Cancellation requests must be confirmed by mail.- Cancellation will be accepted if CCIFC receives notice 5 working days before the first day of the training. – Any cancellation after the deadline or absence from the training course will still be charged. No free access to the next session of the training course.

Signature et cachet de l’entreprise :

La foire de Canton

Ajouté au 25/04/2011 par SHI Lei

La plus grande foire commerciale de Chine, et du monde s’est ouverte vendredi au Parc d’exposition de la Foire d’import-export de Chine à Canton.

Adresse de la foire de canton :No.380, rue Yuejiangzhong, arrondissement de Haizhou, Guangzhou, Chine

 

Cette édition de la foire de Canton atteindra un record de 1,16 million de m2 d’espace et attirera un record de 24 415 exposants, soit 816 de plus que l’année passée.

Les acheteurs du monde entier viendront faire leurs courses.. Cette année une inquiétude concernant l’inflation en Chine et donc l’augmentation des prix. Les chaussures ont connu une augmentation de 20% par exemple du à l’augmentation des salaires dans la province du Guangdong.

 

La nouveauté cette année est le passage au numérique

le principe: lors de leur arrivée, les visiteurs recevront un badge numérique, avec lequel ils pourront scanner tous les objets visualisés. Ils recevront ensuite toutes les informations sur le produit via un portail en ligne.

.


.

Plus besoin d’appareil photo ou de trainer des tonnes et des tonnes de catalogues…enfin presque !

 

Comme d’habitude on retrouve les phases habituelles.

Étape 1 : 15 au 19 avril 2011

  • Électronique et appareils électroménagers; matériel et outils; machinerie; véhicules et pièces de rechange; matériaux de construction; éclairage et équipement; produits chimiques; et pavillon international.

Étape 2 : 23 au 27 avril 2011

  • Biens de consommation; cadeaux ; décoration intérieure.

Étape 3 : 1er au 5 mai 2011

  • Textiles et vêtements; souliers; fournitures de bureau; valises et sacs; produits récréatifs; médicaments; appareils médicaux; produits de santé; aliments; et pavillon international.

Une délégation parlementaire à Pékin dans le cadre de l’étude sur « l’Innovation à l’épreuve des peurs et des risques »

Ajouté au 25/04/2011 par SHI Lei

Dans le cadre d’une étude sur « l’Innovation à l’épreuve des peurs et des risques » lancée par l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), une délégation parlementaire conduite par M. Claude Birraux, député de Haute Savoie, président de l’OPECST et par M. Jean-Yves Le Déaut, député de Meurthe et Moselle et vice président de l’OPECST, accompagnés par M. Michel Antoine, directeur adjoint à l’Assemblée nationale, s’est rendue à Pékin du 7 avril au 9 avril.
 Ce séjour en Chine s’inscrit dans un programme de rencontres internationales. Les échanges et discussions avec les représentants des institutions chinoises en charge de l’innovation et des entreprises innovantes, des universitaires, des étudiants, viendront alimenter un rapport qui doit être présenté à l’Assemblée nationale en décembre 2011.

Chine – Entretien d’Alain Juppé avec Yu Zhengsheng, secrétaire du Comité municipal du Parti communiste de Shanghai (21.04.11)

Ajouté au 25/04/2011 par SHI Lei

Alain Juppé, ministre d’État, ministre des Affaires étrangères et européennes, s’est entretenu jeudi 21 avril 2011 avec Yu Zhengsheng, secrétaire du Comité municipal du Parti communiste de Shanghai et membre du bureau politique du Parti communiste chinois.

Le ministre d’État s’est félicité de la qualité des liens entre la France et la Chine, à nouveau illustrée par la récente visite du président de la République en Chine. Il a salué la densité des relations entre la France et Shanghai, soulignant l’importance de la présence économique française. Il a remercié M. Yu pour les efforts entrepris par la Chine pour accueillir ces entreprises, y compris les PME, et a souhaité que ceux-ci se poursuivent pour offrir un environnement d’affaires encore meilleur.

M. Yu a remercié la France pour le don du pavillon français de l’exposition universelle de 2010, et a rappelé que celui-ci ferait partie des cinq pavillons qui seront pérennisés.

Le ministre d’Etat et M. Yu ont abordé les défis communs auxquels la Chine et la France auraient à faire face, en matière d’énergie et de développement durable. Ils ont également discuté de la situation des droits de l’Homme en Chine.

La Chine se dit prête à investir davantage dans la zone Euro

Ajouté au 25/04/2011 par SHI Lei

La Chine a signalé jeudi qu’elle était prête à acheter davantage de dette auprès des Etats les plus faibles de la zone Euro, dans l’espoir de contribuer à stabiliser les finances fragiles du bloc et de protéger ses propres intérêts commerciaux.

Après avoir investi des milliards d’Euros en obligations portugaises et grecques pour diversifier ses « énormes » réserves de devises et s’écarter un peu du Dollar, la Chine envisage à présent d’en acheter plus, a dit Song Zhe, Amabassadeur de Chine auprès de l’Union Européenne.

La Chine est également en pourparlers pour investir en Espagne, y compris dans la réorganisation des banques d’épargne espagnoles en difficulté, avait annoncé précédemment le Ministère des Affaires Etrangères à Beijing.

La Chine est en effet désireuse de diversifier ses réserves en devises, qui ont atteint 3 050 milliards de Dollars US au premier trimestre, avec l’Euro comme première alternative au Dollar, qui représente près des deux-tiers de ses avoirs.

Mais Daniel Gros, un expert de la zone Euro d’un groupe de réflexion basé à Bruxelles, le Centre pour les Etudes de Politiques Européennes, pense qu’il est peu probable que la Chine achète massivement des obligations en Europe.

Les remarques du Ministère des Affaires Etrangères ont pour leur part été une confirmation de commentaires venus précédemment d’Espagne, disant que Madrid et Beijing étaient en train de discuter de possibles investissements.

Inquiète de pouvoir être à son tour prise dans la crise de la dette européenne, l’Espagne souhaite attirer des capitaux frais vers ses banques pour assurer à ses investisseurs que son système financier n’a pas besoin d’être secouru, comme l’ont été le Portugal, la Grèce et l’Irlande.

A cet effet, le Premier Ministre espagnol Jose Luis Zapatero s’est rendu la semaine dernière en Chine et à Singapour pour persuader ces pays que la dette et les banques espagnoles sont un bon investissement.

Ce voyage ne s’est cependant pas fait sans confusion, après que le fonds chinois ait réfuté les commentaires du Gouvernement espagnol qui avait dit qu’il pourrait investir 9 milliards de Dollars US en Espagne.

M. Song a de son côté mis en garde jeudi contre toute restructuration de la dette grecque, qui pourrait occasionner des pertes aux détenteurs de bons, dont la Chine, disant : « Nous espérons que les Gouvernement pourront assurer la sécurité de nos investissements ».

« L’UE est le plus important partenaire d’affaires de la Chine », a dit M. Song, ajoutant que Beijing avait intérêt à « la stabilité de l’économie européenne et à une reprise rapide après la crise », alors qu’il réitérait le soutien de son pays à l’Euro.

Soulignant le fait que la Chine a déjà acheté plusieurs milliards d’Euros de dettes gouvernementales grecques et portugaises, M. Song a ajouté : « Nous n’en sommes qu’à une phase de démarrage. Lors de la prochaine, il est possible que nous en achetions davantage ».

« Tout le monde rêve des réserves chinoises »

Les remarques de M. Song arrivent quelques jours après que l’agence de notation Standard & Poor’s ait menacé de rétrograder le classement du crédit américain.

La Chine a réagi à cette annonce en disant que les Etats-Unis se devaient de prendre des mesures responsables pour protéger les investisseurs dans leur dette.

« Dans le passé, notre portefeuille était dominé par les Bons du Trésor américain », a dit M. Song. « Le but (de la diversification) est de protéger la sécurité de nos réserves de devises ».

Mais M. Gros, du Centre pour les Etudes de Politiques Européennes, a mis en garde contre des attentes trop fortes envers un changement majeur des investissements.

« C’est toujours la même chanson », a t-il dit. « Tout le monde rêve des réserves chinoises. Ils se disent : s’ils me donnent juste dix milliards, ça suffira ».

« Mais ils ne l’ont jamais fait. Et ils ne le feront pas parce qu’ils savent que s’il y a une restructuration (de la zone Euro), ils y laisseront des plumes ».

La Grèce subit des pressions croissantes pour chercher une manière de restructurer sa dette, avec des marchés qui prennent cette hypothèse en considération et un conseiller du Gouvernement du grand argentier de la zone Euro, l’Allemagne, l’ayant décrite un peu plus tôt cette semaine comme inévitable.

Acheter de la dette européenne et afficher son intention de le faire peut aussi aider les fabricants chinois, car cela peut faire remonter la valeur de l’Euro, ce qui par contrecoup rendrait les produits chinois encore plus abordables.

La Semaine de l’Anthropologie à l’Institut français de Chine

Ajouté au 18/04/2011 par SHI Lei

1. L’EVENEMENT

 

Laurence ROULLEAU-BERGER, Désoccidentaliser la sociologie. L’Europe au miroir de la Chine, éditions de l’Aube, 2011

Cet essai de deux cent pages est très clair. Il se lit facilement et permet de comprendre les nouveaux enjeux d’une science humaine dynamique : la sociologie.

Les sept chapitres recouvrent les principales problématiques de la sociologie d’aujourd’hui : _ La nouvelle géographie du savoir _ Les conséquences des mutations économiques _ La ville et les frontières sociales _ La modernité et l’individu _ L’Etat et le conflit social _ La structure de la société moderne.
Ce livre aurait donc pu n’être qu’un manuel de sociologie en plus, à destination des étudiants de première année à l’université. Mais son originalité vient de son projet : « désoccidentaliser » la sociologie. En effet, cet ouvrage propose tant au lecteur français qu’au lecteur chinois de repenser chaque grand problème en prenant en compte à la fois son versant « occidental » (notamment français), et son versant « non-occidental » (surtout chinois).
Par conséquent, il est la preuve qu’une nouvelle époque de la vie intellectuelle est en train de s’ouvrir, avec une circulation des savoirs qui, selon les termes de l’auteur, « ne respectent pas les frontières symboliques liées à l’histoire des colonialismes scientifiques. »

Laurence Roulleau-Berger est sociologue, directeur de recherches au CNRS, Institut d’Asie orientale / Ecole normale supérieure de Lyon, diplômée de chinois à l’Inalco (Institut national de langues et civilisations orientales). Ses recherches portent sur la question urbaine, le travail et l’emploi, plus récemment sur les migrations en Chine et en Europe. Laurence Roulleau-Berger a participé au colloque d’anthropologie de Beida, avec une communication consacrée à « Désoccidentaliser la sociologie : de la Chine à l’Europe », montrant lors de cette communication que cette problématique peut s’appliquer aussi à l’anthropologie, ainsi qu’à toutes les sciences sociales et humaines.

2. L’INDISPENSABLE

 

Maurice Godelier, Au fondement des sociétés humaines. Ce que nous apprend l’anthropologie, Albin Michel, 2007, réédition Flammarion, collection Champs essais, 2010.

Ce livre est le fruit de quarante années de recherche, par l’anthropologue français le plus connu à l’étranger après Claude Lévi-Strauss, et dont le parcours a été marqué par quatre étapes majeures sur le chemin de cette conclusion fondamentale, chacune d’elles faisant ici l’objet d’un chapitre : il est des choses que l’on donne, des choses que l’on vend, et d’autres qu’il ne faut ni vendre ni donner mais garder pour les transmettre ; nulle société n’a jamais été fondée sur la famille ou la parenté ; il faut toujours plus qu’un homme et une femme pour faire un enfant ; la sexualité humaine est fondamentalement a-sociale. Un livre de référence, qui vaut aussi introduction générale à l’œuvre de Maurice Godelier. Et, surtout, un livre engagé qui veut reconstruire une connaissance partagée, capable de s’adapter à notre monde.

Ancien directeur scientifique du département des sciences de l’homme et de la société au CNRS (Centre national de la Recherche scientifique), médaillé d’or du CNRS, Maurice Godelier est directeur d’études à l’EHESS (Ecole des Hautes études en sciences sociales). Ses quatre derniers livres sont autant de classiques : La Production des grands hommes, L’Idéel et le Matériel, L’Énigme du don, Métamorphoses de la parenté.

3. AU CARREFOUR DE LA PENSEE

 

Joseph J.Lévy, entretiens avec François Laplantine, Anthropologies latérales, Liber, collection de vive voix, 2002

Cet ouvrage nous permet de comprendre l’itinéraire humain et intellectuel d’un des plus grands anthropologues de notre époque. Philosophe et anthropologue, François Laplantine a contribué au développement de l’anthropologie de la religion et de la maladie, ainsi qu’à l’ethnopsychiatrie par ses terrains en France, en Afrique et au Brésil.
Professeur de renom à l’université Lyon 2, il s’est interrogé sur les rapports entre l’ethnologie, le cinéma et l’écriture, de même que sur le métissage. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages qui explorent des champs originaux de réflexion pour l’anthropologie contemporaine, L’ethnopsychiatrie (1973), Anthropologie de la maladie (1986), Transatlantique : entre Europe et Amériques latines (1994), Je, nous et les autres (1999).

De la philosophie à l’ethnologie, de la maladie à la littérature, son parcours croise les grandes questions qu’affronte l’anthropologie et que soulève la rencontre de l’autre.

« Précédent Suivant »