Ouverture à Beijing du grand rassemblement célébrant le 90e anniversaire de la fondation du PCC

Ajouté au 01/07/2011 par SHI Lei

Un grand rassemblement célébrant le 90e anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois (PCC) s’est ouvert dans le Grand Palais du Peuple, vendredi matin dans le centre-ville de Beijing.

Wu Bangguo, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC, a déclaré l’ouverture du rassemblement et 6 000 personnes ont chanté en choeur l’hymne national.

Hu Jintao, Wu Bangguo, Wen Jiabao, Jia Qinglin, Li Changchun, Xi Jinping, Li Keqiang, He Guoqiang et Zhou Yongkang sont présents au rassemblement.

Xi Jinping, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC, a annoncé la décision de glorifier les remarquables unités de base, membres du PCC et travailleurs du Parti lors du rassemblement.

Unesco : le Paysage culturel du lac de l’Ouest de Hangzhou classé patrimoine mondial

Ajouté au 01/07/2011 par SHI Lei

Le Paysage culturel du lac de l’Ouest de Hangzhou de Chine a été inscrit vendredi dans la Liste du patrimoine mondial, à l’issue d’un examen au sein du comité du patrimoine mondial de l’Unesco, réuni à Paris.

“Nous nous félicitons de l’inscription du Paysage culturel du lac de l’Ouest de Hangzhou dans la liste du patrimoine mondial”, a déclaré Tong Mingkang, directeur adjoint de l’Administration chinoise du patrimoine culturel.

“Les autorités chinoises n’épargnera pas d’effort pour renforcer la protection et la gestion des biens du lac de l’Ouest de Hangzhou, en respectant sa valeur universelle exceptionnelle, son authenticité et intégrité, et promouvant son développement durable”, a assuré M. Tong.

Le lac de l’ouest de Hangzhou, situé dans la capitale de la province de Zhejiang (est de la Chine), fait environ 15 km de circonférence, avec une profondeur moyenne de 2,27 mètres. Entouré de montagnes et semé d’îlots, ce lac, cité par nombre d’hommes lettres dans leurs oeuvres littéraires, est témoin de plusieurs siècles d’histoire et de légendes.

Le comité du patrimoine mondial a passé en revue depuis lundi l’état de conservation de 169 biens du Patrimoine mondial, notamment les 34 sites qui figurent sur la Liste du patrimoine en péril. Il examine à partir de vendredi les candidatures des 37 sites proposés à l’inscription dans la Liste du Patrimoine mondial.
Avant les dernièrs inscriptions, la Liste du patrimoine mondial comprend 911 biens d’une “valeur universelle exceptionnelle”, dont 704 biens culturels, 180 biens naturels et 27 mixtes dispersés dans 151 Etats parties. A ce jour, la Chine compte 41 biens inscrits dans la liste du patrimoine mondial.

CHINE – La question de la double nationalité étudiée par le gouvernement

Ajouté au 01/07/2011 par SHI Lei

Petit bouleversement politique dans l’empire du milieu. La Chine s’interroge aujourd’hui sur la possibilité d’accorder la double nationalité à certains chinois résidant à l’étranger. La double nationalité n’était en effet jusque là pas reconnu par les autorités chinoises. Alors assiste-t-on à une nouvelle ouverture de la Chine?
Avec cette réforme, le gouvernement chinois espère clairement récupérer les chinois talentueux, instruits et compétents qui résident à l’étranger. Et il ne s’en cache pas : Wang Xiaochu, vice-ministre des ressources humaines, affirme que la Chine veut le retour d’une élite qui part étudier, travailler en Europe et en Amérique. Ces élites restent trop souvent à l’étranger en prenant la nationalité du pays, abandonnant de facto la nationalité chinoise.

Selon le site www.shanghaidaily.com, Wang Xiaochu affirme également que le système de la « green card » chinoise de résidence sera amélioré pour inciter les chinois de l’étranger à revenir dans leur pays natal. Toujours selon M. Wang, la question de la double-nationalité est aujourd’hui pour la Chine « un sujet compliqué et sensible, mais que le gouvernement étudie très sérieusement ».

Mais des voix s’élèvent déjà en Chine, car la mesure, présentée comme telle, paraît quelque peu injuste. Elle accorderait la double nationalité de façon très partiale à des chinois « méritants », que le gouvernement chinois aurait choisi. Beaucoup de chinois et d’étrangers saluent tout de même ce débat, qui laisse entrevoir une ouverture nouvelle de la Chine. Sans oublier que cette mesure pourrait bien entendu faciliter la vie de nombreux couples franco-chinois et autres.

Les avions civils chinois seront présentés au SIAE de Paris

Ajouté au 27/06/2011 par SHI Lei

Le premier vol du grand avion de ligne de fabrication chinoise C919 est prévu en 2014 et ce modèle sera commercialisé en 2016, selon la Société des avions commerciaux de Chine (COMAC), le constructeur aérien chinois chargé du programme des gros porteurs.

Le 49e Salon international de l’aéronautique et de l’espace (SIAE) de Paris se déroulera du 20 au 26 juin à Paris. À part la concurrence classique entre Airbus et Boeing, les avions utilisant les nouvelles énergies seront les nouvelles stars du salon. L’industrie aéronautique de Chine va également exposer ses nouvelles créations à cette occasion.

Selon l’organisateur du salon, un nombre d’exposants record d’au moins 2 100 participants se rendra à Paris. 170 avions seront présentés dans les 28 salles d’exposition. Plus de 138 000 professionnels et 200 000 visiteurs seront présents au salon.

Sur le thème de « l’intégration à la chaîne de l’industrie aéronautique mondiale », le groupe chinois, constitué de dix exposants, participera au salon. Fondé en mai 2008, la Compagnie des avions commerciaux de Chine (Comac) exposera son C919 au salon pour la première fois, avec une maquette taille réelle du cockpit et de l’avant de la cabine.

Selon l’AFP, la concurrence chinoise arrive à grands pas et devrait engranger des commandes « plus vite qu’on ne le pense », a prévenu dimanche Jim Albaugh, président de la branche aviation civile de Boeing. Le géant américain devrait selon lui décider cette année de ses projets pour son best-seller vieillissant, le moyen-courrier 737, concurrencé par l’A320 Néo.

La concurrence entre Airbus et Boeing sera encore rude. L’avionneur américain présentera pour la première fois sur le continent européen son 787 Dreamliner ainsi que le nouveau 747-8, concurrent direct de l’A380 deux ponts. Mais Airbus a de l’avance avec déjà plusieurs promesses de commandes, notamment de la part de trois compagnies indiennes, de la compagnie philippine Cebu Pacific ou encore de l’indienne GoAirlines.

En outre, les avions An-158 d’Antonov, Falcon 7X de Dassault Aviation, A400M d’Airbus Military, General Dynamics F-16C et McDonnell Douglas F-15E du Département de la défense américaine, Superjet 100 de Sukhoï et d’autres appareils militaires seront exposés au salon.

Plusieurs entreprises européennes travaillant dans l’aviation civile ont souffert de pertes graves à cause des poussières volcaniques islandaises. En même temps, l’augmentation du prix du pétrole met également le secteur sous pression. Cependant, la reprise de l’économie mondiale, en particulier la croissance du nombre de passagers, contribuera au développement de l’industrie aéronautique.

Sélection de 16 projets dans le cadre du deuxième appel à propositions du Partenariat Hubert Curien "Cai Yuanpei"

Ajouté au 27/06/2011 par SHI Lei

Dans le cadre du deuxième appel à propositions lancé en décembre 2010, 53 projets communs à la France et à la Chine ont été déposés et 41 ont été déclarés éligibles.
Outre l’excellence scientifique du projet et des équipes, le China Scholarship Council (CSC) a fixé plusieurs critères de recevabilité d’un dossier déposé par les équipes chinoises :

•âge limite des déposants inférieur à 50 ans
•enregistrement en ligne de tous les déposants chinois
•exclusion de tout participant ayant bénéficié depuis moins de 5 ans d’un soutien financier du CSC.
Sur les 41 projets éligibles, 16 nouveaux projets d’une durée de 24 mois, se rajoutant aux 21 projets en cours, ont été retenus dans le cadre de ce deuxième appel à propositions.

Rappel des grandes lignes du programme

Le Partenariat Hubert Curien (PHC) “Cai Yuanpei”, mis en œuvre suite à l’accord signé en novembre 2009 est destiné à soutenir financièrement les mobilités de projets de recherche déposés conjointement par une équipe française et une équipe chinoise et bâtis autour d’une ou plusieurs thèses de doctorat, de préférence en cotutelle.

Evaluation et sélection des projets

Les projets ont été évalués par les parties française et chinoise selon les 5 critères habituels des PHC : qualité scientifique, qualité et compétence des équipes françaises et chinoises, intérêt de la coopération et complémentarité, participation aux projets de jeunes chercheurs, de doctorants et de post doctorants. Les évaluations ont été réalisées pour la partie chinoise par un panel d’experts du CSC et pour la partie française par les experts de la Mission d’Expertise Internationale (MEI).

La ventilation thématique des 16 projets sélectionnés est la suivante :

mathématiques (2 projets), sciences de la Terre et de l’univers (1 projet), chimie (3 projets), biologie (2 projets), sciences humaines et sociales (2 projets), sciences pour l’ingénieur (1 projet), sciences et technologies de l’information et de la communication (3 projets), sciences agronomiques (2 projets).

Visite de l’Ambassadeur de France à l’Institut Pasteur de Shanghai

Ajouté au 27/06/2011 par SHI Lei

Madame l’Ambassadeur de France en Chine, Sylvie BERMANN, a visité vendredi 17 juin l’Institut Pasteur de Shanghai, accompagnée par le Professeur Arnold Munnich, conseiller du Président de la République pour la recherche biomédicale et la santé.
 
Encadrés par les responsables d’équipes scientifiques : le Pr. SUN Bing, co-directeur de l’IPS, Mme l’Ambassadeur de France Sylvie Bermann, le Pr. Arnold Munnich et le Consul général de France Emmanuel Lenain.

La visite en Eurasie de M. Hu renforce le partenariat stratégique et ouvre un nouveau chapitre pour la coopération amicale

Ajouté au 27/06/2011 par SHI Lei

La visite d’Etat du président chinois Hu Jintao au Kazakhstan, en Russie et en Ukraine a considérablement renforcé le partenariat stratégique de la Chine avec ces trois pays et a ouvert un nouveau chapitre de leur coopération amicale, a déclaré mardi le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi.

Au cours de sa tournée de neuf jours, M. Hu a également participé au sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) à Astana, capitale du Kazakhstan, et au 15e Forum économique international de St. Petersbourg, en Russie.

M. Yang a indiqué que la tournée de M. Hu en Eurasie était un succès complet, car elle avait donné une nouvelle impulsion au renforcement de la confiance mutuelle, à la consolidation de l’amitié, à l’approfondissement de l’amitié et à l’élaboration d’une carte pour les priorités futures.

NOUVEAU CHAPITRE POUR LE PARTENARIAT DE COOPERATION STRATEGIQUE SINO-RUSSE

Cette année marque le 10e anniversaire du Traité de bon voisinage, d’amitié et de coopération sino-russe. Suivant les principes et l’esprit du Traité, les deux pays ont connu un développement rapide sans précédent dans leur partenariat de coopération stratégique au cours des dix dernières années.

Lors des entretiens avec le président russe Dimitri Medvedev et le Premier ministre Vladimir Poutine, le président Hu a examiné les résultats fructueux des relations bilatérales au cours de ces dix dernières années, procédé à de profonds échanges de points de vue et abouti à un large consensus sur des importantes questions internationales et régionales d’intérêt commun, a dit M. Yang.

M. Hu a indiqué que les dix prochaines années constitueraient une période primordiale pour le développement et le rajeunissement des deux pays et offriraient des opportunités favorables pour le développement complet de leur partenariat de coopération stratégique.

M. Hu et son homologue russe ont conjointement tracé une carte pour l’avenir de la coopération pratique bilatérale dans les dix prochaines années, et proposé que le commerce bilatéral atteigne 100 milliards de dollars d’ici 2015, et 200 milliards de dollars d’ici 2020.

Ils ont également convenu d’améliorer le mécanisme de promotion des investissements, de maintenir l’augmentation des investissements mutuels, de promouvoir la coopération dans les domaines du pétrole, du gaz, de l’énergie nucléaire, du charbon, de l’électricité et des énergie nouvelles, d’explorer de nouveaux moyens de coopération dans les domaines de la science et de la technologie et de l’innovation, d’élargir l’important consensus sur la coopération régionale et d’établir un partenariat énergétique stratégique et à long terme sur la base de bénéfices mutuels.

Dans une déclaration conjointe signée par les deux chefs d’Etat sur un large éventail d’importantes questions internationales, les deux parties ont souligné la nécessité de conjuguer leurs efforts pour faire face efficacement à des défis mondiaux et menaces régionales tels que la crise financière internationale, les conflits régionaux, les désastres naturels, la prolifération des armes de destruction massive, le terrorisme et le changement climatique.

Des départements intéressés et des entreprises des deux parties ont également signé des documents de coopération dans les domaines des finances, de l’électricité, des télécommunications, des énergies renouvelables et autres.

PARTENARIAT STRATEGIQUE AVEC LE KAZAKHSTAN ET L’UKRAINE

A Astana, M. Hu s’est entretenu avec son homologue kazakh Noursoultan Nazarbaïev et le Premier ministre kazakh Karim Masimov sur les sujets régionaux et internationaux d’intérêt commun.

Les deux parties se sont accordées pour promouvoir leurs relations et se sont engagées à développer un partenariat stratégique global tout en renforçant leur coopération dans divers domaines, tels que l’économie, le commerce et la protection environnementale.

A cette fin, le président Hu a avancé une proposition en six points, mettant en relief le partenariat bilatéral dans la politique, l’économie, le commerce, la culture, la science, la technologie, la sécurité et la coopération internationale.

MM. Hu et Nazarbaïev ont publié une déclaration conjointe, soulignant que le développement du partenariat stratégique global était une priorité des politiques étrangères des deux pays.

Les deux parties se sont engagées à continuer de renforcer la confiance politique mutuelle, à établir un mécanisme de contact régulier entre les Premiers ministres des deux pays, à promouvoir la coopération pragmatique dans divers domaines, à combattre conjointement les trois “forces du mal”, à savoir le terrorisme, le séparatisme et l’extrémisme, et à maintenir les contacts et communications sur les questions clés régionales et internationales.

Durant son séjour en Ukraine, M. Hu a échangé ses points de vue avec son homologue ukrainien Viktor Ianoukovitch, le président du Parlement Volodymyr Litvine et le Premier ministre Mykola Azarov sur le futur développement des relations bilatérales.

Dans le but d’affermir les relations sino-ukrainiennes, M. Hu a présenté une proposition en quatre points, couvrant la confiance politique, la coopération économique, les échanges de peuple à peuple et culturels ainsi que la coordination sur la scène internationale.

Les chefs d’Etat chinois et ukrainien ont annoncé que les deux pays avaient décidé d’établir et de développer un partenariat stratégique, qui définit une nouvelle orientation pour les relations sino-ukrainiennes.

Les deux présidents ont partagé l’opinion que la Chine et l’Ukraine devaient progresser d’un point de vue stratégique et à long terme et considérer l’établissement du partenariat comme point de départ afin de renforcer continuellement la confiance politique et réaliser une percée dans leur coopération pragmatique.

Ils ont également promis des efforts continus pour maintenir les contacts et intensifier la coordination sur les questions régionales et internationales, afin de sauvegarder la paix et la stabilité de la région et dans le monde entier au sens large.

MM. Hu et Ianoukovitch ont signé une déclaration conjointe, revalorisant les relations amicales et les coopératives bilatérales à un partenariat stratégique.

Des départements compétents et des entreprises des deux pays ont signé des accords de coopérations dans les domaines tels que l’agriculture, l’énergie, l’électricité, la science et la technologie ainsi que l’innovation.

VISION FUTURE POUR L’OCS

Sur fond de changements profonds et complexes des situations régionale et internationale, l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) fait face à de nouvelles opportunités pour le futur développement, a indiqué M. Yang.

Lors d’un sommet de l’OCS, marquant le 10e anniversaire de son établissement, le président Hu a indiqué que “l’esprit de Shanghai”, qui approuve la confiance mutuelle, les bénéfices réciproques, l’égalité, la consultation, le respect de la diversité culturelle et la poursuite du développement commun, est devenu la valeur fondamentale de l’OCS.

M. Hu a exposé brièvement les priorités du développement de l’OCS pour la prochaine décennie : construire une région harmonieuse basée sur le bon voisinage et l’amitié, améliorer la capacité de répondre aux menaces concrètes et assurer la paix et la stabilité durables dans la région, conduire la région vers l’intégration économique et promouvoir le développement commun des pays de la région, renforcer les échanges de peuple à peuple et continuer l’amitié de génération en génération.

AVANCEMENT DES RELATIONS CHINOISES AVEC LES PAYS CONCERNES

Au cours de sa tournée en Eurasie, le président Hu s’est entretenu avec les dirigeants d’autres pays lors des occasions multilatérales et a échangé ses points de vue avec eux sur les relations entre la Chine et les pays concernés ainsi que sur des dossiers clés internationaux et régionaux d’intérêt commun, a évoqué M. Yang.

En marge du sommet de l’OCS à Astana, M. Hu a rencontré, de façon séparée, le président tadjik Emomali Rahmon et la présidente kirghize Roza Otounbaïeva, et s’est entretenu avec les dirigeants des pays participant au sommet, parvenant à de nombreux consensus avec eux sur le renforcement des contacts bilatéraux, le renforcement de la confiance politique, l’élargissement d’une coopération davantage réciproque et la promotion du développement sain et stable de l’OCS.

Au cours de son entretien avec le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, M. Hu a clarifié la position chinoise à l’égard du dossier nucléaire iranien.

M. Hu a indiqué que parvenir à une solution globale et juste au dossier nucléaire iranien par le biais du dialogue et des négociations était la façon fondamentale pour garantir le droit iranien à l’emploi pacifique de l’énergie nucléaire.

Dans la situation actuelle, l’Iran doit “réunir tous les éléments positifs susceptibles de faire avancer le processus du dialogue”, a souligné M. Hu.

M. Ahmadinejad a fait savoir que l’Iran était prêt à tenir un dialogue avec six pays concernés, à savoir les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et l’Allemagne et à résoudre le dossier nucléaire iranien à travers le dialogue et la coopération.

En marge du Forum économique international de Saint Pétersbourg, M. Hu a rencontré le président sri-lankais Mahinda Rajapakse. Les deux dirigeants ont discuté des moyens permettant d’élargir les relations bilatérales.

Les deux dirigeants ont convenu de consolider l’amitié traditionnelle entre les deux pays, élargir la coopération pragmatique et porter le partenariat de coopération à un nouveau palier.

M. Yang a fait savoir que la tournée de M. Hu en Eurasie avait établi ou relevé le partenariat chinois avec les pays dans lesquels il s’était rendu et ouvert un nouveau chapitre pour leur coopération amicale.

La Chine travaillera avec les autres pays membres de l’OCS pour adhérer à “l’esprit de Shanghai”, approfondir la confiance politique et promouvoir l’unité et la coordination, en vue de réaliser une paix durable et une prospérité commune dans la région.

La coopération sino-eurasiatique fait face à un brillant avenir

Ajouté au 27/06/2011 par SHI Lei

La visite du président chinois Hu Jintao au Kazakhstan, en Russie et en Ukraine devra promouvoir davantage les relations de coopération de la Chine avec les trois pays eurasiaques, tout en donnant une impulsion à la paix et à la sécurité régionales et internationales, et au développement et à la prospérité communs.

La tournée de neuf jours de M. Hu s’est déroulée dans le contexte du développement régulier des relations bilatérales entre la Chine et les trois pays. Elle a également marqué le 10e anniversaire de l’établissement de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) et de la signature du Traité de bon voisinage, d’amitié et de coopération sino-russe.

La visite de M. Hu a montré au monde que la Chine espère élargir sa coopération amicale avec ces pays.

Dans un discours prononcé au sommet de l’OCS à Astana, M. Hu a indiqué que l’objectif de de l’OCS dans les dix prochaines années serait de réaliser “le bon voisinage, l’amitié et le développement régional harmonieux”, de posséder “la capacité de faire face aux menaces concrètes” et de réaliser “la paix et la sécurité durables”, “l’intégration économique et le développement commun”, ainsi que “les échanges de peuple à peuple et l’amitié durable”.

La volonté chinoise d’assumer la responsabilité pour la paix, la stabilité et le développement des pays membres de l’OCS, de la région et du monde a été acclamée par les dirigeants participant à la réunion de l’organisation.

Les dirigeants de l’OCS ont convenu de désigner cette annéee l'”Année de bon voisinage et d’amitié” pour approfondir la coopération mutuellement bénéfique, assurer la paix et le développement et consolider l’amitié durable parmi les pays membres.

Les relations entre la Chine et la Russie, deux grands pays voisins, ont connu un développement sans précédent.

Au cours de la visite de M. Hu en Russie, les deux parties ont signé une déclaration conjointe sur un large éventail d’impportantes questions internationales. La déclaration exprime le désir commun des deux pays, en appelant la communauté internationale à faire face ensemble aux défis dans l’avenir, à assurer le développement socio-économique soutenu et à renforcer les échanges politiques multilatéraux et les structures juridiques.

La Chine et la Russie ont également publié une déclaration conjointe sur le 10e anniversaire de la signature du Traité d’amitié sino-russe, dans laquelle les deux parties ont convenu de “se consacrer au développement d’un partenariat de coopération stratégique complet basé sur l’égalité, la confiance mutuelle, le soutien mutuel, la prospérité commune et l’amitié durable”. Cette nouvelle déclaration suggère que la Chine et la Russie chercheront à établir des relations plus étroites et plus complètes.

Lors du séjour de M. Hu au Kazakhstan, les deux parties se sont mises d’accord pour élever les relations bilatérales à un partenariat stratégique complet. La Chine et le Kazakhstan sont “des voisins amicaux et des amis fiables”, a indiqué le principal journal kazakh Kazakhstanskaya Pravda.

La visite de M. Hu au Kazakhstan donnera une nouvelle impulsion au développement continu, régulier et complet de leurs relations bilatérales.

En Ukraine, M. Hu a signé une déclaration conjointe avec les dirigeants ukrainiens pour établir et développer un partenariat stratégique entre les deux pays. Cette visite importante, la première d’un chef d’Etat chinois en Ukraine depuis ces 10 dernières années, a renforcé la compréhension mutuelle et porté les relations bilatérales à un nouveau pallier.

Lors du 15e Forum économique international à St. Petersbourg, M. Hu a mis en exergue des points de vue de la Chine sur le règlement de principaux problèmes économiques mondiaux, en soulignant la politique à long terme de la Chine de s’en tenir à un développement pacifique, et en exprimant le souhait sincère du peuple chinois de coopérer avec d’autres pays et de parvenir à un résultat gagnant-gagnant.

Ceci a montré une nouvelle fois au monde que la Chine est activement engagée dans des discussions pour relever les défis dans le développement économique et que la Chine encourage d’autres pays à se joindre à son développement, en donnant des opportunités de coopération au monde.

Aujourd’hui, comme la région euroasiatique et l’ensemble du monde font face à de nouveaux défis et opportunités, la visite de M. Hu va promouvoir sans aucun doute le partenariat de coopération entre la Chine et les trois pays, le développement de l’OCS ainsi que la paix, la stabilité et la prospérité régionales et mondiales.

Kong Quan encourage les entreprises chinoises à renforcer la coopération internationale au SIAE de Paris

Ajouté au 27/06/2011 par SHI Lei

Wu Guanghui, directeur adjoint de la Compagnie des avions commerciaux de Chine (Comac), présente le C919 à Kong Quan.
Le 21 juin, l’ambassadeur de Chine en France M. Kong Quan s’est rendu au Bourget et a visité le 49e Salon international de l’aéronautique et de l’espace (SIAE) de Paris. Le ministre conseiller scientifique Han Jun était également présent sur place.

M. l’ambassadeur a visité le stand chinois du salon et a encouragé à cette occasion les entreprises chinoises à renforcer la coopération internationale pour élever le niveau de l’industrie aéronautique chinoise.

En outre, Kong Quan a visité les stands de Safran et Dassault, et s’est informé sur leurs réussites en matière de matériels aéronautiques et dans la création de système de vision 3D.

Le 49e Salon international de l’aéronautique et de l’espace (SIAE) de Paris est ouvert du 20 au 26 juin à Paris. Selon l’organisateur du salon, un nombre d’exposants record d’au moins 2 100 participants s’est rendu à Paris. 170 avions sont présentés dans les 28 salles d’exposition. Plus de 138 000 professionnels et 200 000 visiteurs sont présents au salon.

Rencontre entre M. Arnold MUNNICH, Conseiller du Président de la République pour la santé, et le Ministre chinois de la Santé CHEN Zhu

Ajouté au 27/06/2011 par SHI Lei

M. Arnold MUNNICH, Conseiller du Président de la République pour les questions de santé, a été reçu par le Ministre chinois de la Santé CHEN Zhu le mercredi 15 Juin 2011.
Tous deux avaient déjà eu l’occasion de se rencontrer dans les laboratoires de recherche médicale en France, ou le Ministre, hématologiste renommé, a effectué ses études doctorales et post-doctorales.

Leur échange a porté sur les réformes en cours dans nos deux pays et sur les coopérations qui lient nos appareils hospitaliers et nos laboratoires de recherche médicale. Ils se sont félicités de l’épanouissement de ces coopérations, avec des réalisations comme les filières médicales francophones, les travaux communs entre centres hospitalo-universitaires, l’Institut Pasteur de Shanghai et le futur P4 de Wuhan. Ils ont appelé à leur renforcement, notamment dans le secteur de la recherche.

Cette rencontre s’est déroulée au ministère chinois de la Santé (MOH). Le Ministre CHEN était accompagné de plusieurs hauts fonctionnaires de son département ainsi que des dirigeants de l’Académie chinoise des Sciences médicales. Le Professeur MUNNICH était accompagné par Elvire ARONICA, conseillère pour les questions sanitaires et sociales, Norbert PALUCH, Conseiller pour la science et la technologie et deux de ses collaborateurs. Sur la photo on peut voir au premier rang de gauche à droite : Elvire Aronica, Norbert Paluch, Arnold Munnich, le Ministre Chen Zhu, le Directeur général de la coopération internationale du MOH Xing Qun, le DGA de l’Académie des Sciences médicales Zeng Yixin et le DGA Science et Education du MOH Liu Dengfeng.

« Précédent Suivant »