Signature entre la France et la Chine d’une lettre d’intention sur la coopération en matière des droits d’environnement

Ajouté au 07/06/2010 par SHI Lei

Le Département de la coopération internationale du ministère de la Protection de l’environnement, l’Ambassade de la France en Chine et la Fondation française pour le droit continental (FFDC) ont signé le 3 juin à Beijing une lettre d’intention sur la coopération dans la législation environnementale.

Les trois parties se sont accordées pour créer les conditions nécessaires afin d’approfondir les études sur la rectification de la loi chinoise contre la pollution atmosphérique, sur la rédaction des lois environnementales, et sur la conception des taxes écologiques et l’élaboration des politiques de l’économie environnementale.

« Les expériences ou les leçons des pays développés pourront nous servir de références précieuses pour éviter des erreurs et mieux avancer dans le développement de l’économie chinoise », a indiqué Bie Tao, directeur adjoint du département des politiques et des lois du ministère de la Protection de l’environnement. Il s’agit de la première coopération avec la France dans le domaine, mais selon la présentation de Mme Stéphanie Balme, déléguée de la FFDC, « la France possède une expertise tout à fait particulière dans le domaine du droit de l’environnement, puisqu’elle a établi un code de l’environnement en 2000, et une chartre de l’environnement en 2004 pour l’intégrer dans la constitution. »

« La coopération entre la France et la Chine sur le plan de l’environnement a bien commencé et on s’attend à ce qu’elle continue, au travers des dialogues, de sorte qu’elle puisse contribuer à moderniser les droits chinois », a poursuivi Mme Balme qui a défendu la codification des lois comme un conseil pour le chemin à suivre dans le développement du système des lois chinoises. « Rassembler les lois, compiler les lois en nettoyant celles qui ne sont plus compatibles pour arriver à un droit exhaustif, unique, clair, et accessible pour le public, c’est un travail au-delà de l’environnement, parce que la codification des lois d’environnement n’aura pas lieu s’il n’y a pas de codification des autres lois, et qu’il n’y a pas de code de l’environnement s’il n’y a pas d’autres codes. »

De son côté, Hervé Ladsous, ambassadeur de France en Chine, a révélé que la coopération entre la Chine « en tant que grand pays émergeant » et la France, un grand pays européen, dans la législation environnementale représente un sens commun entre les dirigeants des deux pays.

« La France a un plan d’investissement de 670 millions d’euros dans l’environnement en Chine, dans les projets comme l’électrification de voies ferrées, la construction d’une grande ferme de génération éolienne à Yunnan, la plantation de forêts, etc. », a révélé l’ambassadeur pour réitérer l’importance que la France attache à la protection de l’environnement en Chine.

Quant à la conférence du climat à Cancún vers la fin de cette année, M. Hervé Ladsous a déclaré que les deux gouvernements travaillent ensemble régulièrement pour assurer le succès de la conférence, parfois sur des sujets très précis.

Découvertes archéologiques en mer de Chine méridionale

Ajouté au 07/06/2010 par SHI Lei

Après trente-cinq jours de fouilles sous-marines, une équipe d’archéologues chinois a découvert un grand nombre d’objets anciens aux environs des îles Xisha, en mer de Chine méridionale. Des porcelaines à décor bleu et blanc (qinghua) de la dynastie Yuan ont été trouvées pour la première fois dans ces eaux.

Exposition du Prix Marcel Duchamp au pavillon France

Ajouté au 07/06/2010 par SHI Lei

De la peinture à la sculpture, de la vidéo à la pièce d’art sonore, cette sélection des oeuvres des quatre nominés du Prix Marcel Duchamp 2009 fait découvrir un panorama de l’art contemporain français, souligne le commissaire de l’exposition Jean-Marc Prévost.

2020 : La Chine pourrait dépasser la France pour devenir la première destination touristique du monde

Ajouté au 07/06/2010 par SHI Lei

Selon les prévisions de l’OMT, la Chine remplacera l’Espagne pour devenir le deuxième pays d’accueil de visiteurs internationaux fin 2010, et en 2020, elle pourrait même surpasser la France et devenir la première destination touristique du monde.

Commémoration du sauvetage de vestiges culturels pendant une guerre sino-japonaise

Ajouté au 07/06/2010 par SHI Lei

Le Musée du Palais impérial de Beijing, qui est situé dans la partie continentale de la Chine, et le Musée du Palais impérial national de Taiwan organiseront une série d’événements pour commémorer le sauvetage de millions de vestiges culturels pendant la Guerre de Résistance contre le Japon entre les années 1930 et 1940.

Des experts venus des deux musées se rendront dans 11 villes et provinces en retraçant la route qu’avaient emprunté pendant la guerre les chinois chargés de protéger ces objets et de les transporter de Beijing dans un lieu sûr au Sud du pays. Leurs destinations variaient. Certains sont allés à Zhengzhou, la capitale de la province du Henan, d’autres à Xi’an dans la province du Shaanxi, à Chengdu, dans la province du Sichuan, Chongqing, Changsha, dans la province du Hunan et aussi dans la province du Guizhou.

Du 3 au 18 juin, ce groupe d’experts va rendre visite aux survivants de la guerre, rassembler des matériaux documentaires et vidéo et organiser des symposiums à ce sujet, a annoncé mercredi Li Wenru, porte-parole du Palais impérial de Beijing, lors d’une conférence de presse.

“Le succès du transport de ces précieux vestiges pendant un moment où le fascisme sévissait de façon permanente sur tout le territoire du pays, a été considéré comme un miracle à cette époque-là”, a-t-il ajouté.

“L’organisation de cette tournée permettra de mieux faire connaître cet événement aux Chinois et de célébrer la tradition nationale de l’esprit de la préservation des objets historiques”, a commenté Li Wenru.

Ce voyage intervient aussi à l’occasion du 85è anniversaire de la fondation du Palais impérial de Beijing et du 65è anniversaire de la victoire de la lutte contre l’occupation japonaise.

Pendant ce voyage, seront organisés une série de conférences, d’expositions et de documentaires, a-t-il assuré.

L’Université de Beijing a formé le plus de milliardaires

Ajouté au 07/06/2010 par SHI Lei

L’enquête a découvert que 63 milliardaires sont issus de l’Université de Beijing, avec un actif total de 139 milliards de yuans (environ 20,36 milliards de dollars).

Pékin : WiFi gratuit dans l’aéroport de la capitale dès juillet 2010

Ajouté au 07/06/2010 par SHI Lei

Dès juillet 2010, les trois terminaux de l’aéroport de la capitale seront couverts par le WiFi. Les passagers pourront en bénéficier pour surfer gratuitement sur internet durant 2 heures. Selon un responsable de l’aéroport, le déploiement du WiFi est actuellement en cours.

La Chine et l’Italie veulent développer leur coopération dans le domaine des affaires

Ajouté au 07/06/2010 par SHI Lei

La Chine et l’Italie sont à la recherche d’occasions de développer leur coopération dans le domaine des affaires comme partie de leurs efforts pour faire face à la crise financière mondiale.

Les relations entre la Chine et le Myanmar progressent (PM chinois)

Ajouté au 07/06/2010 par SHI Lei

Le Premier ministre chinois, Wen Jiabao, actuellement en visite au Myanmar, a déclaré que le consensus et les accords convenus avec le Myanmar au cours de sa visite ont marqué une étape de progression dans le développement des relations entre les deux pays.

Chine : première baisse du ratio hommes/femmes à la naissance

Ajouté au 07/06/2010 par SHI Lei

En 2009, le ratio hommes/femmes à la naissance a légèrement reculé de 1,11 point , à 119,45 garçons pour 100 filles, le premier recul en Chine depuis 2006, a déclaré jeudi Li Bin, directeur de la Commission nationale de la Population et de la Planification familiale de Chine.

La baisse de ce ratio montre un ralentissement de l’écart entre sexes, a commenté Li Bin, lors d’une réunion de travail sur la protection des droits de filles et l’écart entre sexes qui se tient à Hefei, la capitale de la province orientale de l’Anhui.

La Chine a vu ce ratio, constaté à la naissance, augmenter constamment depuis les années 1980 date où, dans certaines provinces, il avait atteint le record de 130 garçons pour 100 filles.

Les Chinois préfèrent traditionnellement un garçon à une fille, en particulier dans les zones rurales.

Li Bin appelle les autorités à continuer leurs efforts pour faire baisser ce ratio en Chine, car il est encore loin du ratio de 103 garçons pour 107 filles dans les pays industrialisés.

« Précédent Suivant »