Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?

Ajouté au 13/06/2010 par SHI Lei

Comment la crise d’endettement en Europe va-t-elle s’étendre et se développer ? L’European Central Bank (ECB) a publié le 31 mai dernier un rapport d’estimation qui indique que la crise de la dette en Europe a tendance de s’étendre petit à petit. Bref, l’évolution de la crise d’endettement peut continuer à se présenter sous les quatre aspects suivants : le premier, rétablissement de l’ordre et recouvrement de la confiance ; le deuxième, avance trébuchante et irrésolution hésitante et vacillante ; le troisième, agitation sociale qui cause de profondes blessures à la société ; et le quatrième, refus de payer les dettes et l’effondrement de l’euro. On pense en général que le deuxième aspect sera le plus probable.

Il est improbable que cette crise produise des effets sur l’économie mondiale qui l’amène à faire une nouvelle chute au fond, mais elle est défavorable aux exportations chinoises.

La crise de l’endettement de certains pays européens pourra-t-elle affecter la croissance économique de la Chine ?

Sur le plan macroéconomique, il faut d’abord voir si cette crise s’étendra aux Etats-Unis et même jusqu’au monde entier. A l’heure actuelle, le marché financier européen est confronté à d’assez grands risques. Les données établies montrent que le secteur bancaire allemand a accordé à la Grèce, à l’Espagne, au Portugal et à l’Italie des sommes énormes dont le montant s’élève à 650 milliards de dollars US. Des institutions bancaires américaines détiennent des dettes européennes dont le montant global se chiffre à quelques 1.200 milliards de dollars US. Par ailleurs, selon les statistiques établies par l’ECB, les créances douteuses contractées cette année par les banques des pays de la Zone euro sont près d’atteindre cette année 123 milliards d’euros, alors qu’il est prévu que leur montant atteindra 105 milliards d’euro l’année prochaine, ce qui montre que les Etats-Unis et l’Europe sont assis au-dessus d’un « cratère de volcan ».

Cependant, la plupart des économistes pensent que malgré le degré de gravité de la présente crise de dettes en Europe dépasse les prévisions et que les effets de suite de la crise continueront à « fermenter continuellement », toutefois comme on a pris à temps les mesures pour faire face à elle et pour la combattre, il y a peu de possibilité qu’elle pourrait produire sur l’économie mondiale des effets qui pourraient l’entraîner uns fois de plus au fond. Pourvu que le courant du redressement peu à peu de l’économie mondiale persiste et demeure inchangé, l’économie chinoise continuera alors à y profiter.

Sur le plan microéconomique, la crise des dettes en Europe est effectivement défavorable aux exportations chinoises. La baisse de l’euro entraîne la réévaluation du renminbi (monnaie chinoise) face à l’euro et avec la récession du marché européen, cela diminuera certainement les exportations chinoises vers l’Europe. Selon les statistiques établies, le volume commercial bilatéral entre la Chine et l’Europe a atteint 364,1 milliards de dollars US en 2009, dont 236,28 milliards pour les exportations chinoises en Europe, soit 19,7% du volume global des exportations chinoises. Selon les estimations de spécialistes, les exportations chinoises en Europe diminueront peut-être de 6% à 7%. Mais, même dans ce cas-là, la situation du commerce extérieur chinois ne sera pas en-dessous de celle de l’année dernière, alors qu’il est prévu que ses exportations de toute l’année connaîtront une croissance de 15% environ.

En ce qui concerne les entreprises, il y a des répercussions positives et des répercussions négatives sur elles. Compte tenu de la dévaluation de l’euro, de la baisse de la valeur des actifs européens, de la concurrence de plus en plus acharnée sur les marchés, ainsi que des difficultés d’exploitation pour les entreprises, il existe alors plus d’opportunités pour les entreprises chinoises qui désirent procéder à la fusion-acquisition d’entreprises européennes. Mais de l’autre côté, pour les entreprises chinoises installées à l’étranger, elles rencontreront dans leur exploitation encore plus de difficultés, dont financement des projets en cours d’exécution, obligation de prolonger ou de réduire le délai de réalisation, … etc.

La visite du président Hu promouvra le développement de l’OCS

Ajouté au 13/06/2010 par SHI Lei

La prochaine visite du président chinois en Ouzbékistan aidera à planifier la future direction des relations bilatérales et donnera une impulsion au développement de l’OCS, a déclaré l’ambassadeur de Chine en Ouzbékistan, Yu Hongjun.

Foxconn augmente le salaire de ses employés de Shenzhen de 66 % après une vague de suicides

Ajouté au 13/06/2010 par SHI Lei

Le géant électronique Foxconn a annoncé dimanche soir une augmentation du salaire mensuel de 66 %, à 2 000 yuans (293,3 dollars), pour ses employés des usines d’assemblage de sa base de production de Shenzhen, dans la province du Guangdong (sud). L’augmentation sera effective à partir du 1er octobre.

Taobao.com entre dans le marché du voyage

Ajouté au 13/06/2010 par SHI Lei

Faire ses achats sur Taobao, c’est quelque chose que de plus en plus d’internautes cherchent à faire, chinois comme occidentaux. Pas étonnant avec ses 1 millions de vendeurs et sa masse de produits pas cher et aux design sympathiques…

Mais le site du Groupe Alibaba ne s’arrête pas là, Chinatechnews nous apprends aujourd’hui que le géant de la vente en ligne a lancé Tao Lvyou (???? prononcer Tao Luyo-o), une entrée fracassante sur le marché du voyage d’affaire et de tourisme.

Le site propose donc de réserver des billets d’avion, des chambres d’hôtel, du service aux voyageurs jusqu’aux informations touristiques sur de nombreuses destinations. Le site permettra aussi aux utilisateurs de commenter et de noter les différents services.

La concurrence est rude dans ce domaine sur le Web chinois, pour y faire face, Taobao mise sur le service. Le site garantit que tous les institution (plus de 10.000 hôtels déjà recensés, par exemples) répondent aux obligations légales en vigueur grâce à un contrôle rigoureux, et qu’en cas de litige, Taobao dédommagera directement les clients. Les entités ayant de nombreuses notes négatives données par les utilisateurs, ou ne garantissant pas un service de bonne qualité seront renvoyés du site.

Inauguration d’Aurore, portail communautaire franco-chinois pour la science et l’université

Ajouté au 13/06/2010 par SHI Lei

JPEG - 26.7 ko

Le 21 Mai 2010 a été inauguré le portail Aurore par les services du Consulat général de France à Shanghai, au Pavillon France de l’Exposition universelle. Parmi la centaine d’invités conviés, des représentants du ministère chinois pour la science et la technologie, des académiciens chinois et français, des directeurs des relations internationales des principales universités de Shanghai et des chercheurs et scientifiques nous ont fait l’honneur d’assister à ce lancement. Dans une ambiance conviviale et chaleureuse, cette soirée a été l’occasion de présenter cette plateforme communautaire franco-chinoise pour la science et l’université, et de rassembler nos deux communautés scientifiques.

Disponible à l’adresse www.aurore-sciences.org, le portail constitue un outil privilégié pour mettre en valeur les coopérations scientifiques franco-chinoises, y compris les sciences humaines et sociales. La plateforme est non seulement une source d’informations sur l’actualité scientifique, les programmes et projets de coopérations, les bourses et les principaux événements scientifiques, mais elle incitera également les chercheurs à se contacter et à se réunir dans des groupes thématiques de travail.

Aurore s’adresse ainsi à l’ensemble de la communauté scientifique, c’est-à-dire aussi bien les chercheurs et les doctorants que les centres de recherche, les laboratoires et les universités qui chercheraient à identifier un éventuel partenaire. En outre, les services administratifs liés à l’enseignement supérieur et à la recherche y trouveront une cartographie globale des échanges scientifiques franco-chinois.

Wang Lequan: les administrations chargées de faire appliquer la loi doivent résoudre les contradictions sociales

Ajouté au 13/06/2010 par SHI Lei

Dans un communiqué publié dimanche, Wang Lequan a indiqué que la résolution des contradictions sociales, l’amélioration de la gestion sociale et la prévention de la corruption étaient la tâche principale des administrations chargées de faire appliquer la loi dans le pays.

La Chine va renforcer ses relations avec le Japon

Ajouté au 07/06/2010 par SHI Lei

“Quoi qu’il arrive dans la situation politique au Japon, la Chine travaillera toujours avec ce pays pour faire avancer le partenariat stratégique mutuellement avantageux entre les deux pays”, a souligné Ma Zhaoxu.

La Chine recherche des relations stables et à long terme avec l’Allemagne

Ajouté au 07/06/2010 par SHI Lei

En commentant la démission de M. Köhler, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Ma Zhaoxu a déclaré que la Chine espérait travailler avec l’Allemagne pour développer des relations bilatérales stables et à long terme.

Manzhouli, Ouverture Chinoise sur la Russie et l’Europe de l’Est

Ajouté au 07/06/2010 par SHI Lei

Manzhouli n’est pas un port qui vient naturellement à l’esprit lorsque l’on aborde le sujet des importations et exportations chinoises. Pourtant c’est la porte par laquelle passent 60 pour cent de l’ensemble des échanges chinois en provenance ou à destination de la Russie et du reste de l’Europe de l’Est. Il est de loin le plus grand port d’entrée de la Chine continentale, et de ses régions limitrophes, de la Russie à la Mongolie. C’est ce qui lui a valu son statut unique de « région des trois pays ».

Manzhouli, à la frontière de la ville russe de Zabaykalsk, est une zone de libre-échange, et permet aux résidents des deux côtés de la traverser sans visa. La zone comprend également une zone franche économique, ainsi qu’ une série de politiques mises en place par le gouvernement visant à stimuler les échanges transfrontaliers et cela depuis que la ville a été désignée comme un port d’entrée international en 1992. Le commerce de Manzhouli est passé du traitement des déchets d’acier, de la production d’engrais chimiques, de fruits, de légumes et de revêtements de bois, à celui du pétrole et des technologies. Les industries qui se développent dans la ville sont le reconditionnement, le stockage, la consolidation des biens, et la distribution. Le port est également le siège de plus de 200 sociétés d’importation et d’exportation.

Les lecteurs de China Briefing sont invités à participer à un événement sur l’ investissement, parrainé par le PNUD à Manzhouli le 14 et 15 Juin. Organisé par l’entremise du Greater Tumen Initiative – organisme affilié au PNUD pour la Chine, la Russie, la Mongolie et la Corée – une présentation des différentes formes d’investissement possibles au sein de cette zone frontalière (la Chine, la Russie et la Mongolie) sera faite par le gouvernement local puis une séance de rencontres et d’échanges sera organisée entre les participants et les entreprises locales. Une visite technique et touristique seront également à l’ordre du jour. L’événement sera particulièrement utile aux entreprises déjà installées ou qui souhaitent s’informer d’avantage sur cette région, sur les opportunités d’exportations entre la Chine, la Russie et la Mongolie, et avoir sur l’accès aux marchés depuis la Chine à l’Europe de l’Est.

24ème Rencontre Economique et Commerciale entre la Chine et l’UE

Ajouté au 07/06/2010 par SHI Lei

La 24e session du Comité économique et commercial de la Chine-UE s’est tenue au siège de l’Union européenne à Bruxelles le 21 mai. Le Chef du ministère chinois du Commerce Chen Deming et le commissaire européen Karel De Gucht, ont co-présidé la réunion.

Les deux parties ont clairement échangé leurs perspectives lors de la réunion et ont entretenu un dialogue approfondi sur le commerce entre la Chine-UE et les questions du développement économique mondial. En outre, les deux parties sont parvenues à un large consensus sur la poursuite du développement des négociations concernant un accord économique et commercial de 1985 entre Chine-UE, à savoir le lancement du groupe UE-Chine pour le commerce de haute technologie. Le groupe entamera des négociations sur la coopération bilatérale concernant les indications géographiques et la protection de la propriété intellectuelle, et mettra en place un groupe d’experts pour étudier la faisabilité de l’investissement mutuel et du développement économique.

“La Chine et l’UE sont d’importants partenaires économiques et commerciaux, la coopération économique et commerciale est devenue la pierre angulaire des relations Chine-UE,” a dit Chen à la conférence. ” A travers la période déterminante de la lutte contre la crise financière mondiale, Il y a eu un renforcement entre la Chine et l’Union européenne concernant la coopération économique et commerciale. Non seulement pour stimuler le développement économique des deux côtés, mais aussi pour favoriser la reprise stable et une prospérité durable de l’économie mondiale. La Chine et l’UE devrait continuer à faire des efforts conjoints pour faire jouer pleinement le mécanisme actuel et lutter contre le protectionnisme commercial pour atteindre un résultat gagnant-gagnant. ”

Karel De Gucht a également déclaré que la Chine est un important partenaire commercial de l’UE, et donc l’Union européenne apprécie hautement les relations économiques et commerciales avec la Chine. L’Union européenne va faire des efforts conjoints avec la Chine pour approfondir la coopération économique et commerciale, et créer un meilleur environnement pour le commerce, promouvoir l’investissement mutuel, et relever les défis mondiaux tels que le travail main dans la main la main pour se remettre de la crise financière mondiale.

« Précédent Suivant »