M électrise son public en Chine

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

A Pékin, Shanghai et Hong Kong, M est venu présenter sur scène Mister Mystère, son nouvel album, un disque plus sombre que les précédents. Le public est conquis.

Shanghai au diapason français

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

Cette année, avec l’exposition universelle, Shanghai est le centre du monde. Il fallait donc à cette ville une manifestation mondiale, populaire et gratuite pour finir de l’enchanter.
Les responsables du pavillon français de l’exposition ont eu l’idée d’exporter la Fête de la musique, devenue, depuis ses débuts il y a bientôt 30 ans, l’événement musical le plus répandu de la planète.

Imaginez ! Plus de 110 pays, des centaines de villes et villages fêtent, le 21 juin, la musique sous toutes ses formes. Rien qu’en France, on estime à 18000 le nombre de groupes de musique amateurs et professionnels qui se produisent le temps d’une nuit.

Pour la petite histoire, c’est un musicien américain travaillant à Radio France, Joël Cohen, qui a le premier l’idée de faire jouer de la musique aux solstices d’été et d’hiver. Maurice Fleuret, directeur de la musique et de la danse au ministère de la Culture reprend le concept et le propose à son ministre de tutelle, Jack Lang, qui lance la première édition le 21 juin 1982. Le succès est immédiat… et immense. Dès 1985, les voisins européens s’enthousiasment pour l’exemple français. En moins de quinze ans, l’événement se dissémine sur les deux hémisphères.

Le succès de la Fête de la musique tient au caractère populaire de la manifestation : la musique sort dans la rue, elle est à tout le monde et tout le monde peut en faire. Les musiciens amateurs côtoient le public, les professionnels les plus connus se produisent sur de grandes scènes, mais peuvent aussi donner des récitals dans les clubs, les bars les plus intimes. Les enfants ont le droit de sortir le soir, en pleine semaine et de jouer des fausses notes, qu’importe, le public applaudit ! Cette fête, qui se déroule lors du jour le plus long de l’année, rappelle aussi les grandes fêtes païennes de l’Europe antique, célébrant la nature ou marquant le début des moissons.

Dès le 20 juin, la ville de Shanghai s’enivrera donc de sons à travers des parcours musicaux sur plusieurs sites. Des scènes seront montées en plein air pour accueillir groupes, ensembles, chorales, professionnels ou amateurs, de toutes nationalités et de tous styles. Officiellement invités par la France, le groupe « Mademoiselle K » ainsi que celui du chanteur « M » draineront assurément les Shanghaïens amateurs de rock. Dans une perspective plus traditionnelle, la fête sera sans doute l’occasion, pour les Chinois, de raconter la légende de la découverte de la gamme chromatique sous le règne de l’empereur Hoang-Ti, il y a 2500 ans. L’empereur charge un maître de musique à la Cour d’une mission difficile : lui ramener le secret du chant de ces oiseaux qui vivent dans une région reculée et chantent comme nulle part ailleurs. Le maître de musique part immédiatement et rapporte à son retour, des mois plus tard, douze flûtes correspondant aux douze notes de la gamme…

Dialogue sur la coopération policière entre la Chine et l’Allemagne

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

La Chine et l’Allemagne ont organisé lundi à Beijing un dialogue de niveau vice-ministériel sur la coopération policière et l’application de la loi.

Le vice-ministre chinois de la Sécurité publique, Meng Hongwei, et le secrétaire d’Etat au ministère fédéral de l’Intérieur Klaus-Dieter Fritsche, ont coprésidé la seconde réunion entre les deux ministères.

“Les deux parties se sont entretenues et sont parvenues à de vastes consensus sur la lutte contre le terrorisme, le contrôle de la drogue, la lutte contre l’immigration illégale, la sécurité de l’Exposition universelle 2010 de Shanghai et la coopération de la police aérienne”, a-t-on appris d’une déclaration du ministère chinois de la Sécurité publique.

Meng Jianzhu, ministre chinois de la Sécurité publique et conseiller d’Etat, a rencontré M. Fritsche à la fin des entretiens. Il a déclaré que la Chine et l’Allemagne avaient maintenu des bonnes relations ces dernières années, avec des échanges policiers fréquents et des mécanismes de consultation efficaces.

Il a ajouté que le terrorisme était l’ennemi commun du monde entier, et que la Chine et l’Allemagne devaient faciliter la coopération entre leurs départements anti-terrorisme, avec l’étude des dossiers, la formation du personnel et la communication entre experts.

M. Fritsche a pour sa part déclaré que le ministère fédéral de l’Intérieur attachait une grande importance à la coopération sur l’application de la loi avec le ministère chinois de la Sécurité publique, et conjuguerait ses efforts avec la Chine afin de rendre la coopération plus approfondie, pragmatique et efficace.

Hausse Considérable De L’Excédent Commercial Extérieur Chinois En Mai Suite Au Boom Des Exportations

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

La Commission Chinoise de Régulation Boursière a annoncé jeudi qu’elle avait accordé en mai la licence QFI I (Qualified Foreign Institutional Investor) au groupe français OFI Asset Management, a rapporté le Dow Jones.

La Chine s’efforce de contrôler l’utilisation de baguettes jetables

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

Les gouvernements locaux vont formuler des restrictions vis à vis des compagnies produisant des baguettes jetables, indique une circulaire conjointement publiée mercredi à Beijing par le ministère du Commerce et cinq autres ministères et administrations gouvernementales.

La production, la circulation et le recyclage des baguettes jetables devront être surveillés plus strictement, souligne la circulaire.

Les restaurants doivent offrir en priorité des baguettes propres et recyclables aux clients plutôt que des baguettes jetables.

Ces dernières années, de plus en plus d’appels ont été lancés pour limiter l’utilisation des baguettes jetables.

Bien que le gouvernement n’ait jamais révélé de statistiques sur la consommation de baguettes jetables, on estime que 45 milliards de paires sont utilisées et jetées chaque année, soit l’équivalent de 25 millions d’arbres arrivés à maturité.

Ce dernier appel à la limitation des baguettes jetables fait partie de la campagne d’économie d’énergie lancée par le gouvernement ce mois-ci.

Le Conseil des Affaires d’Etat, gouvernement chinois, a lancé une campagne le 10 juin, appelant les agences gouvernementales à économiser davantage d’électricité, de pétrole et d’eau pour aider le pays à réaliser ses objectifs de réduction d’émissions.

Airbus renforce sa capacité de production après un an d’opération dans le nord de la Chine

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

L’Airbus Final Assembly Line China (FALC) à Tianjin, ville dans le nord de la Chine, projette de délivrer 48 A320 en 2012, soit près du double de sa capacité de production actuelle, a déclaré mercredi Zhao Haishan, président de cette entreprise.

“La ligne d’assemblage à Tianjin fonctionne bien, et l’entreprise est en train de réajuster sa production et de réduire les coûts de ses produits”, a-t-il indiqué.

Il a fait ces remarques à l’occasion du premier anniversaire de la livraison du premier Airbus 320 dont le montage est assuré par la FALC.

En tant que première chaîne de montage général de la compagnie Airbus établie en dehors de l’Europe, la FALC a délivré son premier A320 le 23 juin 2009. Depuis lors, elle a délivré un total de 22 A320 à sept compagnie chinoises.

“La qualité était le plus grand défi pour nous lorsque nous avons lancé le projet de la FALC”, a indiqué de son côté Laurence Barron, président de l’Airbus pour la Chine, ajoutant qu’un an après, la performance des avions livrés à Tianjin était bonne.

A propos du fonctionnement de la FALC, sa performance financière “est meilleure que prévue, avec la réduction continue des coûts, a ajouté M. Zhao.

La FALC est une co-entreprise créée par Airbus et un consortium chinois regroupant la Zone franche de Tianjin et l’entreprise chinoise Aviation Industry Corp. of China. Airbus détient 51% des actions de la FALC.

Chine : boom de l’industrie du divertissement et des médias pour les cinq ans à venir

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

L’industrie chinoise du divertissement et des médias connaîtra un essor considérable d’ici cinq ans avec un taux de croissance annuel de 12 %, dépassant de beaucoup la moyenne mondiale de 5 %, analyse le cabinet d’audit et de conseil PricewaterhouseCoopers (PwC).

Dans sa 11ème enquête mondiale sur l’industrie des loisirs et des médias, le Global Entertainment and Media Outlook 2010-2014, PwC prévoit que l’industrie du jeu vidéo en Chine pourrait enregistrer un taux de croissance annuel de 33,5 % d’ici cinq ans.

La Chine a dépassé la République de Corée (RDC) pour être le troisième plus grand marché du jeu vidéo dans le monde en 2009, avec des revenus représentant le tiers du total mondial.

Le rapport prévoit également que les revenus de la publicité en ligne en Chine pourraient presque tripler, à 8,2 milliards de dollars avant 2014, contre 2,8 milliards de dollars en 2009.

Quant à l’industrie cinématographique, la Chine a été le marché à la croissance la plus rapide avec un taux de 36,6 %, et les recettes de billetterie devraient continuer à augmenter d’ici cinq ans, indique le rapport.

Le rapport montre encore que l’industrie du divertissement et des médias des Etats-Unis était la plus rentable en 2009, avec des revenus totalisant 428 milliards de dollars. Le Japon s’est placé au deuxième rang, suivi de l’Allemagne, la Chine et le Royaume-Uni.

Prochaine visite en Chine de la ministre suisse des Affaires étrangères

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

La directrice du département fédéral suisse des Affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey, effectuera une visite officielle en Chine du 27 au 29 juin à l’invitation du ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi.

Mme Calmy-Rey est aussi membre du Conseil fédéral de la Confédération helvétique.

Les expériences européennes nécessaires dans le cadre d’une coopération Chine-Afrique en matière de réduction de la pauvreté (experts)

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

Des experts chinois et internationaux, ainsi que des chercheurs africains se sont rassemblés mardi à Beijing pour étudier l’introduction d’expériences européennes en matière de réduction de la pauvreté dans la coopération Chine-Afrique.

Durant les travaux d’un séminaire organisé par le Centre international de réduction de la pauvreté de Chine (IPRCC), sous le thème “Développement et coopération Chine-Afrique — Ce que la Chine peut apprendre des expériences occidentales”, Robert Kappel, directeur de l’Institut des études mondiales et régionales d’Allemagne, a indiqué que la Chine devait profiter des expériences occidentales pour approfondir la coopération Chine-Afrique.

Les pays européens ont commis de nombreuses erreurs dans le passé, en ce qui concerne la coopération Europe-Afrique, et la Chine souhaite éviter ce genre d’erreurs en tirant les leçons des expériences occidentales, a-t-il souligné. Selon M. Kappel, la Chine doit se fixer comme priorités la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption, l’établissement de meilleures institutions et l’amélioration de la main-oeuvre dans le cadre de la coopération avec l’Afrique.

Il a fait l’éloge des efforts déployés par la Chine au profit de l’Afrique, affirmant que “cela fournit une autre option aux Africains” et que la Chine joue un rôle croissant de locomotive pour l’économie africaine. Par ailleurs, il a appelé à la coopération tripartite Chine-Afrique-Allemagne afin de mieux aider les pays africains.

Le conseiller spécial de l’Union européenne, Graham Meadows, a indiqué que l’amélioration de la gouvernance et de l’efficacité dans la conduite des politiques constituait le “facteur X” en matière de réduction de la pauvreté de l’Afrique.

La Chine est si vaste qu’elle jouit de la diversité économique, tout comme l’Afrique, et elle est privilégiée dans le cadre de la coopération avec l’Afrique, a-t-il martelé, ajoutant que les expériences chinoises devraient être très appréciées par les pays africains dans le cadre de l’exécution de politiques de ces derniers, car la Chine et l’Afrique “parlent la même langue”.

La Chine doit tirer profit des expériences occidentales pour améliorer sa coopération avec l’Afrique, a déclaré pour sa part Wu Zhong, directeur du Centre international de réduction de la pauvreté de Chine (IPRCC), tout en souilgnant que son insitutiton constituait une plate-forme internationale visant à aider les pays africains.

La réduction de la pauvreté dans le monde nécessite une coopération mondiale, et la Chine doit collaborer étroitement avec les partenaires européens en partageant des expériences pour mieux aider les pays africains, a-t-il conclu.

Au total, une centaine d’experts et de responsables des organisations internationales ont participé au séminaire tenu au siège de l’IPRCC.

La Chine et le Vietnam vont renforcer leur coopération judiciaire

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

La Chine et le Vietnam se sont mis d’accord mardi pour multiplier les échanges judiciaires et renforcer la coopération afin d’accélérer la réforme du système judiciaire.

Un consensus a été atteint entre Zhou Yongkang, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), et Truong Hoa Binh, président de la Cour populaire suprême du Vietnam.

“La Chine s’efforce d’accélérer la réforme de son système judiciaire et de son style de travail, et elle accorde une grande importance à la formation d’un personnel judiciaire de qualité”, a indiqué Zhou Yongkang.

Selon ce dernier, la Chine est désireuse de partager ses expériences avec le Vietnam et de multiplier les échanges judiciaires bilatéraux.

Avec la croissance rapide de l’économie chinoise, les déséquilibres de développement ont amené des conflits sociaux, dont la plupart ont été réglés par des voies juridiques, a-t-il ajouté.

“Faire preuve d’égalité et de justice dans tous les cas est un grand défi pour les tribunaux”, a poursuivi Zhou Yongkang.

Cette année marque le 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Vietnam.

Truong Hoa Binh a indiqué de son côté qu’il souhaitait approfondir la coopération entre les organes judiciaires des deux pays, renforcer les échanges et la formation des personnes, et s’inspirer de la Chine pour les réformes de son système judiciaire, de la protection des droits de la propriété intellectuelle, et de l’informatisation.

Truong Hoa Binh effectue cette visite en Chine sur l’invitation de la Cour populaire suprême de Chine.

« Précédent Suivant »