Près de 30% des agriculteurs du Zhejiang ont l’intention de voyager en Europe

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

Selon une récente enquête menée dans la province du Zhejiang dans l’est de la Chine, près de 30% des agriculteurs locaux ont l’intention de voyager en Europe.

Concrètement, 26,3% des personnes interrogées désirent de voyager en Europe et 28,2% autres ont l’envie de voyager à Hong Kong, Macao et à Taiwan.

Rappelons qu’en 2009, on avait également mené une enquête selon laquelle, seulement 5% des agriculteurs avaient l’envie de voyager en Europe et 16%, à Hong Kong, Macao et à Taiwan.

Selon 40% des personnes interrogées, les achats représentaient une proportion absolue de leurs dépenses au cours du voyage, tandis que dans le passé, la nourriture et le logement occupaient un grand pourcentage des frais du voyage.

L’enquête a été effectuée par l’Institut du tourisme et de la gestion urbaine de l’Université d’Industrie et de commerce du Zhejiang. Elle a couvert des habitants ruraux de 11 cantons et bourgs de Hangzhou, Ningbo et de Zhoushan de cette province.

C’était la deuxième enquête effectuée par cet institut à ce sujet, la première ayant eu lieu en 2009. Encore trois enquêtes du même type sont prévues par cet institut.

Rencontre entre Wu Bangguo et le président du Conseil régional de Rhône-Alpes sur les liens bilatéraux

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

Le président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale de Chine Wu Bangguo, actuellement en visite en France, a eu dimanche avec le président du Conseil régional de Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne, un entretien portant notamment sur les relations et la coopération interrégionales.

Les liens entre la région Rhône-Alpes et la Chine datent depuis longtemps, et des révolutionnaires chinois d’une ancienne génération, tel que Deng Xiaoping, y ont fait leurs études, s’est rappelé M. Wu lors de la rencontre.

Il a salué la contribution de Rhône-Alpes au développement des relations sino-françaises à travers des échanges fructueux et de la coopération avec de nombreuses villes chinoises, Shanghai, Guangzhou, Wuhan et Suzhou par exemple.

“L’objectif de ma visite est de promouvoir le développement interrégional, de renforcer l’amitié entre les peuples, ainsi que d’élargir la base sociale et civile des relations entre les deux pays”, a indiqué M. Wu, ajoutant que le savoir-faire de la région Rhône-Alpes dans les domaines de gestion écologique, de protection environnementale, de conservation énergétique et de la réduction de l’émission des gaz à effet de serre, fournit une nouvelle opportunité au développement des relations bilatérales, alors que la Chine est en train de restructurer son économie, de moderniser l’industrie et de modifier son mode du développement.

M. Wu a également souhaité que les deux parties poursuivent leur coopération dans l’économie, le commerce, la science, la technologie et l’éducation, tout en renforçant les échanges sur les sujets de planification et de gestion urbaine au profit du développement durable des villes.

La visite de M. Wu contribuera au renforcement des relations entre la Chine et Rhône-Alpes, a indiqué pour sa part M. Queyranne, qui a souhaité que ce tour de France donne un nouvel élan au développement interrégional et à la coopération sino-française, et aide à attirer davantage d’investissements chinois dans la région.

M. Wu est arrivé à Lyon après sa visite à Paris, où il a été reçu par le chef d’Etat français Nicolas Sarkozy.

Changan et PSA signent un contrat pour créer une coentreprise en Chine

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

Le groupe automobile China Changan (CCAG) et le constructeur automobile français PSA Peugeot-Citroën ont signé vendredi à Paris un contrat portant sur la création d’ une coentreprise à parité en Chine, a constaté un journaliste de Xinhua.

Ce contrat a été signé par Xu Bin, président de China South Industries Group Corporation, actionnaire principal de Changan, et Philippe Varin, président du directoire de PSA, en présence de Wu Bangguo, président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN, parlement) chinoise, et de Bernard Accoyer, président de l’Assemblée nationale française.

Selon un communiqué conjoint publié par les deux groupes, la nouvelle coentreprise concentrera, dans un premier temps, ses efforts sur l’introduction en Chine de la ligne DS de la marque Citroën, ainsi que sur le lancement d’une nouvelle marque spécifique, indique un communiqué conjoint.

Le contrat prévoit que la co-entreprise pourra commercialiser des véhicules sous les autres marques des deux partenaires : Peugeot et Changan.

Basée à Shenzhen (sud de la Chine), la joint-venture aura, dans un premier temps, une capacité de production annuelle de 200.000 véhicules et moteurs qui répondront aux meilleures normes environnementales.

La coentreprise sera dotée d’un capital de 4 milliards de RMB ( environ 444,4 million d’euros), réparties à parts égales entre les deux partenaires. Le montant de l’investissement initial est de 8, 4 milliards de RMB (933,3 millions d’euros).

Le lancement du premier véhicule est prévu pour le second semestre 2012, poursuit le communiqué, ajoutant que ce projet doit être soumis à l’approbation finale par les autorités compétentes des deux pays.

“C’est une bonne nouvelle. Nous nous permettrons ainsi de fournir à nos clients chinois des produits et des services d’une meilleure qualité”, a déclaré Xu Liuping, PDG de CCAG.

“La ligne DS est un produit encourageant. D’ici cinq ans, nous travaillons vers une production annuelle de 200.000 à 300.000 véhicules”, a prédit M. Xu, ajoutant que la coentreprise développera sûrement sa propre marque dans l’avenir.

La signature du contrat est une “étape très importante” pour le développement de PSA, a déclaré Philippe Varin à Xinhua à l’issue de la signature du contrat.

“Nous avons trouvé le moyen de créer une deuxième joint-venture (en Chine) pour développer les véhicules utilitaires et puis la ligne DS de Citroën. On va pouvoir étendre notre présence en Chine sur les segments sur lequels nous ne sommes pas aujourd’hui avec notre premier partenaire”, a précisé M. Varin.

“Cette étape est encore plus importante pour le groupe (PSA), puisque que nous allons pouvoir aller plus vite et gagner la part du marché en Chine, nous avons un objectif d’aller plus vite que la croissance du marché”, a dit à Xinhua Hugues Dufour, responsable de la communication de PSA.

Avec 3,188 millions de véhicules vendus en 2009 dans le monde, PSA est le deuxième constructeur automobile européen. Il est déjà présent en Chine à travers notamment sa joint-venture avec le groupe Dongfeng Motor et son centre de recherche à Shanghai. Avec plus de 272.000 véhicules vendus en 2009, la Chine est le 2ème marché de PSA.

CCAG regroupe 21 entreprises de production automobile, ayant une capacité de produire 2,2 millions d’unités. Avec près de 1,87 million de véhicules fabriqués et vendus en 2009, il s’est classé à la 4ème place parmi les groupes automobiles chinois.

La Chine et la France souhaitent renforcer leur partenariat stratégique

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

Le président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale de Chine (APN, parlement chinois), Wu Bangguo a rencontré vendredi à l’Elysée le président français Nicolas Sarkozy, avec lequel il a abordé l’approfondissement du partenariat stratégique forgé entre les deux pays ainsi que les relations économiques et commerciales bilatérales.

Les relations sino-françaises ont connu un développement considérable depuis l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays il y a 46 ans, a rappelé M. Wu.

La Chine et la France, deux pays influents du monde, partagent des intérêts communs dans de divers domaines. Au moment où la situation internationale connaît des évolutions profondes et complexe, la Chine considère la France comme un partenaire indispensable dans les affaires internationales, avec laquelle elle souhaite fortifier le partenariat stratégique global, a souligné M. Wu.

Le mécanisme du G20, qui révèle la nécessité objective de la globalisation économique et la multipolarisation mondiale, a joué un rôle remarquable dans la gestion économique et financière pendant la période de la crise, a constaté M. Wu.

La Chine souhaite oeuvrer avec les membres du G20, y compris la France, pour concrétiser les résultats de chaque sommet dans le cadre de G20, et pour transformer ce mécanisme de réponse à la crise en mécanisme régulier de gestion économique globale, a indiqué M. Wu.

La Chine et la France ont eu des coopérations réussites dans le domaine économique et commercial dans le passé. En plus des domaines de coopération traditionnelle tels que le nucléaire civil, l’aéronautique et le transport, les deux parties possèdent un potentiel envisageable dans les domaines de nouvelles énergies, de nouveaux matériaux, des technologie à bas carbone et de l’économie “verte”, a-t-il fait remarquer. Avec les efforts des deux côtés, les relations économique et commerciale sino-françaises seront renouvelées en un nouveau partenariat économique et commercial durable.

Pour sa part, le président français Nicolas Sarkozy a affirmé que la Chine est une puissance inégligeable dans le monde d’ aujourd’hui et un partenaire stratégique important de la France.

Soulignant que la France attache une grande importance à ses relations avec la Chine, M. Sarkozy a rappelé avoir effectué déjà quatre visites après son entrée en fonction en qualité de président français.

La France, qui assumera l’année prochaine la présidence tournante du G20, souhaite accélérer l’amélioration de la structure du G20 et promouvoir la gestion économique mondiale en renforçant sa coopération avec la Chine, a ajouté le président.

M. Wu est arrivé mercredi après-midi à Paris pour une visite de sept jours en France. Il a rencontré mercredi et jeudi le Premier ministre français François Fillon, le président du Sénat français Gérard Larcher et le président de l’Assemblée nationale Bernard Accoyer. Il se rend ensuite dans des provinces françaises pour y rencontrer des représentants des milieux économiques, culturels, technologiques ainsi qu’éducatifs français.

Le séjour de Wu Bangguo en France est la première étape de sa tournée en Europe, qui doit l’emmener ensuite en Serbie et en Suisse.

Plugin Firefox pour annoter les sites chinois : Chinesepera-kun

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

Chinesepera-kun est un plugin / module pour le navigateur Firefox.

Une fois installé, vous pourrez vous rendre sur n’importe quel site en chinois et obtenir la prononciation et la définition d’un caractère ou groupe de caractère en passant la souris dessus ; une popup s’ouvrira alors.

Actuellement les définitions ne sont qu’en anglais…

La « ville sensuelle » du pavillon de la France

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

Avec 100 millions de visiteurs attendus entre le 1er mai et le 31 octobre 2010, l’exposition de Shanghai a pour objectif de devenir l’exposition universelle la plus populaire. Shanghai 2010 « Une ville meilleure, pour une vie meilleure » se déroulera sur les bords du Huang Pu, au sud du Bund et de l’ancienne concession française. Le site dédié à l’exposition couvre 5,28km² sur lesquels se déploieront pavillons étrangers, pavillons thématiques, pavillons d’entreprises, centres d’activités et de spectacles, ainsi que l’innovante zone des meilleures pratiques urbaines.

Situé dans la zone des pavillons européens, à proximité des pavillons britanniques, suisses, allemands et polonais, le pavillon de la France bénéficie d’un emplacement de 6000m² au bord du fleuve Huang Pu. Conçu par l’architecte Jacques Ferrier, il se présente comme un nouveau type de construction urbaine à la fois intelligente, respectueuse de l’environnement et établissant de nouveaux rapports entre culture et nature, urbanisme et sensualité.
La « ville sensuelle » est une association de contrastes. Elle a la forme cartésienne d’un quadrilatère, enserré d’une fine résille minérale, posée en suspens au-dessus d’un plan d’eau. Au cœur de cet écrin, se déploie un jardin à la verticale qui se démultiplie à l’infini dans les reflets de l’eau.
Le parcours du visiteur commence par le dernier étage, accessible grâce à un escalator. Composé d’un toit végétal, cet espace réunit un jardin à la française et une cascade verte qui habille les murs intérieurs du patio. Une partie de la toiture est recouverte de panneaux solaires qui assurent une certaine autonomie énergétique au bâtiment.
Tout au long de l’itinéraire, les 5 sens du visiteur sont sollicités. En descendant dans les étages inférieurs, il découvre tour à tour une anthologie de scènes urbaines extraites de célèbres films français et un théâtre de verdure.
L’architecture du pavillon France mêle équilibre et mouvement, technologie et nature, univers minéral et végétal, pour offrir l’expérience d’un paysage urbain serein et sensuel.

La relance de l’économie chinoise contribue à la reprise de l’économie globale

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

L’économie chinoise présente actuellement des signes de sortie de la crise financière globale. Selon les experts, la Chine pourrait se remettre plus vite de cette crise que d’autres pays, mais elle n’en profite aucunement, d’autant que sa croissance contribue surtout à la relance de l’économie globale.

La douane générale chinoise a constaté le 10 juin une croissance de l’importation et de l’exportation à hauteur de 57,5 % et 33,2 % respectivement, rien qu’au cours des cinq premiers mois de cette année, avec une baisse de 59,9 % de l’excédent commercial positif. Ceci démontre que la contribution de la Chine envers l’économie mondiale est plus importante que les profits qu’elle en tire, a indiqué Zhao Jinping, directeur adjoint du département des relations économiques étrangères du Centre du développement et de recherches du Conseil des affaires d’État

D’une part, les liens entre la Chine et les autres économies émergentes n’ont cessé de se renforcer, avec une croissance plus rapide de l’importation que de l’exportation chinoise due à une complémentarité relativement forte entre la Chine et ces pays. En même temps, la haute croissance de l’économie chinoise en plein coeur de la crise financière a contribué largement à la reprise de l’économie globale, a indiqué M. Zhao.

D’autre part, la croissance de l’économie chinoise a également beaucoup contribué à la croissance de l’exportation de nombreux pays développés depuis le deuxième semestre de l’année dernière.

De janvier à avril, l’exportation des États-Unis vers la Chine a augmenté de 42 %, tandis que la croissance n’a été que de 13 % dans l’autre sens. En même temps, l’exportation japonaise a également connu une forte croissance, en raison surtout des demandes venues de Chine.

Les experts estiment par ailleurs que les avoirs chinois constants en crédits publics de pays européens et des États-Unis constituent également une grande contribution à la reprise de l’économie mondiale.

Selon M. Zhao, l’acquisition par la Chine de crédits gouvernementaux de pays européens et des États unis en contrepartie de ses réserves en devises contribue à la stabilité du marché financier, à éviter l’aggravation de la crise financière, et à la croissance des investissements dans les pays concernés.

Les statiques du Département américain du Trésor ont révélé un total de 900,2 milliards d’USD pour les avoirs chinois en crédits publics américains à la fin du mois d’avril, et ont constaté que la Chine reste le plus grand pays créancier des États-Unis. « Malgré la crise financière, la Chine n’a pas diminué ses avoirs en obligations publiques américaines, ceci a beaucoup contribué à la stabilité et au rétablissement de la confiance du marché financier global. »

Chine : découverte d’un nouveau général en terre cuite au Shaanxi

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

Un général et plus de 120 guerriers en terre cuite ont été découvert lors de la troisième fouille archéologique qui avait commencé le 13 juin 2009 dans la province du Shaanxi (nord-ouest), ont annoncé lundi des archéologues.

Chine : reboisement de 4,9 millions d’hectares de forêts jusqu’à mi-juin 2010

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

La Chine a reboisé 74,04 millions de mu (4,9 millions d’hectares) de forêts à mi-juin 2010, soit 83,38% de l’objectif de reboisement pour toute l’année, a annoncé Wang Zhuxiong, responsable en charge de l’afforestation du Bureau national des Forêts de Chine, lors d’une conférence de presse lundi à Beijing.

Au total 52,48 millions de mu de reboisement étaient réalisés par des plantations de main d’homme, 809 000 mu par le lâcher de graines par avion et 20,76 millions de mu par le reboisement naturel. Et 2,15 milliards d’arbres ont été plantés par des volontaires entre le début de l’année et mi-juin, a précisé Wang Zhuxiong.

Depuis la première campagne de reboisement nationale lancée par le gouvernement chinois en 1981, plus de 56 milliards d’arbres ont été plantés par des volontaires à travers le pays, a annoncé le Bureau national des Forêts en mars.

En 2009, les volontaires chinois ont planté 2,48 milliards d’arbres pour contribuer à 88,27 millions de mu de terres reboisées, selon le bureau.

La soie française à l’Expo signée Tassinari & Chatel !

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

La soie Lyonnaise, c’est environ 500 ans d’Histoire ! C’est en effet en 1536 que la première Fabrique de soie Lyonnaise voit le jour à l’initiative d’Étienne Turquet et Barthélemy Naris, deux artisans négociants.

50 ans plus tard, elle se hisse à l’érigée de son histoire en concurrençant les soieries Italiennes avant de devenir le cœur de la soie sous le règne de Louis XIV.

C’est ensuite en 1680 que la société Tassinari & Chatel est fondée à Lyon dont la réputation se répandra dans toute l’Europe au cours du XIXème et XXème siècle.

Partenaire du pavillon France et du pavillon Rhône-Alpes en 2010, cette société Lyonnaise spécialiste de la soierie d’ameublement haut de gamme a été retenue pour habiller les rideaux du salon VIP et du restaurant École Institut Paul Bocuse au dernier étage du pavillon régional.

Tassinari & Chatel c’est 330 ans d’histoire avec un savoir-faire à la française unique. Son premier atout : sa capacité à développer des techniques innovantes dans l’art du tissage tout en gardant la maîtrise des techniques ancestrales des métiers à tisser à bras dont la qualité de conception reste inégalée grâce au talent des Canuts.

Seulement une question de technique alors ? Certes non ! Son deuxième atout réside dans des collaborations avec les meilleurs artistes de son époque, qu’ils soient dessinateurs, techniciens, couturiers ou encore artistes. C’est donc aussi l’art du savoir-travailler-en-équipe en créant une synergie des meilleurs talents humains et techniques !

Du velours de Gênes au Brocart, du Broché à la Tenture. Du château de Fléville à celui de Versailles en passant par l’Élysée ou la Maison Blanche. De Catherine II de Russie à Louis XVI en passant par Napoléon Bonaparte, voilà un florilège non exhaustif des techniques et ornements les plus soignés associés aux plus grands noms dont la maison trois fois centenaire peut être fière !

Pari réussi pour la France avec l’un des héritiers majeurs du patrimoine régional mais aussi national à la hauteur de sa réputation dans le domaine de l’exigence et l’esthétisme artisanaux et artistiques français.

Pour ceux qui n’auront pas la chance d’admirer les tissus Lyonnais à l’Expo, il sera possible des les admirer du 14 au 18 novembre 2010 aux Portes de Versailles.

« Précédent Suivant »