CCUEC : De nombreuses entreprises européennes considèrent la Chine comme une source importante de leur croissance

Ajouté au 10/09/2010 par SHI Lei

Le président de la Chambre de commerce de l’Union européenne en Chine, M.Dai Jie, a affirmé le 2 septembre à Beijing que la Chine joue toujours un rôle important dans le contrôle des conséquences de la crise au niveau mondial et que beaucoup d’entreprises européennes considèrent la Chine comme une source importante de croissance future.

Selon des enquêtes sur la confiance commerciale des entreprises européennes en Chine effectuées par la Chambre de commerce de l’Union européenne en Chine, 80% des entreprises interrogées se disent optimistes sur la dynamique de croissance de leur secteur dans les 2 prochaines années, et 30 entreprises membres de la Chambre considèrent la Chine comme leur destination d’investissement prioritaire.

Virtual Shanghai, une base de données sur l’histoire de Shanghai

Ajouté au 10/09/2010 par SHI Lei

A l’occasion de la semaine sur la ville post-carbone, qui se déroulait sur le pavillon Rhône-Alpes de Shanghai Expo entre le 17 et le 22 août 2010, l’Institut d’Asie orientale de Lyon a présenté sa base de données bibliographiques, photographiques et cartographiques sur l’histoire de la ville de Shanghai.

Lancement de Xu Guangqi dans la circonscription de Shanghai

Ajouté au 10/09/2010 par SHI Lei

En 2010, le service scientifique du Consulat général de France de Shanghai a lancé un programme original de coopération scientifique franco-chinoise qui permet à 24 équipes de chercheurs des deux nationalités de mener une collaboration renforcée dans des domaines de pointe.

Chine : naissance de pandas géants jumeaux au Sichuan

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

Un panda géant femelle a donné naissance à des jumeaux dans un centre d’élevage de la province du Sichuan dans le sud-ouest de la Chine, a annoncé lundi le porte-parole du centre.

La Chine et la Suisse vont lancer des négociations portant sur un accord de libre échange

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

La Chine et la Suisse ont convenu vendredi de lancer les négociations sur un accord de libre échange, à l’occasion de la célébration du 60e anniversaire de l’ouverture des relations diplomatiques entre les deux pays.

Le président chinois Hu Jintao et la présidente suisse Doris Leuthard étaient présents lors de la cérémonie de signature du mémorandum de compréhension clôturant l’étude sur la faisabilité de l’accord de libre échange qui a débuté en 2009.

Les deux pays vont entamer les négociations sur l’accord de libre échange le plus tôt possible, a déclaré le ministère chinois du Commerce dans un communiqué.

L’un des tous premiers pays occidentaux à nouer des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine, la Suisse est maintenant un partenaire commercial important de la Chine en Europe.

“Avec des nouvelles opportunités de développement, les relations sino-suisses se trouvent à un nouveau carrefour de l’histoire,” a fait savoir M. Hu, lors de son entretien de 30 minutes avec Mme Leuthard au Grand palais du Peuple à Beijing.

M. Hu a salué le développement des relations bilatérales et s’est engagé à approfondir la confiance mutuelle politique et à élargir la coopération commerciale et économique.

Mme Leuthard a exprimé ses sincères condoléances envers les victimes des catastrophes naturelles survenues récemment en Chine, avant d’ajouter que son pays continuerait à adhérer à la politique d’une seule Chine.

Mme Leuthard, en visite de travail en Chine, a également indiqué que les deux pays pourraient renforcer leur coopération dans les domaines des finances, de l’éducation, de la culture, de la protection de l’environnement, du tourisme et des affaires internationales.

La Chine devenue l’un des pays au développement le plus rapide des énergies renouvelables

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

L’ingénieur général du Ministère des énergies Wu Guihui a déclaré le 12 août lors du Forum de Coopération économique du Golfe Pan-Peibu, organisé à Nanning (Guangxi) que la Chine figurait sur la liste des pays qui ont investi le plus dans les domaines des nouvelles énergies et des énergies renouvelables, qui ont réalisé un développement rapide en Chine.

Ces deux types d’énergie attirent plusieurs investissements transnationaux, a indiqué Wu. Influencées par les ressources, l’environnement et le changement climatique, les énergies nouvelles et renouvelables connaissent un essor depuis les années 90 du siècle dernier. De plus, une révolution du mode de vie dans de nombreux pays du monde entier a permis d’obtenir une véritable progression des énergies renouvelables, qui sont une stratégie qui a défini les moyens et le but du projet. Selon certaines données statistiques, les investissements dans ce domaine ont augmenté de 10 millions de dollars par an depuis 2005, et ce chiffre s’est accru sans cesse jusqu’à 15 millions de dollars en 2009.

La Chine fait partie des pays dont le déveleppement de nouvelles énergies renouvelables est le plus rapide. Ce genre d’énergie a un avenir prometteur et sera une sphère, vers laquelle les industries vont transférer les investissements transnationaux. Le développement économique des pays de l’ASEAN (Association of Southeast Asian Nations) est très rapide mais en même temps, le problème de la pénurie des énergies reste incommodant. La Chine souhaite coopérer avec les pays de l’ASEAN dans le domaine des énergies pour promouvoir le développement de la zone du Golfe Pan-Peibu, a indiqué Wu.

La coopération économique du Golfe Pan-Peibu regroupe 7 pays. Ce sont la Chine, le Vietnam, la Malaisie, le Singapour, l’Inde, le Philippines et le Brunei. Le 5e Forum de la Coopération économique du Golfe Pan-Peibu est aussi le premier forum après la fondation de la Zone du commerce libre Chine-ASEAN, et la coopération en matière des énergies est devenue un des principaux sujets de discussion lors de ce forum.

Meeting à Nanjing à l’occasion du 65ème anniversaire de la victoire de la guerre du peuple chinois contre l’agression japonaise

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

Le 15 août marque le 65ème anniversaire de la victoire de la guerre du peuple chinois contre l’agression japonaise. Dimanche matin, un meeting pacifique a eu lieu à Nanjing, la capitale de la province du Jiangsu en Chine de l’Est. Quelques 300 personnes y ont participé et parmi lesquelles figuraient notamment des parents de victimes des travailleurs détournés pendant la guerre au Japon pour le travail forcé, des amis japonais et les représentants de divers milieux de Nanjing.

Le meeting a eu lieu dans le Parc de paix situé au sein du Monument commémoratif des victimes du Grand Massacre de Nanjing. Le massacre perpétré par l’armée d’agression japonaise a coûté le vie de quelques 300 000 Chinois. Le directeur du Monument commémoratif des victimes du Grand Massacre de Nanjing, Zhu Chengshan, a déclaré à cette occasion que ce meeting pacifique traduit notre aspiration à la paix et notre volonté de lutter contre la guerre. La paix mondiale durable sera réalisée tant que nous gardons fermement dans l’esprit l’histoire et nous sommes attachés au principe de tirer les leçons du passé et de nous tourner vers l’avenir, a-t-il affirmé.

Le ecommerce en Chine commence à se développer.

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

Le e-commerce en Chine commence à se développer.

Le e-commerce en Chine était assez limité… crainte sur la fiabilité d’un site ou sur l’arnaque à la reception de la marchandises sont les principales freins pour acheter sur Internet des produits. La situation est un peu comparable à la situation en France avant 2005, avec le succès d’Ebay, où les e-commerçants recevaient une note. En Chine c’est Taobao qui monopolise le secteur avec le même concept.

Les Chinois ne se contentent plus de chercher des informations sur les produits sur le Net, ils y effectuent aussi de plus en plus leurs achats. Le montant des achats en ligne en Chine est en train de connaitre une croissance de 100% par an depuis plusieurs années, et le e-commerce en Chine progresse cinq fois plus vite que celui des USA.

D’après une étude de consommation publiée fin juillet 2010 par le cabinet de conseil en stratégie Roland Berger, ce serait l’envie de se forger un style personnel sont les principales raisons des achats effectués par une majorité de jeunes chinois.

Cette étude a été menée auprès de 1200 participants et a démontré que le bouche à oreille sur internet est de plus en plus important dans l’acte d’achat, avec d’autres facteurs comme évidement le prix mais aussi la qualité du service client.

L’individualisme croissant des jeunes consommateurs et consommatrices se reflète également dans leurs façons d’acheter, puisqu’ils recherchent des produits rares, le besoin d’estime dans la pyramide de Maslow.

Les jeunes consommateurs recherchent des marques originales, les consommateurs plus âgés et ceux qui disposent de revenus plus élevés préfèrent les marques associées à l’efficacité et à la performance.

Il ressort de l’étude que les jeunes chinois mettent également l’accent sur leur style personnel, et estimant qu’il est important de rester à la mode.

Le coté « individualisme » et « le souci du look » sont des tendances en plein essor qui peuvent se retrouver sur le marché des téléphones portables. En effet, un quart des consommateurs achèteraient un nouveau téléphone simplement parce qu’ils pensent que leur téléphone actuel n’est plus à la mode. La durée de vie moyenne d’un téléphone portable est d’un an et demi, comme dans les marchés mûrs.

Autre conclusion importante, la plus grosse influence sur les consommateurs est  l’information sur Internet. Les jeunes consommateurs se reposent souvent sur les commentaires postés sur les nombreux forums pour en savoir plus sur les marques et les produits. 56,3% des consommateurs chinois entendent d’abord parler d’une marque sur le web, et 58,7% d’entre eux décident d’acheter des produits en se basant uniquement sur les commentaires trouvés sur internet. D’où l’intérêt pour une marque de soigner sa e réputation.

Le marché du e-commerce chinois est encore très faible si on le compare par rapport à l’Europe ou à celui des États-Unis. Le manque de sécurité est une des grandes raisons comme le paiement sécurisé, ou les recommandations automatiques, mais cela va venir.

Foire de Nadam : exposition sur les minorités ethniques

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

Une exposition culturelle sur les minorités ethniques a été organisée dans le cadre de la foire de Nadam, dans la région autonome de Mongolie-intérieure. Les myriades d’objets exposés attire de nombreux visiteurs dans la ville d’Erdos.

Plus de 800 objets de 55 groupes ethniques sont exposés en Mongolie-intérieure. Parmi les pièces les plus remarquables se trouvent des vêtements traditionnels, des instruments de musique et des produits de l’artisanat. Les visiteurs peuvent également admirer des concerts et des danses uniques.

Fan Chuangeng
Spécialiste du folklore
“Je veux présenter des éléments culturels des 5 mille ans d’histoire de la Chine. L’idée est de montrer ces éléments à plus de gens, ainsi, ils les connaitront et se mettront à les aimer. La seule fa?0?4on de transmettre l’héritage culturel est de permettre à plus de gens d’assister à des événements comme celui-ci.”

La plupart des objets montrés figurent sur la liste nationale du patrimoine culturel immatériel. Un des objets les plus populaires est une fl?0?4te tajik taillée dans un os d’aigle. Cet instrument de musique est un élément important des spectacles indigènes depuis des siècles.

Du Jingting
Habitant d’Erdos
“J’en sais non seulement plus sur l’ethnie mongole, mais j’ai aussi vu des vêtements différents et des objets artisanaux provenant des autres 54 minorités ethniques. J’ai une meilleure connaissance générale maintenant.”

Tous les arts et les objets artisanaux seront montrés gratuitement au public durant les 11 jours de la Foire de Nadam.

Un moteur de recherche du gouvernement chinois

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

Fruit de la collaboration des deux entreprises d’État, China Mobile et l’agence de presse Xinhua News, ce moteur de recherche viendra s’aligner face au leader Baidu ainsi que Google.

La Chine vient de franchir une nouvelle étape dans ses velléités de contrôle de l’Internet. L’opérateur China Telecom et l’agence de presse Xinhua News, deux entreprises appartenant à l’État chinois, ont annoncé qu’elles s’associaient pour créer un nouveau moteur de recherche.

China Telecom est le principal opérateur de téléphonie du pays tandis que Xinhua News est la voix officielle du Parti communiste chinois.

Un moteur par défaut pour les internautes chinois ?

Ce nouveau moteur de recherche, dont le nom et la date d’entrée en service ne sont pas encore connus, va tenter de s’imposer face à Baidu, le N°1 chinois avec 60,5% de part de marché et Google avec 37,6% (source StatCounter mois d’août).

Un défi de taille qui va demander des moyens importants et peut être inciter le gouvernement à prendre certains raccourcis en imposant par exemple l’usage de ce moteur à tous les corps d’État et dans les entreprises nationales, à commencer par China Telecom et ses 508 millions d’abonnés.

On imagine en outre qu’il est assez probable qu’un filtrage du contenu sera de rigueur.

« Précédent Suivant »