Hu Jintao fait un rapport au 18e Congrès national du PCC

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

Hu Jintao fait un rapport au 18e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) au nom du 17e Comité central du PCC.

Le 18e Congrès national du PCC s’est ouvert jeudi à 09H00 au Grand Palais du Peuple à Beijing, avec la participation de quelque 2.300 délégués et délégués spécialement invités.

Hu Jintao : la Chine parachèvera la construction de la société de moyenne aisance d’ici 2020

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

Hu Jintao a exhorté jeudi le Parti et le peuple à saisir l’opportunité et à atteindre, d’ici 2020, l’objectif de parachever la construction in extenso d’une société de moyenne aisance.

“En faisant un tour d’horizon de la situation tant intérieure qu’extérieure, nous constatons que notre pays se trouve encore dans une période importante pleine d’opportunités stratégiques propices à son développement”, a indiqué M. Hu dans son rapport présenté lors de l’ouverture du 18e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC).

Il a établi de nouvelles exigences pour parachever la construction in extenso d’une société de moyenne aisance :

— Assurer un développement sain et soutenu de l’économie. Le changement du mode de développement économique devra enregistrer des résultats substantiels. Grâce à un développement plus équilibré, plus harmonieux et plus durable, le PIB et le revenu moyen par tête d’habitant dans les villes comme dans les campagnes devront doubler par rapport à ceux de 2010.

— Garantir au peuple une démocratie sans cesse élargie. Le système démocratique se perfectionnera davantage, la démocratie se traduira sous des formes plus variées, alors que le sens de l’initiative, la motivation et la créativité de la population seront mieux mis en valeur. La stratégie fondamentale d’édification d’un État de droit sera appliquée sur toute la ligne, une administration ne fonctionnant que dans le respect de la loi sera pratiquement mise en place, la crédibilité de la justice auprès du public sera améliorée sans cesse et les droits de l’homme seront effectivement respectés et garantis.

— Renforcer nettement le soft power culturel. Les valeurs essentielles du socialisme pénétreront profondément dans les esprits, la formation culturelle et morale des citoyens et la civilisation sociale enregistreront des succès notables.

— Réaliser une élévation générale du niveau de vie de la population. L’égalité d’accès aux services publics fondamentaux sera réalisée dans l’ensemble. Le niveau d’instruction de toute notre population et celui de formation des talents novateurs seront sensiblement relevés.

— Faire avancer considérablement la construction d’une société économe en ressources et respectueuse de l’environnement. La disposition des régions à fonctions spécifiques sera accomplie dans l’ensemble, et le système de recyclage des ressources sera mis en place pour l’essentiel. L’intensité énergétique (consommation d’énergie par unité de PIB) et les émissions de CO2 connaîtront une très forte baisse, et le volume global de l’évacuation des principaux déchets et matières fort polluants devra sensiblement diminuer.

Il a appelé tous les membres du PCC à travailler dur et avec la plus grande opiniâtreté afin de parachever la construction in extenso d’une société de moyenne aisance d’ici 2020.

Chine : ouverture de la première ligne de métro de Hangzhou

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

La première ligne de métro de Hangzhou, capitale de la province orientale du Zhejiang, a officiellement ouvert samedi. La ville espère qu’elle contribuera à réduire les embouteillages.

La ligne 1, longue de 48 km, compte 31 stations et 48 trains. Elle fonctionne de 06h30 à 20h30 et propose un départ toutes les dix minutes.

Le gouverneur du Zhejiang, Xiao Baolong, a inauguré cette ligne conçue pour recevoir 287.000 passagers par jour.

Shao Jianming, président du Hangzhou Metro Group, l’entreprise chargée du projet, a indiqué que la ligne devrait permettre de réduire les embouteillages dans cette ville de plus de 8,7 millions d’habitants. Elle a nécessité un investissement de 24 milliards de yuans (3,85 milliards de dollars)

“Le réseau de métro de Hangzhou, lorsqu’il sera achevé en 2050, assurera 40% des transports publics de la ville”, a-t-il poursuivi.

Hangzhou construira d’ici 2020 dix lignes de métro d’une longueur totale de 375 km. A l’horizon 2050, la ville comptera treize lignes.

A Shanghai, Nicolas Sarkozy si loin, si proche

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

Loin, très loin, du barnum de l’UMP. Le conférencier international Nicolas Sarkozy s’est envolé vendredi pour Shanghaï, où il a tenu une conférence sur les relations entre l’Union européenne et la Chine. Il y a retrouvé ses amis Gordon Brown et Gerhard Schröder, eux aussi invités par le même consortium d’hommes d’affaires. Les trois anciens dirigeants ont dîné ensemble samedi soir, et sans nul doute la conversation ne s’est pas attardée sur les guérillas de l’UMP. Ce voyage intervenait après la comparution de l’ancien président devant le juge Gentil. Une comparution qui lui a permis de remporter une victoire puisqu’il n’a pas été mis en examen.

Mais cette heureuse parenthèse s’est vite refermée. Dès son retour ce lundi matin, Nicolas Sarkozy a été replongé dans le cauchemar d’une UMP en miettes. Que faire pour l’ancien président de la République? Depuis le début de cette crise, il ne veut surtout pas donner prise aux commentaires qui laisseraient penser qu’il s’implique activement dans cette poudrière.

Vendredi, avant de partir pour la Chine, il a évoqué au téléphone le sujet avec Alain Juppé, et reçu Jean-Pierre Raffarin, soutien de Jean-François Copé. Dimanche, son entourage s’est borné à déclarer que l’ancien chef de l’État «est favorable à toute initiative qui peut permettre de régler la situation». «Il ne se mêle pas de la vie politique nationale, mais il reste très attentif à ce qui se passe dans sa famille politique», explique prudemment Brice Hortefeux, le président de l’Association des amis de Sarkozy.

Dassault Falcon ouvre sa filiale chinoise

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

Le constructeur d’avions d’affaires français Dassault Falcon a annoncé mercredi avoir ouvert une filiale à Beijing dans l’objectif de promouvoir la présence de l’entreprise en Chine.

Jean-Michel Jacob, directeur général de Dassault Falcon Business Services (Beijing) Co. Ltd., a fait cette annonce lors du 9e Salon international de l’aéronautique et de l’aérospatiale de Chine à Zhuhai, dans la province du Guangdong (sud).

La filiale nous permet de fournir un niveau de service élevé à nos clients sur le marché chinois de l’aviation en croissance, a indiqué Jean Rosanvallon, président et PDG de Dassault Falcon.

D’après lui, la société projette d’implanter le siège de son service clients régional dépendant de sa filiale chinoise à Beijing dans les six premiers mois de 2013, afin de répondre aux besoins de ses clients chinois.

Dassault Falcon, une filiale du groupe Dassault Aviation basé à Paris, a fait savoir que la société a prévu d’avoir en service 25 avions d’affaires en Chine d’ici la fin de l’année 2013. Actuellement, sur les 200 avions d’affaires en exploitation en Chine, seulement 12 sont des Falcon.

“Nous n’avons vendu qu’un seul nouvel avion d’affaires Falcon en Chine en 2006, mais le pays est devenu le plus grand marché pour nos nouvelles commandes et est le plus prometteur”, a-t-il expliqué.

Il a ajouté que 7 000 avions d’affaires étaient en service aux Etats-Unis. Mais avec l’ouverture progressive du marché chinois à l’aviation générale, le marché potentiel est énorme.

“En 2020, la Chine comptera 1 000 avions d’affaires, et la société espère élever sa part de marché en Chine à son niveau mondial”, a indiqué M. Jacob.

Selon les prévisions d’un constructeur étranger d’avions, d’ici 20 ans, 2.360 nouveaux avions d’affaires seront mis en service en Chine.

Des dirigeants étrangers déclarent que la Chine jouera un rôle plus important sur la scène mondiale

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

Le président du parlement danois, le vice-Premier ministre biélorusse et le ministre espagnol des Affaires étrangères ont déclaré que la Chine jouera un rôle plus important sur la scène mondiale.

Lors de leur interviews respectives accordées à l’agence Xinhua, les trois responsables ont également indiqué que le 18ème Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) était un événement très important.

Le président du parlement danois, Mogens Lykketoft, a louangé le rapport principal délivré par le secrétaire général du Comité central du PCC Hu Jintao lors de l’ouverture du Congrès, disant que la Chine devrait avoir une société plus ouverte et jouer un rôle plus important sur la scène mondiale après le Congrès, qui s’est ouvert jeudi à Beijing.

“Politiquement et économiquement, la Chine deviendra un centre d’intérêt majeur pour tout le monde”, a-t-il noté, ajoutant que les dirigeants chinois devraient comme toujours se consacrer à sauvegarder la paix et le développement du monde.

Le 18ème Congrès du PCC est une réunion très importante, et la Chine est en train d’élire un nouveau leadership, a-t-il dit, ajoutant qu’il est “très encourageant” que M. Hu ait abordé sérieusement la lutte contre la corruption “qui serait fatale pour le Parti et pour la Chine”.

M. Lykketoft a souligné qu’il attachait une attention particulière à la question de la croissance durable, qui sera abordée lors du Congrès, disant que la Chine a connu une croissance impressionnante durant les 30 dernières années, et que la Chine devrait connaître une croissance plus durable et probablement plus lente, tel que l’ont exprimé les dirigeants chinois à maintes reprises.

La Chine devrait combattre plus fermement le changement climatique, la pollution et d’autres défis, a-t-il ajouté.

Le vice-Premier ministre biélorusse Anatoly Tozik a indiqué que le 18ème Congrès du PCC assurera la continuité dans les politiques étrangères et intérieures du pays. Plus la Chine se développe de façon harmonieuse, plus elle pourra contribuer à la paix et au développement du monde, a-t-il commenté.

L’importance du 18ème Congrès pour le développement chinois au cours des dix prochaines années est évidente, du fait qu’il élira une nouvelle génération de dirigeants chinois, et élaborera des plans pour promouvoir le développement économique de manière stable, saine et rapide, et améliorera le bien-être du peuple, a-t-il mentionné.

Le Congrès aidera également à résoudre des problèmes tels que la construction d’une économie motivée par l’innovation et la réduction de l’écart entre les différentes régions, et entre les villes et les villages, a-t-il ajouté.

Le Congrès devra affronter les questions urgentes en analysant les situations domestiques et étrangères de façon profonde et systématique et en prenant des décisions stratégiques conséquentes, a-t-il souligné.

“Il ne fait aucun doute que les 2 200 députés élus par les 82 millions de communistes chinois prendront des décisions stratégiques pour le développement chinois”, a conclu le responsable biélorusse.

Selon M. Tozik, la façon de relever les défis que la Chine affronte actuellement est non seulement importante pour le pays et son peuple, mais exerce également une influence sur le monde entier.

Plus le développement de la Chine est harmonieux, plus le développement de l’économie mondiale sera stable, ce qui contribuera davantage à la paix dans le monde, a-t-il dit, ajoutant que cela expliquait pourquoi il pensait que des millions de personnes sur la planète suivront le Congrès du PCC avec grande attention.

Le chef de la diplomatie espagnole, Jose Manuel Garcia-Margallo, a déclaré que la Chine, deuxième plus grande économie du monde, joue un rôle important dans la paix mondiale et dans les affaires internationales.

Commentant le rapport de M. Hu qui fixe l’objectif de doubler le PIB de la Chine et le revenu moyen par habitant pour les résidents urbains et ruraux d’ici 2020 par rapport aux chiffres de 2010, il a indiqué que le plan de développement est non seulement très important pour la Chine, mais exercera également une influence importante sur d’autres pays.

Le développement de la Chine favorise les exportations espagnoles et incite les hommes d’affaires espagnols à chercher des opportunités en Chine, a-t-il ajouté.

Conférence de presse du 18e Congrès national du PCC

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

Sun Zhijun, chef adjoint du Département de la communication du Comité central eu Parti communiste chinois (PCC), Zhao Shaohua, vice-ministre de la Culture, Tian Jin, directeur adjoint de l’Administration nationale de la Radiodiffusion, du Cinéma et de la Télévision, et Jiang Jianguo, directeur adjoint de l’Administration générale de la presse et de la publication, lors d’une conférence de presse tenue le 11 novembre 2012 au Centre de presse du 18e Congrès national du PCC à Beijing.
Conférence de presse de Sun Zhijun, chef adjoint du Département de la communication du Comité central eu Parti communiste chinois (PCC), de Zhao Shaohua, vice-ministre de la Culture, de Tian Jin, directeur adjoint de l’Administration nationale de la Radiodiffusion, du Cinéma et de la Télévision, et de Jiang Jianguo, directeur adjoint de l’Administration générale de la presse et de la publication, lors d’une conférence de presse tenue le 11 novembre 2012 au Centre de presse du 18e Congrès national du PCC à Beijing.

Félicitations de divers dirigeants et partis étrangers après l’élection de Xi Jinping comme secrétaire général du PCC

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

Plusieurs dirigeants et partis étrangers ont adressé des messages de félicitations jeudi à M. Xi Jinping après son élection comme secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC).

Le président américain Barack Obama a déclaré dans son message qu’il était “impatient de travailler avec vous dans les années à venir pour continuer à bâtir un partenariat de coopération qui va bénéfier à nos peuples et promouvoir la paix et la prospérité, notamment à travers la coopération pratique sur les défis économiques et sécuritaires régionaux et internationaux”.

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a indiqué pour sa part que, sous la direction du PCC, le peuple chinois a fait de grands progrès dans la construction de leur pays.

“Je suis convaincu que l’application des décision du 18e Congrès du PCC va promouvoir la prospérité de de la République populaire de Chine”, a affirmé M. Medvedev, qui est aussi le leader du parti Russie unie.

“Je suis prêt pour un travail actif avec vous pour renforcer la coopération entre le parti Russie unie et le Parti communiste chinois”, a-t-il dit.

Thomas Boni Yayi, président exécutif de l’Union africaine, a indiqué que l’élection de M. Xi montre que la reconnaissance du peuple chinois et du PCC envers le nouveau leader du parti, qui doit conduire le peuple dans une Chine puissante, unie, moderne et prospère.

Boni Yayi, qui est aussi le président du Bénin, a exprimé son espoir que sous la direction de Xi Jinping, le Bénin et la Chine poursuivront leur coopération fructueuse et que cette coopération bénéficie aux deux peuples.

Nursultan Nazarbayev, président du parti Nur Otan et président du Kazakhstan, s’est déclaré convaicun que sous la direction de Xi Jinping, le PCC continuera à stimuler le développement économique et social de la Chine et à renforcer le prestige inébranlable sur la scène internationale.

Il a indiqué que la Chine est un voisin amical et un important partenaire stratégique du Kazakhstan, souhaitant que la coopération mutuellement bénéfique entre les deux pays continue à progresser rapidement et à bénéficier aux deux peuples.

Viktor Ianoukovitch, président d’honneur du Parti des régions et président de l’Ukraine, a indiqué que l’élection de Xi Jinping montre la confiance que tous les membres du PCC lui accordent et la reconnaissance de ses contributions au parti et au pays.

Selon M. Ianoukovitch, le nouveau leader du PCC va continuer à accorder de l’importance au développement de la coopération amicale et constructive entre les deux pays.

Le président biélorusse Alexander Loukachenko a déclaré que les relations de son pays avec la Chine avaient fait de grands progrès sur la base des accords conclus, et fait voeu que M. Xi pourrait réaliser les plans élaborés lors du 18e Congrès du PCC.

Le président arménien Serzh Sargsyan, également leader du Parti républicain de l’Arménie, estime que Xi Jinping contribuerait pour de nouveaux progrès du PCC et la prospérité de la Chine.

Les étroites relations entre les deux parties n’ont cessé de se renforcer et ont joué un rôle important dans la promotion de la coopération entre les deux pays, a-t-il poursuivi.

Le roi Sheikh Hamad bin Isa al-Khalifa de Bareïn a déclaré que l’élection de M. Xi comme secrétaire général du PCC démontre la grande confiance que le peuple chinois lui accorde. Il s’est dit convaincu que M. Xi est capable de conduire la Chine vers une avenir prometteur.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, qui est aussi le chef du Parti pour la justice et le développement, estime que sous la direction de Xi Jinping, les relations entre les deux pays et les deux partis bénéficieraient d’une croissance rapide.

Najib Tun Razak, Premier ministre malaisien et président de l’Organisation nationale unie des Malais (UMNO), a déclaré que sous la direction de M. Xi la Chine continuerait à faire de plus grans progrès.

“Je suis impatient de travailler étroitement avec vous pour promouvoir les intérêts de nos deux pays et peuples”, a-t-il dit.

Selon Charupong Ruangsuwan, leader du Parti Pheu Thai de la Thaïlande, “nos deux partis ont un rôle important à jouer dans le développement de nos pays et l’amélioration du bien-être de la population des deux pays”.

“Nous partageons un idéal similaire selon lequel le peuple doit être au centre de tout développement et que le développement doit se réaliser d’une manière équilibrée et durable”, a-t-il dit.

Tennadi Ziouganov, leader du Parti communiste russe, a indiqué qu’il suivait de près le Congrès du PCC et prêté attention aux résolutations adoptées. Il estime que les tâches fixées par le congrès pourraient certainement remplies.

Nikolai Levichev, leader du Parti de la justice russe, estime que sous la direction de Xi Jinping, le PCC pourrait sûrement marquer de nouveaux progrès sur la voie de la construction d’un pays prospère et démocratique et renforcer le prestige de la Chine sur la scèine internationale.

Le Parti de la justice russe accorde une grande importance à ses relations constructives avec le PCC et est prêt à continuer de promouvoir la coopération fructueuse entre les deux partis, a-t-il déclaré.

Vladimir Zhirinovsky, chef du Parti libéral-démocrate, a déclaré que M. Xi Jinping a été élu secrétaire général du PCC en raison des expériences qu’il a accumulées dans son travail pour la construction du PCC et de son pays.

Sigmar Gabriel, président du Parti social-démocrate de l’Allemagne, a indiqué que le Congrès du PCC avait une importance particulière pour orienter le futur développement de la Chine et son rôle international important.

“Nous souhaitons maintenir et approfondir le dialogue et les échanges avec le PCC”, a-t-il dit.

Félicitant M. Xi pour son élection à la tête du PCC, le secrétaire général du Parti socialiste portugais, Antonio Jose Seguro, a déclaré que son parti espère faire progresser sa coopération avec la nouvelle direction du PCC.

Pascal Nyabenda, président du Conseil national pour la Défense de la Democratie-Forces de Défense de la Démocratie (CNDD-FDD) du Burundi, s’est félicité de l’élection de Xi Jinping en tant que secrétaire général du PCC, souhaitant voir un renforcement des relations entre les deus partis.

Clôture du 18e Congrès national du PCC

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

Le 18e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) s’est clôturé mercredi matin au Palais du Peuple à Beijing.

Xi Jinping et Li Keqiang élus au nouveau Comité central du PCC

Xi Jinping et Li Keqiang ont été élus au 18e Comité central du PCC lors de la session de clôture du 18e Congrès national du PCC qui se tient mercredi matin à Beijing.

Xi Jinping, âgé de 59 ans, est membre du Comité permanent du Bureau politique du 17e Comité central du PCC, vice-président chinois et vice-président de la Commission militaire centrale du PCC.

Li Keqiang, âgé de 57 ans, est également membre du Comité permanent du Bureau politique du 17e Comité central du PCC et vice-Premier ministre chinois.

Des officiels onusiens voient des signaux encourageants au 18e Congrès du PCC

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

Les politiques adoptées par le 18e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) favoriseront non seulement le développement de la Chine à long terme, mais a aussi une importante significaton mondiale, estiment des responsables des Nations Unies.

Le congrès préconise des progrès écologiques, ce qui donne des signaux encourageants au monde, déclare le vice-secrétaire général de l’ONU, Jan Eliasson. Pour lui, ces politiques sont favorables non seulement au développement de la Chine à long terme, mais a aussi une importante signification mondiale.

Dans le monde d’aujourd’hui et dans l’avenir, les pays sont de plus en plus liés et aucun pays ne peut ni faire avancer le monde tout seul ni rester à l’extérieur des intérêts mondiaux, indique M. Eliasson.

Il affirme que tous les pays et toutes les organisations internationales doivent travailler ensemble pour relever les défis majeurs mondiaux comme la pénurie de ressources, la détérioration de l’environnement et la crise financière.

Le fait que le PCC, parti au pouvoir en Chine, insiste sur les progrès écologiques concerne non seulement l’avenir du peuple chinois, mais montre aussi l’attitude responsable de la Chine envers la sécurité mondiale sur le plan écologique, déclaré M. Eliasson.

C’est la contribution de la Chine à la communauté internationale, dit-il, ajoutant que le signal que la Chine dédie au développement durable est “très encourageant”.

Alicia Barcena, secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations Unies pour l’Amérique latine et les Caraïbes, se déclare impressioné par les accomplissements que la Chine réalise au niveau du développement.

Elle fait remarquer que la Chine connaît actuellement un profond changement structurel et il est important que la Chine maintient la justice sociale au centre de sa stratégie de développement.

La Chine et l’Amérique latine peuvent s’apprendre mutuellement dans divers domaines tels que le développement durable, la réduction de la pauvreté, la répartition des richesses et la justice sociale, affirme Mme Barcena.

Alors que les nouvelles économies démontre la vigueur de leur croissance, les pays de développement de l’Asie-Pacifique et de l’Amérique latine, dont la Chine, disposent de beaucoup d’opportunités de développement, dit-elle.

Elle estime que la Chine est capable d’élargir la demande intérieure et d’augmenter la capacité de consommation du peuple chinois et que c’est une grande opportunité pour l’Amérique latine. Elle pense que la coopération des pays latino-américains a une signification stratégique.

Abdalla Hamdok, vice-secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, indique que l’Afrique suit de près le 18e Congrès du PCC et souhaite renforcer sa coopération avec la Chine.

Au cours des années passées, le développement de la Chine dans divers secteurs attire l’attention du monde et bénéficie à l’Afrique. L’Afrique, dit-il, souhaite que la nouvelle direction du PCC continue à renforcer le partanariat Chine-Afrique.

Dans le monde d’aujourd’hui qui est en mutation, le développement de la Chine est très importante pour l’Afrique, indique-t-il, rappelant que la Chine soutient l’Afrique dans les domaines de l’énergie et des infrastructures, ce qui joue un rôle important dans le développement du continent africain.

Au cours des décennies passées, la Chine a connu un grand changement grâce à la direction correcte du PCC. Il estime que le 18e Congrès national du PCC aura une grande influence sur l’avenir de la Chine.

« Précédent Suivant »