Célébration officielle du 14 juillet à Chengdu

Ajouté au 25/07/2011 par SHI Lei

Réception au Café Donghu Tanglou à l’occasion de notre fête nationale.
Grâce à la générosité des entreprises françaises partenaires (SSAMC, Lafarge, Groupama, Areva, Veolia, Auchan, Carrefour, Ansel, AGS Fourwinds, Pernod-Ricard, Debauve & Gallais, Rémy Cointreau, DTAsia, Decathlon), le Consulat Général de France à Chengdu a organisé, une réception à laquelle ont participé près de 500 invités.

Le premier vice-gouverneur, permanent, de la province du Sichuan, M. Wei Hong, le vice-maire de Chengdu chargé de la culture, M. Fu Yonglin et plusieurs autres responsables municipaux venus de villes proches de Chengdu ont honoré de leur présence la partie officielle de la cette célébration.

 

Chine : la joint-venture PSA-Chang’an a été approuvée

Ajouté au 25/07/2011 par SHI Lei

Le plus haut planificateur économique de la Chine a approuvé une joint-venture entre China Chang’an Automobile Group (CCAG) et le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën, a annoncé lundi le CCAG. La Commission nationale du Développement et de la Réforme a approuvé cette nouvelle entreprise qui va fabriquer et vendre des véhicules de passagers et des véhicules utilitaires légers en Chine, a déclaré le CCAG dans un communiqué publié sur son site Internet. Cette nouvelle usine introduira tout d’abord la ligne DS Citroën en Chine. PSA et Chang’an ont signé un contrat pour la création d’une joint-venture à parité en juillet 2010, avec un investissement initial de 8,4 milliards de yuans (1,3 milliard de dollars). La joint-venture, basée dans la ville de Shenzhen, de la province méridionale du Guangdong, aura une capacité annuelle de production de 200 000 véhicules et moteurs, selon la même source. Les premiers véhicules sortiront des lignes de production à partir du deuxième semestre de l’année 2012. Le CCAG est le quatrième plus grand constructeur automobile chinois en terme de production annuelle. En 2010, il a produit et vendu 2,38 millions de voitures.

Cérémonie officielle du 14 juillet à Canton

Ajouté au 18/07/2011 par SHI Lei

Le Consulat général de France à Canton a organisé au Sofitel une cérémonie officielle pour la Fête Nationale française. Le Consul général de France à Canton, M. Jean-Raphaël Peytregnet, et la Vice-gouverneur du Guangdong, Mme Zhao Yufang, se sont exprimés devant près de 600 personnes à cette occasion.

1 2 3  Discours du Consul général de France
Madame Zhao Yufang, vice-gouverneur de la province du Guangdong,
Mes chers collègues consuls généraux à Guangzhou,
Monsieur Cao Jianliao, vice maire de Canton
Monsieur Chen Anming, vice maire de la ville de Zhanjiang,
Mesdames et Messieurs les représentants des autorités des villes et des provinces du Fujian, du Guangdong, du Guangxi et de Hainan,
Mes chers compatriotes,
Mesdemoiselles, Mesdames et Messieurs,

La Fête Nationale française du 14 juillet célèbre le soulèvement victorieux du peuple français contre la tyrannie. Cette année est le 222ème anniversaire de la prise de la prison de la Bastille, symbole de l’arbitraire. Ce jour-là le peuple de Paris proclamait les trois grands principes qui fondent la République Française : Liberté, Egalité, Fraternité. La cocarde bleue, blanc, rouge que nos invités d’honneur portent au revers de leur habit incarne ces principes. Ce sont là les valeurs que nous chérissons le plus.

Nous avons voulu placer ce 14 juillet, sous le signe du sport et de la jeunesse, comme aussi de la protection de l’environnement, enjeu important qui concerne l’ensemble de la planète et le bien-être des générations à venir. La ville de Canton qui accueille aujourd’hui les représentants de prés de 40 pays, signe de sa plus grande ouverture sur le monde, a organisé l’année dernière avec succès les XVIème Jeux asiatiques. Shenzhen se prépare le mois prochain à accueillir les XXVIème Universiades d’été. Nous lui souhaitons le même succès.

Canton et Shenzhen sont les deux principales villes où sont concentrés la communauté française et ses représentant des plus beaux fleurons de l’industrie de mon pays, qu’ils s’agissent des grands groupes ou des PME. Ces entreprises sont de plus en plus nombreuses à s’installer dans cette région, elles sont aujourd’hui prés de 400. La France est le 1er pays européen en nombre d’entreprises en Chine du sud, la province du Guangdong est son principal partenaire commercial.

Le nombre important d’entreprises qui ont très généreusement contribué à l’organisation de ce 14 juillet en est le témoignage. Je ne vais pas toutes les citer, vous pouvez voir leur nom et leur logo sur le panneau derrière moi. Je tiens très sincèrement à les en remercier pour leur généreuse contribution. Le succès de notre Fête Nationale reflète leur dynamisme et leur esprit de conquête pour faire briller l’image de la France dans cette région.

Je me suis appliqué tout au long de ces quatre années à conforter la présence de mon pays dans la circonscription que j’ai eu le privilège de recevoir du président de la République, M. Nicolas Sarkozy, qui m’a nommé. Je l’ai fait dans l’esprit de la feuille de route que nous ont fixée les plus hautes autorités de nos deux pays : « bâtir un partenariat global stratégique de type nouveau, mature, stable, basé sur la confiance mutuelle et les bénéfices réciproques, et tourné vers le monde ».

La communauté française s’est beaucoup agrandie à l’issue de ces quatre années : elle atteint quelque 3000 âmes aujourd’hui et je ne doute pas qu’elle continuera de s’étendre dans cette région qui a toujours joué dans l’histoire de la Chine un rôle de pionnier en matière d’ouverture et de réformes.

Quand je regarde ce qui a été accompli à l’issue de ces quatre années, je me dis que nos relations ont connu avec la Chine et avec cette région en particulier un développement exceptionnel, qu’il s’agisse du commerce, de nos investissements croisés, de nos échanges humains, culturels et scientifiques. Parmi les premières la France a voulu soutenir la modernisation de la Chine par la mise en œuvre de coopérations concrètes, dans les domaines de l’éducation et de la culture, des coopérations scientifiques et technologiques, mais aussi des échanges militaires.

Les autorités françaises sont très attentives à cette région de Chine du sud, où se nouent en ce moment sous nos yeux des synergies spectaculaires entre la région du Delta de la Rivière des Perles et celles de Hong Kong et de Taiwan, ainsi qu’avec les pays de l’Asean avec certains desquels la France a une relation historique. Il n’y a pas si longtemps, le président de l’Assemblée Nationale, M. Bernard Accoyer ; le secrétaire d’Etat au commerce extérieur, M. Pierre Lellouche, ainsi que Mme Christine Lagarde, nouvelle présidente du Fond Monétaire International, se sont rendus dans votre région définie par les autorités de Pékin comme pionnière, qui s’est vu confier le rôle important de montrer aux autres provinces et régions de Chine la voie devant conduire dans une économie globalisée une politique d’ouverture des esprits, de transformation radicale de son modèle de développement, d’innovation et de plus grande justice comme de meilleure répartition des richesses.

Dans cette tâche délicate et qui sera sans doute décisive pour l’avenir de votre pays, la France est prête à jouer tout son rôle, en partageant avec son partenaire stratégique tous les atouts qui sont les siens.

Je vous remercie.

 Discours de la Vice-gouverneur du Guangdong
Son excellence M. le consul général, M. Peytregnet et Madame,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,
Bonsoir

Dans cette belle nuit d’été, je suis très honoré d’assister à la réception de la fête nationale française. Je voudrais saisir cette occasion pour m’exprimer, au nom du gouvernement populaire de la province du Guangdong, des félicitations et des voeux les plus sincères au consul général et à son épouse, ainsi qu’à tous les amis français qui travaillent, résident ou étudient dans la province du Guangdong.

La Chine et la France ont toute derrière elle une longue histoire et une culture splendide. L’amitié traditionnelle entre nos deux peuples remonte loin dans l’histoire. Depuis l’établissement des relations diplomatiques il y a 47 ans, les relations bilatérales se sont développées d’une façon saine et stable, avec le renforcement de la coopération économique et commerciale et l’approfondissement des échanges culturels et personnels. En tant qu’une province pionnière dans la réforme et l’ouverture de la Chine, la province du Guangdong a gardé des liens très étoits avec la France. En particulier, depuis l’établissement des relations amicales entre le Guangdong et la région Provence- Alpes Côte d’Azur en 2000, les visites mutuelles de haut niveau se sont multipliées, les échanges économiques et commerciaux se sont intensifiés, les domaines de coopérations se sont approfondies et élargies sans cesse. Jusqu’au moi de mai de cette année, il y a au total 302 projets d’investissements par les entreprises françaises dans la province du Guangdong, 2,09 milliards de USD en matière des investissements contractuels et 1,61 milliards de USD en investissements réalisés français. En 2010, le volume global d’import-export entre le Guangdong et la France a atteint 10,2 milliards de USD, avec une augmentation de 36? par rapport à l’année précédente. Du janvier au mai de cette année, ce chiffre est de 4,15 milliards de USD, avec une augmentation de 5.37? par rapport à la même période de l’année précédente. C’est grâce au soutien et à la propulsion du consulat général de France à Canton et aux efforts du consul général, M. Peytregnet, que nous avons pu réaliser ces progrès. Nous le remercions beaucoup.

Nous somme dans la première année du douzième plan quinquennal. Guangdong va concentrer ses efforts sur l’instauration sectorielle et l’établissement d’un Guangdong plus heureux. Nous travailleront à accélérer l’instauration sectorielle, à améliorer la vie du peuple et à intensifier la réforme en vue de développer l’économie et la société rapidement et stablement.

Tout ça va offrir de nouvelles opportunités à renforcer les échanges et la coopération entre le Guangdong et la France. Nous souhaitons œuvrer avec notre partenaire français pour approfondir les échanges amicaux et la coopération dans tous les domaines et ouvrir un meilleur avenir la main dans la main. A cette occasion, je m’exprime mes remerciements au consul général M. Peytregnet qui va partir de ses efforts dans la promotion de la coopération amicale et des échanges entre le Guangdong et la France pendant les derniers quatre ans. Je souhaite que tout se passe bien pour vous, que vous suiviez toujours de près le développement de Guangdong et que vous y reveniez le plus souvent possible.

Avant de finir mon discours, je souhaite la prospérité de nos deux pays et une bonne continuation de l’amitié entre nos peuples ! Bonne fête au M. le consul général M. Peytregnet et tous les amis ici présents. Bonne santé !

Je vous remercie.

Fête nationale française à Wuhan

Ajouté au 18/07/2011 par SHI Lei

Le Consulat général de France à Wuhan a organisé la célébration du 14 juillet 2011 en centre Chine.
Plus de 500 personnes se sont réunies à l’hôtel Novotel de Wuhan pour célébrer la Fête nationale Française.

D’importantes personnalités locales ont honoré de leur présence cette cérémonie conviviale, notamment le Vice-Gourverneur du Hubei, M. TIAN Chengzhong, le premier Vice-Maire de Wuhan, M. YUAN Shanla, les Directeurs généraux des Bureaux des Relations internationales du Hubei et de Wuhan, Mme YAN Puliu et M. AN Weidong, le Consuls généraux des États-Unis et de Corée du sud, Mme Diane Sovereign et M. Ohm Ki-sung, ainsi que le Vice-Directeur général de la Commission du développement et de la réforme du Hubei, M. XIAO Anming.

 
La première partie de la cérémonie fut ponctuée par les discours officiels du Consul général de France à Wuhan, M. Serge Lavroff, puis celui du Vice-Gouverneur du Hubei, M. TIAN Chengzhong, à l’issue desquels les hymnes nationaux français et chinois ont été joués.

 Dans son allocution, le Consul général de France à Wuhan, M. Serge Lavroff, en a profité pour remercier les nombreux sponsors, sans le concours desquels cette cérémonie n’aurait pu prendre une telle envergure.

 
Discours officiel du Consul général de France à Wuhan, M. Serge Lavroff, à l’occasion de la Fête nationale française 2011
Mme Diane Sovereign et M. Ohm Ki-sung, Mme Caroline Loba (compagne du Consul général), et Mme Pascale Vacher (Attachée de Coopération et Action Culturelle).Autour d’un buffet convivial, les convives ont ensuite eu le plaisir de prendre part à la soirée musicale avec spectacle, animée par l’Alliance Française de Wuhan.

Le Salon international du livre de Pékin

Ajouté au 18/07/2011 par SHI Lei

Du 31 août au 4 septembre

Pour sa dix-huitième édition, le Salon international du livre de Pékin (BIBF) met les Pays-Bas à l’honneur. Une attention toute particulière sera portée cette année au numérique, avec un espace dédié aux publications digitales.

L’an dernier, le salon avait rassemblé 1841 exposants de 58 pays, régions et organisations internationales pour présenter plus de 200 000 titres.

La France tiendra à nouveau cette année le stand du Bureau international de l’édition française avec la participation de l’ambassade de France en Chine. De nombreux éditeurs français seront présents et participeront à cet évènement phare de la vie internationale du livre.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter le site : www.bibf.net

China International Exhibition Centre

L’observatoire de l’architecture de la Chine contemporaine, Cité de l’Architecture et du patrimoine

Ajouté au 15/07/2011 par SHI Lei

L’Observatoire de l’architecture de la Chine contemporaine, crée en 1997, pour mission de développer les coopérations entre les professionnels chinois et français dans les domaines de l’enseignement, de la recherche ou de la maîtrise d’œuvre avec les milieux de l’architecture, de la ville, du paysage et du patrimoine.
 L’Observatoire de l’architecture de la Chine contemporaine
L’Observatoire de l’architecture de la Chine contemporaine (OACC) a été crée en 1997 par les ministères des Affaires étrangères et européennes, de la Culture et de la communication, de l’Education nationale, et de l’Enseignement supérieur et de la recherche. Il est depuis 2001 rattaché à l’Institut français d’architecture, à la Cité de l’architecture et du patrimoine. Il a pour mission de développer les coopérations entre les professionnels chinois et français dans les domaines de l’enseignement, de la recherche ou de la maîtrise d’œuvre avec les milieux de l’architecture, de la ville, du paysage et du patrimoine.

 Coopération avec la Chine
L’OACC et l’Ecole d’architecture et d’urbanisme de l’université Tongji ont développé depuis 1998 une coopération sur le patrimoine urbain, architectural et paysager, au travers notamment du Programme présidentiel « 150 architectes, urbanistes et paysagistes » achevé en 2005.

Cette coopération a été renforcée en 2007 par la signature d’une convention entre, pour la partie chinoise, l’Université Tongji, l’Institut de formation et de recherche du Patrimoine Mondial de l’UNESCO (région Asie et Pacifique, Shanghai), et pour la partie française, la Direction de l’Architecture et du Patrimoine (DAPA) du Ministère de la Culture et de la Communication, et la Cité de l’architecture et du patrimoine.

 
Convention entre l’Université Tongji, la Cité de l’architecture et du patrimoine et la Direction de l’architecture et du patrimoine du Ministère de la cultureLa convention se fixe pour objectif de renforcer « la conviction commune que la préservation et la mise en valeur du patrimoine architectural, urbain et paysager sont des fonctions fondamentales pour un développement harmonieux et durable des villes, des territoires et du cadre de vie des gens qui les habitent ».

 Actions menées en 2010
Dans ce cadre, les actions suivantes ont été menées en 2010
Les ateliers croisés

Ils permettent de confronter les approches et les méthodes françaises et chinoises en faisant travailler ensemble sur le terrain des enseignants et des étudiants des deux pays. En 2009-2010, les étudiants et professeurs français et chinois ont mené une étude de terrain dans un village de la province du Shaanxi (Liang) dont les résultats ont été présentés aux habitants du village de Liang et ont été exposés à Pingyao et à l’université Tongji.

Activités autour de la construction en terre
Ces activités ont été organisés par l’OACC en collaboration avec CRAterre, une association et un laboratoire de recherche de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, qui œuvre à la reconnaissance du matériau terre afin de répondre aux défis liés à l’environnement. En octobre 2010, un séminaire sur la construction en terre s’est tenu à Pingyao. Ce séminaire a été suivi par un atelier de restauration d’un mur de fortification en terre.

Séminaires et expositions dans le cadre de l’Exposition universelle de Shanghai
l’OACC a organisé un séminaire, au Pavillon de France de l’Exposition universelle de Shanghai, présentant les différents projets menés par l’OACC autour de trois thèmes : mise en valeur du patrimoine, développement du tourisme culturelle, nouvelles pratiques architecturales et urbaines. Trois expositions ont par ailleurs été organisées :

•Avec les lauréats des « Global Award for Sustainable Architecture 2007-2009 » ,
•Sur les résultats des « ateliers croisés » à Liang (Shanxi) et Zhaji (Anhui), (organisée par l’Ecole de Chaillot et l’université Tongji),
•Et sur le thème « tourisme, culture et patrimoine : expériences françaises ».

Echange d’expertise

l’OACC organise de façon régulière des voyages d’étude pour des délégations d’urbanistes chinois. En 2010, ont ainsi été organisés des voyages d’étude sur les thèmes de la protection et de la mise en valeur du patrimoine historique français et de l’aménagement urbain et de la protection du patrimoine des villes moyennes ainsi qu’une formation à destination de l’Association des urbanistes de Chine ayant pour objet de faire découvrir à des professionnels chinois les politiques et les outils français pour la protection, la gestion et la mise en valeur du patrimoine architectural et urbain et de leur faire connaître des projets urbains dans des centres anciens. La période du séjour a permis à la délégation d’assister à la Biennale de Design.
Les « Entretiens de Chaillot »

Les « Entretiens de Chaillot » invitent chaque année dix architectes, français ou étranger, à présenter ses réalisations et projets, sa pensée et ses méthodes devant un public mixte de professionnels et de curieux. L’architecte Zhang Lei a présenté ses travaux lors d’une conférence en octobre 2010.

L’atelier international de maîtrise d’oeuvre urbaine à Changzhou

Ajouté au 15/07/2011 par SHI Lei

L’Atelier international de maîtrise d’oeuvre urbaine s’est tenu à Changzhou (Province du Jiangsu) du 10 au 23 octobre 2010 autour du thème : « Quartiers de gare à l’échelle chinoise ».

 Les Ateliers de Cergy

Association à but non lucratif, Les Ateliers sont un réseau international de professionnels, d’universitaires et de décideurs en matière d’aménagement urbain. Centrée sur la pratique de la maîtrise d’oeuvre urbaine, l’association organise des ateliers envisagés comme un lieu de conception et de créativité. En France ou dans d’autres pays, ces ateliers apportent aux maîtres d’ouvrage un regard international et des propositions novatrices sur leurs sujets d’aménagement territorial. Ils sont aussi, par la confrontation des disciplines et des cultures, un lieu de remise en question des apprentissages et d’échange de haut niveau. Initialement centrés sur les thématiques d’aménagement en Ile-de-France, Les Ateliers ont par la suite développé une forte expertise en Asie, notamment en Chine, où quatre Ateliers ont déjà été menés (Canton, Shanghai, Huludao, Changzhou).

 L’Atelier de Changzhou
L’Atelier de Changzhou, mené à la demande des autorités locales, s’inscrit dans l’accord ministériel franco-chinois DUD – développement urbain durable – et a été cofinancé par le ministère de l’Ecologie (MEDDTL). Le projet bénéficie également de l’appui technique et financier du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) dans le cadre de son projet « éco-villes chinoises et bâtiments durables du futur ».

Située entre Nankin et Shanghai, au cœur du delta du fleuve Yangtse, l’agglomération de Changzhou participe à la dynamique actuelle du développement urbain considérable que connait la Chine. Déjà pionnière en matière de transports, la ville compte profiter des nouvelles infrastructures ferroviaires régionales et nationales pour promouvoir un développement urbain durable. Cette volonté fait écho au souhait des autorités provinciales du Jiangsu de tendre vers un développement urbain ‘à l’européenne’ des villes de la province.
« 3 quartiers de gare à l’échelle chinoise »

Le thème choisi pour ces ateliers : « 3 quartiers de gare à l’échelle chinoise » est emblématique de nombre de métropoles chinoises où la modernité s’est manifestée par la prolifération d’infrastructures de transport et un étalement urbain sans précédent. Comment recréer des quartiers dotés d’urbanité, comment conférer une identité urbaine à une ville qui a profondément modifié une grande partie de son territoire faisaient partie des questions soumises aux équipes, composées de 6 personnes, étudiants de Tongji et professionnels occidentaux.

Les Ateliers ont permis à trois équipes franco-chinoises, composées d’étudiants, d’architectes, d’urbanistes, de paysagistes, d’ingénieurs et d’économistes de travailler pendant deux semaines sur ces problématiques. Leurs propositions ont été soumises à un jury chargé d’identifier au sein de cette production globale les éléments d’analyse et de projets les plus pertinents. Il participe ainsi, en tant que « 4ème équipe », au processus de création collective propre à un atelier.
Propositions d’action

Neuf propositions d’actions ont été retenues par le jury :

•1. Fixer une limite à l’étalement de la ville,
•2. Proposer une ville accessible (peu chère), avec services et qualité urbaine,
•3. Développer un marketing participatif permettant d’affirmer avec les habitants une ambition et une fierté d’appartenance,
•4. Encourager le développement d’un réseau régional de transports en commun interconnectés répondant aux besoins des habitants, des communautés et des entreprises,
•5. Structurer la trame verte et bleue de la ville, en renforçant le maillage vert et en mettant d’avantage en valeur le réseau des canaux,
•6. Encourager les circulations piétonnes et cyclistes, en particulier pour l’accès aux gares,
•7. Hiérarchiser les centralités/gares et traiter de manière particulière le quartier de la gare centrale pour en faire le centre de l’agglomération,
•8. Développer la nouvelle gare TGV de Xinbei en favorisant les projets qualitatifs ou expérimentaux, ainsi que la préservation du sol pour l’avenir,
•9. Créer un jeu de mise en scène entre la ville et le train.

Le pianiste français Richard Clayderman à Hangzhou

Ajouté au 15/07/2011 par SHI Lei

Le pianiste français Richard Clayderman et cent élèves de piano ont interprété ensemble la chanson pour enfants Wo ai Beijing Tian’an men (j’aime la place Tian’anmen de Beijing), le 12 juillet devant la Bibliothèque de Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang. L’artiste français présentera un concert ce soir au Grand Théâtre de Hangzhou.

Les projets de l’AFD en matière d’efficacité énergétique

Ajouté au 15/07/2011 par SHI Lei

L’AFD mène plusieurs projets dans le domaine de l’efficacité énergétique.
 Groupe de travail du CCICED sur l’efficacité énergétique des villes chinoises
Le China Council for International Cooperation on Environment and Development (CCICED) est un think-tank regroupant des experts chinois et internationaux destiné à conseiller le gouvernement chinois sur les politiques liées à l’environnement. Le groupe de travail soutenu par l’AFD et coprésidé par Mme Laurence Tubiana directrice de l’Institut de recherche sur le développement durable et les relations internationales basé à Paris (IDDRI) et le professeur Jiang Yi du département d’architecture de l’Université Tsinghua a proposé un ensemble de recommandations en matière d’efficacité énergétique en zone urbaine, dans les domaines de la planification urbaine, les transports, le bâtiment et le chauffage urbain.

 

 Lignes de crédit efficacité énergétique
L’Agence française de développement finance par prêts à hauteur de 180 millions d’euros deux « lignes de crédit vertes » centrées sur l’efficacité énergétique des process industriels. A travers un partenariat avec trois banques chinoises (Huaxia Bank, Shanghai Pudong Development Bank et China Merchants Bank), l’AFD accompagne le financement d’investissements d’entreprises publiques et privées qui présentent un potentiel intéressant d’économie d’énergie. L’AFD fournit par ailleurs une assistance technique aux banques partenaires afin de les aider à développer leurs compétences afin de démultiplier les financements « verts » en Chine.

 

 Efficacité énergétique dans la reconstruction des maisons rurales au Sichuan
Dans le cadre du projet de reconstruction post-séisme au Sichuan, l’AFD a financé une composante « Assistance technique » destinée à accompagner la reconstruction de maisons rurales durables. Un Guide pédagogique en mandarin pour la construction des maisons rurales mettant l’accent sur les normes parasismiques et l’efficacité énergétique a été réalisé en partenariat avec le MOHURD et la Commission de Construction du Sichuan. Compte tenu de l’importance de la thématique des maisons rurales dans toute la Chine, ce guide a été largement diffusé (plus de 100 000 exemplaires) par l’Ambassadeur de France en Chine au Premier Ministre chinois et aux gouverneurs de toutes les provinces chinoises et a fait l’objet de formations pour 800 décideurs locaux et techniciens paysans. Le MOHURD a labellisé ce Guide et proposé à l’AFD d’étendre cette coopération au niveau national.

Le centre de formation franco-chinois aux métiers de l’énergie

Ajouté au 15/07/2011 par SHI Lei

Partenariat d’excellence entre deux établissements français et chinois, le Centre de formation franco-chinois aux métiers de l’énergie (CFFCME) a ouvert en 2001 avec l’appui de l’Ambassade de France en Chine et est soutenu par de nombreuses entreprises françaises. Il propose des formations dans le domaine du génie climatique.
Le Centre de formation franco-chinois aux métiers de l’énergie (CFFCME) est un établissement de coopération éducative entre le Lycée Maximilien Perret-Gefen d’Alfortville, près de Paris, et l’Université de Génie Civil et d’Architecture de Pékin. Il a ouvert en 2001.

 
Le Centre de formation franco-chinois aux métiers de l’énergieLe centre est dirigé par un comité de gestion conjointe franco-chinois dont le directeur est le président de l’IGCAP et le vice-directeur le recteur de l’Académie de Créteil. Le fonctionnement quotidien du CFFCME est assuré par une équipe franco-chinoise. Il s’agit donc un établissement public de droit chinois.

Activités

 Le CFFCME assure différents types de formations :

•Formation continue : formations techniques, théoriques et pratiques, pour des bureaux d’étude, des promoteurs, des distributeurs d’équipements de chauffage, sociétés de maintenance, etc. ;
•Formation initiale : formation de BTS en Génie Climatique ;
•Organisation de conférences techniques pour des professionnels : à la demande de fabricants de matériels, des conférences sont organisées sur le chauffage, la climatisation, les économies d’énergie et la protection de l’environnement à Pékin, Shanghai, Xi’an, Chengdu ;
•Organisation de conférences techniques pour des étudiants ;
•Rédaction de livres techniques et de documents de formation technique, à la demande de fabricants ;
•Traduction et interprétariat technique.
Equipements

D’une surface de 800 m², le CFFCME est hébergé sur le campus de l’Université de Génie Civil et d’Architecture de Pékin. Le centre possède huit plates-formes équipées de matériel performant et en fonctionnement réel :

•Chaudières au sol,
•Chaudières murales,
•Climatisation,
•Hydraulique,
•Production et stockage de froid,
•Vapeur,
•Electricité,
•Climatiseurs domestiques.
Ces huit plateformes sont connectées les unes aux autres. Il est possible d’effectuer des formations théoriques et pratiques sur un type de matériel ou sur tout le réseau.

« Précédent Suivant »