Chine : taux de change

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

La Banque populaire de Chine (banque centrale) a publié lundi le taux de change entre le Renminbi (RMB) Yuan (monnaie chinoise) et les cinq principales monnaies. La parité intermédiaire du Renminbi Yuan contre ces monnaies convertibles est basée sur le prix à la clôture des opérations interbancaires de la veille.

Les banques de change désignées décideront leurs taux de change en Renminbi Yuan contre les autres monnaies convertibles conformément à l’allure du marché international …

Quand les acheteurs chinois prennent d’assaut le marché mondial de l’art

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Les acheteurs d’art milliardaires du continent chinois, qui ont pris d’assaut le marché mondial de l’art cette année, pourraient encore frapper un grand coup cette semaine à Hong Kong.

Le monde de l’art a connu une poussée de fièvre après qu’un enchérisseur anonyme au téléphone, dont on pense maintenant qu’il est Chinois, a payé une somme record de 106,4 millions de Dollars pour une oeuvre de Pablo Picasso lors d’une vente chez Christie’s à New York un peu plus tôt ce mois.

L’achat de ce portrait de la maîtresse blonde de l’artiste, de 1932, « Nu au plateau de sculpteur », a été l’un des plus beaux trophées d’une série complète d’achats faits par les acheteurs chinois du Continent cette année.

Ces collectionneurs, pour beaucoup d’entre eux entrepreneurs récemment enrichis, sont en train de transformer le destin du marché de l’art, qui l’année dernière avait vu les prix des enchères baisser globalement de 30%, d’après le Mei Moses Fine Art Index, suivant en cela l’arrivée de la crise économique.

Cette semaine, le monde aura les yeux tournés vers la Hong Kong International Art Fair, où un certain nombre d’oeuvres de haut niveau, dont un Andy Warhol de 12 millions de Dollars et un autre Picasso, qui pourrait aisément dépasser ce montant, seront mis en vente.

Dans le même temps, Christie’s espèrera encore attirer un acheteur chinois majeur quand il exposera une nouvelle toile de Picasso cette semaine à Hong Kong.

« Le Buveur d’Absinthe », une oeuvre du grand peintre espagnol datée de 1903, est estimée entre 300 et 400 millions de Yuans, et sera exposée avant d’être mise en vente à Londres le mois prochain.

Ken Yeh, président de Christie’s Asie à Hong Kong, dit que les Chinois milliardaires acheteurs d’art sont en train de créer une sorte d’atmosphère électrique dans le monde de l’art.

« Je pense que le potentiel de l’art occodental en Chine est énorme, tout simplement massif. Depuis 2004 et 2005, il y a eu très peu de Chinois qui ont acheté des toiles impressionnistes modernes, mais tout à coup, depuis l’année dernière, il y a quasiment eu une vague », dit-il.

Le directeur de la maison d’enchères pense que cette poussée est due à une vingtaine d’acheteurs chinois qui se sont soudainement donné pour mission d’acheter de l’art occidental.

« Les acheteurs du continent chinois ont juste commencé à acheter des oeuvres impressionnistes, aussi y a-t-il un fort potentiel pour que ce mouvement aille beaucoup plus loin qu’il n’est allé jusqu’ici », a-t-il dit.

Mei Jianping, professeur de finances à la Cheung Kong Graduate School of Business à Beijing, et co-créateur du Mei Moses Fine Art Price Index, pense que ce mouvement récent pourrait faire fortement augmenter le prix de l’art occidental, et en particulier les impressionnistes.

Il pense que ce qui est en train d’arriver est similaire à ce qui s’est passé à la fin des années 1980, quand on a vu une vague d’achats faits par des Japonais. Les Japonais achetaient alors pour 10 milliards de Dollars en oeuvres d’art chaque année aux enchères.

« A cette époque, la blague qui circulait chez Sotheby’s ou Christie’s était ‘chaque fois que vous voyez un visage asiatique, les prix augmentent de 10%’ », dit-il.

« Mais avec la Chine, qui est un pays beaucoup plus grand et comptant un nombre potentiel de gens riches beaucoup plus important, l’échelle pourrait aussi cette fois être encore plus grande ».

« Les collectionneurs chinois sont les derniers arrivés, et ils veulent montrer que eux aussi sont sophistiqués, et qu’ils jouent dans la même catégorie que celle que quelques-uns des plus grands collectionneurs du monde. Nous sommes peut-être à la veille d’un nouveau boom spectaculaire de l’impressionnisme ».

La Chine attend des Etats-unis des détails sur la levée de leurs restrictions à l’exportation de haute technologie

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

La Chine souhaite connaître les détails du calendrier et du programme des Etats-Unis sur la levée graduelle de leurs restrictions aux exportations de haute technologie vers la Chine, a indiqué le vice-Premier ministre chinois, Wang Qishan, lundi à Beijing lors du deuxième round du Dialogue stratégique et économique sino-américain.

Encore un Nouveau Clone Chinois du iPhone 4G

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Un nouveau clone d’iPhone 4G est encore arrivé dans la communauté Shanzhai. Les faussaires Chinois sont désormais inarrêtable.

Ce clone d’iPhone 4G ressemble beacuoup au véritable iPhone montré par Gizmodo et à un autre clone le GiPhone F98. A part que celui-ci semble bien plus épais et que la partie centrale semble faite d’un plastique brillant au lieu d’un aluminium brossé  sur le vrai iPhone 4. Au niveau des fonctions de ce clone, on sait seulement qu’il possède le WiFi, la fonction GPS est disponible et il est équipé d’une antenne TV pour profiter de la TV Mobile CMMB.

Enfin, l’écran est constitué d’un verre anti-éclat pour des raisons de sécurité. On ne sait jamais, les copies sont tellement ressemblante qu’il sera peut-être amené à exploser…

Qinfa Chine Achète 2 Vraquiers Pour 69 Millions $

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Chine Qinfa Group, leader privé du commerce du charbon en Chine continentale, a annoncé vendredi qu’il a signé des contrats navals pour payer faire construire deux vraquiers de 82.000 DWT contre 69 millions de dollars, a rapporté Xinhua News.

La Chine soutient les mesures de lutte contre la crise des dettes souveraines en Europe

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

La Chine est préoccupée par l’actuelle crise des dettes souveraines dans plusieurs pays de la zone euro et elle soutient les mesures d’aide prises par la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international (FMI), a déclaré lundi à Beijing le ministre chinois du Commerce, Chen Deming.

“La Chine est convaincue que l’Union européenne (UE) est en mesure de renforcer le contrôle des dettes souveraines. Elle espère que les pays concernés surmonteront cette crise”, a indiqué Chen Deming lors d’une conférence de presse sur le second cycle du Dialogue stratégique et économique sino-américain (DSE).

Ce second dialogue entre la Chine et les Etats-Unis a commencé lundi à Beijing pour discuter d’importants sujets tels que le commerce, l’investissement, la reprise de l’économie mondiale et le changement climatique.

La crise des dettes souveraines en Europe impactera également le commerce entre les Etats-Unis et la Chine, même si cet impact n’est pas important, a fait remarquer le ministre.

“L’année dernière, la Chine a enregistré une baisse de 34% de son excédent commercial et il a chuté de 78,6% durant les quatre premiers mois 2010. La Chine continuera d’augmenter ses importations tout en maintenant le niveau de ses exportations”, a-t-il ajouté.

Les représentants du président chinois Hu Jintao – le vice-Premier ministre chinois Wang Qishan et le conseiller d’Etat Dai Bingguo, sont les co-présidents de ce dialogue, qui a lieu les 24 et 25 mai, avec les représentants du président américain Barack Obama, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton et le secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner.

Chine-Etats-unis : la reconnaissance à la Chine du statut d’économie de marché doit être encore discutée

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Le ministre chinois du Commerce, Chen Deming, a déclaré lundi 24 mai que la Chine et les Etats-unis ne se sont pas encore mis d’accord sur le problème de la reconnaissance de la Chine comme économie de marché.

Lors d’une conférence de presse en marge du deuxième dialogue stratégique et économique Chine-Etats-unis, Chen Deming a fait savoir que les deux parties envisageaient d’organiser cette année aux Etats-Unis une autre “réunion importante” pour discuter du sujet .

Selon le ministre chinois, au moment de l’adhésion de la Chine dans l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), tous les membres de l’OMC étaient d’accord de reconnaître à la Chine le statut d’économie de marché à l’horizon 2010.

“Plus des deux tiers des pays l’ont déjà fait”, a-t-il précisé.

En tant que représentants spéciaux du président américain Barack Obama, la secrétaire américaine d’Etat Hillary Cliton et le Secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner co-président le dialogue avec le conseiller d’Etat chinois Dai Bingguo et le vice-Premier ministre Wang Qishan, représentants spéciaux du président chinois Hu Jintao.

Environ 50 délégués venant de plus de 40 administrations de chacun des pays participent à ce dialogue qui se déroule les 24 et 25 mai.

Chine-Etats-unis: une libéralisation "réelle" des exportations hi-tech vers la Chine

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Le ministre chinois du Commerce, Chen Deming, a insisté lundi pour que les Etats-Unis suppriment les restrictions à leurs exportations de produits de haute technologie vers la Chine, décision indispensable à l’équilibre commercial entre les deux pays.

Le ministre s’exprimait lors d’une conférence de presse pendant le second Dialogue stratégique et économique sino-américain. A cette occasion, il a souligné que la Chine et les Etats-Unis ne pouvaient parvenir à un équilibre de leurs échanges sans augmentation des ventes de produits de haute technologie.

La Chine salue l’idée que les Etats-Unis réforment leur politique de contrôle des exportations de produits hi-tech vers la Chine, a indiqué Chen Deming. Celui-ci a cependant exprimé l’espoir que les réformes soient “réelles” et non pas “beaucoup de tonnerres sans pluie,” car cette libéralisation serait profitable aux entreprises des deux pays.

Chen Deming a également souhaité que les Etats-Unis puissent améliorer la transparence de leur réglementation sur les investissements étrangers de sorte que davantage d’entreprises chinoises puissent investir aux Etats-Unis.

Sinochem Group va prendre une participation de 40% dans le développement d’un champ pétrolier au large du Brésil

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

La compagnie norvégienne Statoil ASA détiendra les 60% restants du projet pétrolier Peregrino à 85 kilomètres des côtes brésiliennes, dans le bassin de Campos. La production du pétrole devrait commencer au début de 2011.

Tibet : développement énergique de six industries stratégiques d’ici cinq ans

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Le Tibet développera énergiquement, d’ici cinq ans, six industries stratégiques pour assurer un essor économique et une augmentation durable des revenus des paysans et bergers.

Il s’agit de l’industrie minière, la pharmacologie tibétaine, l’artisanat ethnique, le tourisme, l’agriculture et l’élevage ciblés, et l’industrie alimentaire verte. Des produits particuliers au plateau du Tibet seront développés en priorité.

Pour contribuer à l’objectif de développement, le Tibet va cette année renforcer la construction des infrastructures de base pour favoriser du tourisme. En plus des groupes de l’industrie du bâtiment, de l’industrie minière, et des matériaux de construction créés en 2009, la région va établir cette année des groupes de pharmacologie tibétaine et de tourisme. En outre, la production industrielle et la compétitivité devront être accrues.

Selon le bureau du tourisme du Tibet, d’ici quelques années, trois marques touristiques seront développées : « Toit du monde », « Terre sainte enneigée », et « Routes anciennes et Chemin du ciel ». La culture particulière et les ressources écologiques touristiques seront profondément exploitées. On prévoit également le renforcement des infrastructures de base dans les zones touristiques de niveau A et les capacités de secours d’urgence.

Dans l’agriculture, l’élevage et l’industrie alimentaire verte, le développement des produits biologiques du plateau sera accéléré. Les ressources minérales seront exploitées de façon rationnelle et ordonnée, avec la construction de bases industrielles de métaux non ferreux dans le centre du Tibet, de la chromite dans l’est, et de l’exploitation des ressources des lacs salés dans l’ouest.

Par ailleurs, on prévoit la mise en place d’un système industriel performant de pharmacologie tibétaine en 2015, dont la valeur de production dépassera 2 milliards de yuans.

Ces dernières années, le Tibet a augmenté sans cesse les investissements dans le développement de ses industries clés. En 2009, 830 millions de yuans ont été consacrés à l’agriculture et l’élevage et au tourisme, un chiffre dépassant le total des cinq années précédentes.

« Précédent Suivant »