Les vieilles marques chinoises visent le marché de la fête du Printemps

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

A l’approche de la fête du Printemps de l’année du lapin, les vieilles marques chinoises saisissent cette opportunité pour présenter leur culture et leur charme d’aujourd’hui. La petite foire du restaurant Quanjude, la foire culturelle du thé pour la fête du Printemps de la maison de thé Wuyutai, la gratuité pour les membres âgés du Parti communiste chinois lancée par le Studio photographique de Chine (China Photo Studio), ainsi les activités du salon de coiffure Silian (Silian Meifa) rendent le marché de consommation pour la fête plus prospère.

Chine : recul des ventes de l’immobilier après le durcissement des réglementations

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

Les ventes de l’immobilier ont connu dans les grandes villes chinoises une forte baisse pendant la Fête du printemps, ou le Nouvel an lunaire chinois, après que le gouvernement central a durci les réglementations du marché immobilier afin de réfréner la spéculation.

La Fête du printemps est la plus importante occasion en Chine de se retrouver en famille, car la plupart des gens disposent de sept jours de vacances. Cette période représente généralement la saison creuse pour le marché de l’immobilier.

Toutefois, la situation est bien pire cette année pendant la Fête du printemps, car le gouvernement chinois a adopté de sévères réglementations concernant le marché de l’immobilier afin de calmer la flambée des prix. Les mesures comprennent l’augmentation du montant du premier versement et la perception à titre d’essai d’une taxe de propriété dans certaines villes-pilotes.

Les effets des nouvelles réglementations sont déjà apparus dans de nombreuses villes.

Seuls 41 logements anciens ont été vendus dans la capitale pendant les vacances de la Fête du Printemps, a-t-on appris sur le site Internet du régulateur immobilier de Beijing.

“De nombreuses personnes se sont rendues dans nos succursales, mais peu de transactions ont été signées”, a déclaré Hu Jinghui, vice-président de la société immobilière 5i5j basée à Beijing, dont le chiffre d’affaires a diminué de 40% pendant la Fête du Printemps par rapport à l’année dernière.

Dans la ville de Nanjing, capitale de la province du Jiangsu (est), seuls 28 logements ont été vendus pendant la Fête du Printemps, tandis que de nombreux clients potentiels ont choisi d’attendre et d’observer, après la mise en place des mesures gouvernementales visant à lutter contre les spéculations.

Le 26 janvier, le gouvernement central a augmenté le montant du premier versement pour l’achat du second logement à 60% de la valeur du logement, contre 50% précédemment, dans le but de freiner la spéculation sur le marché immobilier du pays.

Le lendemain, le Conseil des Affaires d’Etat (gouvernement chinois) a approuvé le lancement à l’essai d’une taxe sur la propriété dans les villes de Shanghai et de Chongqing.

Avant la Fête du Printemps c’est la ruée vers l’or

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

Alors que le compte à rebours pour la Fête du Printemps –une des deux plus grandes périodes de vacances de l’année en Chine, connue aussi sous le nom de « semaine dorée »- nombreux sont les Chinois qui se précipitent dans les bijouteries pour y acheter quelques colifichets de prix pour leurs amis et proches.

M. Li, consommateur âgé de 40 ans, est l’un de ces clients typiques qui transforment les vacances de la Fête du Printemps, qui comprennent la célébration de la nouvelle année lunaire, en période dorée pour les orfèvres et les bijouteries. Il a acheté trois Bouddhas en or pour 100 000 Yuans (15 000 Dollars US) chez Caibai Ornaments Store, un des plus grands détaillants en or du pays.

« Je veux installer deux de ces Bouddhas chez moi, dans l’espoir qu’ils m’apporteront de la chance dans mes investissements », a dit M. Li, entrepreneur de la Province du Hebei. « Le troisième est un cadeau du nouvel an lunaire pour ma mère ».

Selon lui, offrir de l’or est une solution bien meilleure que d’autres choix comme offrir du liquide, car l’argent peut perdre de sa valeur avec le temps du fait de l’inflation, tandis que l’or constitue une splendide manière de maintenir et d’accroitre le patrimoine familial.

L’index des prix à la consommation a atteint en novembre son niveau le plus élevé depuis 28 mois, à 5,1%, avant de retomber à 4,6% en décembre.

Cette poussée de l’inflation a eu pour écho un appétit croissant des consommateurs pour l’or.

Zhang Bingnan, Secrétaire général de l’Association Chinoise de l’Or, a dit vendredi au China Daily que l’utilisation totale d’or a augmenté de près de 20% l’année dernière, à 510 tonnes, en grande partie parce que les gens sont à la recherche d’investissements ne craignant pas l’inflation.

« La quantité d’or utilisée par les joaillers et l’industrie a augmenté régulièrement, tandis les achats d’or pour investissement ont augmenté rapidement », a t-il dit.

La Chine a été le deuxième plus grand acheteur d’or du monde après l’Inde lors des trois dernières années, et le premier producteur du précieux métal ces quatre dernières années. En 2010, la nation a produit 340 tonnes d’or, en augmentation de 8,6% par rapport à l’année précédente.

« L’appétit des consommateurs chinois pour l’or a été plus fort cette année que lors des années précédentes », a dit Wang Chunli, Directeur général de Caibai Ornaments Store à Beijing.

« La demande en bijoux et lingots d’or a été phénoménale à l’approche des vacances du nouvel an lunaire ».
Le magasin a connu des ventes record de 7,2 milliards de Yuans en 2010, en hausse de 60% par rapport à l’année précédente. Les ventes journalières à l’approche de la Fête du Printemps ont souvent dépassé 100 millions de Yuans.

« Le Nouvel An chinois est la période de l’année où les Chinois font des cadeaux, ordinairement de l’argent placé dans des enveloppes rouges », a dit M. Wang. « Mais cette année l’or est populaire esentiellement parce qu’il ne se déprécie pas ».

Mais d’après Wang Lixin, du bureau chinois du Conseil Mondial de l’Or, cette tendance ne date pas d’aujourd’hui.

« L’or est très en vogue depuis l’année dernière », a dit Wang Lixin. « Couplé avec la glissade du marché boursier et des prix de l’immobilier, c’est devenu le meilleur investissement ».

Ce fort désir d’or des consommateurs chinois a provoqué un mouvement de recherche pour davantage de réserves afin de satisfaire la demande.

D’après M. Zhang, le Gouvernement a investi 500 millions de Yuans dans l’exploration de nouveaux filons d’or ces cinq dernières années.

L’activité d’investissement reste solide en Chine, l’or physique à la Bourse de l’Or de Shanghai s’étant monté à 6 046 tonnes en 2010, en hausse de 28,48% par rapport à l’année précédente.

Selon Wang Lixin, la demande devrait probablement continuer à augmenter, compte tenu de l’énorme population chinoise et de son pouvoir d’achat en augmentation.

A l’approche de la Fête du Printemps, les restaurants se frottent les mains

Ajouté au 30/01/2011 par SHI Lei

Après avoir enquêté sur les réservations pour le dîner de la veille du Nouvel An chinois, le 2 février prochain, les experts en ont conclu que le secteur de la restauration va connaître un boom durant la Fête du Printemps.

D’après Wang Ruihua, Vice-secrétaire général de l’Association de l’Industrie de la Restauration de Beijing, la tendance qui voit davantage de personnes sortir pour dîner à la veille du Nouvel An reflète les chiffres de l’année dernière. En se basant sur une enquête menée auprès de centaines de restaurants dans 21 rues de Beijing où sont concentrés les plus célèbres des établissements, il s’avère que la plupart d’entre eux sont déjà réservés à 80% pour le repas le plus important de l’année des familles chinoises.

Les plats traditionnels restent toujours le choix le plus populaire dans les établissements les plus célèbres, comme Quanjude ou Donglaishun, qui sont déjà quasiment complets au moment où nous écrivons ces lignes, et cela bien que la hausse des prix ait fait passer le coût d’une table de dix personnes de 2 000 Yuans (303 Dollars US) à 3 000 Yuans. Certains établissements les plus réputés ont demandé un acompte de 50% à l’avance. Quant aux restaurants occidentaux de Beijing, comme le Moscow Restaurant ou Maxim’s, ils ont dit que les clients pourraient toujours faire des réservations de dîner à la dernière minute.

Tendance qui s’est développée ces dernières années, les villages de vacances situés en périphérie des grandes villes sont également considérés comme des lieux de choix. Un rapport sur les cent restaurants préférés pour le dîner de la veille du Nouvel An 2010 compilé par la Commission Municipale du Commerce de Beijing a d’ailleurs montré que 52% d’entre eux étaient situés en dehors de la ville.

Des données provenant de la commission ont également montré que les ventes des 369 restaurants interrogés durant la semaine de vacances 2010 avaient augmenté de 23,84% d’une année sur l’autre, le taux le plus élevé depuis 2007. La Commission publiera les chiffres pour 2011 au début du mois de février.

Les vacances de la Fête du Printemps sont traditionnellement une période d’affaires faste pour les restaurants. L’année dernière, les ventes dans la province de l’Anhui avaient connu le plus fort taux d’augmentation de toutes les provinces, avec 48,3%. Le Liaoning, le Jiangxi, le Shandong et la Municipalité de Chongqing avaient connu une hausse de près de 20%, d’après des données du Ministère du Commerce.

Afin de résoudre le problème de la pénurie de tables pour le dîner, certains restaurants ont réduit le temps moyen pour les repas à deux heures le soir. Et ceux qui ne réussiront pas à obtenir une table pour le dîner du Nouvel An pourront toujours commander les plats et les emporter pour les déguster à la maison. Dans la Province du Shaanxi, cette activité a connu une progression de 30%.

« La plupart des restaurants ont divisé l’heure du dîner en deux parties –de 16h à 18h et de 18h à 20h », a dit Shi Wanrong, Directeur de l’Association de la Cuisine Chinoise, qui possède aussi un restaurant à Beijing. « Nous avons ouvert les réservations dès la fin des vacances de la Fête Nationale, et nous étions déjà complets avant même le début de l’année 2011 ».

Nombreux aussi sont ceux qui, préparant les dîners à la maison, ont trouvé que les légumes et la viande devenaient de plus en plus chers. Désormais, pouvoir préparer un repas à la fois plantureux et économique à la maison appartient au passé, a dit M. Shi.

« D’une manière générale, les réservations de restaurants et les ventes durant la Fête du Printemps représentent environ trois fois les niveaux normaux. Par exemple, dans mon restaurant qui fait 150 mètres carrés, nous pouvons faire entre 80 000 et 90 000 Yuans par jour durant les vacances, alors qu’en temps ordinaire, nous faisons entre 20 000 et 30 000 Yuans par jour ».

En se basant sur la dernière enquête en ligne de l’Association de la Cuisine Chinoise en 2010, on se rend compte aussi que la majorité des clients déclarent qu’ils dîneront à l’extérieur lors de la prochaine Fête du Printemps. La plupart des participants au sondage ont dit que leur budget pour le dîner serait situé entre 500 et 1 200 Yuans. Quelque 25% ont dit être disposés à dépenser plus de 1 200 Yuans tandis que le reste envisage de dépenser moins de 500 Yuans.

Les restaurants réputés sont ceux qui recueillent le plus de suffrages pour plus de 31,5% des personnes qui ont participé à l’enquête. Le cadre pour le dîner a également été considéré comme plus important que le prix par 30% des personnes.

Chine: Carrefour au centre du scandale de tricherie sur les prix

Ajouté au 30/01/2011 par SHI Lei

Dans la rubrique “Service à la clientèle” du site Internet de Carrefour Chine, filiale du grand distributeur français, on peut lire un slogan “votre satisfaction est notre bonheur”. Mais ce Carrefour Chine vient d’être sanctionné par la Commission nationale pour le Développement et la Réforme de Chine (CNDR), pour avoir trompé des consommateurs.

Une théière en forme de globe était affichée à 36,8 yuans dans le magasin Nanxiang de Carrefour à Shanghai, mais la caissière a enregistré un prix de 49 yuans.

Le magasin Xinmin de Carrefour à Changchun, dans la province du Jilin (nord-est), a vendu des sous-vêtements pour homme à 50,70 yuans en prétendant que le prix d’origine était de 169 yuans. Cependant, il s’avère que le prix original du produit était de 119 yuans.

Carrefour Chine est accusé, par la CNDR dans un communiqué publié mercredi 26 janvier, de plusieurs fraudes, comme l’affichage sur les étiquettes d’un rabais plus élevé qu’il ne l’est en réalité ou l’impression de certaines étiquettes pour faire croire à un prix inférieur.

L’américain Wal-Mart est aussi mis en cause par la CNDR pour les mêmes raisons.

Les hypermarchés concernés devront payer, selon la CNDR, cinq fois le montant des sommes injustement perçues. En cas d’impossibilité d’évaluer ces dernières, ils devront verser des amendes allant jusqu’à 500 000 yuans (75 987 dollars).

Carrefour Chine a exprimé mercredi après-midi ses excuses auprès des clients chinois, et s’est engagé à verser cinq fois les sommes injustement perçues, ainsi qu’à lancer une campagne d’inspection intérieure.

Entré en 1995 en Chine, Carrefour dispose aujourd’hui de plus de 160 magasins dans le pays. Il a commencé pourtant à perdre sa position de leader sur le marché. Le chiffre d’affaires de Carrefour a été dépassé par celui de RT-Mart, groupe basé à Taiwan, tandis que son concurrent traditionnel Wal-Mart a ouvert en Chine près de 200 hypermarchés.

En outre, ses frais d’entrée élevés ont fait l’objet de vives critiques en 2010. Des disputes avec ses trois gros fournisseurs, à savoir KSF (Kangshifu, le plus grand producteur chinois de nouilles instantanées), le groupe COFCO (China Oil & Food Corporation) et le groupe agroalimentaire Jiusan , ont été très médiatisées.

“Notre bénéfice brut se trouve à environ 25 points de pourcentage. Carrefour prend, considérablement, 20,5 points de pourcentage de notre main. Quand nous vendons les produits pour valeur d’un million de yuans au Carrefour, nous perdons 65 000 yuans”, s’est plaint Zhang Guomin, directeur du centre commercial de Dingdian de Beijing, lors d’une interview accordée à National Business Daily.

Cette entreprise, en proie à de multiples frais d’entrée et de promotion, est un fournisseur de produits congelés au Carrefour Chine.

“Les frais d’entrée trop élevés nuisent, sur la durée, à la santé de Carrefour”, a commenté en septembre dernier Lang Xianping, économiste chinois renommé. Il a indiqué que la dépendance aux marges arrières dans le modèle économique de Carrefour était une vision à courte vue et un mauvais exemple pour les distributeurs chinois.

Ces dernières années, Carrefour s’est retiré successivement des marchés sud-coréen, britannique, russe et japonais. En avril 2010, le groupe français a vendu 524 magasins au Portugal.

Tianjin va devenir un centre international de transport maritime d’ici cinq ans

Ajouté au 24/01/2011 par SHI Lei

La ville portuaire de Tianjin, dans le nord de la Chine, deviendra un centre international de transport maritime d’ici 2015, dans le cadre de son plan municipal d’accélération du développement économique, a déclaré dimanche le maire Huang Xingguo lors d’une session parlementaire locale.

“Dans les cinq prochaines années, Tianjin va mettre pleinement en jeu ses avantages pour devenir un centre international de transport maritime et de logistiques dans le nord de la Chine”, a déclaré Huang Xingguo dans son rapport d’activité du gouvernement lors de la session annuelle de l’Assemblée populaire municipale de Tianjin.

Le gouvernement central a décidé en avril 2010 de faire de la nouvelle zone Binhai de Tianjin un port important reliant la Chine et l’Asie du Nord-Est, ainsi que l’Asie du Centre et de l’Ouest.

Le port de Tianjin, d’une profondeur de 19,5 mètres, est accessible aux navires d’un tonnage pouvant atteindre 300 000 tonnes. C’est l’un des premiers ports mondiaux en eau profonde.

Le gouvernement municipal prévoit d’optimiser la disposition du port sur 5 ans pour améliorer son efficacité.

En 2015, le volume annuel des biens traités par le port atteindra 560 millions de tonnes et 18 millions de conteneurs standards selon les estimations.

Le port de Tianjin, est relié par les voies navigables à plus de 500 ports de 180 pays et régions. Le volume annuel des biens traités a atteint 400 millions de tonnes fin 2010.

Chine : lancement d’un projet de loi contre la concurrence déloyale sur Internet

Ajouté au 24/01/2011 par SHI Lei

Le ministère chinois de l’Industrie et l’Informatisation (MII) a dévoilé vendredi un projet de règlement afin de décourager la concurrence déloyale sur Internet après qu’une bataille entre les deux sociétés Internet chinoises, Tencent et Qihoo 360, ait provoqué un tollé chez le grand public l’année dernière.

Selon ce projet de règlement, les pratiques qui consistent à créer ou à divulguer des informations fausses, ou à d’interrompre le fonctionnement du produit d’un concurrent, seront punies.

Refuser de se soumettre aux normes élaborées par le règlement sera passible d’une amende comprise entre 10 000 yuans (1 517 dollars) et 1 million de yuans, voire de la suspension des activités, indique le projet de règlement.

Le projet précise aussi que les compagnies ne doivent pas unilatéralement modifier, supprimer, dévoiler ou transférer les informations concernant les utilisateurs à un tiers.

Le règlement est né suite à un conflit d’un mois entre Tencent et Qihoo 360 en septembre dernier, durant lequel les deux entreprises se sont accusées réciproquement d’avoir espionné, piraté et dévoilé les informations privées de milliers d’utilisateurs.

La bataille ne s’est arrêtée qu’après l’intervention du MII, qui a ordonné à ces deux sociétés de présenter leurs excuses au public.

Starbucks Va Tripler Le Nombre De Ses Magasins En Chine

Ajouté au 24/01/2011 par SHI Lei

Starbucks Corp. envisage de plus que tripler le nombre de ses magasins en Chine continentale dans les cinq prochaines années, a indiqué la compagnie mercredi, selon un rapport de Dow Jones.

Starbucks envisage de faire de la Chine son marché le plus important en dehors des Etats-Unis. Actuellement, c’est le Canada qui occupe cette place.

La chaîne de cafés basée à Seattle possède actuellement 406 magasins en Chine et envisage d’en avoir plus de 1.500 d’ici 2015, a indiqué la compagnie dans une conférence pour les investisseurs tenue à New York.

La compagnie, qui a bénéficié récemment d’un redressement aux Etats-Unis, essaie de se concentrer sur l’extension de ses activités internationales, avec des plans pour ouvrir 400 nouveaux magasins autour du monde l’année prochaine.

La président de Starbucks International, John Culver, a déclaré que la compagnie envisageait de pénétrer plus profondément sur ses 53 marchés internationaux, avec un accent mis sur la Chine, où les bénéfices d’exploitation par magasin sont plus élevés qu’aux Etats-Unis.

Alors que la majorité de ses activités en Chine intervient l’après-midi ainsi qu’en soirée, et Starbucks essaie de créer un rituel de café du matin pour ses clients chinois, a déclaré le PDG de la compagnie Howard Schultz .

Les entreprises chinoises les plus rentables

Ajouté au 17/01/2011 par SHI Lei

Le China daily a publié la liste des 10 entreprises chinoises les plus rentables en 2010 qui sont issues du secteur de l’énergie ou financier.

L’entreprise la plus rentable est la ICBC 129,4 milliards de yuans de bénéfices après impôt, la Banque industrielle et commerciale de Chine (ICBC).

En 2e position arrive la la Chine de la construction Banque avec 106,84 milliards de yuans de bénéfices.

PetroChina Co fut la plus rentable en 2009 mais est relégué en 3e position. PetroChina Co est le plus important acteur dans le secteur de l’énergie en Chine a totalisé  103,39 milliards de yuans de bénéfices net l’an dernier

La Banque de Chine a pris la quatrième place avec 81,07 milliards de yuans.

Sinopec Corp, un grand raffineur de pétrole se place en cinquième position avec 61,76 milliards de yuans

China Shenhua Energy Co, producteur chinois de charbon arrive en sixième place avec 30,28 milliards de yuans de bénéfices nets

Les autres entreprises sont la Banque Industrielle Co (13,3 milliards de yuans), China Unicom (9,56 milliards de yuans),  China Vanke Co (5,33 milliards de yuans), développeur, Huaneng Power International Co (5,08 milliards de yuans)  le plus grand producteur d’électricité du pays.

Le profit total des 10 plus grandes entreprises étaient de 561,14 milliards de yuans, soit 75 % du total des 832 entreprises combinées.

NB: Le bénéfice total pour les 832 plus grandes entreprises chinoises est 749,55 milliards de yuans.

La Chine est un marché porteur pour General Motors (vice-président de GM)

Ajouté au 17/01/2011 par SHI Lei

La Chine a émergé comme un puissant facteur de croissance pour General Motors (GM), qui est devenu le premier constructeur automobile mondial ayant réussi à vendre plus de 2 millions de véhicules sur le marché chinois en une année, a déclaré un responsable de GM.

La compagnie basée à Detroit a enregistré des ventes records en Chine avec plus de 2,3 millions de véhicules vendus en 2010, ce qui constitue une hausse de 28,8% par rapport à 2009, a précisé à Xinhua Steve Carlisle, vice-président de GM, lors du Salon international de l’Automobile d’Amérique du Nord (NAIAS) qui se tient actuellement à Detroit.

Dans les années à venir, l’entreprise prévoit une présence plus forte en Chine, pays qui a le marché automobile à la plus forte croissance dans le monde : “Nos ventes en Chine vont continuer à se renforcer, et la Chine va rester le plus grand marché mondial”, a-t-il indiqué.

“L’année dernière, nous sommes passés de huit à quatre marques, nous avons reconstruit les bases et augmenté nos ventes aux Etats-Unis”, a-t-il ajouté.

Suite à la banqueroute survenue en 2009, GM s’est défait des marques Hummer, Saab, Pontiac et Saturn, et le constructeur s’est recentré sur Chevrolet, Buick, GMC et Cadillac.

“GM a cherché à revenir aux fondamentaux en se restructurant, en gardant les capacités à la bonne taille et en proposant une gamme de véhicules très attractive avec une approche beaucoup plus offensive sur le marché”, a indiqué steve Carlisle.

Après avoir réussi à se maintenir à flots pendant les moments les plus difficiles de la plus longue récession depuis des décennies, le secteur automobile américain a enregistré une solide reprise en 2010, avec en particulier la récente réintroduction en Bourse du géant de l’automobile GM, citée par le président américain Barack Obama comme une étape majeure dans le revirement s’opérant actuellement dans l’ensemble de l’industrie automobile aux Etats-Unis.

Le Salon de l’Automobile NAIAS 2011, qui a ouvert ses portes lundi à Detroit, permet à plus d’une quarantaine de grandes marques automobiles mondiales de montrer leurs derniers produits et technologies.

« Précédent Suivant »