Les grands producteurs de vin en Chine

Ajouté au 18/03/2011 par SHI Lei

Le marché chinois du vin est dominé par des acteurs locaux qui représente 90% de la consommation de vin dans le pays. Quatre producteurs dominent le marché du vin en Chine qui est très compétitif.

Plus de 400 opérateurs sont capables de produire du vin sur le territoire chinois mais seulement 150 entreprises sont réellement enregistrées dans les statistiques officielles (Chiffre d’Affaires est supérieur à 5 000 000 de yuans).

Le secteur viticole attire chaque année de nouveaux entrants, majoritairement chinois plus quelques grands groupes de spiritueux étrangers qui viennent majoritairement d’Europe et du Nouveau Monde.

Cela a permis l’émergence de marques locales fortes, notamment grâce aux efforts des autorités locales, qui voient dans la production de vin des opportunités de développement. Au 1er rang de ce développement rapide, 4 entreprises chinoises dominent le marché, représentant plus de 60% la consommation totale:

  • Changyu,
  • Dynasty
  • Great Wall,
  • Dragon Seal.

Changyu

Changyu est un producteur majeur et le plus ancien en Chine. Changyu a une histoire de 70 ans, ce qui est rare dans les secteurs de vin en Chine. Le raisin est produit à Yantai dans le Shandong.

La qualité du vin s’améliore d’années en année. Récemment, un Salon international de l’alimentation (SIAL) a classé les vins Changyu parmi le top 30 des vins mondiaux. « One of the top wine brands in the world »

Le Cabernet sauvignon de Changyu s’exporte aussi aux USA et en Europe. C’est un des rares vins chinois que l’ont peut acheter à l’étranger. En 2005, le « ChangYu Cabernet » avait déjà commencé son exploration du marché international, en exportant ses vins dans 14 pays d’Europe. Les vins « ChangYu Cabernet » sont déjà présents dans plus de 3 000 supermarchés, systèmes de vente par correspondance, marchands de vin et hôtels cinq étoiles en Europe.

Le groupe Castel est en association avec le producteur Changyu depuis 2008.

Dynasty

Le premier investisseur étranger a été la société Remy Martin qui a fondée dans les années 80 Dynasty en joint-venture sino-française en association avec le gouvernement chinois.

La société Rémy Martin depuis « s’est retirée » de cette participation.

Par la suite la marque grandit et obtient les différentes certifications ISO9002, ISO9001 et 14001. En 1998, l’entreprise est devenue le plus grand producteur de vin en Asie, (22,46 millions de bouteilles de vin par an). En 2009, elle a produit 60 millions de bouteilles principalement pour le marché chinois.

Great Wall

China Great Wall Wine Co., Ltd est une entreprise importante de la production et la vente du vin en chine. Cette enteprise est située dans la province de  Hebei. Fondée en 1983, la production annuelle de vin est de 50 mille tonnes.

« Great wall » est aujourd’hui une des marques de vin les plus connus sur le marché chinois du vin. elle est détenue par COFCO . Great Wall vin est aussi exporté dans 20 pays et régions du monde, y compris la France. d’après la société c’est le leader de l’exportation en Chine en volume.

Le slogan est « great wall great wine »

Dragon Seal

En 1987, Beijing Winery s’est associé avec Pernod Ricard pour créer Beijing Dragon Seal Winery. Lidée était d’associé le savoir faire en œnologie français avec la production chinoise. La première bouteille de Dragon Seal ????? longhui putaojiu en 1988 l’année du dragon.

Huailai, un comté dans le Hubei avec une tradition de plus de 800 ans de viticulture a été choisi comme la région de la culture des vignes pour le vin Dragon Seal. Aujourd’hui plus de 10 variétés de raisins importés de France sont cultivés dans cette région.

Il existe d’acteurs comme Huanxia Winery et Tonghua qui sont des challengers sur ce marché.

Escroqueries sur d’Alibaba

Ajouté au 07/03/2011 par SHI Lei

Une escroquerie a été découvert récemment sur Alibaba.com.

Plus de 2 300 sociétés qui avaient réussi à se faire enregistrer sur le site e-commerce chinois ont escroqué des acheteurs en ne livrant pas les marchandises payées, annonce le patron du groupe Alibaba. Ces vendeurs avaient obtenu le certificat « Gold Suppliers ».

La direction du site e-commerce chinois a dû démissionner après cette enquête interne qui concernait la version internationale du site. On apprend que les escrocs agissaient avec la complicité de centaines de commerciaux d’Alibaba.com. Le montant moyen de ces fraudes serait de 1 200 dollars.

Ces « vendeurs frauduleux » ont fourni de l’électronique grand public très demandé à des prix imbattables, et avec à une quantité de commande minimum avec des méthodes de transfert de paiement peu fiables.

Le PDG David Wei et son directeur général Elvis Lee ont dû démissionner, même s’ils ne seraient pas directement impliqués. La direction a été confiée à Jonathan Lu, directeur de Taobao.

Alibaba a fermé le Service Clients Gold Chinois et a pris d’autres mesures pour traiter le problème.

Ce problème va surement causé beaucoup de tord à Alibaba dont la majeur partie de ces recettes venaient de ces gold supplier qui payaient chaque année 3000USD pour être Gold Member.

Des entreprises chinoises présentes à l’Exposition des nouvelles énergies en Afrique du Sud

Ajouté au 07/03/2011 par SHI Lei

L’Exposition des nouvelles énergies d’Afrique du Sud s’est tenue du 1er au 3 mars à Johannesburg. Une trentaine d’entreprises de haute technologie de la partie continentale de Chine y ont participé.

Il s’agit de la deuxième participation pour les entreprises chinoises. Le nombre d’exposants chinois a triplé. Ils représentent à présent la moitié des participants. La plupart d’entre eux sont spécialisés dans le domaine de l’énergie solaire et éolienne.

Selon Ping Tiangang, directeur de ventes de la Société chinoise Yingli Solar, l’Afrique du Sud dispose de bonnes conditions naturelles pour développer l’énergie solaire. Le gouvernement local accorde des subventions aux achats et à l’utilisation des appareils photovoltaïques. Le marché local possède un grand potentiel.

L’Exposition des nouvelles énergies s’inscrit dans le cadre de la conférence sur les énergies d’Afrique du Sud lancée par l’Association nationale de l’énergie sud-africaine et le Conseil mondial de l’énergie. La première édition avait eu lieu en 2009. Le thème de cette année est « la Route de l’énergie de l’Afrique du Sud ».

Chine: démission du P.-D.G d’Alibaba

Ajouté au 28/02/2011 par SHI Lei

Le grand fournisseur de commerce électronique Alibaba a annoncé le 21 février la démission de son PDG David Wei. Ce dernier a démissionné après que l’entreprise se soit aperçue que plus de 2 000 membres de son personnel étaient impliqués dans des ventes frauduleuses, ce qui a exposé au grand jour les problèmes cachés derrière l’expansion rapide de la société pendant ces dernières années, a-t-on appris.

Jonathan Lu, PDG de Taobao.com, le plus grand site Internet de ventes au détail, a remplacé David Wei, selon une annonce d’Alibaba.

Les géants de l’Internet Chinois

Ajouté au 28/02/2011 par SHI Lei

Qui sont les 3 géants de l’internet Chinois?

1/Tencent (équivalent chinois de MSN),
2/Baidu (moteur de recherche)
3/Alibaba (leader du e-commerce BtoB).

Ces 3 entreprises se sont imposées dans leur domaine en Chine et sont devenues aussi les 3 monopoles de l’Internet chinois.

A la fin 2010, les actions de Tencent, Baidu et Alibaba ont atteint 77,4 milliards de dollars.

Ces grandes compagnies ont eu une croissance phénoménale et ont aussi ouvert des filiales qui ne sont pas encore cotées en bourse telles que Taobao, Zhifubao et Koubei.com (représente 70%) du total des actions des compagnies de l’Internet chinoises.

Tencent détiendrait 76,56% des parts du marché de la communication réelle, avec en 2009 des revenues de 12,44 milliards de yuans, 6,78% du total de l’industrie Internet chinoise.

Baidu est le leader des moteurs de recherche et a dépassé 80% des parts du marché chinois.

Baidu le moteur de recherche leader en Chine

Et enfin l’e-commerce B2B d’Alibaba est dominé par Alibaba occupe 54,39% du marché chinois et sa filiale Taobao est l’ultime leader dans le e-commerce BtoC, 94,7% de part de marché.

Alipay est le paypal chinois et concentre 71% des transactions via Internet.

Carrefour envisage de fermer deux nouveaux magasins en Chine

Ajouté au 21/02/2011 par SHI Lei

Des clients font des achats dans un supermarché Carrefour de Haikou, sur l’île de Hainan, durant les congés de la fête du Printemps. Deux magasins de la chaîne à Changchun, dans le Jilin, et à Shaoxing, dans le Zhejiang, fermeront probablement dans les prochains mois.

Le géant de la distribution est susceptible de fermer deux nouveaux magasins en Chine. Les experts attribuent cette mesure à la mauvaise connaissance des marchés locaux et la concurrence féroce que se livrent les détaillants dans les villes de deuxième et troisième rang.

Des sources initiées affirment qu’un supermarché Carrefour de Changchun, dans la province septentrionale du Jilin, a cessé ses opérations d’achat et attend du siège son ordre de fermeture, selon un reportage de China Business News. Ce magasin, le second de la chaîne à Changchun, occupe 8 000 mètres carrés.

Le journal déclare que le supermarché de Shaoxing, dans la province du Zhejiang, se trouve également sur la liste de fermeture. Des employés expliquent que les achats sont toujours en cours, mais la rumeur court que le rideau tombera avant le 1er mai.

Dai Wei, l’un des porte-parole de Carrefour Chine, n’a pas donné suite à la demande de commentaire de China Daily mardi.

Mike Bastin, professeur invité de gestion de la marque à l’université d’Agriculture de Chine, estime que Carrefour ne comprend pas pleinement le marché local. « Je me suis rendu dans plusieurs magasins Carrefour à Beijing, Qingdao et Guangzhou, et les aliments proposés sont identiques partout ». Le distributeur devrait s’efforcer d’adapter ses produits et services selon les goûts locaux, explique-t-il.

Zhu Kejun, professeur au collège Nº 1 de Shaoxing, souligne que le magasin n’est pas populaire dans cette ville en raison de son emplacement. « D’autres grands distributeurs, comme Auchan et Lianhua, se trouvent dans le centre-ville ou les nouvelles zones de développement, mais Carrefour a choisi de s’installer au sous-sol d’un bâtiment résidentiel, beaucoup ignorent même son existence ».

Carrefour a déjà fermé quatre supermarchés à Dalian, Xi’an, Jiaozuo et Foshan, toutes des villes moyennes, comme Changchun et Shaoxing. Le China Business News affirme que Carrefour Chine connaît des difficultés dans les villes de deuxième et troisième rang, car les meilleurs emplacements sont déjà pris par les chaînes qui ont été plus rapides à s’implanter.

« Lorsque nos concurrents ont les meilleurs emplacements, par exemple comme RT-Mart qui s’est installé dans les artères commerciales de Shaoxing, Carrefour choisit des lieux inférieurs et moins chers », déclare un ancien responsable du géant français dans le journal.

Chine : le commerce extérieur en hausse de 44% en janvier

Ajouté au 21/02/2011 par SHI Lei

Le commerce extérieur de Chine a augmenté de 43,9% en glissement annuel pour atteindre 295,01 milliards de dollars en janvier, a annoncé lundi l’Administration générale des Douanes.

Les exportations sont en hausse de 37,7% pour un montant de 150,73 milliards de dollars alors que les importations ont progressé de 51% à 144,28 milliards de dollars.

L’excédent commercial a reculé de 53,5% pour atteindre 6,45 milliards de dollars en janvier.

Le Nouvel An chinois est tombé le 3 février cette année, par rapport au 14 février l’année dernière. Les exportations et les importations ont été, par conséquent, poussées à la hausse.

Les exportateurs et les importateurs ont anticipé leurs activités commerciales du mois de janvier, a expliqué Lu Ting, un économiste de la Banque America-Merrill Lynch.

La croissance des exportations et des importations devrait ainsi baisser en février, a-t-il prévenu.

L’Union européenne (UE) demeurait la plus grande partenaire commerciale de la Chine en 2010, avec un commerce UE-Chine en hausse de 30,5% en base annuelle, s’élevant à 45,97 milliards de dollars.

Le commerce entre la Chine et les Etats-Unis a augmenté de 39,2% en base annuelle à 36,87 milliards de dollars, alors que le commerce Chine-Japon a bondi de 42% à 27,84 milliards de dollars.

Le commerce entre la Chine et l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) a progressé de 34,5% pour atteindre 28,89 milliards de dollars, tandis que le déficit commercial avec les pays membres de l’ASEAN a été multiplié par 4,4, s’élevant à 2,17 milliards de dollars.

Plus de 3.000 entreprises étrangères ont mis en place des institutions permanentes à Yiwu

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

Yiwu, dans la province du Zhejiang, le centre de gros des petits articles dans l’est de Chine, a attiré plus de 13,000 marchands étrangers permanents pour acheter les produits locaux. A la fin de l’année dernière, le nombre des institutions permanentes des marchands étrangers a atteint 3.008, ce qui a classé au premier rang des comtés en Chine.

Quatre-vingts pour cent de ces bureaux de représentation des entreprises étrangères sont asiatiques, dix pour cent africains, le reste venant d’Europe, d’Amérique et d’Océanie.

Yiwu a un marché des petits articles très connu. Il est “le plus grand marché mondial de gros des petits articles” , rapporte un communiqué de l’Organisation des Nations Unies, la Banque mondiale et Morgan Stanley.

Maintenant, le volume des échanges directs et indirects du marché des petits articles de Yiwu a depassé 30 milliards de dollars. Les produits ont exporté à 215 pays et régions dans le monde.

Chen Deming : le volume des importations chinoises doublera d’ici cinq ans

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

« Le volume des importations chinoises doublera d’ici cinq ans, et le volume des exportations américaines vers la Chine augmentera également à 200 milliards de dollars durant cette même période », a déclaré Chen Deming, ministre chinois du Commerce, à l’occasion d’une conférence de presse à Davos le 27 janvier.

« L’année 2011 marque le dixième anniversaire de l’adhésion de la Chine à l’OMC. Durant les dix années passées, la Chine a partagé la prospérité et a réalisé un profit commun avec le reste du monde. D’un statut de recrue à celui de participant, la Chine est aujourd’hui devenue un moteur de cette organisation. Le reste du monde participe à la construction de Chine en partageant les opportunités du marché chinois », a indiqué M. Chen.

Selon Cheng Deming, la Chine va repartir de ce point de départ et réalisera une ouverture plus vaste. En 2011, la Chine portera plus d’attention aux investissements étrangers des entreprises chinoises et aux importations de marchandises étrangères en Chine afin de promouvoir la consommation intérieure.

En 2010, l’excédent commercial chinois vers les États-Unis s’est réduit pour la deuxième fois à 183 milliards de dollars, mais le taux de change du yuan contre le dollar reste encore un problème épineux entre la Chine et ses partenaires commerciaux. « La Chine continuera à réformer le RMB conformément au futur besoin du marché », a promis Chen Deming.

« D’après notre évaluation, le volume des importations chinoises doublera d’ici cinq ans, et le volume des exportations américaines vers la Chine augmentera également à 200 milliards de dollars durant cette même période. Nous espérons importer davantage de marchandises, notamment des matières premières, des équipements technologiques, ainsi que des articles de première nécessité pour la population », a expliqué Chen Deming.

« La Chine a déjà favorisé la demande intérieure et amélioré sa balance commerciale avec succès. En 2011, l’excédent commercial de la Chine se réduira à 150 milliards de dollars, contre 300 milliards de dollars en 2008 », a estimé Li Daokui, conseiller de la banque centrale de Chine.

Le scandale de Carrefour et de Wal-Mart rend les consommateurs chinois plus vigilants

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

Les consommateurs chinois redoublent de vigilance suite au scandale de tricherie sur les prix en Chine des deux géants de la distribution, le français Carrefour et l’américain Wal-Mart.

Malgré le scandale, le magasin Carrefour situé dans l’arrondissement Shijingshan à Beijing n’a pas connu, en cette période de préparatifs pour la Fête du Printemps, de baisse d’affluence. Toutefois les consommateurs chinois sont devenus plus sensibles aux prix et à la vérification de leur ticket de caisse.

“On n’avait vraiment pas l’habitude de vérifier les prix, mais maintenant on devient plus prudent après ce scandale. Je viens de demander à ma fille de se rappeler des prix de chacun de nos articles pour pouvoir les vérifier après”, a déclaré M. Yue interviewé par l’Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle), en montrant minutieusement à sa fille l’étiquette de prix d’un article choisi.

“Il y a de plus en plus de clients qui vérifient. Ils le font près de la caisse ou tout en marchant” , a fait savoir un caissier du magasin, en ajoutant qu’ “hier, un monsieur qui avait découvert un problème m’a interrogé tout de suite, mais en fait c’est lui qui s’était trompé.”

Quant aux consommateurs ayant l’habitude de vérifier leur ticket de caisse, ils ont expliqué que le scandale de tricherie les avait également rendus plus prudents.

Par ailleurs, parmi les interrogés, de nombreux jeunes ont indiqué qu’ils n’iraient pas faire leurs achats au Carrefour s’il y avait un autre grand supermarché dans la zone.

Hormis les clients de ce magasin Carrefour, les clients des deux autres supermarchés voisins font également plus d’attention aux prix et aux tickets de caisse.

Selon un sondage du portail principal Sohu, sur 9 507 internautes ayant répondu à la question : “Allez-vous encore faire des achats dans une enseigne Carrefour après ce scandale?”, 88,9% ont répondu non, et seulement 11,1% par l’affirmative

La Commission nationale pour le Développement et la Réforme de Chine (CNDR) a annoncé, le 26 janvier, que certaines grandes surfaces Carrefour et Wal-mart “trompent leur clientèle avec des faux rabais, annoncent des prix bas qui s’avèrent finalement plus élevés à la caisse, ne respectent pas leurs engagements et ont des étiquetages mensongers”.

Le 29 janvier, les régulateurs locaux ont réclamé le paiement d’une amende de 500.000 yuans (environ 75 000 dollars) chacun à trois magasins Carrefour de Shanghai, soit l’amende maximale pour ce type d’infractions.

Le Carrefour Chine a présenté ses excuses aux consommateurs chinois et a promis à ses clients qu’il les rembourserait cinq fois la différence entre le prix publié et le prix payé à la caisse. Et un groupe spécial de contrôle pour effectuer des inspections internes sur les prix sera aussi organisé.

« Précédent Suivant »