Chine : le prix de l’acier devrait chuter en décembre (site Internet)

Ajouté au 18/12/2012 par SHI Lei

Le prix de l’acier en Chine devrait chuter légèrement en décembre, a estimé mercredi Lgmi. com, un site Internet du secteur sidérurgique.

Ce site Internet a publié son “Steel PMI” (indice des directeurs d’achat du secteur sidérurgique) pour le mois de novembre. Cet indice était de 45,2%, soit une baisse de 5,1 points de pourcentage sur une base mensuelle.

Un “Steel PMI” supérieur à 50% indique une expansion par rapport au mois précédent, alors qu’un indice inférieur à 50% signifie une contraction.

Le faible indice du mois de novembre signifie que les prix de l’acier devraient chuter en décembre.

Selon Lgmi.com, la demande en acier est généralement faible en décembre et les producteurs d’acier pourraient faire face à une situation financière tendue en fin d’année, c’est pourquoi ces derniers pourraient choisir de déstocker leurs produits afin de générer une rentrée d’argent.

La baisse de la demande et l’augmentation de l’offre vont probablement tirer les prix de l’acier vers le bas, a noté Lgmi.com.

Le “Steel PMI” est calculé à partir d’une enquête effectuée auprès des directeurs d’achat de 1.000 entreprises sidérurgiques dans 57 villes.

Belgique/Chine : l’Année du Dragon se solde par un boom de l’investissement mutuel

Ajouté au 18/12/2012 par SHI Lei

L’Année du Dragon 2012 s’est soldée par un boom de l’investissement mutuel entre la Chine et la Belgique, s’est félicité jeudi soir l’ambassadeur chinois au royaume, Liao Liqiang, lors d’une soirée pour la fête de Noël et le Nouvel An, en présence du président de la Chambre des représentants André Flahaut et du vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Didier Reynders.

Selon M. Liao, la Chine a investi 65,1 millions de dollars américains en Belgique au cours des trois premiers trimestres de cette année, soit une hausse de 400% par rapport aux chiffres de toute l’année dernière, tandis que la Belgique a investi dans 25 projets en Chine, soit une fois de plus qu’en 2011.

Par ailleurs, les deux parties ont co-établi deux nouveaux fonds d’investissement. L’investissement mutuel entre la Chine et la Belgique est marqué par “l’élargissement de l’ampleur, la diversification de la coopération et l’augmentation de la rentabilité”, a noté M. Liao.

Il a indiqué que malgré la crise financière en Europe, la Belgique demeurait en 2012 la sixième grande partenaire commerciale de la Chine au sein de l’Union européenne (UE), et que la Chine en était la deuxième de la Belgique hors de l’UE.

M. Liao a également rappelé que cette année, Z-Park, le plus grand technopole en Chine, a ouvert un bureau de représentation à Bruxelles, et que le premier incubateur d’entreprises de la Chine à l’étranger s’est implanté à Louvain-la-Neuve.

La production de la brasserie belge AB InBev en Chine est proche de 5,6 millions de tonnes et occupe un huitième du marché chinois, lorsque la société belge Umicore arrache un tiers du marché chinois des catalyseurs automobiles, s’est réjoui M. Liao.

Pour l’ambassadeur chinois, les objectifs de développement dressés par le 18ème Congrès national du Parti communiste chinois tenu en novembre dernier, à savoir poursuivre la réforme et l’ouverture pour une société confortable en 2020, le double du produit intérieur brut (PIB) et du revenu par habitant d’ici dix ans, ainsi qu’une société prospère, démocratique et civilisée lors du jubilé de 100 ans de la République populaire en 2049, signifient “davantage d’opportunités et davantage de bénéfices” pour le monde entier.

De son côté, M. Reynders a mis l’accent sur “une série de visites bilatérales au plus niveau sans précédent” entre la Belgique et la Chine, dont les visites du Premier ministre chinois Wen Jiabao et du vice-Premier ministre chinois Li Keqiang à Bruxelles, ainsi que sa visite à Beijing. Ces visites ont été marquées par la signature de plusieurs accords de coopération agricole et financière.

Il a surtout apprécié “la croissance de l’influence stabilisante de la Chine sur les affaires financières internationales”, surtout face aux attaques spéculatives contre l’euro.

“L’Année du Dragon était bonne, l’Année du Serpent sera aussi un succès” pour les relations entre la Belgique et la Chine, a dit M. Reynders, souhaitant que les gouvernements, les compagnies, les universités et les ONG des deux pays travaillent ensemble pour renforcer “l’interdépendance, la confiance et l’amitié” bilatérales.

Le monde du luxe attend à nouveau le vague de consommateur de luxe chinois

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

A l’approche du nouvel an, la saison des soldes en Europe et aux États-Unis débutera bientôt. Hier, un journal de Chongqing déclarait que les réservations pour des voyage à l’étranger étaient très en vogue en ce moment, et que les centres touristiques et commerciaux à l’étranger sont prêts à accueillir les touristes chinois. Afin de mieux répondre aux demandes des clients chinois, la célèbre destination touristique de Hawaii a recruté 100 guides de shopping sachant parler chinois en plus.

En Europe, le prix de l’iPhone5 est d’environ 4300 yuans, soit beaucoup moins cher qu’en Chine. Hawaii est devenue la nouvelle coqueluche des touristes chinois.

En fait, les voyages de fin d’année ont presque tous été transformés en un parcours de shopping. Sur la côte Est des États-Unis, les visites comprennent les plus grands points de vente du pays, dans lesquels sont réunies toutes les grandes marques et où les prix sont deux fois moins chers qu’en Chine. En outre, un voyage en Europe, incluant la France, l’Italie et la Suisse, permet aux consommateurs du luxe chinois de retrouver les plus grands centres commerciaux, tels que les Galeries Lafayette et Printemps Paris.

Le commerce extérieur de la Chine se portera mieux en 2013 (ministre)

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

Le commerce extérieur de la Chine se portera mieux l’année prochaine par rapport à 2012, en particulier au deuxième semestre de 2013, a annoncé mercredi le ministre chinois du Commerce Chen Deming.

M. Chen a fait cette remarque lors de la Conférence annuelle de Caijing, organisée par la revue Caijing, qui se tient à Beijing durant deux jours.

M. Chen a noté que les prévisions pour l’année 2013 seraient plus précises après la publication des statistiques concernant l’ensemble de l’année 2012.

Le ministre a également averti que les exportations chinoises seraient confrontées à de nombreuses incertitudes l’année prochaine, ajoutant que la “falaise fiscale” (fiscal cliff) dans certains pays et l’adoption ou non des budgets dans les unions économiques pesaient sur le commerce extérieur de la Chine.

Des pressions inflationnistes pourraient également apparaître après le redressement de l’économie, a ajouté M. Chen.

Le ministre a par ailleurs indiqué que la Chine se concentrerait sur le développement des relations commerciales avec les marchés émergents, notamment avec l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est, l’Amérique du Sud, l’Afrique et l’Asie centrale.

La plus grande technopole chinoise installe un bureau de liaison à Bruxelles

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

La “Silicon Valley” chinoise, Z-Park, a inauguré jeudi son bureau de liaison à Bruxelles. Il s’agit de son neuvième bureau de liaison à l’étranger et du quatrième en Europe.

Z-Park constitue la plus grande technopole chinoise, avec dix zones situées à Beijing. Né dans les nouvelles vagues d’ouverture et de réforme en Chine dans les années 1980, Z-Park rassemble aujourd’hui 41 grandes écoles, 206 instituts de niveau étatique ou provincial, 67 laboratoires d’Etat, 55 centres technologiques de niveau étatique, ainsi que plus de 6.000 entreprises High-Tech dont 219 cotées en bourse. En 2011, le chiffre d’affaires de Z-Park a atteint 2.000 milliards de yuan (300 milliards de dollars américains).

Dans son discours prononcé à l’occasion de la cérémonie d’inauguration, Yang Jianhua, directeur adjoint du comité de gestion de Z-Park, a noté que le programme de développement décennal de cette technopole donnerait la priorité au renforcement de la coopération internationale, aux échanges internationaux et à l’internationalisation. Il a également révélé l’objectif de Z-Park de réaliser un chiffre d’affaires de 10.000 milliards de yuan (1.500 milliards de dollars américains).

Z-Park est en effet le deuxième à s’implanter en Belgique. En avril dernier, Wuhan East-Lake High Tech Innovation Center (WHIBI), situé au cœur de la Chine, a signé un accord avec l’Université catholique de Louvain sur la construction d’un Centre technologique Chine-Belgique, comme un incubateur d’entreprises High-Tech, au sein du parc technologique de Louvain-la-Neuve.

La communauté internationale salue le développement de la Chine durant les dix dernières années

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

Des officiels, experts et médias étrangers ont positivement parlé des réalisations de la Chine au cours des dix dernières années, affirmant que son développement rapide a fait d’importantes contributions à l’économie mondiale.

Ils ont fait des observations à l’occasion du 18e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC), qui s’est ouvert jeudi à Beijing.

Sergei Koshevoi, directeur exécutif de l’Association de coopération Ukraine-Chine, a déclaré à Xinhua que la Chine avait eu des réalisations remarquables sur la voie de prospérité et d’ouverture au cours des dix dernières années sous la direction du PCC.

La Chine a établi une économie de marché socialiste, et les réalisations de la Chine dans le développement économique ont attiré l’attention et les compliments du monde entier, a-t-il dit, ajoutant que la politique de réforme et d’ouverture de la Chine, sans aucun doute, a stimulé une croissance économique rapide et apporté de grandes contributions au développement de l’économie mondiale.

Le 18e Congrès national du PCC est d’une importance particulière du fait que les décisions qui seront prises lors du Congrès non seulement influenceront le développement futur de la Chine, mais aussi l’avenir du monde, a-t-il ajouté.

Boni Yaw Gerbe, un expert de relations internationales du Centre de Legon pour les affaires internationales et diplomatiques à l’Université du Ghana, a déclaré à Xinhua dans une interview téléphonique que la Chine a eu de grandes réalisations, notamment dans le domaine de la coopération économique avec d’autres pays, ce qui a bénéficié au monde.

Il a souhaité que Chine joue un rôle plus important sur la scène politique internationale et devienne un acteur majeur dans le maintien de la paix au monde.

Le ministre danois des Affaires étrangères Villy Sovndal a déclaré, dans une interview à la télévision nationale danoise, qu’il a estimé que l’économie chinoise continuerait à maintenir son rythme de croissance actuel.

La Chine serait un moteur pour la croissance économique mondiale, at-il commenté, ajoutant que le Danemark souhaite travailler avec la Chine pour promouvoir les développements économiques bilatéraux.

Elizabeth Economy, directeur des études sur l’Asie au Conseil des relations étrangères, a déclaré à Xinhua que la Chine a connu des progrès énormes dans son développement ces dernières années.

Depuis l’adoption de la politique de réforme et d’ouverture il y a plus de 30 ans, la Chine est devenue l’un des moteurs importants pour la croissance économique mondiale en développant l’industrie de fabrication et le commerce extérieur, a-t-elle dit, notant que la Chine a joué un rôle clé dans le développement mondial.

La Chine s’efforcera de maintenir une croissance stable du commerce extérieur

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

Bien qu’il soit difficile pour la Chine d’atteindre son objectif de croissance de 10% cette année face à la faiblesse de la demande extérieure, le pays s’efforcera de maintenir une croissance stable de son commerce extérieur, a déclaré mardi le porte-parole du ministère chinois du Commerce.

Lors d’une conférence de presse régulière, le porte-parole Shen Danyang a attribué la morosité des exportations à la faiblesse de la demande de ses principaux partenaires commerciaux, notamment l’Union européenne (UE) et le Japon.

“Il est difficile de prévoir la croissance des exportations pour l’année entière, mais nous ferons de notre mieux pour maintenir une croissance stable du commerce extérieur”, a-t-il indiqué.

D’après les statistiques de l’Administration générale des Douanes, le commerce entre la Chine et l’UE a chuté de 3% en glissement annuel à 452,83 milliards de dollars au cours des dix premiers mois de l’année, tandis que le commerce sino-japonais a reculé de 2,1% à 275,47 milliards de dollars.

La faible demande extérieure, accompagnée du ralentissement des investissements dans le secteur immobilier, a entravé la croissance économique chinoise qui a ralenti à 7,4% de juillet à septembre, soit le niveau le plus modeste depuis le premier trimestre 2009.

Cependant, la croissance du commerce extérieur chinois a dépassé la moyenne mondiale et sa part dans le commerce mondial pourrait dépasser les 10,4% en 2012, selon M. Shen.

Au cours des dix premiers mois, le volume du commerce extérieur du pays a augmenté de 6,3% par rapport à la même période l’année dernière, tandis que ses exportations ont enregistré une hausse de 7,8%.

La Chine encourage la création d’un réseau international de marketing

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

La Chine envisage de faire face au ralentissement de la croissance de son commerce extérieur en accélérant la construction d’un réseau international de marketing visant à faciliter le commerce, ont indiqué jeudi des responsables lors d’une réunion.

La deuxième économie mondiale doit briser “l’étranglement” du commerce extérieur en créant de “nouveaux atouts” en termes de technologie, marque, qualité et service, a indiqué le vice-ministre chinois du Commerce Zhong Shan lors d’une réunion sur la construction du réseau international de marketing.

Le ministère chinois du Commerce (MDC) prévoit que le commerce extérieur chinois devrait augmenter en 2012 de 6% en glissement annuel, contre un objectif initial de 7,5%.

Au cours des dix premiers mois, le commerce extérieur chinois a augmenté de 6,3% par rapport à la même période l’année précédente, alors que le taux de croissance a continué de baisser en novembre, selon des chiffres du MDC.

Les entreprises chinoises orientées sur l’exportation doivent réduire les intermédiaires, diversifier la compétition et renforcer les ventes de produits de marque et de produits à haute valeur ajoutée dans le but d’améliorer leurs performances commerciales, a indiqué M. Zhong.

A ce jour, les entreprises chinoises opèrent plus de 26 700 bureaux de liaison dans le cadre du réseau international de marketing. Parmi ces derniers, 83% ont reçu moins de 1 million de dollars d’investissement et 95% réalisent moins de 10 millions de dollars de chiffre d’affaires, a-t-il indiqué.

Des experts participant à la réunion ont suggéré que les entreprises chinoises devraient collaborer pour former des géants de l’industrie comme les marques étrangères Wal-mart et Carrefour au lieu de vendre leurs produits via des grossistes, détaillants et petits commerçants.

La Chine devrait devenir la première économie mondiale dans 4 ans

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

La Chine devrait devenir la plus grande économie du monde dans quatre ans, car le pouvoir économique mondial devrait se rééquilibrer au cours des cinq prochaines années, selon l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).

La croissance rapide des économies émergentes leur donnera une part sans cesse croissante de la production mondiale au cours des cinquante prochaines années, estime l’OCDE, et le produit intérieur brut de la Chine dépassera celui la zone euro cette année.

Les États-Unis devraient céder leur place de plus grande économie du monde à la Chine dès 2016, selon le dernier rapport de l’OCDE.

Cependant, l’analyste John Ross, professeur invité à l’Université de Shanghai Jiaotong, a déclaré qu’il faudrait peut-être attendre un peu plus longtemps pour voir la Chine en tête de liste.

« Je pense que c’est un peu exagéré. Il faudra cinq à sept ans pour arriver à ce résultat », a-t-il jugé.

L’OCDE a également déclaré que le PIB de l’Inde devait dépasser celui des États-Unis sur le long terme. La production combinée de la Chine et de l’Inde dépassera le PIB du G7 actuel vers 2025, et en 2060, il sera plus d’une fois et demie plus important, alors qu’en 2010, la Chine et l’Inde représentaient moins de la moitié de la production du G7.

Le G7 est composé du Canada, de la France, l’Allemagne, l’Italie, du Japon, du Royaume-Uni et des États-Unis.

Les poids lourds économiques en vieillissement rapide, comme le Japon et la zone euro, vont progressivement perdre du terrain en termes de PIB mondial au profit des pays ayant une population plus jeune, comme l’Indonésie et le Brésil, a déclaré l’OCDE.

« L’équilibre du pouvoir économique se déplacera de façon spectaculaire au cours des 50 prochaines années dans un scénario prudent », a déclaré Angel Gurria, secrétaire général de l’OCDE.

L’OCDE a noté que la production mondiale augmenterait légèrement de 3 % par an au cours du prochain demi-siècle, principalement grâce aux gains de productivité et à la croissance du capital humain, tandis qu’un écart significatif entre les régions et les pays est attendu.

La Chine deviendra le plus grand consommateur de robots industriels du monde d’ici 2014

Ajouté au 03/12/2012 par SHI Lei

La demande chinoise en robots industriels devrait atteindre 32.000 unités d’ici 2014, faisant de la Chine le plus grand consommateur de robots du monde.

Selon la Fédération internationale de robots, les technologies et la production du secteur ont gagné en élan en cette période d’augmentation des coûts de main d’oeuvre et d’efforts de la Chine pour restructurer son mode de développement et améliorer l’efficacité énergétique.

Durant la Foire internationale de l’industrie de Chine, qui s’est achevée samedi, des constructeurs chinois de robots ont exposé leurs modèles en compétition directe avec leurs homologues étrangers.

La foire a attiré plus de 1.800 participants au cours de cet événement de cinq jours.

« Précédent Suivant »