Un record pour l’achat des chinois à l’étranger

Ajouté au 09/03/2012 par SHI Lei

En 2011, les Chinois pourraient avoir dépensé plus que jamais dans leur histoire pour les achats à l’étranger, une année qui a vu une forte augmentation de la valeur des marchandises qu’ils ont acheté à l’aide de cartes bancaires.

Voilà ce qu’un cadre supérieur de China UnionPay Co Ltd, le réseau de crédit de la seule carte bancaire dans le pays, a déclaré mardi.

Su Ning, le président du conseil de l’association de la carte bancaire China UnionPay et ancien vice-gouverneur de la Banque populaire de Chine, la banque centrale du pays, a déclaré que la valeur des achats à l’étranger effectués par le biais de son réseau ont augmenté de 66,7 % pour atteindre 300 milliards de yuans (47,5 milliards de dollars ) l’année dernière et de 180 milliards de yuans en 2 010.

Pour ce président, si le compte avait également pris en compte les paiements en espèces, moyen préféré des consommateurs chinois pour régler leurs achats, “le chiffre total des dépenses à l’étranger serait impressionnant”.

Su est également membre de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) et a formulé ses observations alors qu’il assistait à une discussion de groupe tenue ce mardi.

Il a déclaré que le gouvernement devrait appliquer des tarifs d’importation plus faibles sur les marchandises, en particulier sur les produits de luxe. Ce qui selon lui, aidera à déplacer la consommation du marché étranger en Chine.

Pour stimuler les importations, la deuxième plus grande économie dans le monde a baissé les tarifs à l’importation qu’elle perçoit sur 730 types de marchandises depuis le 1 janv., a annoncé mardi le ministre des Finances Xie Xuren. Mais ces changements se sont s’arrêtés avant de baisser les tarifs pratiqués sur les produits de luxe .

Un responsable du ministère de la division du budget des finances a indiqué mardi que les tarifs d’importation et taxes à la consommation ont grandement contribué aux recettes fiscales du pays, comme les taxes sur la valeur ajoutée.

Les autorités prévoient de travailler plus dur pour rééquilibrer l’économie et de veiller à ce que la consommation joue un rôle plus important pour soutenir la croissance économique, voilà ce qu’a annoncé le Premier ministre Wen Jiabao, quand il a remis lundi son rapport annuel à l’ouverture de l’Assemblée populaire nationale (APN).

“Bien que les déséquilibres externes se soient nettement améliorés, les déséquilibres internes se sont détériorés, ce qui nécessite d’urgence des réformes structurelles pour parvenir à un changement de la consommation axée sur la croissance”, a souligné Liu Ligang, le chef des sciences économiques de la Chine pour le Banking Group Ltd d’Australie et de Nouvelle-Zélande

En 2011, la consommation intérieure a contribué de 51,6 % à la croissance du PIB du pays, selon les données du Bureau national de la statistique. La valeur des ventes au détail l’an dernier s’élevait à 18,1 trillions de yuans. Soit, une augmentation de 11,6 % par rapport à l’année précédente, si l ‘effet de l’inflation est exclu des résultats.

En dépit de cette augmentation apparente, la hausse réelle de la consommation est probablement beaucoup plus petite, puisque le chiffre final a été soutenu par les dépenses du gouvernement, a déclaré Xu Shanda, ancien président de la State Administration of Taxation.

“Bien que le pays soit prometteur pour alimenter la demande intérieure, nous, les élus locaux, avons très peu de moyens pour stimuler la consommation», a constaté Li Yong, directeur du comité de gestion de la zone de développement économique de Tianjin-technologique.

“Et, l’encouragement des investissements est toujours préféré par les fonctionnaires, car c’est le moyen le plus efficace pour soutenir la croissance du PIB.”

 

Foire de Canton 2012

Ajouté au 09/03/2012 par SHI Lei

La Foire Commerciale Internationale de Canton ou Foire de Guangzhou ou encore Foire d’import-export de Chine
 a lieu deux fois par an .

La Phase 1 de la 108è Foire de printemps se déroule du 15 au 19 avril 2012, sa Phase 2, du 24 au 28 avril 2012, et sa phase 3, du 3 au 7 mai 2012 .

Chine : les bénéfices du géant Yili ont doublé en 2011

Ajouté au 02/03/2012 par SHI Lei

Le géant chinois Yili Industrial Group Co., l’une des plus grandes entreprises laitières du pays, a déclaré mercredi que ses bénéfices ont doublé en 2011 par rapport à l’année précédente pour atteindre 1,8 milliard de yuans (287,3 millions de dollars).

Le chiffre d’affaires réalisé par Yili a totalisé 37,45 milliards de yuans, alors que le bénéfice par action s’établissait à 1,13 yuan, a annoncé la compagnie dans un communiqué soumis à la Bourse de Shanghai.

Les ventes de lait en poudre de l’entreprise ont dépassé 5,6 milliards de yuans, avec une augmentation de 81% sur un an pour le lait en poudre haut de gamme, selon le communiqué.

Yili domine le marché du lait en poudre du pays avec 21% de part de marché.

En Chine, 45% des entreprises laitières ont disparu en 2011, a estimé Chen Yu, expert du secteur.

L’accélération de la concentration industrielle poussera les grandes compagnies laitières à améliorer leur production et leur gestion, ce qui encouragera le développement sain de cette industrie, prévoit Chen Yu.

Le prix de l’action Yili a augmenté mercredi à 10H00 de 0,09% pour atteindre 23,22 yuans.

La Chine vise une réduction de 21% de sa consommation d’énergie entre 2011 et 2015

Ajouté au 02/03/2012 par SHI Lei

La Chine envisage de réduire de 21% sa consommation d’énergie par unité de valeur ajoutée de production industrielle durant la période du douzième plan quinquennal (2011-2015), a annoncé lundi le ministère de l’Industrie et de la Technologie de l’Information (MITI).

La Chine devrait économiser 670 millions de tonnes d’équivalent charbon au cours de ces cinq années, a-t-on appris du plan de conservation de l’énergie industrielle du pays pour la période 2011-2015, publié sur le site Internet du MITI.

Le plan fixe également des objectifs détaillés de réduction dans divers secteurs énergivores. Les industries de l’acier, des métaux non-ferreux, de la pétrochimie et de l’électronique ont été sommées de réduire de 18% leur consommation d’énergie par unité de valeur ajoutée de production par rapport à 2010.

L’objectif a été fixé à 20% pour les secteurs de l’ingénierie chimique, des matériaux de construction et du textile, et 22% pour l’industrie de la machinerie.

Le gouvernement a adopté nombre de mesures pour encourager les économies d’énergie et la réduction d’émissions, dont la suppression graduelle des industries polluantes et la promotion des constructions économes en énergie.

Grâce aux efforts du pays, la consommation d’énergie par tranche de 10 000 yuans (1 587 dollars) de valeur ajoutée de la production industrielle chinoise a diminué de 2,59 tonnes d’équivalent charbon en 2005 à 1,91 tonne en 2010.

HSBC: La Chine en tête du commerce mondial avant 2016

Ajouté au 27/02/2012 par SHI Lei

L’activité manufacturière chinoise pourrait subir un contrecoup, mais cela n’influe pas sur les perspectives d’HSBC pour la Chine. Dans ses dernières perspectives sur le commerce, la banque prédit que la Chine sera en tête du commerce mondial avant 2016, en dépassant peut-être les Etats-Unis dès 2014.

Elle prévoit aussi que la croissance commerciale annuelle dans la région Asie-pacifique sera systématiquement supérieure à la moyenne mondiale. Et elle note que le commerce en Asie et dans le monde devrait respectivement augmenter de 120% et 86% sur les 15 prochaines années. L’activité commerciale combinée de la Chine devrait connaître une croissance annuelle de 6,6% pendant les 5 prochaines années jusqu’à 2016, et de 7,4% entre 2017 et 2021.

La Chine est devenue un marché de « la croissance stratégique » pour le tourisme suisse (INTERVIEW)

Ajouté au 27/02/2012 par SHI Lei

La Chine est devenue un marché de « la croissance stratégique » pour le tourisme suisse, a déclaré mardi à Zurich un responsable de Suisse Tourisme.

En 2011, les touristes chinois ont passé 672 200 nuitées dans les hôtels de la Suisse, la Chine a dépassé le Japon en termes de nombre de nuitée en Suisse et est devenue le premier marché asiatique pour le tourisme suisse, a affirmé Simon Bosshart, directeur région Asie-Pacifique de Suisse Tourisme, lors d’une interview accordée à Xinhua à l’issue d’une conférence de presse annuelle de Suisse Tourisme tenue à Zurich.

D’après ses estimations, on compte 350.000 à 400.000 touristes chinois qui ont voyagé en Suisse en 2011. Les Chinois font partie des touristes dépensant le plus pendant leurs séjours à l’étranger. La dépense moyenne des touristes chinois en Suisse est estimée à 350 chf (franc suisse) par personne et par jour. A titre de comparaison, les touristes des pays européens dépensent entre 120 et 240 chf par personne et par jour.

Grâce aux bonnes relations bilatérales helvético-chinoises, les touristes chinois ont l’intention de voyager en Suisse, l’air pur et les beaux payages en Suisse attirent aussi les touristes chinois, ils sont plus ouverts sur le monde avec plus d’intérêt pour les parcularités et la culture locales, a affirmé le responsable de Suisse Tourisme.

Près de la moitié des touristes chinois séjournent en Suisse pendant 1 à 3 jours. La visite de sites touristiques combinée au shopping est l’une des activités préférées des touristes chinois en Suisse, a-t-il dit.

Les touristes chinois préfèrent Lucerne, Zurich et Interlaken. Par exemple, à Lucerne, petite ville dans le centre de la Suisse, on peut trouver des payages très « suisses » , un lac pur, des montagnes de neige et la vieille cité, n’oubliez pas un quartier commercial, a indiqué M. Basshart.

D’après lui, Swiss International Airlines (SWISS) a ouvert le 11 février dernier une ligne aérienne directe reliant Beijing à Zurich afin de promouvoir le commerce et les voyages entre les deux pays. Un vol direct sans escale permet aux touristes d’éviter une fatigue et d’économiser du temps, Suisse Tourisme aura davantage d’opportunités de sensibiliser aux touristes chinois d’ autres sites touristiques qu’ils ne connaissent pas beaucoup, tels que ceux dans les cantons de Grison (est), de Tessin (sud) et de la capitale suisse, Berne.

M. Bosshart s’est dit optimiste au marché chinois en 2012, il est persuadé qu’en 2014, le nombre des nuitées générées par les Chinois en Suisse doit franchir un million, en 2020, les touristes chinois devraient générer 2 millions de nuitées en Suisse.

La demande d’or de la Chine a augmenté de 20% en 2011

Ajouté au 17/02/2012 par SHI Lei

Le Conseil mondial de l’or a annoncé jeudi que la demande d’or de la Chine a atteint 769,8 tonnes en 2011, représentant une hausse annuelle de 20%.

Cette forte augmentation est le résultat de l’augmentation de la demande pour les bijoux et des investissements dans la deuxième économie mondiale, selon un rapport publié par le conseil.

Dans le secteur des investissements, la demande d’or de la Chine en 2011 a atteint 258,9 tonnes, d’une valeur de 84,5 milliards de yuans (13,4 milliards de dollars), soit une hausse annuelle de 69%.

Par ailleurs, la demande de bijoux a augmenté chaque trimestre l’année dernière et la Chine est devenue le plus grand marché de bijoux du monde au second semestre de l’année 2011, explique le rapport.

Il indique également que la demande mondiale d’or en 2011 a atteint 4 067,1 tonnes, d’une valeur estimée à 205,5 milliards de dollars. C’est la première fois que la demande mondiale d’or dépasse la valeur de 200 milliards de dollars.

 

Le président chinois Hu Jintao espère renforcer la coopération avec l’UE

Ajouté au 17/02/2012 par SHI Lei

Le président chinois Hu Jintao a espéré mercredi renforcer le dialogue et la coopération avec l’Union européenne(UE) afin de stimuler les relations bilatérales.
M. Hu s’est ainsi exprimé lors de sa rencontre avec le président du Conseil européen Herman Van Rompuy et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, actuellement en visite en Chine pour participer au 14e sommet Chine-UE.

Le président chinois a salué l’état actuel du partenariat stratégique global entre la Chine et l’UE et le succès du sommet qui s’est clôturé mardi.

Compte tenu de la situation internationale complexe et changeante, aucun membre de la communauté internationale ne peut se permettre d’agir seul, a déclaré Hu Jintao.

La Chine attache depuis toujours une attention particulière à la position et au rôle de l’UE dans les affaires internationales et a développé des relations bilatérales à partir d’un point de vue stratégique et à long-terme, a précisé M. Hu.

M. Hu s’est engagé à soutenir fermement le processus d’intégration du bloc des 27 membres en promettant de renforcer le dialogue politique et stratégique avec l’UE et de traiter de manière appropriée les questions concernant les préoccupations clés et sensibles.

Il a appelé les deux parties à approfondir la coopération dans divers domaines et à différents niveaux afin d’élargir les intérêts communs et renforcer les relations bilatérales, a poursuivi M. Hu.

La Chine suit de près les mesures adoptées par l’UE, le Fonds monétaire international et la Banque centrale européenne pour faire face au problème de la dette européenne.

La Chine va continuer de communiquer et de coordonner avec l’UE, et de renforcer la coopération sino-européenne dans les domaines économique, commercial et des investissements, et de participer aux actions de soutien à l’Europe, a ajouté le président chinois.

M. Van Rompuy a annoncé pour sa part que les intérêts communs et l’interdépendance entre l’UE et la Chine augmentaient dans cet ère de mondialisation, appelant à renforcer la coopération, la coordination et la coopération entre les deux parties.

Le sommet à Beijing donne la preuve que l’UE et la Chine sont partenaires et que leurs relations sont mutuellement bénéfiques, a-t-il souligné .

La partie européenne approfondira la coopération avec la Chine pour faire face ensemble aux défis, maintenir la paix et la stabilité dans le monde et contribuer au redressement et à la croissance de l’économie mondiale, a affirmé M. Van Rompuy.

M. Barroso a indiqué que la partie européenne collaborerait avec la Chine pour mettre en oeuvre le consensus et les accords obtenus lors du sommet, élargirait et approfondirait la coopération, et renforcerait la communication et la coordination sur des questions internationales majeures.

Le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang a également rencontré mercredi après-midi ces dirigeants européens.

L’Europe coopérera avec la Chine pour la stabilité financière

Ajouté au 17/02/2012 par SHI Lei

Le président du Conseil européen Herman Van Rompuy a indiqué mercredi que la partie européenne consulterait et coopérerait avec la Chine de manière concrète pour assurer la stabilité financière dans la zone euro.
Avec le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, Van Rompuy a prononcé un discours et assisté à la cérémonie d’ouverture de l’exposition “Monnaie pour l’Europe”, tenue à l’Université des relations économiques et commerciales avec l’étranger de Beijing.

Tout au long de la crise de la dette dans la zone euro, “nous avons apprécié la réaction constructive de la Chine à l’égard des défis auxquels nous sommes confrontés”, a indiqué M.Van Rompuy.

L’Europe et la Chine partagent l’espoir de vivre dans un monde multipolaire, a-t-il poursuivi, notant que l’Europe appréciait hautement la confiance de la Chine.

José Manuel Barroso, qui a également pris la parole lors de l’événement, a cité Confucius “Entre les quatre mers, tous les hommes sont frères” pour décrire la position économique de l’Europe dans ses relations avec les autres économies.

Il a indiqué que les économies européennes et chinoise étaient devenues plus étroitement liées ces dernières années, confirmant le besoin d’une analyse commune et d’actions conjointes des deux parties pour faire face aux défis fondamentaux.

“Nous devons collaborer plus étroitement sur un large éventail de questions afin de faire changer les choses pour le mieux et pour le bien-être de nos citoyens et des générations futures”, a indiqué M. Barroso.

“La Chine est actuellement une force mondiale et est donc particulièrement la bienvenue”, a-t-il indiqué. La croissance de la consommation chinoise, comme l’augmentation de la discipline économique et de la convergence en Europe, seront importantes pour la croissance mondiale durable, a-t-il dit.

Les économies dans la zone euro et les institutions financières sont devenues étroitement interdépendantes depuis le début de la crise de la dette publique, a indiqué M.Van Rompuy.

“C’est pourquoi les dirigeants nationaux dans le Conseil européen doivent faire face?ensemble à la crise”, a-t-il expliqué.

Certains gouvernements européens ont pris des mesures drastiques, telles que la réduction du budget et des réformes économiques, pour réduire à néant les effets de la crise de la dette dans la zone euro. Le fonds de secours nommé “pare-feu” s’élève actuellement à plus de 500 milliards d’euros.

“Nous avons également renforcé la surveillance centrale et les mécanismes d’application pour les dettes publiques et les déficits afin d’éviter des problèmes futurs”, a ajouté M. Van Rompuy.

Le gouverneur de la Banque populaire de Chine, banque centrale chinoise, Zhou Xiaochuan a également assisté à la cérémonie d’ouverture.

Le sommet Chine-UE est fructueux (porte-parole)

Ajouté au 17/02/2012 par SHI Lei

La Chine a salué mercredi le succès du 14e sommet Chine-UE tenu mardi à Beijing, déclarant que le sommet a produit de riches résultats.

“Les dirigeants de la Chine et de l’Union européenne (UE) ont échangé leurs points de vue de manière approfondie sur les relations bilatérales, la situation mondiale et les questions régionales brûlantes. Les deux parties sont parvenues à un important consensus sur l’approfondissement de la coopération dans les domaines, entre autres, l’investissement, le commerce, la recherche scientifique, l’innovation, l’énergie, la protection de l’environnement et l’urbanisation”, a fait savoir Liu Weimin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso ont présidé le sommet, qui était centré sur la crise de la dette européenne, les liens bilatéraux et la coopération.

Lors du sommet, Wen Jiabao a exprimé le soutien de la Chine aux efforts de l’UE dans la lutte contre la crise de la dette européenne et sa confiance dans l’euro et l’économie européenne, a indiqué le porte-parole.

La Chine va renforcer la communication avec la partie européenne, en jouant un rôle plus important dans la lutte contre la crise de la dette, a-t-il indiqué, ajoutant que les dirigeants européens ont apprécié la position de la Chine.

“Le sommet a envoyé un message clair quant aux efforts conjoints de la Chine et de l’UE pour lutter contre la crise, approfondir leur partenariat et stimuler le développement et la croissance durable de l’économie mondiale”, a précisé M. Liu.

Le sommet a également apporté une nouvelle vitalité au renforcement des relations Chine-UE, a affirmé le porte-parole.

Pour contribuer à la paix et à la prospérité du monde, la Chine continuera à adhérer à la réforme et l’ouverture, et poursuivra indéfectiblement la voie du développement pacifique, a assuré le porte-parole.

Le sommet sino-européen était initialement prévue en octobre dernier, mais a été reportée en raison de la crise de la dette dans la zone euro.

 

« Précédent Suivant »