Un opéra de Mongolie-Intérieure aux notes de Broadway est présenté à l’Expo

Ajouté au 31/05/2010 par SHI Lei

L’opéra mélange le spectacle de Broadway avec les danses et chants traditionnels développés par des générations de bergers de Mongolie-Intérieure.

Un tronçon submergé de la Grande Muraille resurgit de l’eau

Ajouté au 31/05/2010 par SHI Lei

Il existe un tronçon de la Grande Muraille submergé dans les eaux au milieu de montagnes de la province du Hebei (nord-ouest de la Chine, près de Beijing). Pourtant, depuis quelques jours, en raison de la sécheresse et l’utilisation excessive de l’eau, ce tronçon subaquatique a émergé des profondeurs.

Expo de Shanghai : culture de la prairie pendant la semaine de la Mongolie intérieure

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

La semaine de la Mongolie intérieure s’est ouverte ce lundi 24 mai sur la scène de Baogang, dans le Parc de l’Exposition universelle de Shanghai. Les activités, qui dureront cinq jours, ont pour thème : la culture de la prairie dans le processus de développement urbain. Elles présenteront au monde la culture de la prairie en Mongolie intérieure.

Sites historiques en voie de disparition

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Certaines parties de la Grande Muraille sont faites à partir de briques crues. Il s’agit d’un matériel résistant mal aux changements de l’environnement.

La réparation du temple de Jokhang touche à sa fin

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Depuis sa mise en chantier pendant l’ été 2009, la réparation du temple de Jokhang au Tibet se déroulait correctement. Cette réparation sera achevée avant la fin 2010.

À cause d’une longue histoire et de la corrosion naturelle, ce temple, qui était menacé par certains dommages, s’avèrait dangereux. Le gouvernemnet chinois a versé près de 300 millions de yuans pour la réfection des structures en bois, des murs et des fresques.

Inscrit sur la liste du patrimoine culturel mondial de l’Unesco, le temple de Jokhang a une histoire de plus de 1 300 ans. Grâce à la statue du Bouddha de Jowo Sakyamuni, âgé de 12 ans, qui y est abritée, le temple de Jokhang était considéré comme le plus sacré par les croyants du bouddhisme tibétain.

Chine : formation à la vie sauvage pour pandas géants

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

CHENGDU — La construction d’un centre de formation pour réapprendre la vie sauvage aux pandas géants nés en captivité va commencer fin mai.

Ce centre sera situé dans la municipalité de Dujiangyan, dans la province du Sichuan, berceau des pandas géants, a précisé Zhang Zhihe, fondateur de ce centre et directeur du centre de recherche de Chengdu pour la reproduction des pandas géants.

D’un coût prévu de 60 millions de yuans (8,79 millions de dollars), le centre inclura une zone expérimentale de 130 mus (8,7 hectares), et une zone forestière de 1 892 mu (126 hectares).

Après la construction du centre, qui devrait s’achever d’ici trois à cinq ans, il accueillera un premier groupe de trois à cinq pandas.

Dans la zone expérimentale, les pandas géants seront entraînés à réduire leur dépendance à l’homme, mais ils vivront toujours en cage.

Après cinq à dix ans d’entraînement dans cette zone expérimentale, les pandas géants qui se débrouilleront bien seront amenés dans la zone “semi-naturelle”.

Les cinq à dix années suivantes, les pandas vivront dans trois cavités ou grottes, et devront trouver eux-mêmes leur subsistance. Mais ils passeront régulièrement des examens médicaux, et participeront toujours à des programmes de reproduction artificielle.

Ensuite, seuls un ou deux pandas géants auront la chance de passer cinq ou dix années dans une zone “naturelle”, avec peu de contacts humains. Ils seront enfin relâchés dans la réserve naturelle de pandas géants située à proximité.

Les pandas géants font partie des espèces les plus menacées. Quelque 1 590 pandas vivent à l’état sauvage, et 300 autres vivent en captivité.

La Chine a commencé en 2003 ce programme pour aider les pandas géants à retourner à la vie sauvage. Mais le projet a subi un sérieux revers quand Xiang Xiang, un panda mâle âgé de cinq ans, a été retrouvé mort dans une partie isolée de la réserve naturelle de Wolong en février 2007.

Xiang Xiang avait été relâché dans la nature en avril 2006, après presque trois ans d’entraînement.

Chine : augmentation du nombre de touristes au Tibet de janvier à avril

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

La région autonome du Tibet (sud-ouest) a accueilli 279 886 touristes de janvier à avril 2010, soit une augmentation de 28% sur un an, grâce à une série de mesures de promotion touristique prises par les autorités locales.Parmi ces touristes, 19 539 étaient des touristes étrangers (+ 37,5%) et 260 347 étaient chinois (+ 27,3%), a annoncé mercredi le bureau régional du tourisme dans un communiqué.

Les revenus du secteur touristique ont augmenté de 33,7% sur un an pour atteindre 280,5 millions de yuans (41,1 millions de dollars).

Le Tibet a prévu d’attirer un total de 6,5 millions de touristes cette année pour des revenus de 6,7 millions de yuans.

En 2009, la région a accueilli 5,61 millions de touristes et les revenus du secteur se sont élevés à 5,6 millions de yuans.

Expo 2010 : le pavillon France accueille son millionième visiteur !

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Après le pavillon collectif africain, c’est au tour du pavillon France de recevoir un million de personnes. Mme An Qiong, visiteuse chinoise venue de la province du Guizhou (sud-ouest de la Chine), était donc la millionième personne à visiter le pavillon France à l’exposition de Shanghai.

« Biens de famille », témoin de l’évolution de la vie des Chinois

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Deux photographes chinois, Huang Qingjun et Ma Hongjie, ont pris une série de photo baptisée « Biens de famille ». À travers cette oeuvre, les deux artistes souhaitent mettre en lumière l’évolution sociale de la Chine au cours du processus de modernisation du pays.

Ouverture du premier musée d’art occidental virtuel en Chine

Ajouté au 24/05/2010 par SHI Lei

Le premier musée d’art occidental virtuel de Chine a ouvert ses portes le 19 mai à Wuxi, dans la province du Jiangsu. Le musée, qui se compose de six zones d’exposition, présente aux visiteurs l’histoire, les écoles, les représentants et les oeuvres classiques de quatre domaines artistiques d’Occident, à savoir l’architecture, la peintre, la sculpture et la musique. Une trentaine de technologies sont employées dans le musée pour encourager la participation des visiteurs.

« Précédent Suivant »