Foire de Nadam : exposition sur les minorités ethniques

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

Une exposition culturelle sur les minorités ethniques a été organisée dans le cadre de la foire de Nadam, dans la région autonome de Mongolie-intérieure. Les myriades d’objets exposés attire de nombreux visiteurs dans la ville d’Erdos.

Plus de 800 objets de 55 groupes ethniques sont exposés en Mongolie-intérieure. Parmi les pièces les plus remarquables se trouvent des vêtements traditionnels, des instruments de musique et des produits de l’artisanat. Les visiteurs peuvent également admirer des concerts et des danses uniques.

Fan Chuangeng
Spécialiste du folklore
“Je veux présenter des éléments culturels des 5 mille ans d’histoire de la Chine. L’idée est de montrer ces éléments à plus de gens, ainsi, ils les connaitront et se mettront à les aimer. La seule fa?0?4on de transmettre l’héritage culturel est de permettre à plus de gens d’assister à des événements comme celui-ci.”

La plupart des objets montrés figurent sur la liste nationale du patrimoine culturel immatériel. Un des objets les plus populaires est une fl?0?4te tajik taillée dans un os d’aigle. Cet instrument de musique est un élément important des spectacles indigènes depuis des siècles.

Du Jingting
Habitant d’Erdos
“J’en sais non seulement plus sur l’ethnie mongole, mais j’ai aussi vu des vêtements différents et des objets artisanaux provenant des autres 54 minorités ethniques. J’ai une meilleure connaissance générale maintenant.”

Tous les arts et les objets artisanaux seront montrés gratuitement au public durant les 11 jours de la Foire de Nadam.

Tournée 2010 des arts martiaux chinois en Afrique

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

Vous avez pu découvrir les ultimes préparatifs de la délégation chinoise de Wushu, avant sa tournée de dix jours en Afrique cette année. Il s’agit en effet de la troisième visite officielle sur le continent africain avec pour objectif de promouvoir la culture chinoise et la charme du Wushu auprès de ses admirateurs étrangers.

Cette année, la délégation est composée de 31 personnes dont 29 athlètes professionnels. Ils ont déjà réalisé des performances dans trois pays africains à savoir l’Afrique du Sud, l’Angola et les Seychelles. Le programme des spectacles comprenait entre autres des démonstrations de Sanda, de Changquan. En outre, des disciplines traditionnelles des arts martiaux chinois, telles que le nunchaku, l’épée ivre, le marteau météore et le fouet à neuf sections étaient incluses. Chacun des trois spectacles a su attirer un important public, enthousiaste, et à la fin de chaque performance, l’on voyait la joie des enfants qui ne voulaient pas quitter la scène faisant des gestes de wushu face à la caméra.

Spectatrice africaine

” Je connais le Wushu grâce aux films de Bruce Lee et de Jacky Chan, mais la pratique est en réalité bien différente que dans les films. ”

Spectateur Africain

” Je n’ai jamais vu d’arts martiaux, c’est ma première fois. C’est magnifique,le niveau et la prestation des athlètes est excellent et tout en puissance. En plus, tous ces mouvements sont si rapides. ”

L’expérience de la pratique des arts martiaux à l’étranger est sûrement quelque chose d’inoubliable pour les athlètes de la délégation.

Wu Caibao

Athlète de la délégation chinoise

” Au cours de nos démonstrations, beaucoup de spectateurs très enthousiastes étaient présents. En plus, à chaque présentation, tous nos athlètes sur scène ont vraiment été au meilleur de leur forme. Et notre souhait c’est que les arts martiaux chinois puissent se développer dans le monde entier, afin de promouvoir le charme du wushu chinois. ”

Cela fait deux ans que des démonstrations de Wushu sont organisées en Afrique. Douze pays africains dont le Gabon, l’Angola et le Kenya ont déjà été visités… Autre point positif, ces récentes visites ont permis à neuf pays africains de faire leur entrée officielle au sein de la Fédération internationale de Wushu. Dans très peu de temps, au mois de novembre, une autre délégation se rendra en Amérique latine, en commençant par le Brésil, pour promouvoir et y développer les arts martiaux chinois.

Gao Xiaojun

Président

Association chinoise de Wushu

” Le Brésil est la nation organisatrice des Jeux Olympiques de 2016. Notre visite sur place permettra de poursuivre notre désir de promouvoir le wushu, en tant que discipline olympique, en espérant que celle-ci y soit très prochainement intégrée. Ainsi, en débutant par le Brésil, nous souhaitons contribuer au développement des arts martiaux chinois en Amérique latine.”

La 10ème édition du Festival International du film de Changchun

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

Avec 200 films projetés et 12 prix attribués chaque année, le Festival a collaboré, depuis ses débuts, avec une vingtaine de pays.

Outre la catégorie compétition officielle, les projections d’avant-premières, rétrospectives ou encore forum, les films étrangers sont projetés dans la catégorie Panorama. Cette année, quatre films français seront présentés dans la section : Paris de Cédric Klapisch, Magique de Philippe Muyl, Ensemble c’est tout de Claude Berri et Prête-moi ta main d’Eric Lartigau.

Le sixième Bouddha Vivant Dezhub intronisé au Tibet

Ajouté au 16/08/2010 par SHI Lei

Le sixième Bouddha Vivant Dezhub est intronisé au Monastère de Zagor, dans la Préfecture de Shannan, dans la Région Autonome du Tibet, dans le Sud-Ouest de la Chine, le 2 août 2010.

Le sixième Bouddha Vivant Dezhub a été intronisé lundi, conformément au rite bouddhiste tibétain, dans la Région Autonome du Tibet, dans le Sud-Ouest de la Chine.

Son intronisation a eu lieu au Monastère de Zagor, dans la Préfecture de Shannan, un mois environ après qu’il ait été sélectionné lors d’une cérémonie de tirage au sort, pour être la réincarnation du cinquième Bouddha Vivant Dezhub, qui est décédé en mars 2000.

Lors de la cérémonie d’inauguration, qui a commencé à 9h30 du matin, Losang Jigme, le responsable principal en charge des affaires religieuses au Tibet, a donné lecture de l’autorisation donnée par le gouvernement provincial à l’intronisation.

Tandis qu’un millier de moines chantaient des soutras pour prier pour la paix et le bonheur, le Bouddha Vivant, drapé dans une robe de couleur pourpre, a rendu hommage aux statues de Bouddha avant d’être assis sur le trône.

Le garçonnet à l’air solennel, âgé de cinq ans, s’est assis droit quand il a reçu la soutane jaune et le bonnet jaune, symboles de l’Ecole Gelugpa, plus connue sous le nom de Bonnets Jaunes, un des quatre courants du Bouddhisme tibétain.

Son sourire, cependant, trahissait son jeune âge de temps à autre.

« Son intronisation est un jour de gloire pour le monastère, ainsi que pour tous les moines bouddhistes et les fidèles », a dit Losang Gyaltsen, un des moines du Monastère de Zagor à Shannan.

Le jeune Bouddha Vivant, dont le nom séculier est Losang Doje, est né à Shannan le 30 novembre 2005.

Il a été choisi pour être candidat après des années de recherche par des moines de rang supérieur, en accord avec les pratiques et traditions religieuses. Il a enfin été sélectionné pour être la réincarnation et a reçu la tonsure à Lhasa, des mains de Bainqen Erdini Qoigyijabu, le 11e Panchen Lama, le 4 juillet dernier.

Le Panchen Lama lui a également donné le nom de religion de Dezhub Jamyang Sherab Palden.

Chine : le film sur le tremblement de terre de Tangshan continue à engranger de fortes recettes

Ajouté au 16/08/2010 par SHI Lei

Les recettes de “Réplique” (“Aftershock” en anglais), un film portant sur le tremblement de terre de Tangshan qui a fait plus de 240 000 morts en 1976, ont totalisé dans la partie continentale de Chine plus de 400 millions de yuans (58,6 millions de dollars) depuis ses débuts en salle le 22 juillet, a annoncé lundi le distributeur du film, Huayi Brothers Media Corporation.

Plus de dix millions de billets ont été vendus depuis la première, a indiqué Huayi Brothers dans un communiqué.

Le film a rapporté 36,2 millions de yuans le premier jour de sa projection, le revenu le plus élevé pour un film chinois lors de sa première.

Avant la projection du film, le réalisateur Feng Xiaogang a prédit à plusieurs fois que les recettes de celui-ci atteindraient 500 millions de yuans, un seuil jamais atteint par un film chinois.

En dépit de son succès commercial avec son film de guerre épique “Assembly” (2007) et son thriller historique “The Banquet” (2006), le réalisateur prolifique de 52 ans est plus connu pour ses comédies telles que “A World Without Thieves” (2004) et “If You Are the One” (2008).

“Réplique”, conjointement produit par Huaiyi Brothers, China Film Group et le gouvernement municipal de Tangshan, est également le premier film chinois mis en scène en IMAX.

Le budget du film est d’environ 150 millions de yuans (22 millions de dollars).

Le président chinois souligne l’importance de l’approfondissement de la réforme du système culturel

Ajouté au 03/08/2010 par SHI Lei

Le président chinois Hu Jintao a appelé vendredi à redoubler d’efforts pour approfondir la réforme du système culturel du pays afin de renforcer sa puissance culturelle “soft” et le développement de son industrie culturelle.

Hu Jintao, également secrétaire général du Comité central (CC) du Parti communiste chinois (PCC), s’est exprimé vendredi lors d’un groupe d’études du Bureau politique du CC du PCC.

Le chef d’Etat chinois a énuméré les objectifs principaux de la réforme du système culturel à l’heure actuelle et dans un proche avenir:

— Accélérer la réforme du système culturel et encourager l’innovation culturelle, pousser les groupes culturels à se convertir en sociétés par actions;

— Accélérer l’édification d’un réseau public pour fournir des services culturels par la multiplication des investissements aux infrastructures culturelles et aux projets culturels clés afin de réaliser “l’accès égal” aux services culturels;

— Accélérer le développement de l’industrie culturelle par l’ajustement de sa structure, la promotion de nouvelles formes dans l’industrie culturelle, l’amélioration du niveau professionnel, l’élargissement de sa dimension et la création des marques culturelles avec des caractéristiques chinoises.

Le président chinois a demandé aux comités du PCC et aux gouvernements de tous niveaux d’accorder de l’importance à la réforme culturelle et de l’inclure dans le plan général de développement économique et social du pays.

Chine : les grottes de Longmen rouvertes au public

Ajouté au 03/08/2010 par SHI Lei

Les grottes de Longmen situées dans la province du Henan (centre) et inscrites au Patrimoine mondial de l’Unesco, ont été rouvertes mardi aux touristes, trois jours après leur fermeture en raison d’une montée des eaux de la rivièreYi.

Sortie du premier film chinois en IMAX : Tremblement de Terre de Tangshan

Ajouté au 26/07/2010 par SHI Lei

Ce 22 juillet à 0h00, dans tous les cinémas en Chine vient de sortir un film réaliste, intitulé Tremblement de Terre de Tangshan, mis en scène par le célèbre réalisateur Feng Xiaogang. C’est le premier film chinois tourné selon le système IMAX.Le film est adapté du roman Aftershock. Il décrit le tremblement de terre de Tangshan en 1976 et raconte l’histoire d’ une mère qui n’était capable de sauver qu’un de ses deux enfants. Finalement, elle a douloureusement choisi son petit fils, au lieu de sa grande fille. Cette décision a changé le destin de toute la famille et a fait les survivants se trouver dans un dilemme émotionnel difficile à guérir. Enfin, cet écart a été relevé lors du tremblement de terre de Wenchuan en 2008.

Lors de ses entretiens, le réalisateur Feng Xiaogang a expliqué que ce film montre surtout les émotions humaines. Il espère qu’il va émouvoir les spectateurs et va leurs apporter de l’émotions et de l’ espoirs.

Un séisme de magnitude 7,8 a ébranlé le 28 juillet 1976 à l’aube la ville de Tangshan, située dans le nord de la Chine. Environ 200 000 personnes sont mortes dans ce séisme. Les pertes économiques directes ont atteint environ trois milliards de yuans.

L’exposition KAOGUZHONGHUA va montrer pour la première fois les résultats obtenus par l’archéologie chinoise

Ajouté au 26/07/2010 par SHI Lei

KAOGUZHONGHUA ( Archéologie en Chine) est une exposition organisée pour commémorer la 60e année de la fondation de l’institut Archéologique de l’Académie des Sciences sociales de Chine. Cette exposition va être présentée à Beijing dans le Musée de la Capitale entre le 29 juillet et 10 octobre.Les experts de l’Institut ont donné un aperçu de ce que sera la plus grande exposition archéologique de la Chine. Elle concerne des découvertes archéologiques et des projets de fouilles importantes dans 32 provinces, villes et régions administratives spéciales sauf la ville de Shanghai et la province de Taiwan. Ce sera une exposition hautement centralisée pour l’archéologie de toute la nouvelle Chine.

Semaine de la Culture du Zodiaque Chinois

Ajouté au 21/07/2010 par SHI Lei

Pour entretenir la flamme de la culture traditionelle, une semaine de la culture du zodiaque chinois aura prochainement lieu dans la capitale chinoise.

12 animaux symboliques du zodiaque chinois en dessin animé. Voici l’une des initiatives dévoilées lors de la conférence de presse organisée pour la première édition de la Semaine de la Culture du Zodiaque Chinois. Initié par le peintre de ces tableaux, cet évènement se veut l’illustration de son attachement profond à cette culture traditionelle.

Liu Shi’ai

Peintre chinois

Président exécutif

Commission d’Organisation de la Semaine de Culture du Zodiaque Chinois

“La culture de l’astrologie chinoise est incarnée dans la vie de chaque chinois. Quel que soit le mode de développement de la société, les signes astrologiques chinois ne changent jamais.”

Avec le développement du pays, cette culture datant plus de 2 mille ans, est menacé pourtant par d’autres influences étrangères.

Jin Qiang

Sponsor

Semaine de Culture du Zodiaque Chinois

“Aujourd’hui, les jeunes chinois ne s’intéressent plus au zodiaque chinois, mais à l’astrologie occidentale. C’est un problème très concret. C’est donc notre but et notre devoir de déployer des efforts pour faire vivre le zodiaque chinois.”

Selon la commission d’organisation de cet évènement, différentes activités telles que des expositions, des spectacles, et des forums sur ce thème sont en préparation. La première édition se tiendra à Beijing en janvier 2012, le printemps de l’année du dragon, le signe le plus important chez les Chinois. Et chaque année, différentes villes du monde entier seront choisies pour organiser cet évènement.

« Précédent Suivant »