Chine : le déséquilibre filles/garçons s’atténue mais reste inquiétant

Ajouté au 31/03/2012 par SHI Lei

Le problème notoire du fossé entre le nombre de nouveaux-nés garçons et filles en Chine s’est atténué pour la troisième année consécutive, soit la première diminution continue de ce déséquilibre en 30 ans, a rapporté jeudi le Quotidien du peuple.

Cependant, le ratio se situe toujours à un niveau inquiétant, et la Chine est confrontée à la difficile tâche de redresser le déséquilibre des naissances, selon le journal phare du Parti communiste chinois.

D’après un recensement mené par le Bureau d’Etat des statistiques, le ratio des naissances était de 117,78 garçons pour 100 filles en Chine en 2011, contre 119,45 garçons en 2009 et 117,94 en 2010.

Cette tendance témoigne de l’efficacité des mesures du gouvernement, notamment la lutte contre la détermination illégale du sexe durant la grossesse et contre les avortements sélectifs, a déclaré dans le journal Zhang Jian, responsable de la Commission nationale du planning familial et de la population (CNPFP).

Un ratio naturel se situerait entre 103 et 107 garçons pour 100 filles. En raison d’une mortalité plus élevée chez les garçons, un tel ratio atteindrait l’équilibre lorsque chaque génération arriverait à l’âge d’avoir des enfants.

Cependant, depuis les années 1980 en Chine, lorsque les échographies ont permis de distinguer le sexe des foetus, la proportion de garçons chez les nouveaux-nés est restée à un niveau élevé et a atteint un pic de 120,56 en 2008.

Selon des estimations, il y aura un surplus d’environ 24 millions d’hommes en âge de se marier en Chine en 2020.

Ce grave déséquilibre est non seulement un problème démographique, mais aussi un important problème social, a souligné M. Zhang.

Entre août 2011 et mars 2012, six départements gouvernementaux, dont la CNPFP et le ministère de la Santé, ont lancé une campagne contre les tests illégaux pour déterminer le sexe des nouveaux-nés et contre les avortements sélectifs.

Par ailleurs, des experts ont proposé comme solution fondamentale à ce problème de redoubler d’efforts pour promouvoir l’égalité des opportunités et de statut social pour les hommes et les femmes.

 

Shandong : ouverture de la première ligne aérienne vers l’Europe

Ajouté au 31/03/2012 par SHI Lei

Cette ligne, qui relie Qingdao et Francfort en passant par Shenyang, a choisi l’Airbus A340 équipé de 266 sièges opéré par Lufthansa. Les vols sont disponibles le mardi, jeudi et samedi de chaque semaine. La ville de Francfort est le pivot de commercial et financier de l’Allemagne. Cette mise en service permettra aux passagers de Qingdao d’arriver directement dans cette grande ville européenne et facilitera le transport vers d’autres grandes villes européennes, américaines et africaines.

Des conflits en raison d’erreurs de traduction

Ajouté au 26/03/2012 par SHI Lei

Certaines entreprises veulent faire des économies en embauchant des étudiants plutôt que des professionnels.

Les erreurs de traduction dans des contrats clés ont provoqué des conflits entre entreprises chinoises et étrangères, a déclaré la Cour maritime de Shanghai jeudi, après avoir examiné les archives des deux dernières années.

“Bien que ces cas représentent moins de 5 % de toutes les affaires, des erreurs évitables ont causé des pertes importantes, en particulier pour la partie chinoise”, a déclaré Ying Xinlong, président de la cour.

Le tribunal a entendu 1,981 cas concernant les affaires maritimes et commerciales en 2011.

“Le niveau de traduction dans le domaine du transport maritime et le droit de navigation montre une disparité avec le statut de la municipalité étant une métropole internationale et un centre de transport maritime international,” a dit Ying.

Par exemple, l’année dernière dans une affaire : «cale sèche» a été traduit par “lavage de citernes» et «l’exception du carburant utilisé pour le service domestique» a été interprété à tord par «l’exception du carburant utilisé pour les vols domestiques” soit des termes de contrat qui ont été traduits de l’anglais au chinois.

Des problèmes de traduction qui ont créé des polémiques entre les parties chinoises et étrangères à propos de leurs droits et obligations ainsi que leur part des coûts.

Certaines expressions, dictées par l’usage plus que par la sémantique, sont bien connues des professionnels, mais restent étrangères aux traducteurs habituels, selon Jin Xiaofeng, un juge de la cour.

“Il y a de nombreuses agences de traduction à Shanghai et dans le pays, mais la qualité est variable et les traducteurs professionnels qui possèdent une expertise dans un domaine particulier sont rares», a-t-il souligné.

Certains gestionnaires d’agences de traduction ont révélé que certains de leurs collègues traducteurs acceptent n’importe quelle affaire et donnent le travail à des étudiants universitaires (temps partiel) au lieu de confier la tâce à des avocats, tout cela pour réduire les coûts.

“Il est difficile de traduire les contrats, même si le traducteur étudiant surpasse ses camarades de classe dans une université de langue étrangère», a déclaré Zhang Suping, qui est dans le commerce depuis près d’une décennie.

Les Traducteurs à temps plein dans les agences ne sont pas très habiles pour travailler sur la traduction de contrat, a-t-il ajouté, ils voudraient plutôt travailler pour des services juridiques d’entreprises étrangères et dans des cabinets d’avocats, pour toucher un meilleur salaire.

Li Yan, un professeur d’université à Shanghai, qui a travaillé deux ans à temps partiel pour une agence de traduction, confie qu’elle cherchait d’abord l’aide sur les sites Web professionnels et de traduction quand elle tombait sur des sujets qu’elle ignorait ou qu’elle ne maîtrisait pas très bien.

“Je me réfèrait également à certains périodiques professionnels en ligne, qui étaient assez fiables” précise-t-elle, ajoutant qu’elle obtenait du travail de traduction des agences pour différents sujets.

Pour Chao Ying-jan, un traducteur indépendant basé à Shanghai et Taiwan, la capacité de trouver des recherches valides est cruciale pour les traducteurs professionnels dans l’ère d’Internet.

“La recherche en ligne prend de moins en moins de temps mais n’est pas nécessairement digne de confiance. Le recoupement et la vérification sont devenus plus importants”, indique-t-elle.

Les entreprises de traduction doivent mettre l’accent sur la formation des traducteurs dans des domaines spécialisés et sur l’étude des méthodes de traduction pour les contrats qui sont internationalement reconnus, a déclaré Xie Chen, vice-président de la Cour maritime de Shanghai.

Il a suggéré la formation d’un groupe d’experts grâce à des fonds publics pour faire face au problème de traduction et de tout autre document de travail dans les domaines techniques et aider à atteindre l’objectif de Shanghai de devenir un centre de transport maritime international en 2020.

Le PM chinois met en garde contre une nouvelle révolution culturelle si le pays ne promeut pas sa réforme politique

Ajouté au 19/03/2012 par SHI Lei

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a indiqué mercredi que la Chine avait non seulement besoin d’une réforme économique, mais également d’une réforme politique, en particulier de son système de direction du Parti communiste chinois et du gouvernement.

Les tragédies telles que la Révolution culturelle pourraient à nouveau se produire en Chine si le pays ne réussit pas à promouvoir sa réforme politique afin d’éliminer les problèmes dans la société, a indiqué mercredi le Premier ministre chinois Wen Jiabao lors d’une conférence de presse à l’issue de la réunion de clôture de la session parlementaire annuelle.

Sans des réformes plus approfondies, la Chine risque de perdre les résultats de la réforme et de l’ouverture acquis au cours des trois dernières décennies, car les nouveaux problèmes tels que la répartition inégale des revenus et la corruption ne sont toujours pas résolus.

“La réforme est entrée dans une phase critique”, a souligné M. Wen, ajoutant que les réformes devaient avancer, non pas stagner voire même reculer.

La directrice générale du FMI nomme un économiste chinois secrétaire du FMI

Ajouté au 09/03/2012 par SHI Lei

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a déclaré mercredi avoir nommé Jianhai Lin, un économiste chinois, au poste de secrétaire du Fonds.
« J’ai informé le conseil exécutif de mon intention de nommer Jianhai Lin en tant que secrétaire du Fonds », a déclaré Mme Lagarde dans un communiqué.

Cette nomination prendra effet au 22 mars et M. Lin sera le premier Chinois à diriger le secrétariat de cette institution internationale basée à Washington. Il succèdera ainsi à Siddharth Tiwari, récemment nommé directeur du service Stratégie, politique et révision.

Mme Lagarde a salué l’importante carrière de M. Lin au sein du Fonds, à la fois à l’échelle nationale et au niveau des politiques, estimant que l’étendue de son expérience était d’un grand bénéfice pour le FMI, et que sa compétence à dégager des consensus entre les membres du personnel et de la direction internationaux du Fonds avait été essentielle pour assurer la productivité du travail du conseil exécutif au cours de la période actuelle, l’une des plus difficiles de l’histoire du Fonds.

M. Lin a exercé le poste de directeur en exercice du secrétariat depuis novembre 2011. Avant de rejoindre le FMI, il travaillait dans les secteurs financier et académique, indique ce communiqué.

Le secrétariat assure la responsabilité opérationnelle du Conseil exécutif du FMI, et sert également de point de contact régulier avec les 187 pays membres du Fonds en matière de questions institutionnelles.

« La Belgique est le Royaume des Pigeons » pour les chinois

Ajouté au 02/03/2012 par SHI Lei

Dans les milieux fortunés de Chine, une nouvelle mode est en train de se lancer: avoir des pigeons voyageurs belges. Le Royaume de Belgique était célèbre pour ses chocolats et ses bijoux en Chine, est en train de connaitre un nouvel essor. Incroyable mais vrai (nouvelle de l’AFP) des riches collectionneurs chinois « investissent » des dizaines de milliers d’euros dans des pigeons voyageurs de Belgique. Le monde de la colombophilie belge est en train de connaitre une croissance à plusieurs chiffres. Le dressage de pigeons est une vieille tradition chinoise, dans l’ancien temps les chinois utilisaient cet animal pour communiquer.

Pourquoi choisissent ils la Belgique?

Le Taïwanais Johnson Kiang a affirmé que : » la Belgique était le royaume des Pigeons (voyageurs) ».

J’ai envie de dire un petit lol ou un mdr… mais la Belgique semble être un pays de pigeons ! En effet, nos amis belges sont les spécialistes des concours de pigeons de longues distances pouvant dépasser les 1.000 kilomètres. Les français et les Hollandais seraient aussi pas mauvais dans cette discipline.

Le pigeon Belge: la nouvelle mode des riches Chinois

L’élevage de pigeons se transmet de génération en génération en Belgique, ce qui plairait aux riches chinois.

Un riche chinois Hu Zhen Yu, s’est offert « Special Blue » un pigeon belge de 250.000 euros, battant le record mondial en la matière.

Son propriétaire, le Néerlandais Pieter Veenstra, a vendu 245 pigeons pour près de 2 millions d’euros au cours des dernières années, selon le site de vente aux enchères spécialisé Pigeon Paradise (PIPA), qui affirme avoir « 50% de clients chinois ».

http://www.pipa.be/fr

Les Belges protestent !

Nos amis Belges ne voient pas d’un bon oeil l’arrivée de ces riches chinois qui font flamber les prix.

« Pour moi, c’est trop cher. 200.000 euros, c’est pas normal »

« C’est aberrant, c’est en train de tuer le sport colombophile, comment voulez-vous qu’un jeune se lance ? »

Le vol de pigeons belges a fortement augmenté. Un Wallon, Mr Marc De Cock, qui possède 600 pigeons, a investi dans une infrastructure ultra-sécurisée pour protéger ses pigeons . Ses pigeons sont traités comme des rois 15 caméras une douche et un solarium

La Belgique la « capitale » de l’Europe aurait elle trouver un remède contre la crise?

 

 

Une ligne de métro traversera le fleuve Yangtze

Ajouté au 02/03/2012 par SHI Lei

Les travaux pour creuser le tunnel destiné à la première ligne de métro traversant le fleuve Yangtsé se sont achevés dimanche dans la ville de Wuhan, capitale de la province du Hubei. La ligne de métro ouvrira d’ici la fin cette année.

La ligne de 27,98 kilomètres, première phase de la ligne 2 du métro de Wuhan, reliera les districts de Wuchang et Hankou, a indiqué Xiong Zhaohui, ingénieur en chef adjoint du China Railway Siyuan Survey and Design Group.

En tant qu’important axe de transport, la ligne recevra la moitié du flux de circulation de Wuhan traversant le Yangtsé, réduisant ainsi les embouteillages sur les ponts enjambant le plus long fleuve de Chine. La ligne devrait transporter quotidiennement au moins 600 000 passagers d’ici 2015, a ajouté M. Xiong.

La ligne a coûté au total 14,9 milliards de yuans (2,37 milliards de dollars).

Wuhan se situe au croisement de la rivière Han et du fleuve Yangtsé, et la ville est séparée en trois régions par les deux cours d’eau.

Une nouvelle tour d’observation de 246 mètres dévoilée à Beijing

Ajouté au 27/02/2012 par SHI Lei

Une tour de fer et d’acier est en construction au Parc Olympique de Beijing. Haute de 246 mètres, elle deviendra un nouveau bâtiment emblématique de la capitale chinoise.

Jia Qinglin s’engage à renforcer les relations avec l’Europe

Ajouté au 18/02/2012 par SHI Lei

Le plus haut conseiller politique chinois Jia Qinglin a indiqué vendredi à Beijing que la Chine renforcerait le dialogue et la coopération avec l’Europe pour promouvoir l’amitié et les relations bilatérales.

M.Jia, président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois, a fait ces remarques lors d’une réunion avec Romano Prodi, l’ancien président de la Commission européenne et ancien président italien.

“Il est dans l’intérêt fondamental de la Chine et de l’Europe de coopérer main dans la main, de relever ensemble les défis et de chercher le développement commun,” a indiqué M.Jia.

La Chine va renforcer le dialogue et la coopération avec la partie européenne dans divers domaines, étendre conjointement la coopération substantielle et promouvoir la confiance mutuelle et l’amitié entre les deux peuples, a indiqué M.Jia.

M.Jia a fait également l’éloge des relations sino-italiennes, ajoutant que les deux pays ont coopéré avec succès dans les domaines politique, économique, culturel, scientifique et technologique, de la protection de l’environnement et des affaires internationales.

Il a indiqué que la Chine travaillerait avec l’Italie pour promouvoir le partenariat stratégique global.

M.Prodi, pour sa part, a indiqué que l’Europe et la Chine partageait de nombreux intérêts communs, et que les deux parties devaient approfondir le dialogue et la communication, renforcer la confiance mutuelle et la coopération sur fond de tendance mondiale à la multipolarisation.

Il a espéré que l’Europe et la Chine puissent résoudre le plus tôt possible deux questions majeures, à savoir la reconnaissance complète du statut d’économie de marché de la Chine et la levée de l’embargo sur les ventes d’armes à la Chine, afin d’ouvrir la voie au développement à long terme des relations bilatérales.

M.Prodi a effectué cette visite sur l’invitation du Département international du Comité central du Parti communiste chinois.

La 9e Expo Chine-ASEAN se tiendra en septembre 2012 dans le sud de la Chine

Ajouté au 17/02/2012 par SHI Lei

La 9e édition de l’Expo Chine-ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est) se tiendra du 21 au 25 septembre à Nanning, capitale de la région autonome Zhuang du Guangxi (sud), a annoncé mercredi le secrétariat de l’expo.

Zheng Junjian, secrétaire général du Secrétariat de l’Expo Chine-ASEAN, a indiqué que cet événement, ayant pour thème la “coopération dans les sciences et les technologies”, couvrira cinq sujets. Ces derniers sont le commerce des produits de base, la coopération en matière d’investissement, les technologies de pointe, le commerce des services et les “villes charmantes”.

L’idée d’organiser cette expo a été lancée par le Premier ministre chinois Wen Jiabao en 2003, lors du 7e Sommet Chine-ASEAN, afin de promouvoir l’établissement de la Zone de libre-échange Chine-ASEAN et la prospérité commune.

Les huit éditions précédentes ont connu un volume commercial de 11,69 milliards de dollars, et les investissements dans les programmes de coopération internationale signés durant ces événements ont totalisé 49,17 milliards de dollars.

« Précédent Suivant »