Chine : reboisement de 4,9 millions d’hectares de forêts jusqu’à mi-juin 2010

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

La Chine a reboisé 74,04 millions de mu (4,9 millions d’hectares) de forêts à mi-juin 2010, soit 83,38% de l’objectif de reboisement pour toute l’année, a annoncé Wang Zhuxiong, responsable en charge de l’afforestation du Bureau national des Forêts de Chine, lors d’une conférence de presse lundi à Beijing.

Au total 52,48 millions de mu de reboisement étaient réalisés par des plantations de main d’homme, 809 000 mu par le lâcher de graines par avion et 20,76 millions de mu par le reboisement naturel. Et 2,15 milliards d’arbres ont été plantés par des volontaires entre le début de l’année et mi-juin, a précisé Wang Zhuxiong.

Depuis la première campagne de reboisement nationale lancée par le gouvernement chinois en 1981, plus de 56 milliards d’arbres ont été plantés par des volontaires à travers le pays, a annoncé le Bureau national des Forêts en mars.

En 2009, les volontaires chinois ont planté 2,48 milliards d’arbres pour contribuer à 88,27 millions de mu de terres reboisées, selon le bureau.

Le PCC approuve un plan de réforme de l’éducation

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

Le Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) a approuvé lundi un plan de réforme de l’éducation pour les dix prochaines années, visant à davantage d’investissements et une allocation plus équitable des ressources dans le secteur de l’éducation.

Présidée par le secrétaire général du Comité central du PCC Hu Jintao, la réunion du bureau politique a approuvé la version finale du Plan national de réforme et de développement de l’éducation à court et moyen terme pour la période 2010-2020.

Le bureau politique, l’organe suprême du PCC pour les prises de décision, a indiqué dans un communiqué que l’éducation était une cause fondamentale pour la renaissance de la Chine et le progrès social.

La Chine a établi le plus grand système éducatif du monde entier depuis la fondation de la République populaire, ce qui garantit le droit à l’éducation pour des millions de Chinois, indique le communiqué.

Le gouvernement chinois considère l’équité vis à vis de l’éducation comme une politique de base, et accroît les investissements de l’éducation dans les régions rurales, éloignées et ethniques, poursuivit le document.

Selon le plan, les investissements du gouvernement augmenteront graduellement pour soutenir ce secteur, le taux des dépenses en termes de PIB (produit intérieur brut) sera de 4% d’ici 2012.

En 2008, le taux s’est élevé à 3,48 %, contre une moyenne internationale de 4,5 %.

Le plan, publié fin février pour l’examen public, doit donner le ton pour le développement du secteur de l’éducation en Chine, qui a souffert pendant longtemps d’un manque de fonds et du développement déséquilibré entre les régions rurales et urbaines.

Le plan estime que donner aux élèves un accès équitable à un enseignement de qualité sera une mesure fondamentale, avec davantage de ressources de l’éducation publique accordées aux régions rurales, sous-développées et ethniques.

Les réformes vont également encourager les organisations privées et individuelles à jouer un rôle plus important dans le système éducatif, souligne le communiqué.

Le plan a pris un an et neuf mois pour être élaboré, pendant lesquels le public a été invité à deux reprises à donner son avis.

Célébration de l’ouverture des frontières européennes

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

Le pavillon luxembourgeois a célébré vendredi dernier 18 juin le 25ème anniversaire de la signature de l’accord de Schengen qui a abouti à l’ouverture des frontières des pays signataires pour tous les citoyens des pays concernés et des détenteurs de visa.

Le 14 juin 1985, le Luxembourg, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique ont signé l’accord dans la localité se Schengen entraînant l’ouverture des frontières pour leurs citoyens, supprimant à ces derniers la nécessité de détenir un visa pour circuler d’un pays à l’autre. Les étrangers détenteurs d’un visa d’un des pays signataires peuvent eux aussi circuler librement dans les mêmes conditions. Les systèmes de coopération entre les polices, les systèmes informatiques de Schengen et les fichiers judiciaires ont été mis en place par la suite.

Le nombre de pays membres a augmenté après la signature de l’accord. Le 12 décembre 2008, ils sont passé à 25 pays, pour un total de plus de 400 millions de citoyens européens. Cette année, l’Islande, la Norvège et la Suisse ont signé cet accord. La Bulgarie et la Roumanie devraient suivre l’an prochain.

Le pavillon luxembourgeois de l’Expo universelle de Shanghai a une surface de 3.000 mètres carrés et est situé dans la zone C, au sud du pont Lupu. Il a pour objectif d’utiliser au mieux l’espace restreint en intégrant sagesse et imagination pour illustrer son thème « Ce qui est petit est beau ».

Dialogue sur la coopération policière entre la Chine et l’Allemagne

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

La Chine et l’Allemagne ont organisé lundi à Beijing un dialogue de niveau vice-ministériel sur la coopération policière et l’application de la loi.

Le vice-ministre chinois de la Sécurité publique, Meng Hongwei, et le secrétaire d’Etat au ministère fédéral de l’Intérieur Klaus-Dieter Fritsche, ont coprésidé la seconde réunion entre les deux ministères.

“Les deux parties se sont entretenues et sont parvenues à de vastes consensus sur la lutte contre le terrorisme, le contrôle de la drogue, la lutte contre l’immigration illégale, la sécurité de l’Exposition universelle 2010 de Shanghai et la coopération de la police aérienne”, a-t-on appris d’une déclaration du ministère chinois de la Sécurité publique.

Meng Jianzhu, ministre chinois de la Sécurité publique et conseiller d’Etat, a rencontré M. Fritsche à la fin des entretiens. Il a déclaré que la Chine et l’Allemagne avaient maintenu des bonnes relations ces dernières années, avec des échanges policiers fréquents et des mécanismes de consultation efficaces.

Il a ajouté que le terrorisme était l’ennemi commun du monde entier, et que la Chine et l’Allemagne devaient faciliter la coopération entre leurs départements anti-terrorisme, avec l’étude des dossiers, la formation du personnel et la communication entre experts.

M. Fritsche a pour sa part déclaré que le ministère fédéral de l’Intérieur attachait une grande importance à la coopération sur l’application de la loi avec le ministère chinois de la Sécurité publique, et conjuguerait ses efforts avec la Chine afin de rendre la coopération plus approfondie, pragmatique et efficace.

Prochaine visite en Chine de la ministre suisse des Affaires étrangères

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

La directrice du département fédéral suisse des Affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey, effectuera une visite officielle en Chine du 27 au 29 juin à l’invitation du ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi.

Mme Calmy-Rey est aussi membre du Conseil fédéral de la Confédération helvétique.

Les expériences européennes nécessaires dans le cadre d’une coopération Chine-Afrique en matière de réduction de la pauvreté (experts)

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

Des experts chinois et internationaux, ainsi que des chercheurs africains se sont rassemblés mardi à Beijing pour étudier l’introduction d’expériences européennes en matière de réduction de la pauvreté dans la coopération Chine-Afrique.

Durant les travaux d’un séminaire organisé par le Centre international de réduction de la pauvreté de Chine (IPRCC), sous le thème “Développement et coopération Chine-Afrique — Ce que la Chine peut apprendre des expériences occidentales”, Robert Kappel, directeur de l’Institut des études mondiales et régionales d’Allemagne, a indiqué que la Chine devait profiter des expériences occidentales pour approfondir la coopération Chine-Afrique.

Les pays européens ont commis de nombreuses erreurs dans le passé, en ce qui concerne la coopération Europe-Afrique, et la Chine souhaite éviter ce genre d’erreurs en tirant les leçons des expériences occidentales, a-t-il souligné. Selon M. Kappel, la Chine doit se fixer comme priorités la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption, l’établissement de meilleures institutions et l’amélioration de la main-oeuvre dans le cadre de la coopération avec l’Afrique.

Il a fait l’éloge des efforts déployés par la Chine au profit de l’Afrique, affirmant que “cela fournit une autre option aux Africains” et que la Chine joue un rôle croissant de locomotive pour l’économie africaine. Par ailleurs, il a appelé à la coopération tripartite Chine-Afrique-Allemagne afin de mieux aider les pays africains.

Le conseiller spécial de l’Union européenne, Graham Meadows, a indiqué que l’amélioration de la gouvernance et de l’efficacité dans la conduite des politiques constituait le “facteur X” en matière de réduction de la pauvreté de l’Afrique.

La Chine est si vaste qu’elle jouit de la diversité économique, tout comme l’Afrique, et elle est privilégiée dans le cadre de la coopération avec l’Afrique, a-t-il martelé, ajoutant que les expériences chinoises devraient être très appréciées par les pays africains dans le cadre de l’exécution de politiques de ces derniers, car la Chine et l’Afrique “parlent la même langue”.

La Chine doit tirer profit des expériences occidentales pour améliorer sa coopération avec l’Afrique, a déclaré pour sa part Wu Zhong, directeur du Centre international de réduction de la pauvreté de Chine (IPRCC), tout en souilgnant que son insitutiton constituait une plate-forme internationale visant à aider les pays africains.

La réduction de la pauvreté dans le monde nécessite une coopération mondiale, et la Chine doit collaborer étroitement avec les partenaires européens en partageant des expériences pour mieux aider les pays africains, a-t-il conclu.

Au total, une centaine d’experts et de responsables des organisations internationales ont participé au séminaire tenu au siège de l’IPRCC.

La Chine et le Vietnam vont renforcer leur coopération judiciaire

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

La Chine et le Vietnam se sont mis d’accord mardi pour multiplier les échanges judiciaires et renforcer la coopération afin d’accélérer la réforme du système judiciaire.

Un consensus a été atteint entre Zhou Yongkang, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), et Truong Hoa Binh, président de la Cour populaire suprême du Vietnam.

“La Chine s’efforce d’accélérer la réforme de son système judiciaire et de son style de travail, et elle accorde une grande importance à la formation d’un personnel judiciaire de qualité”, a indiqué Zhou Yongkang.

Selon ce dernier, la Chine est désireuse de partager ses expériences avec le Vietnam et de multiplier les échanges judiciaires bilatéraux.

Avec la croissance rapide de l’économie chinoise, les déséquilibres de développement ont amené des conflits sociaux, dont la plupart ont été réglés par des voies juridiques, a-t-il ajouté.

“Faire preuve d’égalité et de justice dans tous les cas est un grand défi pour les tribunaux”, a poursuivi Zhou Yongkang.

Cette année marque le 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Vietnam.

Truong Hoa Binh a indiqué de son côté qu’il souhaitait approfondir la coopération entre les organes judiciaires des deux pays, renforcer les échanges et la formation des personnes, et s’inspirer de la Chine pour les réformes de son système judiciaire, de la protection des droits de la propriété intellectuelle, et de l’informatisation.

Truong Hoa Binh effectue cette visite en Chine sur l’invitation de la Cour populaire suprême de Chine.

Expo 2010 : le pavillon collectif de l’Afrique marque le début d’une coopération sino-africaine plus étroite

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

Le Premier ministre du Mozambique Aires Bonifacio Baptista Ali a déclaré mardi à Shanghai (est) que le pavillon collectif de l’Afrique à l’Exposition universelle 2010 de Shanghai marquait le début d’un renforcement de la coopération entre la Chine et l’Afrique.

“Le pavillon est devenu, pour les deux parties, un bon exemple du renforcement de la coopération”, a déclaré M. Ali lors d’une visite au parc de l’exposition.

Il a apprécié le soutien des organisateurs de l’exposition à la construction du pavillon, notant que le soutien avait permis à de nombreux pays africains, dont le Mozambique, de participer à ce grand événement.

Shanghai et Maputo, capitale du Mozambique, qui sont des villes jumelées, doivent saisir cette opportunité pour renforcer les échanges et la coopération, dans le but d’approfondir l’amitié bilatérale, a-t-il ajouté.

Chine : le nouveau règlement sur les jeux en ligne renforcera la protection des mineurs

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

A partir du 1er août, les sociétés chinoises de jeux en ligne devront accorder la priorité à la protection des mineurs en développant et gérant les jeux en ligne, indique un nouveau règlement publié mardi par le ministère de la Culture.

L’échec des Bleus, reflet du malaise français pour un site du Parti communiste chinois

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

Divisions ethniques, tendance à l’auto-destruction, excès d’orgueil, complaisance dans le luxe, décadence morale,… Cela ne fait aucun doute, la déchéance des Bleus est le reflet des maux qui rongent la France pour l’audacieux Quotidien du Peuple

Le conflit qui s’est produit au sein de l’équipe française de football constitue en fait une image réduite de la situation actuelle de la société française.

Tout d’abord, la scission ethnique au sein de la société française est déjà parvenue à un degré difficile à supporter et pour cela, on n’a qu’à voir les contestations et les litiges suscités par la composition de l’équipe française de football. Après que cette dernière ait réussi en 1998 à remporter le trophée de la Coupe mondiale le football est devenu en France une sorte de symbole politique et l’équipe nationale française revêt depuis ce temps-là un signe symbolique de la bonne entente et de l’harmonie qui règne au sein de la société française multiraciale. Cette année-là en France, on entendait partout les gens qui parlaient de la grande unité et solidarité de tous les Français qu’ils soient « Noirs », « Blancs » ou « Maghrébins ». En réalité, l’équipe nationale de football de France est effectivement composée de joueurs à différentes couleurs de la peau et c’est en fait tout à fait normal. Toutefois, pour l’extrême droite française et pour une partie de la population de la France, la composition de l’équipe nationale de football est complètement disproportionnée par rapport à la composition de la société française, c’est-à-dire qu’ « il y a trop » de Noirs et certains politiciens saisissent ce problème pour critiquer ouvertement l’équipe nationale de football. Ce qui fait que cette fois-ci, le soutien populaire des Français pour leur équipe nationale est à peu près le plus bas par rapport aux précédentes Coupes du Monde. Un sondage de l’opinion publique menée tout juste avant l’ouverture du Mondial 2010 montrent que plus de la moitié des Français n’approuvent et n’acceptent pas l’actuelle équipe nationale. Le refus de Yoann Gourcuff par plusieurs de ses coéquipiers qui veulent à tout prix le tenir à l’écart en est une preuve claire et évidente.

D’autre part, depuis la tempête qui s’était déchaînée en France en mai 1968, il est apparu dans la société française des idées et des actes de « démolition » et de « destruction » de n’importe quelle « autorité », que ce soit de l’enseignant ou bien de dirigeant de l’Etat (il est peut-être exclu seulement celle des patrons d’entreprises privées et de la police), et des idées et actes ont persévéré sans faiblir durant un demi siècle et c’est la raison pour laquelle dans l’équipe nationale, le joueur n’éprouve aucun respect envers l’entraîneur, et encore moins l’obéissance et la soumission.

Le troisième problème c’est que les parties concernées n’ont entrepris aucune éducation morale en faveur des jeunes joueurs et au contraire les choient et les adulent à l’excès et à outrance, ce qui fait qu’ils sont remplis d’orgueil et de suffisance et se complaisent dans le luxe, dans l’opulence et dans le plaisir. Cette fois-ci en Afrique du Sud, les footballeurs français nagent dans l’opulence, car ils sont hébergés chacun dans un appartement d’hôtel dont la nuitée coûte 584 euros et c’est l’hôtel le plus coûteux que les équipes d’autres pays n’ont pas les moyens de payer. Ce qui est incompréhensible c’est que l’équipe française a réservé une soixantaine d’appartements, car certains joueurs, dont Nicolas Anelka qui vient d’être exclu de l’équipe de France pour la Coupe du monde et qui a amené avec lui son manager qui est en même temps son porte-parole, insistent tout particulièrement sur leurs droits et intérêts financiers lors de toute la durée de la Coupe. On peut dire vraiment qu’ils sont corporellement sur le terrain de football et spirituellement devant une table de jeu. Après l’exclusion de Nicolas Anelka, le capitaine de l’équipe de France Patrice Evra, au lieu de faire son autocritique pour le manque de respect de son joueur à l’égard du sélectionneur, a eu le toupet de dire « Le problème n’est pas du tout du côté de Nicolas Anelka, car il y a un traître parmi nous qui a parler à la presse et qui doit être éliminé de notre groupe ». Et d’un seul coup, tous les médias français commencent à se mettre à la recherche du « traître » qui à parlé avec le correspondant de l’ « Equipe » ! Et l’affaire de proxénétisme qui a secoué le groupe de l’équipe de France quelques mois avant le début de la coupe du monde en Afrique du Sud (Zahia Dehar, une jeune prostituée aujourd’hui âgée de 18 ans, a avoué avoir eu des relations tarifées avec trois joueurs de l’Equipe de France de football, à savoir Sidney Govou, Karim Benzema et Franck Ribéry alors qu’elle était mineure) est passée sous silence intentionnellement …… et tout cela fait que les footballeurs de l’équipe française sont devenus à peu près étrangers et difficiles à comprendre pour le grand public.

« Précédent Suivant »