Wen Jiabao souhaite discuter avec l’Europe des grandes stratégies face aux défis mondiaux

Ajouté au 29/09/2010 par SHI Lei

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao se rendra prochainement en Europe et participera au Sommet Asie-Europe et au Sommet Chine-Union européenne. Lors d’un entretien téléphonique avec son homologue espagnol José Luis Rodriguez Zapatero, le 27 septembre, Wen Jiabao a exprimé son souhait de discuter avec la partie européenne sur les grandes stratégies pour faire face aux défis mondiaux et de promouvoir la résolution des problèmes existant entre la Chine et l’Europe. Il a souhaité que les relations sino-européennes soient plus mûres et plus stables et se développent avec dynamisme.

La Chine prête à renforcer davantage la coopération avec le Mali (Wu Bangguo)

Ajouté au 29/09/2010 par SHI Lei

La Chine est prête à travailler avec le Mali pour approfondir l’amitié et étendre la coopération entre les deux pays, a déclaré Wu Bangguo, président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois), lors de sa rencontre lundi à Beijing avec Dioncounda Traoré, président de l’Assemblée nationale du Mali.

Wu Bangguo a indiqué que le Mali était un des premiers pays subsahariens qui avaient établi des relations diplomatiques avec la Chine et que les relations entre les deux pays témoignaient de toutes sortes d’épreuves et devenaient un exemple de la coopération entre la Chine et d’autres pays en voie de développement.

La Chine et le Mali se respectent mutuellement et se traitent sur un pied d’égalité dans la sphère politique, se fournissent de l’assistance d’une manière sincère sur le plan économique pour réaliser un développement commun et renforcent les échanges culturels, a poursuivi Wu.

Le président chinois Hu Jintao a effectué une visite fructueuse au Mali en 2009, ce qui a porté à un nouveau niveau les relations bilatérales, a-t-il rappelé.

L’APN de Chine accorde une grande importance au développement de la coopération avec l’Assemblée nationale du Mali et elle veut étendre les échanges avec ce pays pour sauvegarder les intérêts communs des pays en voie de développement, a déclaré M. Wu.

M. Traoré a, de son côté, déclaré que le Mali était disposé à développer davantage les relations de coopération avec la Chine.

Il a réitéré que le Mali adhérait à la politique d’une seule Chine et soutenait la position du gouvernement chinois sur les questions concernant les intérêts fondamentaux du peuple chinois.

M. Traoré est en visite en Chine pour assister à la cérémonie fêtant la Journée du Pavillon national malien au Parc de l’Exposition universelle de Shanghai.

Un responsable italien appelle à l’adoption d’une politique commune de l’UE sur la Chine

Ajouté au 29/09/2010 par SHI Lei

L’Europe doit parler d’une seule voix quand il s’agit de la Chine, a indiqué lundi un haut responsable du ministère italien des Affaires étrangères.

Il est crucial que l’Union européenne (UE) prenne en compte l’importance “d’apparaître unie sur la scène internationale”, surtout en ce qui concerne les relations entre la Chine et l’UE, a indiqué Giampiero Massolo, secrétaire général du ministère italien des Affaires étrangères, lors de la présentation du 10e Rapport d’opinions sur la Chine, publié par la Chambre de commerce européenne en Chine.

“‘L’Europe doit élaborer une position commune, étant donné que la relation avec la Chine ne peut pas être gérée au niveau national par tous les pays membres séparément”, a-t-il indiqué.

Le document sur la Chine est l’une des plus importantes publications sur le commerce en Chine. Il analyse à la fois les opportunités et les défis auxquels on est confronté si l’on souhaite faire des affaires en Chine.

Paolo Zegna, vice-président de la Confédération Industrielle Italienne, Confindustria, a partagé le point de vue de M. Massolo.

La Chine offre des opportunités incroyables aux entreprises européennes souhaitant y faire des affaires, a-t-il ajouté.

Parmi les principales recommandations du rapport à être soumises à la Commission européenne, organia& sme exécutif de l’UE, et à tous ses membres, figure le besoin de consolider le dialogue entre les homologues chinois et italiens.

La tournée en Europe de Wen Jiabao approfondira les relations bilatérales (MAE)

Ajouté au 29/09/2010 par SHI Lei

La tournée prochaine en Europe du Premier ministre chinois Wen Jiabao aura pour but de promouvoir encore davantage les relations stratégiques globales entre les deux parties, a déclaré mardi à Beijing la vice-ministre chinoise des Affaires étrangères Fu Ying, lors d’un point de presse.

Le Premier ministre chinois va effectuer, du 2 au 9 octobre, une visite officielle en Grèce, en Belgique, en Italie et en Turquie, sur l’invitation du Premier ministre grec George Papandréou, du Premier ministre belge Yves Leterme, du Premier ministre italien Silvio Berlusconi et du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

Invité par le président du Conseil européen Herman Van Rompuy, du Premier ministre belge et du président de la Commission européenne José Manuel Barroso, M. Wen va également prendre part à la 8ème Réunion Asie-Europe et au 13ème sommet Chine-Union européenne (UE) du 4 au 6 octobre.

Pour la réunion Asie-Europe, Mme Fu a estimé que celle-ci constituait une plate-forme interrégionale pour le dialogue et la coopération.

Quant au 13ème sommet Chine-UE, celui-ci se concentrera sur la gouvernance financière et économique globale, le développement durable, les échanges socio-culturels entre l’Asie et l’Europe, le développement futur du sommet, ainsi que sur les questions internationales et régionales d’intérêt commun.

Wen Jiabao va proposer une série de mesures lors de ce sommet, a fait savoir Mme Fu.

La Chine espère que le sommet aidera à promouvoir un redressement équilibré et durable de l’économie mondiale et à faire avancer la gouvernance économique globale et la réforme du système financier, a-t-elle poursuivi.

La Chine espère également que ce sommet contribuera à la lutte contre le changement climatique, à la sauvegarde de la paix et de la stabilité en Asie et en Europe, et à la construction de structures encadrant les réunion Asie-Europe, a ajouté la vice-ministre chinoise des Affaires étrangères.

Lors du 13e sommet Chine-UE, le premier entre les dirigeants chinois et européens depuis l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, Fu Ying a indiqué que la Chine souhaitait que ce sommet devienne un nouveau point de départ pour les relations Chine-Europe.

Le sujet principal du sommet sera la définition, dans une perspective stratégique, de l’orientation des relations Chine-Europe dans le futur, ainsi que l’ajustement du mécanisme du dialogue Chine-Europe et des communications sur certaines questions internationales, par exemple le sommet du G20 à Séoul et le sommet de Cancun sur le climat de l’Onu, a detaillé la vice-ministre chinoise des Affaires étrangères.

Outre le 13e sommet Chine-UE, M. Wen participera aussi à la cérémonie d’ouverture du sommet des milieux commerciaux sino-européens et à un forum culturel de haut niveau entre la Chine et l’UE. Lors de son séjour à Bruxelles, Wen Jiabao rencontrera des dirigeants européens.

Les relations sino-européennes ont progressé récemment de manière satisfaisante avec de fréquentes visites entre les deux parties.

Le commerce Chine-UE a aussi connu une croissance rapide cette année. Ainsi, le volume du commerce bilatéral a dépassé les 300 milliards de dollars sur les huit premiers mois, soit une croissance de 36,2% par rapport à la même période de l’année dernière.

“L’UE et l’Europe entière sont des partenaires importants de la Chine. En conséquence, il est important pour la Chine de voir l’UE et l’Europe maintenir une économie stable”, a ajouté Fu Ying.

Chine et l’UE ont besoin d’une expansion substantielle de leurs investissements bilatéraux

Ajouté au 19/09/2010 par SHI Lei

La Chine et l’Union européenne (UE) ont un potentiel substantiel de croissance de leurs investissements bilatéraux, car le niveau actuel des investissements peine à satisfaire les deux partis, ont déclaré des responsables.

Le cube d’eau s’offre une nouvelle vie et devient un parc d’attraction

Ajouté au 19/09/2010 par SHI Lei

Le Centre national aquatique, plus connu sous le nom du “cube d’eau”, s’est transformé. L’ancienne piscine olympique est devenue un parc de loisirs à haute valeur commerciale. Son destin nous montre qu’il est possible, non seulement d’hériter du patrimoine olympique, mais également d’en tirer le meilleur.

2 ans après que Michael Phelps a gagné 8 médailles d’or dans ses piscines, le Cube d’Eau attire de nouveau l’attention. Il a été réaménagé pour devenir le Parc aquatique de magie et de joie de Beijing, le plus grand parc aquatique indoor d’Asie.

Les travaux de rénovation ont coûté 200 millions de yuans, soit environ 32 millions de dollars américains. Le parc de 12 mille mètres carrés possède désormais une piscine à vagues, une rivière de paresse, pléthore de toboggans aquatiques et une scène sur laquelle il est possible de donner concerts et autres spectacles.

Alan Mahony est le directeur du parc.

Alan Mahony

Directeur général

Parc aquatique de magie et de joie de Beijing

“Ce qui rend ce parc unique, c’est vraiment le cube d’eau et la structure du bâtiment. Comme vous le savez, il s’agit d’une structure architecturale primée. Donc ce que nous avons fait, c’est que nous avons regardé le design bleu et le design aquatique, et l’avons ré-introduit dans le thème du parc aquatique.”

Bien que l’été s’approche de sa fin, le parc a été un succès, attirant plus de 70 mille visiteurs depuis son ouverture le 8 août.

Les visiteurs de Chine et d’ailleurs doivent chacun payer 200 yuans, soit environ 30 dollars américains, pour barboter dans le parc.

Parmi eux, il y a Mme. Yin de Mongolie intérieure.

Madame Yin

Fonctionnaire du gouvernement

Mongolie Intérieure

“J’ai emmené ma fille ici pour nous amuser. Le parc est couvert et l’eau est chauffée, donc les enfants ne tombent pas malades facilement. Il y a également des boissons et de la nourriture, c’est plus pratique qu’aller à la plage.”

Alors que beaucoup de sites olympiques rencontrent des problèmes d’entretien après les Jeux, le Centre national aquatique continue à faire des vagues. Et le nouveau parc aquatique permettra aux visiteurs de profiter de l’héritage olympique de Beijing pour bien des années encore.

Construction en Chine d’un navire de forage pétrolier en eau profonde le plus grand du monde

Ajouté au 10/09/2010 par SHI Lei

La construction du navire de forage pétrolier en eau profonde le plus grand du monde a commencé dans la province du Liaoning dans le nord-est de la Chine.

Selon un contrat signé avec la banque allemande Deutsche Verkehrs-Bank (DVB), l’entreprise chinoise COSCO Dalian Shipyard va construire le navire baptisé “Dalian Pioneer” dans ses chantiers navals de la ville de Dalian.

“Le navire coûtera plus de 500 millions de dollars et il sera le premier navire de forage pétrolier en eau profonde construit par la Chine”, a indiqué Wang Xingru, directeur général de COSCO Dalian.

La construction, qui a débuté dimanche, devrait s’achever en 2010, a-t-il ajouté.

Avec une coque de 290 mètres de long et de 50 mètres de large, le navire est conçu pour recueillir jusqu’à un million de barils de pétrole brut.

Le navire forera des puits de pétrole avec un haut degré d’efficacité et de sécurité dans des champs pétroliers internationaux.

Il pourra travailler dans des eaux allant jusqu’à une profondeur de 10 000 pieds et forer des puits d’une profondeur de plus de 30 000 pieds.

PIANESTIVAL SHANGHAI 2010

Ajouté au 10/09/2010 par SHI Lei

L’idée du festival : permettre à ces pianistes accomplis de se produire sur scène dans le répertoire de leur choix, et grâce au festival, le temps d’un concert, faire devenir réalité leur rêve de concertiste.

Ils sont d’abord médecins, ingénieurs, professeurs, chimistes, jardiniers …
Mais tous ont gardé intacte leur passion pour le piano, auquel ils consacrent leur temps libre et leur énergie, ce qui leur permet de se produire dans des récitals exceptionnels où ils séduisent le public par leur engagement, leur fraîcheur et les programmes ambitieux qu’ils assument avec aisance.

Pianestival est aussi et surtout un lieu de rencontres. Le festival a vocation à décloisonner l’univers « amateur » de celui des professionnels. Tous les participants à Pianestival, pianistes de métier ou non, sont d’abord et avant tout de vrais musiciens. Quelques concerts exceptionnels sont offerts par de grands noms du piano (Abdel Rahman el Bacha en 2008, Luiz de Moura Castro en 2009 et 2010).

Les concerts de musique de chambre sont également toujours plus nombreux dans la programmation, ce qui permet à des instrumentistes de tous horizons et de tous pays de se côtoyer et de partager leur passion.

Pianestival est enfin un lieu ouvert à tous, et qui a pour objectif de favoriser l’accès à la musique du plus grand nombre. Tous les concerts sont gratuits. L’association Pianestival qui porte le festival offre par ailleurs des concerts aux plus démunis dans le cadre d’un partenariat avec l’association VSArt.

Commentaire : l’Europe doit être plus rationnelle en traitant avec la Chine

Ajouté au 10/09/2010 par SHI Lei

L’étendue et la profondeur des relations sino-européennes actuelles sont sans précédent dans l’Histoire, et des problèmes profonds apparaissent donc de plus en plus. Afin d’apaiser les tensions, il faut résoudre le problème clé, celui du complexe de supériorité des Européens. Cette attitude ne correspond pas à la réalité du développement de la relation sino-européenne. De plus, les « préoccupations » sur la montée de la Chine sont également un obstacle non avoué par les Occidentaux.

Afin de permettre le développement de la relation sino-européenne, l’Europe doit donc changer de mentalité, abandonner l’orgueil et la méfiance, et se défaire de la crainte illusoire qu’elle héberge dans le profond de son cœur. Il faut être plus rationnel en traitant avec la Chine. La diversité et les différences de cultures ne sont pas un état normal pour l’Europe, mais sont une attitude habituelle pour l’histoire et la réalité du monde. Donc, la compréhension et l’admiration mutuelle sont d’importants vecteurs pour les échanges culturels, ainsi qu’une voie pour promouvoir une relation stable entre les pays.

La dissymétrie a toujours existé au cours du développement de la relation entre la Chine et l’Europe. L’Europe aime à regarder la Chine de haut et lui faire la morale. Elle rejette toujours la responsabilité sur la Chine. Dans cette relation dissymétrique, la base de l’égalité n’est pas stable, le respect mutuel insuffisant, et l’admiration ne sait par où commencer.

Dans cette situation, afin d’approfondir la relation sino-européenne, il faut apprendre à s’admirer. L’Europe doit reconnaître qu’on ne peut pas dissiper les différences sur la culture et la conviction de la valeur, mais on peut s’admirer l’un l’autre. Bien comprendre la logique de la pensée chinoise permet de réduire les malentendus et les frictions dans la relation sino-européenne, et de promouvoir le développement du partenariat stratégique des deux côtés. En Chine, il y a un dicton qui dit : « un pas en arrière, et l’on a toute liberté d’action ». Pour l’Europe, ça marche aussi.

Dans l’histoire du contact entre la Chine et l’Europe, il y eut beaucoup de personnes admiratives de la civilisation chinoise. Le grand écrivain français Voltaire a adapté le roman chinois Les orphelins de Zhao en une tragédie intitulée Les orphelins chinois, qui eut une grande répercussion en France. Dans la période contemporaine, les sinologues Kristofer Schipper, Wolfgang Kubin et Helwig Schmidt-Glintzer ont connu de grands succès dans la recherche sur la pensée et la culture chinoise.

Les gouvernements, les élites et les médias européens ont donc la responsabilité de présenter sincèrement la situation chinoise au public européen pour lutter contre les fausses idées de l’Europe à l’encontre de la Chine.

Chine/UE : dialogue stratégique entre Dai Bingguo et Catherine Ashton

Ajouté au 10/09/2010 par SHI Lei

La Chine et l’Union européenne (UE) ont tenu mercredi leur cinquième dialogue stratégique à Guiyang, la capitale de la province du Guizhou, dans le sud-ouest de la Chine.

Le conseiller d’Etat chinois Dai Bingguo et la haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères Catherine Ashton ont co-présidé la rencontre d’un jour au cours de laquelle les deux parties ont discuté des questions régionales et internationales importantes, ainsi que des relations entre la Chine et l’UE.

Lors de la rencontre, M. Dai a souligné la nécessité de renforcer la coopération entre tous les pays dans le processus de globalisation, afin de relever les grands défis mondiaux.

Depuis l’application de la politique de réforme et d’ouverture il y a plus de 30 ans, la Chine a fait des progrès remarquables, a poursuivi Dai Bingguo, qui a souligné néanmoins que la Chine restait un pays en voie de développement et qu’elle se concentrerait sur son développement national pour une longue période.

La Chine ne prétendra jamais à l’hégémonie et poursuivra une voie de développement pacifique, a indiqué M. Dai, avant de souligner que le développement de la Chine nécessitait un environnement international pacifique et que celui-ci contribuait en même temps à la paix et au développement dans le monde.

Le gouvernement chinois soutient toujours la construction de l’UE et il attache une importance particulière aux relations sino-européennes, a fait remarquer M. Dai. Il a donc appelé les deux parties à renforcer le dialogue politique, à augmenter la confiance mutuelle sur le plan stratégique, à étendre les domaines de coopération de manière égalitaire, à traiter de manière appropriée les difficultés entre les deux parties et à multiplier les échanges bilatéraux, afin de porter à un nouveau niveau le partenariat de coopération stratégique Chine-UE.

Mme Ashton a de son côté réaffirmé la volonté de l’UE de renforcer le dialogue politique et économique avec la Chine et d’étendre les domaines de coopération entre les deux parties.

L’UE doit considérer le développement de la Chine comme une opportunité importante et s’efforcer d’intensifier la coopération bilatérale dans les domaines du commerce, de l’investissement et de l’emploi, a-t-elle indiqué, ajoutant que l’UE accordait une haute importance au rôle de la Chine dans les affaires internationales et qu’elle était prête à renforcer la communication et les consultations entre les deux parties, afin de relever ensemble les défis du monde.

Mme Ashton se rend mercredi soir à Beijing, où elle rencontrera le Premier ministre chinois Wen Jiabao et le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi.

« Précédent Suivant »