Les célébrations commencent pour l’année du lapin

Ajouté au 30/01/2011 par SHI Lei

Revenons maintenant sur les célébrations du Nouvel an lunaire qui ont déjà commencé. Nombreux sont ceux qui font leurs courses dans l’attente de ce jour important : peluches, jouets, nourriture et métal jaune sont au programme.

A une encablure de l’année du lapin, on clapit déjà de joie dans les foyers dans l’attente de célébrations qui s’annoncent chaudes. Le mammifère aux longues oreilles est censé porter chance. Résultat : ses effigies s’arrachent au sein de la communauté chinoise. Cette année, l’animal fait son grand retour dans les foyers.

YANG JUN

Cliente dans une boutique de lapins

“J’ai un enfant qui aime particulièrement les lapins. J’ai décidé d’en élever pour mon enfant, comme cela mon enfant va pouvoir apprendre à s’occuper de quelque chose et, aussi, il aura quelque chose pour jouer avec”.

Mais il n’y a pas que les marchands de lapin qui se frottent les mains, les investisseurs sont sur les dents également à l’affut de la carotte : un peu d’or frappé à l’effigie de l’animal.

Mme. HAN

Acheteuse d’or

“En fait, ce n’est pas seulement pour ma société. Il y a beaucoup de gens dans la famille qui sont nés l’année du lapin. J’espère que pendant cette année, ils auront beaucoup de chance”.

Traditonnellement, le Nouvel an chinois est le moment de sortir son porte monnaie. Selon le ministère du Commerce, les ventes au détail de biens de consommation ont atteint 12 mille milliards et demi de yuans en 2009. Un bond de 15,5% sur un an. Le lapin devrait aussi porter chance à Taiwan. Un marché festif à Taipei a été pris d’assaut par les clients. Définitivement la patte du lapin.

Xi’an projette de construire 15 lignes de métro avant l’an 2040

Ajouté au 30/01/2011 par SHI Lei

Xi’an, une ancienne capitale chinoise où se trouvent les guerriers et coursiers en terre cuite, projette de construire 15 lignes de métro d’une longueur de 600 km avant l’an 2040.

La ligne de métro No 2 sera mis en service le 28 septembre, a indiqué Chen Dongshan, directeur du Bureau de construction du métro de Xi’an, également capitale de la province du Shaanxi (nord-ouest).

La construction de la ligne de métro No 1 doit s’achever d’ici fin 2011 et celle de la ligne No 3 doit démarrer en octobre, a-t-il précisé.

Quelque 4 milliards de yuans (environ 608 millions de dollars) seront investis dans la construction de ces lignes de métro.

Xi’an, point de départ de la Route de la soie, est une ville d’une histoire de plus de 3 000 ans. Elle était aussi la capitale des dynasties des Zhou (1027 – 771 avant J.-C.), des Han (202 avant J.-C. – 9) et des Tang (618 – 907).

Internet : les émissions de télévision chinoises font leur entrée au Japon

Ajouté au 24/01/2011 par SHI Lei

Grâce à Internet, on peut désormais regarder une émission télévisée dans n’importe quel coin du monde. Vendredi, à l’occasion d’une conférence de presse portant sur la mise en place du protocole de télévision par internet au Japon, a été annoncée une nouvelle qui devrait réjouir les Chinois installés à l’étranger: la télévision chinoise va bientôt pouvoir être accessible depuis le Japon. Nos journalistes Gao Ning et Ma Chen vous donnent plus de détails.

Hier avait lieu la conférence de presse sur “la mise en place du protocole de télévision par internet au Japon” à l’Hôtel du sommet Chine monde. Des représentants de l’Administration d’Etat de la radio, du film et de la télévision, de l’entreprise Hanyastar, de l’entreprise COMMUTURE et d’autres entreprises ayant coopéré au programme étaient présents.

Yang Weiguang

Directeur de l’entreprise Hanyastar

“Grâce aux programmes diffusés via l’IPTV, les Japonais et les Chinois installés au Japon auront un accès pratique aux nouvelles chinoises dès leur parution. L’IPTV joue ainsi le rôle d’un véritable pont culturel.”

Conçues par l’entreprise Hanyastar, les émissions télévisées en IPTV sont celles de 49 chaînes excellentes chinoises. Les programmes sont particulièrement bien fournis en matières d’informations, d’économie, de tourisme, de santé, de théâtre etc. Depuis leur apparition en 2010, ces chaînes d’IPTV se sont déjà installées dans 15 pays et régions d’Amérique du Nord, d’Europe, Océanie et d’Asie du Sud. Et cette fois, grâce à la de l’entreprise japonaise COMMUTURE, c’est au Japon qu’elles s’implantent.

Yokoi Keigo

Envoyé spécial de l’entreprise COMMUTURE

“Les émissions chinoises d’IPTV débarquent désormais au Japon, et cela devrait satisfaire la curiosité grandissante que beaucoup de Japonais vouent à la Chine. Nous pensons que les chaînes chinoises disponibles par IPTV devraient être un succès.”

Basées sur des techniques du protocole d’Internet, l’IPTV combine le réseau de télévision, l’Internet et les technologies multimédias, offrant ainsi aux utilisateurs des services audiovisuels divers. Son fonctionnement est très simple: il suffit au téléspectateur, de brancher le téléviseur à la boîte de signal pour y avoir accès. Cette nouvelle technique de pointe permet aux Chinois d’outre-mer d’accéder facilement à leur propre culture dans un monde virtuel.

L’Hotel Capsule à Shanghai

Ajouté au 24/01/2011 par SHI Lei

C’est en train de faire le tour de la toile chinoise l’arrivée d’un Hôtel Capsule à Shanghai.

Chaque chambre (ou capsule) mesure 110 centimètres, et  220 centimètres de long, est équipée d’une télévision LCD Et d’une connexion à internet.

Cet Hôtel insolite coute 28 yuans(2,8€) par heure ou 88 yuans (8,8€) par Nuit. C’est relativement cher par rapport aux autres hotels chinois, et surtout pour ce genre de chambre qui reste très petite avec des douches collectives.

Le propriétaire est chinois et a fait ses études au Japon, où le concept d’Hotel Capsule existe déjà.

La visite de Hu Jintao aux Etats-Unis trace le plan du développement des relations sino-américaines dans l’avenir

Ajouté au 24/01/2011 par SHI Lei

Le président chinois Hu Jintao vient d’acheve une visite historique aux Etats-Unis.

Durant cette visite, les deux parties ont convenu d’établir un partenarait de coopération basé sur le respect mutuel et le bénéfice mutuel devant conduire le développement des relations bilatérales dans l’avenir.

Il est largement admis que dans la nouvelle ère, la Chine et les Etats-Unis doivent renforcer leurs relations politiques et économiques et leur coopération dans les affaires régionales et inteternationales.

– – –

PLAN D’ACTION DU DEVELOPPEMENT DES RELATIONS BILATERALES

Réaffirmant leur engagement à développer une relation sino- américaine positive, coopérative et globale qu’ils ont pris en 2009, les dirigeants chinois et américain ont promis également de construire un “partenariat de coopération” basé sur le respect mutuel et le bénéfice mutuel lors de la visite du président Hu à Washington.

Cela représente un progrès qui reflète les intérêts communs et le besoin mutuel des deux parties dans une récente période, le plus grand pays développé et le plus grand pays en développement doivent travailler ensemble pour relever les défis”, a estimé le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Cui Tiankai.

Yuan Peng, directeur de l’Institut chinois des études de l’Amérique et des relations internationales contemporaires, a dit que la nouvelle expression des relations bilatérales était positive, objective et programatique.

La Déclaration conjointe publiée par les deux parties durant la visite du président Hu sur l’établissement d’un partenarait de coopération basé sur le respect mutuel et le bénéfice mutuel, est le reflet clair de la détermination et de l’attitude pragmatique des deux pays de relever ensemble les défis du monde, selon Chen Kang, professeur de Lee Yew School of Public Policy de l’université naitonale de Singapour.

“Respect mutuel” demande à la Chine et aux Etats-Unis de respecter l’intérêt fondamental et la voie de développement de l’autre, et “Bénéfice mutuel signifie que les deux pays doivent parvenir à une situation gagant-gagnant plus tôt qu’un gagnant et un perdant, et parvenir à une prospérité commune.

“Partenariat quant à lui, montre que les deux pays, au lieu d’être des rivaux, sont étroitement liés l’un avec l’autre dans les actions pour faire face aux problèmes régionaux et internationaux.

– – –

PROMOTION DES RELATIONS POLITIQUES

Le président Hu a déclaré mercredi à son homologue américain Obama que les deux pays devraient développer une relaion politique cherchant le terrain d’entente tout en conservant les différences, l’égalité et la confiance mutuelle.

Historiquement, les deux pays n’ont jamais trouvé autant de points communs, ce qui est un moteur pour faire avancer les relations bilatérales.

Les deux parties se sont engagées non seulement à sauvegarder la paix et la stabilité mondiales, à réformer le système international, à promouvoir le développement et la prospérité de la région Asie-Pacifique, elles ont promis également de renforcer la coopération bilatérale dans divers domaines au profit de leurs peuples. Par ailleurs, admettre et tolérer les differences, traiter les frictions de manière appropriée, aide à développer les relations bilatérales.

En dépit de leurs cultures, systèmes sociaux et niveaux de développement différents, la Chine et les Etats-Unis peuvent maintenir leurs relations sur la bonne voie aussi longtemps qu’ils se traitent mutuellement d’une manière objective et raisonnable, respetent les systèmes sociaux, le choix de la voie du développement, la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’autre.

Par conséquent, les opinions différentes des deux parties sur les questions comme les droits de l’homme et leurs frictions commerciales peuvent tous être résolues par la négociation et le dialogue.

– – –

RENFORCER LES RELATIONS ECONOMIQUES

Les liens économiques ont joué un rôle crucial dans les relations sino-américaines dans le passé. Il est de même maintenant et dans l’avenir.

Wang Yong, directeur du Centre de politique économique internationale de l’Université de Pékin, a déclaré que resserrer les relations économiques et commerciales ont le moteur des relations sino-américaines..

Si leurs économies et coopération ont pu connaître un tel développement, leurs économies interdépendantess deviendrait devenir aussi un puissant moteur et un stabilisateur pour l’économie mondiale, a dit Wang. Lors de la visite de M. Hu, les deux pays ont convenu d’établir un partenariat économique global mutuellement bénéfiques, et les dirigeants des deux pays ont échangé des vues sur des questions relatives aux liens économiques et commerciaux, y compris la politique macroéconomique, la politique de taux de change, l’ouverture du commerce et l’investissement, les droits de propriété intellectuelle, et les marchés publics.

“Aujourd’hui, nos économies sont liées, et sont donc notre avenir», a dit la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton.

Selon le quotidien britannique The Guardian, les relations économiques entre les Etats-Unis et la Chine sont considérées comme des relations d’interdépendance plutôt qu’un seul partenariat commercial.

À long terme, la prospérité économique de la Chine sera positif pour les Etats-Unis, pour ses exportations, ses investissement et son emploi. Par exemple, la Chine continuera à acheter un grand nombre d’obligations du Trésor américain, ce qui est essentiel à la stabilisation du statut du dollar.

En outre, la croissance de la demande intérieure de la Chine est un moteur pour aider les Etats-Unis à résoudre ses problèmes économiques. En outre, le développement de la Chine a besoin des technologies, des capitaux et des marchés américains.

– – –

COOPERATION AU BENEFICE MONDIAL

Un autre indicateur important du succès des relations entre la Chine et les États-Unis dans l’avenir est leur coopération sur les questions régionales et internationales.

Lors de sa visite, le président Hu a présenté une novuelle orientation sur la coopération sino-américaine dans ce domaine.

Tout d’abord, les deux parties devraient intensifier la communication, la consultation et la coordination et approfondir la coopération pour relever les défis mondiaux et résoudre les questions internationales et régionales majeures.

Deuxièmement, elles devraient poursuivre la coopération au niveau mondial en tant que partenaires pour s’acquitter des responsabilités communes et relever des défis communs.

Troisièmement, les deux parties doivent maintenir leur engagement à promouvoir la paix, la stabilité et la prospérité dans la région Asie-Pacifique.

Les analystes estiment que la coopération entre la Chine et les États-Unis sur les questions mondiales et régionales est dans l’intérêt fondamental des deux peuples et dans celui de l’humanité tout entière.

La visite d’Etat du président Hu aux États-Unis a donné une impulsion puissante au développement des liens sino-américains dans l’avenir. Regardons vers l’avenir, les deux pays peuvent établir une relation saine et stable tant qu’ils travaillent de concert l’un avec l ‘autre. La visite du président Hu a inauguré une nouvelle ère dans les relaions bilatérales qui profiteront non seulement aux deux peuples mais aussi à la paix et à la prospérité du monde entier.

Incroyable gaffe du PDG de Coca-cola devant Hu Jintao

Ajouté au 24/01/2011 par SHI Lei

Hu Jintao, l’imperturbable président chinois, apprécie-t-il les plaisanteries ? Sa visite d’État de quatre jours aux États-Unis n’aura pas donné plus de clés pour répondre. Mais il faut l’espérer pour Muhtar Kent, le PDG de Coca-Cola. Afin de saluer le passage à Washington d’un hôte si prestigieux et puissant, l’emblématique patron s’était donné la peine d’apprendre quelques mots de chinois.

À la fin de son discours d’accueil, il s’est donc lancé dans un ­toast en honneur du président Hu et de sa délégation, censé rappeler à ses hôtes les meilleures traditions de leur terre natale. Mais, loin de l’émotion attendue, son chaleureux «Kanpai !» ne lui a valu que sarcasmes et éclats de rire. Alors qu’en bon mandarin il aurait dû lancer «Ganbei !», Muhtar Kent avait salué le président Hu en japonais. L’amalgame entre deux langues de puissances proches mais longtemps en guerre n’était évidemment pas des plus heureux.

Mais, de son côté, Hu Jintao aime aussi, parfois, dévier des sentiers battus de la diplomatie. Il est revenu devant la presse sur le caractère historique de sa rencontre avec Barack Obama. «C’était la première fois que je rencontrais un Prix Nobel de la paix qui ne soit pas en prison», a-t-il fait remarquer.

Chine: décès de la fondatrice et ancienne dirigeante du parti démocratique,à l’âge de 106 ans

Ajouté au 17/01/2011 par SHI Lei

La fondatrice et ancienne dirigeante de l’Association chinoise pour la promotion de la démocratie (ACPD), Lei Jieqiong, est morte des suites d’une maladie dimanche à Beijing, à l’âge de 106 ans.

Mme Lei, diplômée d’un master de l’Université de Californie du Sud, est à la fois une érudite réputée en droit et sociologie ainsi qu’un professeur émérite.

Elle était présidente du septième et neuvième Comité Central de l’ACPD et présidente honoraire du dixième et onzième Comité Central de l’ACPD.

Entretenant une profonde amitié avec le Parti communiste chinois (PCC), Mme Lei a travaillé comme vice-présidente à la sixième Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC), et comme vice-présidente du comité permanent de la septième et huitième Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois).

Ouverture du Parc industriel Xinhuanet à Beijing

Ajouté au 17/01/2011 par SHI Lei

Le Parc industriel de Xinhuanet, un projet majeur de l’Agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle) pour développer de nouvelles technologies médiatiques, a ouvert ses portes mardi dans la Zone de développement des nouveaux médias de Chine, au sud de Beijing.

Selon les projets de développement, le parc industriel vise à établir un groupe médiatique intégrant la recherche, le développement et la production de hautes et nouvelles technologies de l’information.

Le maire de Beijing Guo Jinlong et le président de Xinhua Li Congjun ont participé à la cérémonie d’ouverture du parc.

Li Congjun a remarqué à cette occasion que la construction du parc constituait un pas important et stratégique en vue d’améliorer les capacités de communication internationales du pays et de faire avancer la transformation stratégique de l’agence en organe de presse de premier plan mondial.

Selon le président de Xinhua, l’agence accorde aujourd’hui une attention particulière au développement de nouvelles entreprises médiatiques. Elle a de plus réalisé des progrès dans la construction d’une plate-forme de nouveaux médias au niveau national basés sur Xinhuanet (www.xinhuanet.com).

Xinhuanet, qui couvre des sites Internet, des services de recherche pour les appareils mobiles, des publications numériques et du commerce électronique, sera un acteur compétitif dans l’industrie mondiale des nouveaux médias, a ajouté Li Congjun.

Le maire de Beijing a souligné à son tour que la création de ce parc industriel par Xinhua était d’une importance significative pour renforcer le “pouvoir tranquille” (soft power) chinois.

Le parc sera un ajout considérable à la zone de développement consacrée aux nouveaux médias dans l’arrondissement de Daxing à Beijing et il aidera à établir une chaîne industrielle médiatique complète dans cette zone, a prévu Guo Jinlong.

Opéré par l’agence de presse Xinhua, Xinhuanet est un des portails d’information importants, administrés directement par le Comité central du Parti communiste chinois (PCC).

Le Parc industriel de Xinhuanet, un projet majeur de l’Agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle) pour développer de nouvelles technologies médiatiques, a ouvert ses portes mardi dans la Zone de développement des nouveaux médias de Chine, au sud de Beijing.

Le gel et la neige fondue provoquent l’évacuation de 100 000 personnes dans le sud-ouest de la Chine

Ajouté au 17/01/2011 par SHI Lei

Le temps glacial et la neige fondue ont causé la mort d’une personne et l’évacuation de 104 900 personnes dans la province du Guizhou dans le sud-ouest de la Chine, depuis le Nouvel An, a déclaré mercredi le ministère des Affaires civiles.

Selon un décompte effectué mercredi à 8 heure, le temps glacial avait perturbé la vie de plus de 4,64 millions de personnes dans 83 districts de la province, où la glace accumulée avait détruit 8 000 maisons, a indiqué un communiqué du ministère publié sur son site Internet.

Les pertes économiques ont été estimées à 1,28 milliard de yuans (194 millions de dollars).

Le ministère a envoyé 1 000 tentes au Guizhou pour reloger les sinistrés mercredi, ainsi qu’un groupe de travail pour diriger les opérations de secours.

Le ministère a préparé 100 000 vestes en coton et 110 000 couvertures pour les évacués du Sichuan, du Guizhou, du Henan, de la région autonome Zhuang du Guangxi et de la municipalité de Chongqing qui ont été frappées par les intempéries depuis le 1er janvier.

Le gouvernement provincial du Guizhou a alloué 6 millions de yuans pour les secours.

Le gouvernement provincial a également établi 167 centres temporaires d’aide pour distribuer les fonds de secours et les vivres tels que vêtements, couvertures, nourriture et eau potable aux sinistrés.

Le vice-PM chinois appelle à approfondir les relations de partenaire stratégique sino-africaine

Ajouté au 17/01/2011 par SHI Lei

Le vice-Premier ministre chinois Hui Liangyu, en visite à Kinshasa, a appelé mardi à approfondir les relations de partenaire stratégique avec les pays africains, dont la République démocratique du Congo (RDC).

M. Hui a fait ces remarques lors de sa rencontre avec le Premier ministre congolais Adolphe Muzito.

Les Congolais et les Chinois se soutiennent et se connaissent depuis longtemps et les relations sino-congolaise ont passé le test des défis dans le contexte de changements mondiaux ces dernières années, a-t-il rappelé.

Le vice-Premier ministre chinois a proposé en même temps quelques conseils pour renforcer les relations avec la RDC, élargir les liens entre les deux gouvernements, renforcer la confiance mutuelle politique, et approfondir la coopération dans les domaines de l’exploitation minérale, des infrastructures, des commerces, de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la culture.

M. Muzito a fait remarquer que les relations entre la Chine et la RDC ont été renforcées ces dernières années et que quelques grands projets ont été réalisés.

La RDC souhaite que la Chine puisse encore approfondir cette coopération gagnant-gagnant et aide la RDC à se développer durablement.

M. Hui, arrivé mardi à Kinshasa pour une visite officielle, va rencontrer mercredi le président congolais Joseph Kabila.

« Précédent Suivant »