Xi Jinping, nouveau président chinois

Ajouté au 14/03/2013 par SHI Lei

C’est la fin d’un suspens insoutenable : Xi jinping vient d’être officiellement “élu” président de la Chine, à lors de la session de jeudi de l’Assemblée nationale populaire.

Pas de fumée blanche (ou rouge) au-dessus du Palais du peuple : le passage de pouvoir a été entériné par une poignée de mains entre le nouveau président et son prédécesseur Hu jintao. Déjà désigné premier secrétaire du PCC lors du congrès de novembre dernier, Xi Jinping a désormais toutes les clés du pouvoir chinois.

Pour l’épauler dans sa tâche, Xi Jinping pourra compter sur le nouveau Premier ministre, Li Keqiang, qui succède à Wen Jiabao. A noter aussi la nomination d’un réformateur, Li Yuanchao, au poste (essentiellement honorifique) de vice premier ministre.

Nouvel an chinois : l’année du serpent commence

Ajouté au 14/03/2013 par SHI Lei

Les chinois du monde en entier fêtent le nouvel an dimanche. Après l’année du dragon, place à l’année du serpent. Les célébrations ont débuté samedi avec des animations dans les rues et un feu d’artifice.

Pour le premier jour de la nouvelle année, les Chinois se pressent au temple. Chacun allume un bâton d’encens et prie. Tous, viennent ici pour déposer leurs vœux pour 2013. Plus d’un milliard d’Asiatiques du monde en entier fêtent le nouvel an dimanche. Après l’année du dragon, place à l’année du serpent. Les célébrations ont débuté samedi avec des animations dans les rues et un feu d’artifice.

Samedi déjà, les festivités marquaient le dernier jour de l’année du Dragon, avec des danses de rues et des défilés. Le serpent, symbole de l’année 2013 était aussi mis à l’honneur. Les Chinois se préparaient au traditionnel feu d’artifice de la soirée, plus austère cette année, notamment en raison de la pollution.

A Pékin, les ventes de boîtes de pétards et de feux d’artifices étaient en baisse de 37% cette année par rapport aux années précédentes, les habitants ne voulant pas aggraver l’épais brouillard de pollution qui a fait étouffer la capitale pendant de nombreux jours ces dernières semaines.

Le ciel de Pékin s’est tout de même illuminé pour célébrer le passage à cette nouvelle année. L’année du serpent s’annonce difficile et pourrait apporter son lot de catastrophes selon certains astrologues chinois.

Céline Dion et Psy

Pour ce réveillon de fête, la chanteuse Céline Dion a été l’une des stars de la soirée de gala de la télévision d’Etat CCTV. Elle y a entonné “My Heart Will Go on”, son tube consacré dans le film Titanic. Cette superproduction avait été particulièrement appréciée par le public en Chine.

La Canadienne a également interprété “Molihua” (fleur de jasmin) en duo avec Song Zuying, une grande soprano chinoise. Participait également à cette émission télévisée Liu Yang, devenue en juin la première astronaute chinoise.

Le grandiose gala du Nouvel an de CCTV, diffusé sur les chaînes centrales et la plupart des chaînes régionales de Chine, ainsi que par satellite tout autour de la planète, est regardé par des centaines de millions de téléspectateurs dans le monde.

Le Sud-Coréen Psy et sa fameuse danse “Gangnam Style” était, lui, l’invité vedette dimanche de la chaîne Dragon TV de Shanghai.

La Chine se prépare au pic d’affluence de la Fête du Printemps

Ajouté au 04/02/2013 par SHI Lei

Les gares vont mettre en place à partir de lundi des mesures saisonnières pour préparer la gestion de l’afflux de passagers à l’occasion des prochaines vacances de la Fête du Printemps.

A partir de lundi, les passagers pourront en effet acheter des billets valides jusqu’à 20 jours avant leur date de prédilection, étendant ainsi cette période qui n’était que de12 jours.

La Fête du Printemps, également connue sous le nom de Nouvel An lunaire chinois, tombera cette année le 10 février.

Le pic d’affluence de voyageurs devrait s’étirer du 26 janvier au 6 mars, selon le ministère chinois des Chemins de fer.

Plus de 224 millions de passagers devraient voyager par train durant cette période, soit une augmentation de 4,6% par rapport à la même période l’an dernier.

La Fête du Printemps est la plus importante fête de famille en Chine, et la plupart des Chinois retournent à cette occasion dans leur région natale afin de passer la fête en famille.

Chine : plus de 200 millions de voyageurs attendus durant la Fête du Printemps

Ajouté au 04/02/2013 par SHI Lei

Le nombre de voyageurs chinois au cours de la prochaine Fête du Printemps devrait augmenter de 20% en glissement annuel pour atteindre 211 millions de personnes, dépassant pour la première fois la barre des 200 millions.

Grâce à la confiance croissante des consommateurs et à la baisse des prix des tickets d’entrée dans de nombreux parcs, de plus en plus de Chinois désirent voyager durant le Nouvel An traditionnel, selon l’Administration nationale du tourisme de Chine (ANTC). Les revenus du secteur touristique devraient ainsi atteindre 126,7 milliards de yuans, en hausse de 25%.

“Nous sommes confrontés à de nombreux défis dans le cadre de ces sept jours de vacances, notamment en matière d’embouteillages et de qualité des services. Nous espérons que le gouvernement oeuvrera pour résoudre tout cela”, a expliqué Wu Wenxue, un haut responsable de l’ANTC.

Chine : ouverture du premier atelier de la photographie 3D à Xi’an

Ajouté au 04/02/2013 par SHI Lei

Un atelier de la photographie 3D, le premier du genre dans la partie continentale de la Chine, a ouvert ses portes à Xi’an, la capitale du Shaanxi. Il faut quelques dizaines de minutes, voire quelques heures, pour y tirer des photos 3D. Photo en 3D de la tête d’un homme. Photos prises le 3 janvier.

Beijing suffoque en raison de la pollution de l’air persistante

Ajouté au 04/02/2013 par SHI Lei

La qualité de l’air dans la capitale chinoise est retombée mercredi au niveau le plus dangereux en raison de l’épais brouillard recouvrant la ville.

A 09h00, les indices de la qualité de l’air dans la majorité des stations de surveillance ont excédé 300, soit le niveau VI (niveau grave), selon les chiffres rendus publics par le Centre de surveillance de l’environnement de la municipalité de Beijing.

Depuis mardi 15H00, une forte concentration de particules fines a été mesurée dans le sud-est de Beijing, avant de s’étendre à toute la ville, a indiqué un responsable du centre.

Le taux de PM 2,5, qui mesure le taux de particules fines dont le diamètre est égal ou inférieur à 2,5 micromètres, s’est élevé à 200-300 microgrammes par mètre cube, indiquant une forte pollution, a-t-il ajouté.

Le bureau météorologique municipal a émis une alerte jaune au brouillard, le troisième niveau le plus élevé.

La visibilité dans le sud de la capitale chinoise sera réduite à 500 m mercredi, tandis que les autres zones de Beijing auront une visibilité de moins de 3.000 mètres.

D’après les prévisions météorologiques, un vent fort à 20-30 km/h, balayera la ville à partir de mercredi soir et devrait disperser la pollution.

Beijing s’engage à améliorer la qualité de l’air

Ajouté au 04/02/2013 par SHI Lei

Beijing redoublera d’efforts pour traiter les particules PM 2,5 et réduira de 2% cette année la densité des principaux polluants atmosphériques, a promis mardi Wang Anshun, maire par intérim de la municipalité.

La capitale chinoise retirera 180.000 véhicules vétustes des routes et encouragera l’adoption de voitures à énergie propre au sein des départements gouvernementaux, auprès du public, ainsi que dans le secteur du nettoyage urbain, notamment les véhicules de nettoyage des rues et de ramassage des ordures, a précisé M. Wang, lors de l’ouverture d’une session de l’Assemblée populaire de Beijing (organe législatif municipal).

Les systèmes de chauffage de 44.000 maisons anciennes de plain-pied et les chaudières au charbon du centre-ville seront remplacés par des équipements à énergie propre, a indiqué M. Wang en présentant un rapport d’activité du gouvernement municipal.

M. Wang s’est également engagé à renforcer le contrôle et l’analyse de la qualité de l’air, ainsi que la publication de ces informations.

En début de mois, Beijing s’est retrouvé enveloppé durant plusieurs jours dans un épais brouillard dont le niveau des PM 2,5 (particules mesurant moins de 2,5 micromètres de diamètre) dépassait le seuil maximal de lecture dans de nombreuses zones.

Plusieurs mesures d’urgence ont été prises par les autorités, notamment la suspension des activités sportives en plein air pour les élèves des écoles primaires et des collèges, ainsi que l’interruption des travaux sur certains chantiers situés dans les zones extrêmement polluées.

Les chiffres révélant l’intensité des particules PM 2,5 dans 74 grandes villes chinoises, dont Beijing, sont publiés depuis le 1er janvier afin de répondre à la demande du public.

Nouveau départ attendu dans les relations sino-japonaises (COMMENTAIRE)

Ajouté au 27/12/2012 par SHI Lei

Au moment où Shinzo Abe revient à la tête du gouvernement japonais, beaucoup espèrent que cela marquera un nouveau point de départ et que le Japon prendra des mesures concrètes en vue de restaurer ses relations tendues avec la Chine.

On ne peut ignorer les liens économiques très forts qui ont été tissés entre la Chine et le Japon. Les deux pays, qui ont respectivement la 2e et la 3e plus grande économie du monde, représentent une part considérable du PIB mondial. Leurs liens économiques croissants ont bénéficié aux deux pays et contribué au développement de la région dans son ensemble.

Il est également impossible de surestimer l’importance politique de la relation sino-japonaise.

Ces relations bilatérales, dont dépend la stabilité de l’Asie de l’Est et de l’ensemble de la région Asie-Pacifique, ont été perturbées de temps à autre, par l’attitude irresponsable du Japon vis-à-vis des atrocités commises par le pays durant la guerre et, plus récemment, par ses provocations répétées concernant les îles chinoises Diaoyu.

Malgré ses propos intransigeants au sujet des îles Diaoyu, M. Abe semble avoir adopté un léger changement de ton en ce qui concerne les relations avec la Chine, “l’un des liens bilatéraux les plus importants” de son pays selon lui.

Cette attitude, qui, selon de nombreux analystes, est en grande partie liée à la promesse de M. Abe de redresser l’économie du Japon, constitue néanmois un signal positif.

Pour une économie fortement basée sur les exportations comme l’est celle du Japon, le retour à la croissance passe par une redynamisation du marché domestique et le développement du commerce extérieur.

Cependant, ces objectifs seraient bien difficiles à réaliser si Tokyo choisissait de jouer avec le feu dans le contexte actuel, marqué par des tensions non seulement avec la Chine, mais également avec d’autres pays voisins comme la Corée du Sud et la Russie.

Le nouveau gouvernement japonais doit réfléchir sérieusement sur sa politique étrangère et adopter des mesures concrètes pour montrer sa sincérité dans sa volonté de restaurer les relations tendues avec la Chine.

On espère que M. Abe, qui, lors de son premier mandat en tant que Premier ministre, avait choisi la Chine pour son premier déplacement à l’étranger avec pour intention de “briser la glace”, adoptera une vision globale et de long terme en ce qui concerne les relations sino-japonaises et qu’il guidera la diplomatie de Tokyo vers la consolidation de la paix et de la stabilité régionales.

Chine : ouverture de la plus longue ligne ferroviaire à grande vitesse du monde

Ajouté au 26/12/2012 par SHI Lei

Le premier train rapide reliant Pékin à Canton, la ligne à grande vitesse la plus longue du monde, s’est élancé mercredi matin, nouvelle étape dans le développement à tout crin du réseau ferroviaire chinois, entâché cependant de scandales et d’accidents.

Pour cette mise en service, la Chine avait choisi le jour anniversaire de la naissance de la figure tutélaire du pays, Mao Tsé-toung, né le 26 décembre 1893.

Le train couvrira 2.298 km, entre Pékin et Canton, le grand pôle économique du sud, en huit heures, soit trois fois moins que jusqu’à présent. Il roulera en moyenne à 300 km/h et effectuera 35 arrêts, dans les villes les plus importantes (Zhengzhou, Wuhan, Changsha etc…).

Des tronçons à grande vitesse étaient déjà en service sur cette ligne (Zhengzhou-Wuhan-Canton) mais il manquait la portion Pékin-Guangzhou.

Le départ du premier train a été retransmis en direct par China Central Television, qui diffusait aussi des reportages filmés à l’intérieur des véhicules, montrant les passagers se prenant en photo pour cette “première”.

Les premières liaisons ferroviaires à grande vitesse datent de seulement 2007 en Chine. Depuis, le pays a construit le plus vaste réseau au monde: plus de 8.000 km fin 2010, un chiffre qui devrait doubler d’ici 2020.

Mais ce développement à marche forcée a été entâché de scandales de corruption et de sécurité très insuffisante.

Une collision entre deux trains à grande vitesse le 23 juillet 2011 avait fait 40 morts et 200 blessés dans l’est de la Chine et provoqué un tollé dans le pays.

Après la collision sur un viaduc, près de Wenzhou, les autorités avaient collectionné les impairs.

Des séquences vidéo reprises en boucle et disséquées sur la Toile avaient montré des pelleteuses en train de pousser les épaves des wagons dans une fosse. Sur un autre film amateur, les internautes assuraient apercevoir un ou deux corps tomber dans le vide, en même temps qu’était provoquée la chute d’un wagon resté suspendu au viaduc.

L’enquête officielle avait conclu à “des défauts de conception” dans les équipements de signalisation et à l’incurie des autorités ferroviaires pour lesquels 54 responsables ont été sanctionnés, dont un ancien ministre des Chemins de fer.

Avant l’ouverture de la nouvelle ligne à grande vitesse Pékin-Canton, les autorités ont assuré avoir pris des mesures pour améliorer la maintenance et les inspections des infrastructures (voies, wagons et secours d’urgence en cas de problème).

“Le système de secours d’urgence et toutes sortes de préparations ont été établis pour améliorer la capacité de réponse” en cas de difficulté, indique un dépliant du ministère des Chemins de fer.

Mais les inquiétudes persistent. Le Global Times, un journal proche du Parti communiste, citait mercredi un responsable du ministère, qui reconnaissait la persistance de problèmes malgré les efforts accomplis.

“On ne peut pas être certain que c’est totalement sans risque dans l’avenir. On a eu beaucoup de pression de la part du public”, a déclaré au journal Zhao Chunlei, chef adjoint au ministère.

La ligne sera opérationnelle pour les congés du Nouvel an lunaire –mi février cette année–, à l’occasion desquels des centaines de millions de Chinois traversent le pays, soit la plus grande migration annuelle du monde.

Les autorités chinoises ont présenté samedi à la presse la plus longue ligne ferroviaire à grande vitesse du monde. Reliant Pékin à Guangzhou sur une distance de 2.298 km, cette liaison devrait ouvrir officiellement mercredi prochain au trafic passagers. Durée: 00:49

Xi Jinping met l’accent sur la coopération multipartite

Ajouté au 26/12/2012 par SHI Lei

Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC, parti au pouvoir), a promis de maintenir le système de la coopération multipartite et de soutenir le rôle des partis non communistes dans la supervision politique.

Il s’est ainsi exprimé lors de sa rencontre avec les nouveaux dirigeants des huit partis non communistes chinois et de la Fédération nationale de l’Industrie et du Commerce, les 24 et 25 décembre.

La Chine poursuivra inébranlablement et améliora la coopération multipartite et le système de consultation politique sous la direction du PCC, en soutenant les partis non communistes pour qu’ils exercent pleinement leur rôle dans la participation aux affaires de l’Etat, a précisé M. Xi.

Au nom du Comité central du PCC, Xi Jinping a félicité les dirigeants nouvellement élus des huit partis et de la fédération.

« Précédent