La Chine souhaite un équilibre commercial dynamique avec la France

Ajouté au 02/10/2012 par SHI Lei

La Chine souhaite renforcer sa coopération pragmatique avec la France et cherche un équilibre dynamique du commerce bilatéral, a indiqué samedi le vice-Premier ministre Li Keqiang lors de sa rencontre avec le conseiller diplomatique du président français Paul Jean-Ortiz.

“La Chine et la France doivent approfondir leur coopération pragmatique dans les domaines des hautes technologies, de la santé, de l’urbanisation et surtout dans les grands projets, et contribuer à un équilibre dynamique du commerce bilatéral,” a précisé le vice-Premier ministre chinois.

A la tête d’une délégation, M. Jean-Ortiz effectue une visite à Beijing pour co-présider samedi matin, avec le conseiller d’Etat chinois Dai Bingguo, les consultations annuelles sino-françaises.

Li Keqiang a transmis les salutations du président chinois Hu Jintao et d’autres dirigeants chinois au président français François Hollande.

“Au vu de l’ordre international changeant et de la lenteur de la reprise économique mondiale, la coopération sino-française renforcée et le progrès du partenariat stratégique entre les deux pays iront au-delà de la seule sphère bilatérale,” a souligné le vice-Premier ministre chinois.

La Chine est heureuse de voir que le Mécanisme européen de stabilité, qui fournit une assistance financière aux membres de la zone euro en difficulté, joue pleinement son rôle, a-t-il déclaré, ajoutant que le pays continuerait à participer de diverses manières à la résolution des problèmes de la dette européenne.

M. Jean-Ortiz a pour sa part indiqué que le gouvernement français accordait une grande importance aux relations avec la Chine et qu’il était prêt à élargir la coopération bilatérale dans tous les domaines.

La France prendra activement part à la coopération dans le cadre des liens Union européenne(UE)-Chine et encouragera les relations franco-chinoises et UE-Chine à franchir un nouveau palier, a-t-il promis.

Un conseiller d’Etat chinois s’entretient avec le conseiller diplomatique du président français

Ajouté au 02/10/2012 par SHI Lei

Le conseiller d’Etat chinois Dai Bingguo a tenu samedi à Beijing des consultations avec Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique du président français, s’engageant à renforcer le partenariat stratégique sino-français.

Considérant les relations entre les deux pays comme “faisant partie des plus importantes relations bilatérales au monde”, M. Dai a déclaré que la Chine était prête à travailler avec la France pour développer les relations bilatérales dans un esprit d’innovation et de réciprocité.

Les deux parties chercheront ainsi à maintenir la compréhension et le respect mutuels, à prendre en considération les intérêts fondamentaux et les préoccupations majeures de l’un et de l’autre et à renforcer leur coordination sur les questions internationales et régionales.

Ce faisant, elles rendront le partenariat stratégique sino-français plus substantiel et favorable aux deux pays et au monde, a souligné le conseiller d’Etat chinois.

M. Jean-Ortiz a pour sa part assuré que la France accordait une grande importance à ses relations avec la Chine et souhaitait maintenir les échanges de visites de haut niveau.

Il a en outre fait part de son espoir de voir les deux pays intensifier leur coopération bilatérale dans les domaines de l’énergie nucléaire, de l’aviation, des technologies aéronautiques ainsi que de l’agriculture et du développement durable, ajoutant qu’il espérait également que la France et la Chine renforceraient leur communication sur les questions internationales et régionales majeures.

Les deux parties ont également échangé leurs points de vue sur la situation en Asie de l’Ouest, en Afrique du Nord et sur le problème syrien.

M. Ayrault célèbre la fête nationale de Chine à Paris

Ajouté au 02/10/2012 par SHI Lei

Le 24 septembre, l’Ambassade de Chine en France a organisé une réception à Paris pour célébrer le 63e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine. La premier ministre français Jean-Marc Ayrault a assisté à la réception.

Sur invitation de M. Kong Quan, ambassadeur de Chine en France, et de son épouse Wang Yingying, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, le secrétaire général de l’Elysée Pierre-René Lemas, l’ancien premier ministre Valéry Giscard d’Estaing, l’ex-président de l’Assemblée nationale Bernard Accoyer, et l’ancien premier ministre Édouard Balladur étaient également présents à la réception.

M. Ayrault a exprimé ses honneurs et plaisirs d’être présent à la réception et a ses félicitations à la fête nationale de Chine. Il a beaucoup admiré les réalisations chinoises de ces dernières dizaines d’années et a hautement apprécié l’amitié traditionnelle sino-française. Pour l’avenir des relations entre la Chine et la France, il a exprimé son désir d’approfondir les coopérations entre les deux pays.

Dans son discours, M. Kong Quan a remercié le premier ministre pour sa présence à la réception. Selon M. Kong, le premier ministre Jean-Marc Ayrault apporte les sentiments amicaux français au peuple chinois, qui reflète les considérations et les espoirs du gouvernement français à la relation entre les deux pays.

« Je suis plein de confiance pour les résultats florissants de la relation sino-française à l’avenir », a-t-il déclaré.

M. l’ambassadeur a présenté les réalisations de la nouvelle Chine au cours de ces 63 dernières années, ainsi que les résultats des coopérations durant 48 ans.

« Pleinement conscients des réalités, notre vision se doit d’être ambitieuse et de porter au loin. Nous devons garder à l’esprit les principes de respect mutuel, de traitement d’égal à égal, de bénéfices réciproques et de coopération gagnant-gagnant », a affirmé M. Kong, qui a mis l’accent sur la nécessité de développer sans cesse de nouveaux secteurs et modes de coopération, tout en renforçant le partenariat traditionnel.

Quelque 1500 hôtes issus de tous les milieux et représentant divers secteurs ont participé à la réception.

La France espère ouvrir de nouveaux domaines de coopération avec la Chine

Ajouté au 02/10/2012 par SHI Lei

Le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, a exprimé son souhait lundi à Paris que la France et la Chine ouvrent de nouveaux domaines de coopération et renforcent encore davantage leurs relations bilatérales.

M. Ayrault a tenu ces propos lors de la réception organisée par l’ambassade de Chine en France à l’occasion du 63e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine.

M. Ayrault a rappelé que le président français François Hollande et son homologue chinois Hu Jintao avaient tous deux fait part de cette volonté en juin dernier en marge du sommet du G20 de Los Cabos.

Selon M. Ayrault, la France et la Chine doivent “nourrir et faire prospérer” le partenariat global stratégique forgé il y quinze ans et ouvrir de nouveaux secteurs de coopération. Les deux pays mènent déjà une coopération fructueuse en matière d’aéronautique et d’énergie nucléaire civile, a-t-il rappelé.

Il a aussi souligné que les liens entre les deux pays ne se limitaient pas à l’économie et mais qu’ils concernaient directement “nos sociétés et notre jeunesse”. “Les années linguistiques croisées, qui ont célébré en 2011 et 2012 l’essor de l’apprentissage du français en Chine et du chinois en France sont un exemple de ce qu’il faut faire”, a-t-il remarqué.

On peut rappeler que le général de Gaulle avait décidé il y a 48 ans d’établir des relations diplomatiques avec la Chine. Depuis lors, le développement des relations franco-chinoises bénéficie aux deux pays, à l’Europe et au monde entier.

De son côté, le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls, a rappelé en marge de la réception que les deux pays menaient une coopération active dans les domaines économique, industriel et éducatif. Le nombre d’étudiants chinois qui font leurs études en France ne cesse de croître, et parallèlement, de plus en plus de Français sont en Chine pour y poursuivre des études.

L’ambassadeur de Chine en France, Kong Quan, estime pour sa part que les relations sino-françaises sont remarquables de par leur caractère stratégique et global et qu’elles constituent un modèle de coopération internationale.

“Pleinement conscients des réalités, notre vision se doit d’être ambitieuse et de porter au loin. Nous devons garder à l’esprit les principes de respect mutuel, de traitement d’égal à égal, de bénéfices réciproques et de coopération gagnant-gagnant”, a affirmé M. Kong, qui a mis l’accent sur la nécessité de développer sans cesse de nouveaux secteurs et modes de coopération, tout en renforçant le partenariat traditionnel.

Quelque 1500 hôtes issus de tous les milieux et représentant divers secteurs ont participé à la réception. Etaient notamment présents l’ex-président Valéry Giscard d’Estaing, l’ancien président de l’Assemblée nationale Bernard Accoyer et l’ancien ministre de la Culture Jack Lang.