Wen Jiabao appelle à ouvrir davantage le secteur des services

Ajouté au 30/05/2012 par SHI Lei

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a appelé lundi à ouvrir davantage le secteur des services, encourageant les entreprises chinoises du secteur à pénétrer les marchés internationaux pour accroître sa part dans le commerce extérieur.
Lors de la cérémonie d’ouverture de la première édition de la Foire internationale du commerce de services de Beijing, M. Wen a déclaré que la Chine allait promouvoir la délocalisation des services dans les domaines des logiciels, de l’information et de la construction, tout en augmentant activement les importations afin d’introduire des technologies de pointe et des méthodes de gestion étrangères dans le pays.

La valeur des importations chinoises de services devrait s’élever à 1 250 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années.

Le secteur des services de la Chine a attiré 55,2 milliards de dollars d’investissements étrangers en 2011, dépassant pour la première fois le secteur manufacturier.

La Chine occupe actuellement le quatrième rang mondial en termes de volume du?commerce de services, avec un volume atteignant 419,1 milliards de dollars l’année dernière. Toutefois, le commerce des services compte seulement pour 43% de la production économique du pays, contre 70% dans la plupart des pays développés, a indiqué Qiu Hong, ministre assistant du Commerce.

La Chine a annoncé dans son 12e Plan quinquennal (2011-2015) sa décision d’augmenter à 47% la proportion du secteur des services dans le Produit intérieur brut (PIB) du pays avant fin 2015, et en a fait un objectif stratégique pour la restructuration et la modernisation industrielles.

Organisée par le ministère du Commerce et le gouvernement municipal, la Foire de Beijing, semblable à la Foire de Guangzhou, a attiré plus de 22 000 entreprises du secteur des services de 82 pays et régions du monde.

Les punks chinois débarquent à Paris

Ajouté au 30/05/2012 par SHI Lei

Le documentaire Beijing Punk sera projeté pour la première fois,en France, au Nouveau Latina, en présence de son réalisateur Shaun Jefford.
 
Nous sommes en 2008, le monde entier a les yeux tournés vers la Chine, qui organise les Jeux olympiques d’été, alors que se posent de nombreuses questions sur le respect des droits de l’Homme par le gouvernement communiste. C’est cette période que l’Australien Shaun Jefford a choisie pour s’intéresser aux groupes de punks émergents, qui ne sont, bien souvent, pas les bienvenus sur place. Le résultat, c’est Beijing Punk, un documentaire passionnant sur une culture alternative qui dénonce, à travers sa musique, le manque de liberté.

Le film, qui a été sélectionné dans de nombreux festivals internationaux, dont le Zurich Film Festival où il se classe parmi les finalistes (2010), est interdit à Pékin et sa bande-annonce bloquée sur le web chinois.

 

Dépréciation de l’euro : quel impact pour les Chinois ?

Ajouté au 30/05/2012 par SHI Lei

Suite à la dépréciation de l’euro, les entreprises chinoises qui exportent vers l’Europe sont gravement affectées. Les investisseurs ont connu également de grandes pertes. Pourtant, cela a favorisé certains autres, la dépréciation de l’euro signifiant que le RMB devient de plus en plus fort. Les Chinois qui projettent de voyager ou d’étudier en Europe pourront alors faire des économies.

Une grande influence sur les entreprises exportatrices chinoises du Zhejiang

Selon le journal « Qianjiang Wanbao », les plus touchés par la dépréciation de l’euro, sont les entreprises chinoises qui exportent vers l’Europe. « La perte apportée par le taux de change a eu une grande influence sur ces entreprises. » a révélé M. Yang, responsable d’une entreprise d’exportation de textile à Zhuji (dans la province chinoise du Zhejiang). « Actuellement, les bénéfices du commerce vers l’Europe sont très faibles. En général, les commandes permettent un bénéfice de 5%. Mais, en cas d’une baisse du taux de change de 5%. Les recettes s’envolent».

« La dépréciation de l’euro est une épreuve sévère pour les entreprises qui exportent» a souligné Ying Jun, employé du bureau des affaires internationales de la banque filiale du Zhejiang de ICBC (Industrial and Commercial Bank of China). Actuellement, la plupart des entreprises exportatrices règlent les comptes en dollar, ce qui leur a permis de contourner le problème avec l’euro. Les sociétés qui règlent les comptes en euro ont eu de grandes pertes.

Réduction des frais d’ études à l’étranger

Suite à la dépréciation de l’euro, le RMB est de plus en plus fort. Cela a attiré plus de Chinois à venir faire des achats en Europe. Selon Mme Zhao, qui aime acheter à l’étranger, cite la marque LV en exemple : un sac de 2 000 euros sur le site internet de LV est de 3 400 yuans moins cher par rapport au prix de l’année dernière à la même période.

Pour les étudiants chinois qui font des études à l’étranger, les frais scolaires et le coût de la vie sont également réduits d’une dizaine de milliers de rmb en raison de la baisse de la valeur de l’euro. Actuellement, les frais scolaires et le coût de la vie en Europe pour un an, sont d’environ 25 000 euros. En mai 2011, 25 000 euros représentaient près de 240 000 yuans, pour seulement 200 000 yuans aujourd’hui. Soit une économie de plus de 40 000 yuans chaque année.

 

Lenovo devient le deuxième plus grand fabricant de PC

Ajouté au 30/05/2012 par SHI Lei

Selon les résultats d’affaires rendus publics aujourd’hui par Lenovo, pour l’année 2011-2012, la compagnie a occupé une part de marché de 12,9% pour devenir le deuxième plus grand fabricant de PC du monde.

Pour l’année 2011-2012, le chiffre d’affaire de Lenovo a augmenté de 37% pour atteindre 29,6 milliards de dollars. Les bénéfices avant l’impôt (+ 63 %) ont rapporté 582 millions de dollars.

 

Le taux de change de l’euro repassé sous huit: perspective du commerce sino-européen

Ajouté au 30/05/2012 par SHI Lei

Le taux de change de l’euro en yuan est passé à 7,9980 le 23 mai, la première fois depuis dix ans au dessous de huit, enregistrant le niveau le plus bas depuis juin 2002. En même temps, le taux de change de l’euro en dollar a baissé de 1,1 % à 1,2684 le 23 mai en raison du retrait éventuel de la Grèce de la zone euro,

Le taux de change de l’euro en yuan repassé sous huit a mis en garde le commerce sino-européen contre l’incertitude dans le futur, d’autant que l’UE demeure un partenaire commercial principal de la Chine, et que la dépréciation de l’euro et la revalorisation accélérée du yuan exercent des influences incertaines sur le commerce sino-européen.

Les impacts de la dépréciation en continu de l’euro sont différents sur les différentes parties du commerce sino-européen, a indiqué Liu Xintao, membre du Comité d’instruction sur les transactions à terme de la Bourse des marchandises de Dalian. Dans les échanges en euro, la dépréciation de l’euro est défavorable pour l’exportation chinoise vers l’UE, mais favorable pour l’exportation de l’UE vers la Chine. Ces impacts pourraient aussi toucher les affaires en dollars.

En fait, selon des entreprises chinoises spécialisées dans les affaires avec l’UE, la dépréciation de l’euro, de toute l’ampleur qu’elle a prise, ne va pas beaucoup bloquer l’exportation chinoise, d’autant que l’euro n’est pas encore la devise principale employée dans les affaires internationales chinoises.

L’exportation chinoise vers l’UE porte surtout sur les produits à usage courante qui présentent une valeur rajoutée plutôt faible, mais dans l’autre sens, l’importation chinoise sur les produits qui présentent une haute valeur rajoutée aussi bien qu’une haute valeur technologique. La dépréciation de l’euro va certainement conduire vers le haut le coût de l’exportation chinoise, et les entreprises vont choisir le dollar qui recommence à se stabiliser dans les règlements transfrontaliers.

Visiblement, la dépréciation de l’euro est favorable pour l’exportation de l’UE, mais ce n’est pas toujours vrai du point de vue général, puisque ceci risque de causer un flux de capitaux dans les autres marchés comme aux Etats-Unis, et de créer des trous dans les marchés financiers européens.

Selon M. Liu, l’UE aura à faire un choix entre la liquidité abondante par l’émission de grosses masses de billets, et l’élévation à grande ampleur des taux d’intérêt, mais les deux options sont dangereuses pour l’UE puisqu’on en voit plus les défauts que les avantages.

Dans l’autre sens, la dépréciation de l’euro va assommer le pouvoir d’achat et les exportateurs européens en s’ajoutant à une dépression existante en demande.

"J’attendrais la prochaine coopération avec des cinéastes chinois"–Interview du réalisateur français Phillipe Muyi

Ajouté au 30/05/2012 par SHI Lei

A l’occasion de la signature par les producteurs chinois et français du projet de film YEYING , « le promeneur d’oiseau » lors du 65ème festival de Cannes, son réalisateur Philipe Muyi a été interviewé par un correspondant de l’Agence de Presse Xinhua.

Xinhua: Pourquoi vous avez une idée de produire le film Yeying ?

Philippe Muyi: Après le film « Le Papillon » , réalisé en 2002 avec des cinéalistes chinois et obtenu un grand succès, tant en France qu’à l’international (il a été vendu dans plus de 25 pays, dont le Japon, Singapour, Taïwan) et qui bénéficie, en Chine, d’ une grande notoriété auprès des amateurs de cinéma français, j’ai pensé qu’il y avait une histoire spécifiquement chinoise à raconter. La relation entre un grand-père paysan et une petite fille citadine d’aujourd’hui, le contraste entre leurs deux modes de vie, la grande beauté des paysages chinois m’ont semblé constituer les ingrédients pour une comédie pleine d’émotion, destinée à un large public familial. De cette réflexion est né « Le promeneur d’oiseau », le récit d’un voyage plein de surprises entre Pékin et Yangshuo, en passant par Guilin et les villages Dong. J’ai écrit ce scénario à Pékin, après plusieurs voyages de repérages effectués dans le Guangxi. Cette brochure est une évocation visuelle de ce que sera le film, que je souhaite drôle, émouvant, très beau et très positif.

Il a ajouté que « Le Promeneur d’oiseau » serait un film trans- générationnel, destiné à un large public familial, allant des grands-parents aux petits enfants. Le film sera tourné à Beijing, Guangxi et à Paris et la post-production en France. Le film sera ouvert au public en mars 2013.

Xinhua: Après « Le Promeneur d’oiseau », Qu’est que vous en pensé de votre nouveau film ?

Philippi Muji: J’aime bien la Chine et j’ai fait depuis l’ année 2 000 plusieurs voyages en Chine et j’attendrais encore une coopération avec des cinéastes chinois sur un film familial. Dans quatre de mes films, j’ai mis en scène des enfants et j’ai eu plaisir à le faire. Je considère qu’il n’y a pas assez de films « familiaux », que parents et enfants peuvent voir ensemble et je suis persuadé que le cinéma a, vis-à-vis des enfants, une réelle responsabilité: celle de transmettre les valeurs humaines qui devront les accompagner durant toute leur vie d’adulte. Telle est mon ambition, artistique et morale.

 

La Chine pourrait subir l’impact de la crise européenne

Ajouté au 30/05/2012 par SHI Lei

Le commerce entre la Chine et l’Union européenne pourrait être affecté négativement, alors que la crise de la zone euro continue d’empirer dans le contexte de la crainte d’une possible sortie de la Grèce de la région, a déclaré Pascal Lamy, directeur général de l’Organisation mondiale du commerce, mercredi.

« L’économie mondiale ne va pas bien, et la faible croissance économique a contribué à un très faible volume des échanges cette année », a indiqué M. Lamy lors d’une conférence de presse tenue pendant le forum de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à Paris.

Le commentaire de M. Lamy survient juste avant la tenue du sommet de l’UE à Bruxelles pendant lequel les dirigeants européens doivent discuter de solutions pour maintenir la Grèce au sein de la zone euro.

Pier Carlo Padoan, économiste principal de l’OCDE, a indiqué que la crise au sein de la zone euro demeure le plus gros risque individuel de chute que doivent affronter les perspectives économiques mondiales.

Dans ses dernières prévisions économiques, cet organisme basé à Paris prévoit que l’économie de la zone euro se contractera de 0,1 % cette année et connaîtra une croissance de 0,9 % en 2013.

M. Lamy a également indiqué que la solide croissance économique et la forte demande intérieure de la Chine l’aideront à compenser l’impact négatif sur son commerce extérieur.

Par ailleurs, la Chine devient un important importateur dans le monde, ce qui aidera à impulser la croissance et à créer plus d’emplois ailleurs dans le monde, a-t-il ajouté.

Visite en France de M. Song Tao, vice-ministre chinois des Affaires étrangères (23-25.05.12)

Ajouté au 30/05/2012 par SHI Lei

M. Song Tao, vice-ministre des Affaires étrangères de la République populaire de Chine, arrive aujourd’hui en France pour une visite de deux jours. Il sera reçu demain au Quai d’Orsay par M. Pierre Sellal, Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, pour un déjeuner de travail, puis aura un entretien avec le conseiller diplomatique du Président de la République, M. Paul Jean-Ortiz, à l’Elysée.

L’ensemble des sujets de notre relation bilatérale seront discutés au cours de ces rencontres. Nous rappellerons à M. Song notre attachement au développement continu de la relation entre la France et la Chine et notre souhait d’un dialogue large et substantiel dans le cadre du partenariat global stratégique entre nos deux pays.

M. Song Tao assistera également à la cérémonie de lancement des travaux de la nouvelle chancellerie de l’ambassade de Chine à Paris, située rue Monsieur.

 

Ouverture de la 7e Exposition du Centre-Chine dans le Hunan

Ajouté au 21/05/2012 par SHI Lei

La 7e Exposition du Centre-Chine, un événement de trois jours favorable à la signature de contrats et à l’investissement dans les régions centrales de la Chine, s’est ouverte vendredi à Changsha, capitale de la province du Hunan.

Plus de 30 000 hommes d’affaires venus de 73 pays et régions, dont des directeurs d’entreprises telles que Carrefour, Citibank, Messer et encore Mitsubishi Heavy Industries, sont venus y participer.

Cette exposition vise à renforcer les investissements étrangers et domestiques dans les régions centrales du pays, que la Chine compte porter au rang de destinations propices aux transferts industriels en provenance des régions côtières, et ce, dans une période de ralentissement économique.

Le vice-Premier ministre chinois Wang Qishan, le ministre du Commerce Chen Deming et l’ancien président mexicain Vicente Fox ont assisté à la cérémonie d’ouverture de l’exposition.

La Chine a dévoilé sa stratégie de “réveil de la Chine centrale” en 2004, après avoir appliqué des stratégies similaires pour l’ouest et le nord-ouest du pays, afin de promouvoir un développement plus équilibré entre les différentes régions.

Les six provinces centrale à savoir le Shanxi, l’Anhui, le Henan, le Jiangxi, le Hunan et le Hubei comptent un quart de la population chinoise et représentent un cinquième de la production économique du pays.

 

« La soirée de la Chine » promeut les films chinois à Cannes

Ajouté au 21/05/2012 par SHI Lei

Le 17 mai, en marge du 65e festival de Cannes, la soirée de la Chine a été organisée à l’hôtel Majestic en présence d’acteurs et réalisateurs chinois comme Jackie Chan, Zhou Xun, Yang Mi et le metteur en scène Gu Changwei. À cette occasion, les artistes chinois du 7e art ont promu les nouveaux films chinois : Painted Skin II, Zodiaque chinois et Switch (2012).

Comme les éditions précédentes, cette année la soirée de la Chine a préparé une série d’activités pour faire découvrir aux invités la culture chinoise : acrobaties, musique traditionnelle de la Mongolie intérieure et techniques mystérieuses de l’opéra « changements de visage ».

Le plus fascinant de la soirée était la représentation des feux d’artifice durant 6 minutes. La Chine a envoyé un bon message pour le succès du festival en illuminant le ciel sur la plage de Cannes.

« Précédent