France Télévision a un nouveau partenaire : la télévision d’Etat chinoise

Ajouté au 05/04/2012 par SHI Lei

CANNES – France Télévisions a signé mardi un protocole d’accord avec la télévision publique chinoise, la CCTV, portant notamment sur le documentaire, avec pour objectif de fournir des programmes à la nouvelle chaîne documentaire de la CCTV, a annoncé le groupe audiovisuel français à Cannes.

“Je suis particulièrement heureux que la vieille et solide amitié et coopération qui lie France Télévisions (à) la CCTV depuis tant d’années se matérialise dans ce genre de programmes, les documentaires, chers à notre maison”, a indiqué le président de France Télévisions, Rémy Pflimlin, lors d’un point de presse en marge du MIPTV, le salon international de l’audiovisuel à Cannes, en présence de Luo Ming, vice-président de la CCTV.

Outre la fourniture de programmes pour la chaîne documentaire CCTV 9, l’accord permettra “d’explorer d’autres axes possibles de coopération” entre les deux groupes audiovisuels, notamment en matière de coproduction, de mise en commun de savoir faire, de compétences et d’expertises, a-t-il ajouté.

Plusieurs projets sont déjà nés de la coopération entre les équipes de France Télévisions et de la CCTV, dont le magazine hebdomadaire “Sinosphère” sur France Ô, produit notamment à partir d’images acquises auprès de la CCTV, a rappelé France Télévisions.

A l’occasion du Nouvel An chinois cette année, France Ô a également engagé un partenariat avec la CCTV, avec la diffusion de son direct des festivités à Shanghaï sur franceo.fr.

Le protocole d’accord “s’inscrit dans la volonté du groupe France Télévisions de se rapprocher d’un certain nombre de partenaires diffuseurs publics” étrangers, à travers des achats et ventes mutuelles de programmes ou la facilitation de coproductions, a souligné le groupe dans un communiqué.

“A l’heure où les paysages audiovisuels publics du monde entier évoluent de plus en plus vite, il est plus que jamais primordial de s’unir afin de développer des stratégies communes afin de maintenir des services publics de premier plan”, a-t-il ajouté.

 

Chine : Chengdu lance des vols de fret directs vers la France

Ajouté au 05/04/2012 par SHI Lei

Des vols de fret directs ont été lancés mardi entre la France et Chengdu, capitale de la province du Sichuan (sud-ouest). Il s’agit de la première ligne aérienne de fret entre une province chinoise de l’ouest et la France.

Trois vols opéreront désormais chaque semaine entre l’Aéroport international Shuangliu de Chengdu et l’Aéroport Paris Vatry, dans la Marne. Ce service aérien devrait faciliter l’entrée de vins et produits de luxe français sur le marché en plein essor de l’ouest de la Chine, a indiqué Wang Shijie, responsable du bureau de représentation en Chine de l’aéroport français.

Les vols entre les deux aéroports dureront neuf heures dans les deux sens, accélérant également le temps nécessaire au transport vers l’Europe des produits électroniques fabriqués à Chengdu, ont indiqué des responsables locaux.

Chengdu est en train de créer une plate-forme régionale de transport aérien pour profiter de la délocalisation vers l’ouest des industries basées auparavant dans les régions côtières, où le coût de la main-d’oeuvre et des terrains a augmenté ces dernières années.

La ville s’efforce de lancer des lignes aériennes directes pour le fret et le transport de passagers vers davantage de pays, notamment les Etats-Unis et l’Australie, ajoutent les responsables locaux.

Les sociétés chinoises se tournent de plus en plus vers l’Europe

Ajouté au 05/04/2012 par SHI Lei

Selon une étude menée par Ernst & Young Global Ltd et publiée mercredi, les entreprises chinoises tentent de prendre le contrôle de plus en plus d’entreprises européennes.

L’étude d’Ernst & Young a indiqué que le Japon et la Chine ont figuré en tête du peloton des investisseurs en Europe dans les deux premiers mois de 2012, avec des transactions qui ont atteint près de 11 milliards de Dollars US. Ils ont été suivis par la Corée du Sud, l’Inde et l’Australie.

Michel Driessen, associé chez Ernst & Young, dit que l’intérêt des investisseurs asiatiques en Europe a augmenté depuis 2010 et que ce mouvement est susceptible de prendre encore de l’ampleur en 2012.
« Il est clair que les investisseurs asiatiques comprennent le contexte financier en Europe à l’heure actuelle et qu’ils sont désireux de profiter de cette situation », a ajouté M. Driessen.

« Les prix, les taux de change, et la dynamique d’affaires travaillent tous actuellement au bénéfice des investisseurs asiatiques. C’est le bon moment pour eux pour acquérir et faire de la croissance en Europe ».

Les transactions ont porté sur une grande variété d’entreprises, la plupart d’entre elles étant situées dans les produits industriels, les services informatiques et les logiciels, les services financiers et les industries chimiques.

Selon Ernst & Young, les entreprises asiatiques devraient en profiter pour se développer en Europe parce que cela leur permettra de gagner immédiatement des clients fidèles et d’augmenter rapidement la taille de leurs parts de marché.

L’Europe leur donnera aussi de solides moyens pour davantage d’expansion sur les autres marchés internationaux.

Ernst & Young a également déclaré que les entreprises asiatiques espèrent pénétrer en Allemagne, en Grande-Bretagne et dans d’autres pays afin d’améliorer plus encore leurs capacités de recherche, de développement et d’innovation, renforçant ainsi leurs produits et améliorant leur capacité à mener la recherche et le développement dans la région Asie-Pacifique.

La combinaison de ces influences a conduit la région Asie-Pacifique à se tourner de plus en plus vers l’Europe pour y faire des acquisitions.

Au cours des cinq dernières années, l’Australie est devenue le principal acquéreur dans ce domaine, représentant 22 % des opérations de fusion et d’acquisition à l’étranger qui ont été faites en Europe. Elle a été suivie par l’Inde, avec 19 %, la Chine, avec 18 %, et le Japon, avec 18 %.

Le Japon a dépensé plus dans les fusions et acquisitions en Europe que sur tout autre marché dans la Région Asie-Pacifique, et il a investi environ 79 milliards de Dollars US depuis 2007.

Selon M. Driessen, la situation financière et économique actuelle en Europe donne aux entreprises de la Région Asie-Pacifique des opportunités d’acquisition à des prix attractifs.

 

Comment préparer le riz gluant aux cinq couleurs pour célébrer la Fête de Qingming

Ajouté au 05/04/2012 par SHI Lei

Le riz gluant aux cinq couleurs est un plat important pour la majorité des minorités ethniques des régions montagneuses du nord du Vietnam. Le nom du plat vient de ses 5 couleurs.

Cependant, ce plat peut changer de nom en fonction des régions. Par exemple, le groupe ethnique Muong l’appelle le riz gluant multi-couleur ; le groupe ethnique Tay l’appelle le riz gluant aux cinq couleurs et d’autres l’appellent le riz gluant Dam Den, etc. Pendant les jours de fête ou pour toute autre occasion particulière, les femmes vont chercher les feuilles qui produisent différentes couleurs afin de préparer cette cuisine spéciale et intéressante.

En un mot, ce qui donne au riz ses couleurs n’est pas une substance chimique, mais des feuilles naturelles. Dans la croyance vietnamienne, les cinq couleurs de ce plat représentent les cinq éléments de la vie : le jaune pour la terre, le vert pour la végétation, le rouge pour le feu, le blanc pour les métaux, et le noir pour l’eau. Les gens pensent que l’existence de ces cinq éléments sont sources de bien-être au paradis et sur terre. Ainsi, afin d’obtenir la couleur désirée, ils doivent trouver et rassembler exactement ces feuilles. Ces feuilles sont ensuite bouillies avant d’être placées dans un grand bol avec du riz pour créer les différentes couleurs.

Dans le passé, lorsqu’elles devaient préparer le riz gluant aux cinq couleurs, les femmes les chercher en forêt. Heureusement, de nos jours, le riz gluant aux cinq couleurs est non seulement un plat traditionnel mais également une délicieuse spécialité apprécié de tous les voyageurs. En conséquence, les gens ont décidé de faire pousser ces arbres dans leur jardin pour ensuite vendre leurs feuilles sur les marchés. Ces feuilles naturellement colorées sont ensuite utilisées dans la préparation de ce merveilleux le riz gluant qui fait le plaisir de tous.

Le groupe ethnique Zhuang a pour tradition une tradition de préparer le riz gluant aux cinq couleurs pendant la Fête de Qingming, également connue sous le nom de la Fête du balayage des tombes qui a lieu, cette année, le 4 avril. Coloré par le bain de plantes herbacées naturelles telles que le lys de jour et la feuille d’érable, le riz gluant aux cinq couleurs symbolise la bonne récolte à venir.

 

En prévision de la fête de Qingming, la Chine réglemente les services funéraires

Ajouté au 05/04/2012 par SHI Lei

De nouvelles réglementations concernant les services funéraires ont été décidées et pourraient calmer les gros titres négatifs qui se répètent chaque année et touchent l’industrie juste avant la Fête de Qingming (la fête des Morts et du balayage des Tombes) début avril.

Un document a été publié la semaine dernière par la Commission nationale pour le développement et la réforme (NDRC) et le ministère des Affaires civiles stipulant que les services funéraires devaient être classés en deux catégories : les services de base et les services facultatifs.

Les frais pour les services de base, y compris le transport et le stockage du corps, la crémation et les soins de cendres, sera décidé par les gouvernements locaux. Ils seront mis à la norme basées sur le coût des services et les subventions des entreprises de pompes funèbres reçoivent du gouvernement.

En vertu des normes proposées par le gouvernement, les frais pour les services optionnels – comme la préservation du corps et les arrangements funéraires – peuvent être décidés par les pompes funèbres.

L’administration décidera également du prix des tombes pour les cimetières publics, et intervenir lorsque les cimetières commerciaux demandent trop d’argent, explique le document.

Le règlement a exhorté les gouvernements locaux à définir une tarification funéraire préférentielle pour les familles dans le besoin.

A travers le pays, les gouvernements lanceront une campagne destinée à gérer les politiques de tarification illégales des maisons de pompes funèbres, indiquait le communiqué NDRC.

Le public peut signaler les mauvaises pratiques de l’industrie à une hotline, 12358, a-t-il ajouté.

Récemment, le gouvernement a ouvert un cimetière écologique public dans la ville de Shanghai. Il exige moins de terres et propose des tarifs inférieurs. Le cimetière contient près de 100 000 petites tombes et chacune coûte environ 1 000 yuans (159 dollars américains).

Le gouvernement de la Chine orientale du Shandong s’est également engagé à supprimer cette année les frais de base de services funéraires pour toutes les familles à faible revenu.

La Fête de Qingming, ou la Fête de la journée du balayage des Tombes, qui a lieu le 4 avril cette année, est une tradition vieille de plusieurs siècles et permet de pleurer la mort des ancêtres et des proches.

Week-end parano sur le net chinois

Ajouté au 05/04/2012 par SHI Lei

Le net chinois est spectaculairement censuré depuis ce samedi matin, selon Romandie.com :

Les deux principaux services de microblogs en Chine, Sina Weibo et Tencent QQ, ont suspendu samedi la possibilité pour les internautes de mettre en ligne des commentaires, officiellement afin de lutter contre les rumeurs.

Les deux géants de l’internet ont affirmé sur leur site respectif que cette mesure resterait en vigueur jusqu’au 3 avril, alors que les autorités, inquiètes du flot de critiques véhiculées par les microblogs, tentent de renforcer leur contrôle sur la Toile.

Le China Daily, quotidien de propagande du régime, affirme que les sites sont sanctionnés pour avoir permis la propagation de rumeurs. 16 sites ont par ailleurs été complètement fermés, et 6 personnes détenues, selon les autorités.

Ces derniers jours, les rumeurs de coup d’Etat et de lutte au sommet du pouvoir entre les partisans de Bo Xilai, limogé, et du premier ministre Wen Jiabao ont fleuri sur internet, sans réaction officielle du pouvoir.

 

Suivant »