Les Pékinois ont passé la première journée de l’année du dragon à faire des achats et du tourisme

Ajouté au 03/02/2012 par SHI Lei

Plus de 1,16 million de personnes ont affronté le froid pour se rendre lundi dans les foires du temple et autres sites touristiques dans la capitale chinoise lors de la première journée de l’année du dragon, selon les autorités touristiques de la ville.

La Commission municipale du tourisme a indiqué mardi que les foires du temple, qui associent des activités récréatives et artistiques, et un marché, étaient l’un des lieux les plus prisés par les habitants locaux et les touristes lors de la première journée des vacances de la Fête du printemps.

Les sports d’hiver et les sources d’eau chaude ont également généré lundi 3,05 millions de yuans (plus de 480 000 dollars) de recettes à Beijing.

La Commission du commerce de la ville a indiqué que les ventes totales de 120 principaux centres commerciaux et marchés avaient atteint 540 millions de yuans lors de la première journée de l’année du dragon, en hausse de 15,2% en glissement annuel.

En outre, les revenus du secteur de la restauration ont également progressé mardi de 20% en base annuelle pour atteindre 19,26 millions de yuans.

La veille du Nouvel An lunaire, le président chinois Hu Jintao s’est rendu dans le centre commercial de Qianmen, au sud de la place Tiananmen.

Hu Jintao a ensuite inspecté toute la rue à bord d’un tramway et a exhorté les responsables de la municipalité de Beijing à développer le secteur des services dans la ville afin de satisfaire aux besoins matériels et culturels de la population.

Durant l’année du Dragon, l’évolution de l’économie chinoise devrait être un facteur rassurant pour l’économie mondiale

Ajouté au 03/02/2012 par SHI Lei

Aujourd’hui, avec les célébrations du nouvel an chinois, commence l’année lunaire du Dragon. Le dragon est un symbole de chance, de force et de dynamisme dans la culture chinoise, à la différence de l’image plus sombre qu’il véhicule dans le monde occidental.

Au cours d’une nouvelle année qui s’annonce placée sous le signe de la vitalité, la Chine s’efforcera, dans l’esprit de courage et de persévérance qui caractérise le dragon chinois, de trouver un équilibre entre la croissance économique et la restructuration d’une économie de plus en plus orientée vers l’exportation.

Dans un contexte de récession de l’économie mondiale et de crise de la dette dans la zone euro, la Chine est parvenue à maintenir un taux de croissance de 9,2% en 2011, un chiffre bien supérieur à la croissance des autres puissances économiques du monde.

Il faut souligner que tout en maintenant un taux de croissance élevé, la Chine a commencé à corriger les déséquilibres de son modèle de croissance en le faisant évoluer vers un modèle plus équilibré et plus durable, dans lequel la consommation contribue davantage à la croissance du PIB chinois que par le passé.

Les derniers chiffres rendus publics par le Bureau national des statistiques de Chine ont révélé que l’investissement et la consommation avaient contribué respectivement à hauteur de 54,2% et 51,6% à la croissance du PIB chinois en 2011, tandis que les exportations nettes ont enregistré une croissance négative de 5,8%.

A cela s’ajoute la performance de la vente de détail, un important indicateur des dépenses des consommateurs, qui a augmenté de 18,1% en décembre par rapport à la même période l’année dernière, dépassant la hausse de 17,3% enregistrée en novembre.

Ces chiffres sont une preuve éclatante que les efforts de la Chine pour restructurer son économie, qui comptait trop lourdement sur les exportations, ont porté leurs fruits en 2011, à l’occasion de la première année du 12e Plan quinquennal chinois.

Si une demande intérieure plus forte parvient à s’installer de manière durable en Chine, elle pourra non seulement renforcer les capacités de la Chine à se protéger de la crise financière mondiale, mais également insuffler une nouvelle impulsion à l’économie mondiale.

En effet, un marche intérieur chinois davantage orienté vers la consommation aura tendance à acheter davantage de produits et de services en provenance de toutes les industries du monde, contribuant ainsi à soutenir la création d’emplois et le dynamisme économique local aussi bien qu’international.

En outre, si l’énorme marché chinois consomme davantage, ses 1,3 milliard d’habitants signifient de toute évidence plus d’exportations et plus d’opportunités d’investissement pour les autres pays.

La Chine, dans l’esprit du dragon chinois, est prête à travailler de concert avec le reste du monde et à faire preuve de courage pour dire adieu à son ancien modèle économique, afin de mieux surmonter les difficultés apportées par la récession de l’économie mondiale.

Les dirigeants chinois assistent à une réception à la veille du Nouvel An chinois

Ajouté au 03/02/2012 par SHI Lei

Les hauts dirigeants chinois ont assisté samedi à une réception célébrant la Fête du Printemps, ou le Nouvel An chinois qui tombera le 23 janvier cette année.

La réception s’est tenue en présence de tous les membres du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), à savoir le président chinois Hu Jintao, le président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois) Wu Bangguo, le Premier ministre Wen Jiabao, le président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC, organe consultatif suprême) Jia Qinglin, ainsi que les autres dirigeants Li Changchun, Xi Jinping, Li Keqiang, He Guoqiang et Zhou Yongkang.

Hu Jintao, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois, a adressé ses meilleurs voeux au peuple chinois en Chine et à l’étranger ainsi qu’aux amis étrangers de la Chine, au nom du Comité central du PCC et du Conseil des affaires d’Etat (gouvernement central).

Le Premier ministre Wen a à cette occasion prononcé un discours, évoquant le bon démarrage du pays pour le 12e Plan quinquennal (2011-2015) malgré des temps austères en raison de la situation économique internationale.

Il a également affirmé que le gouvernement allait maintenir la stabilité des prix, une croissance économique rapide et l’accélération de la transformation du mode de développement. Dans le même temps, il poursuivra le réajustement de la structure économique du pays dans le but de favoriser son développement durable. Le gouvernement s’engage également à accorder davantage d’importance au niveau de vie du peuple en le laissant partager les fruits de la réforme.

“Nous allons faire face à des défis encore plus importants durant cette nouvelle année” a déclaré Wen. “Nous avons la volonté, la détermination, le courage et la capacité pour surmonter toutes les difficultés. Nous avons confiance dans la réussite de notre mère-patrie et dans son avenir brillant”, a-t-il souligné.

M. Wen a appelé à fournir d’excellents résultats dans le but de placer le pays sur un terrain solide pour accueillir le 18e Congrès national du PCC.

Le Nouvel An lunaire chinois, ou la Fête du Printemps, est la plus grande fête traditionnelle chinoise.

La fête du Printemps est de plus en plus internationale

Ajouté au 03/02/2012 par SHI Lei

On achète des papiers ornés du caractère Fu (?, bonheur) que l’on colle en sens inverse comme porte-bonheur.

La fête du Printemps était à l’origine une fête régionale, mais elle est de plus en plus internationale aujourd’hui.

Actuellement, la fête du Printemps est décrétée jour férié non seulement en Chine, mais aussi dans les pays influencés par la civilisation chinoise, notamment la Corée du Sud, le Vietnam, les Philippines, Singapour, la Malaisie et l’Indonésie. Dans certaines villes du monde, à New York par exemple, la fête du Printemps est déjà reconnue comme une fête publique.

L’événement n’est pas seulement célébré dans les pays et régions où elle est décrétée comme jour férié, on le fête dans le monde entier. En Europe, la fête du Printemps est à la mode. Depuis la première émission en 2005 du timbre de l’année du coq grâce à une coopération entre Li Zhongyao et des artistes français, la Poste française a émis des timbres pour les années du chien, du cochon, du rat, du bœuf, du tigre et du lapin. Elle a émis depuis le 6 janvier le timbre de l’année du dragon d’une valeur de 0,6 euro. Dans les supermarchés français tels que Carrefour, afin de satisfaire la demande des personnes qui souhaitent déguster des spécialités chinoises durant la fête, des rayons spéciaux ont été établis. Et beaucoup de Français choisissent de passer ce réveillon au restaurant chinois. Au Royaume-Uni, durant la fête du Printemps, on trouve beaucoup d’éléments sur le Nouvel an chinois dans les rues. Le 6 février 2011, environ 300 000 Anglais se sont réunis à Trafalgar Square au centre de Londres pour célébrer ensemble l’année du lapin.

En Amérique, depuis 1997, le Canada émet un timbre à chaque fête du Printemps. A New York, l’arrivée du Nouvel an chinois est présentée à l’Empire State Building, bâtiment emblématique de la ville. Au lieu du motif du drapeau national américain en rouge, blanc et bleu, les 1 327 lampes de couleur sont en rouge et or pour fêter le Nouvel an chinois. Au Brésil, on achète des papiers ornés du caractère Fu (?, bonheur) que l’on colle en sens inverse comme porte-bonheur. A Melbourne, en Australie, plus de 200 Australiens et Chinois robustes portent le plus long dragon centenaire du monde en traversant les rues pour fêter le Nouvel An chinois.

A chaque fête du printemps, le secrétaire général de l’ONU, les chefs d’États et les hommes politiques donnent des discours pour souhaiter la bonne année à tout le monde. David Cameron, le Premier ministre anglais, a adressé ses vœux à toutes les populations qui célébraient cette fête dans son discours lors de la fête du Printemps 2011.

L’internationalisation de la fête du Printemps est due à l’augmentation de la position et de l’influence internationales de Chine et à la sensibilisation des Chinois à l’étranger. Une cause non négligeable est aussi la tolérance des pays multiculturels dans le contexte de la mondialisation. Le président français Nicolas Sarkozy a dit dans son discours pour l’année du tigre en 2010 : « Grâce à vous, on peut dire bonne année même au mois de février ! Voilà un apport symbolique de l’Asie à la culture française ! » Dans le domaine des fêtes, beaucoup de Chinois commencent à fêter Noël, tandis que plus d’étrangers commencent à célébrer la fête du Printemps.

La fête du Printemps, venue de Chine, relie le monde. Maintenant que l’année du dragon approche, amis étrangers, êtes-vous prêts pour la fête du Printemps ?

Les grands évènements entre la Chine et la France en 2011

Ajouté au 02/02/2012 par SHI Lei

Janvier – Les auteurs chinois et français discutent des nouveaux regards littéraires à Beijing
Janvier – Les auteurs chinois et français discutent des nouveaux regards littéraires à BeijingLes deuxièmes rencontres littéraires franco-chinoises se sont déroulées les 21 et 22 janvier au Musée de la littérature chinoise à Beijing. Sous le thème « Chine-France, nouveaux regards », six auteurs français sont venus à la rencontre de dix auteurs chinois pour une série de débats intitulés « littérature, vie contemporaine et frontières intellectuelles », « littérature classique et littérature contemporaine », « comment lire et comprendre une œuvre traduite », etc.
Janvier – Ouverture du Festival du cinéma chinois en France
Janvier – Ouverture du Festival du cinéma chinois en FranceTapis rouge sur les Champs-Élysées. La première édition du Festival du cinéma chinois en France a été inaugurée le 25 janvier à 18 h à Paris. Ce sont les salles du prestigieux cinéma Gaumont Marignan, au cœur de la capitale française, qui ont accueilli cet évènement. La salle était remplie d’invités et de journalistes français et chinois. Parmi eux, les stars ne manquaient pas, avec notamment Jean Reno et Jiang Wen, les deux parrains du festival.
Février – Le président français a offert une réception à l’occasion du nouvel an chinois aux représentants de la communauté asiatique en France
Février – Le président français a offert une réception à l’occasion du nouvel an chinois aux représentants de la communauté asiatique en FranceLe président français Nicolas Sarkozy a offert, le 3 février au Palais de l’Elysée, une réception à l’occasion du nouvel an chinois à un millier de représentants de la communauté asiatique en France. Il a souhaité une bonne nouvelle année à ces derniers et de nouveaux progrès dans la relation entre la France et les pays asiatiques.
Février – Carrefour : tricherie sur les étiquettes
Février – Carrefour : tricherie sur les étiquettesÀ l’approche de la fête du Printemps, de nombreux Chinois se préparent à faire des achats pour célébrer l’évènement. Les grands magasins et les supermarchés sont remplis de visiteurs. Pour attirer plus de clients, les détaillants adoptent diverses mesures de promotion. Si ces mesures apportent effectivement des avantages aux consommateurs, ce sera une bonne chose tant pour les détaillants eux-mêmes que pour les clients. Mais certains détaillants n’offrent que de fausses bonnes affaires, et trichent en réalité sur les prix.
Mars – Nicolas Sarkozy inaugure la nouvelle ambassade de France en Chine
Mars – Nicolas Sarkozy inaugure la nouvelle ambassade de France en ChineLe président français Nicolas Sarkozy est arrivé le 30 mars dans l’après-midi à Beijing et a inauguré la nouvelle ambassade de France en Chine, en présence de M. Yang Jiechi, ministre chinois des Affaires étrangères, M. Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre français et Mme Sylvie Bermann, ambassadeur de France en Chine. Il s’agit de la cinquième visite en Chine de M. Sarkozy depuis son entrée en fonction en 2007.
Mars – Séminaire du G20 : vers une réforme du système monétaire international
Mars – Séminaire du G20 : vers une réforme du système monétaire internationalCo-présidé par le vice-premier ministre chinois Wang Qishan et le président français Nicolas Sarkozy, ce séminaire de très haut niveau a réuni les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales des pays du G20, ainsi que quelques pays n’appartenant pas au G20 et plusieurs universitaires de renom.
Avril – Regards croisés sino-français sur la croissance durable et la nouvelle consommation
Avril – Regards croisés sino-français sur la croissance durable et la nouvelle consommationOrganisé conjointement par le CCPIT ( China Council for the Promotion of International Trade ), le Centre de recherche du développement du Conseil des affaires d’Eat et le Comité France-Chine, le XVIIe colloque économique franco-chinois s’est déroulé ce matin dans l’hôtel Sofitel de Beijing. L’évènement, dont le thème est « Croissance durable et nouvelle consommation », propose de croiser les regards sur les nouvelles opportunités et les défis auxquels font face les entreprises françaises et chinoises.
Avril – Festival culturel Croisements 2011
Avril – Festival culturel Croisements 2011Le 7 avril, le Festival Croisements 2011 et le 8e panorama du cinéma français ont officiellement été inaugurés à Sanlitun (Beijing), en présence de l’ambassadeur de France en Chine, du président d’UniFrance et du sous-directeur du bureau du cinéma de l’Administration d’État de la Radio, du film et de la télévision de Chine.
Mai – Wu Bangguo: la coopération régionale entre la Chine et la France a obtenu des résultats positifs
Mai – Wu Bangguo: la coopération régionale entre la Chine et la France a obtenu des résultats positifs”Avec une base solide, la coopération régionale entre la Chine et la France a obtenu des résultats positifs et dispose d’un grand potentiel”, a indiqué M. Wu, avant d’ajouter que les stratégies chinoises de développement pour ses régions dans le centre et l’ouest du pays ont créé plus d’espace pour la coopération régionale Chine-France.
Mai – Nicolas Porte : on arrive à renforcer les liens franco-chinois grâce à la musique
Mai – Nicolas Porte : on arrive à renforcer les liens franco-chinois grâce à la musiqueFondée en 1986 par Nicolas Porte, la Maîtrise des petits chanteurs de Saint-Marc a été révélée au grand public par le film Les Choristes. Dans le cadre du festival Croisements 2011, la chorale a réalisé une tournée d’une dizaine de jours dans plusieurs villes de Chine. À l’occasion d’une escale à Beijing, le fondateur de la chorale a accepté une interview exclusive accordée à China.org.cn.
Juin – France : La chinoise Li Na entre dans l’ histoire du tournoi du Grand Chelem de Roland-Garros
Juin – France : La chinoise Li Na entre dans l’ histoire du tournoi du Grand Chelem de Roland-Garros”Une issue presque inimaginable pour cette joueuse qui a n’a jamais caché son aversion pour la terre battue ! Battue par Kim Clijsters en finale de l’Open d’Australie en janvier dernier (6/3 3/6 3/6), la n°7 mondiale n’a donc pas laissé passer sa deuxième chance d’entrer au panthéon”, écrit le journal Le Figaro.
Juin – Christine Lagarde : le FMI contribuera à l’internationalisation de la monnaie chinoise
Juin – Christine Lagarde : le FMI contribuera à l’internationalisation de la monnaie chinoise« Le processus de l’élection du directeur du FMI doit être ouvert, transparent et sélectionner le meilleur sans se soucier de sa nationalité », a déclaré aujourd’hui Mme Christine Lagarde, ministre française des Finances, lors d’une conférence de presse à Beijing dans le cadre de sa visite en Chine du 8 au 9 juin.
Juillet – Lancement de l’année de la langue chinoise en France
Juillet – Lancement de l’année de la langue chinoise en FranceLe membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), secrétaire de la Commission centrale de Contrôle de la Discipline du PCC He Guoqiang et l’ancien président français Valéry Giscard D’Estaing ont assisté à la cérémonie.
Juillet – Patrimonium : ouverture du 1er colloque international Chine-France à Beijing
Juillet – Patrimonium : ouverture du 1er colloque international Chine-France à BeijingLe 1er colloque international sino-français, dont le sujet porte sur les aspects juridiques et institutionnels du patrimoine en Chine et en France, est organisé par la Faculté de droit de l’Université du Peuple de Chine à Beijing, en partenariat avec la Faculté de droit et science politique de l’Université d’Auvergne et avec les soutiens de l’Ambassade de France en Chine et la Fondation de l’Education et de la Culture juridique de Zeng Xianyi.
Août – Nicolas Sarkozy fait escale à Beijing pour discuter de la volatilité des marchés financiers
Août – Nicolas Sarkozy fait escale à Beijing pour discuter de la volatilité des marchés financiersDepuis qu’il assume la présidence tournante du G20, M. Sarkozy et le ministère français des Affaires étrangères attachent une grande importance au rôle que la Chine joue au sein du Sommet du G20. Pendant un certain temps, Nicolas Sarkozy a violemment critiqué la position hégémoniste du dollar en vue d’instaurer un nouvel ordre monétaire.
Août – La Chine joue un rôle majeur et déterminant dans les préparations du G20, selon François Baroin
Août – La Chine joue un rôle majeur et déterminant dans les préparations du G20, selon François Baroin”Nous avons comme objectif d’élaborer avec notre partenaire chinois des propositions pour faire du yuan une monnaie internationale librement convertible, dont l’usage reflète son ouverture commerciale et son poids économique”, a fait savoir M. Baroin.
Septembre – Lancement officiel de l’Année de la langue française en Chine
Septembre – Lancement officiel de l’Année de la langue française en ChineL’Année de la langue française en Chine a été inaugurée le 13 septembre 2011 à l’Université des Langues et Cultures de Beijing, en présence de M. Alain Juppé, ministre d’Etat, ministre français des Affaires étrangères et européennes, Mme Liu Yandong, conseillère d’État chinoise et Mme Fu Ying, vice-ministre chinoise des Affaires étrangères.
Septembre – À Beijing, Alain Juppé parle des défis pour la France et la Chine
Septembre – À Beijing, Alain Juppé parle des défis pour la France et la Chine« En tant que premier pays à occuper à la fois la présidence du G8 et du G20, la France est forcément engagée pour trouver des réponses collectives à la crise financière et pour construire un monde mieux régler ». C’est pour cette raison que la France est en première ligne pour la construction d’un gouvernement efficace et juste, « capable de relever les grands défis globaux auxquels nous sommes tous confrontés », a-t-il ajouté.
Octobre – Jean-Pierre Raffarin : La Chine au premier plan pour aider l’Europe à sortir de la crise
Octobre – Jean-Pierre Raffarin : La Chine au premier plan pour aider l’Europe à sortir de la crise« Tous les interlocuteurs chinois que j’ai rencontrés depuis mon arrivée expriment leurs préoccupations, mais aussi leurs dispositifs », a dit l’ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin, en répondant à une question sur le rôle joué par la Chine dans le sauvetage de la crise de la dette en Europe, lors d’une rencontre avec les médias le 14 octobre à Beijing.
Octobre – Molière arrive à Beijing : Première représentation de la Comédie-Française en Chine
Octobre – Molière arrive à Beijing : Première représentation de la Comédie-Française en ChineLes contacts entre la Comédie-Française et la Chine remontent à très loin. Au XVIIIe siècle, la Comédie-Française utilisait déjà des costumes en soie importés de Chine. « En 1980, nous avons invité des compagnies du monde entier à jouer à Paris, dont le Théâtre du peuple de Pékin, pour le tricentenaire de la Comédie française », a rappelé M. Giel. Selon lui, la visite actuelle de la Comédie-Française représente une porte désormais ouverte, qui favorisera les rencontres théâtrales entre les deux pays.
Novembre – Le sommet 2011 du G20
Novembre – Le sommet 2011 du G20La Chine est prête à offrir davantage d’aide aux autres pays en développement, a déclaré le président chinois Hu Jintao jeudi à Cannes devant les dirigeants participant au sommet du G20.
La Chine fournira des prêts supplémentaires pour aider les pays en développement à renforcer leurs infrastructures, et abaissera ses tarifs douaniers pour les pays les moins développés, a ajouté M. Hu.
Novembre – NKM : La France exporte vers la Chine des produits, des technologies et des services
Novembre – NKM : La France exporte vers la Chine des produits, des technologies et des services« On exporte notre technologie, c’est ainsi que l’on établit des centres de recherche. On exporte des produits, mais on installe également des capacités de production ici. Il y a aussi les services. Dans le domaine du transport, on exporte non seulement le matériel mais également les services », a souligné la ministre, en réfutant la rumeur que les pays européens préfèrent vendre des produits plutôt que des technologies à la Chine.
Décembre – Interview exclusive de Sylvie Bermann
Décembre – Interview exclusive de Sylvie BermannLe 7 décembre, Mme Sylvie Bermann, ambassadeur de France en Chine, a accordé une interview exclusive à China.org.cn sur les relations sino-françaises, le changement climatique, l’élection présidentielle 2012 en France, etc.
Décembre – Liu Yunshan s’engage à développer la coopération amicale avec le Parti communiste français
Décembre – Liu Yunshan s’engage à développer la coopération amicale avec le Parti communiste françaisM. Laurent a hautement apprécié les réalisations chinoises de la construction socialiste sous la direction du PCC, et a exprimé son souhait de promouvoir davantage les dialogues et la communication entre le PCF et le PCC dans le but de faire avancer le développement global des relations sino-françaises et sino-européennes.

La visite de Jia Qinglin contribue à promouvoir l’amitié et la coopération entre la Chine et l’Afrique

Ajouté au 02/02/2012 par SHI Lei

La visite de M. Jia Qinglin, président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) à Addis Abeba, a contribué à renforcer l’amitié et la coopération entre la Chine et l’Union africaine et l’Ethiopie, a déclaré lundi le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi.

Lors de son séjour à Addis Abeba, M. Jia a effectué une visite officielle en Ethiopie et assisté à la cérémonie d’ouverture du 18e sommet de l’Union africaine (UA).

Au cours de ses entretiens avec plusieurs dirigeants africains en marge du sommet de l’UA, le dirigeant chinois a expliqué la politique de la Chine sur l’Afrique et avancé des propositions pour renforcer les relations sino-africaines, a indiqué M. Yang.

Selon le chef de la diplomatie chinois, la visite de M. Jia rêvait d’une importance profonde pour l’approfondissement d’un nouveau type de partenariat stratégique entre la Chine et l’Afrique, et le renforcement de l’unité et de la coopération entre les pays en développement.

APPROFONDIR L’AMITIE TRADITIONNELLE ET LA CONFIANCE POLITIQUE

M. Jia a précisé à plusieurs reprises que la compréhension mutuelle, le respect mutuel, le soutien mutuel, les bénéfices mutuels et la coopération gagnant-gagnant est la source de l’amitié et la pière angulaire de leurs relaions, note M. Yang.

La Chine respecte également le choix de l’Afrique de sa voie de développement, ses efforts pour résoudre les questions régionales par ses propres moyens, ajoute Yang.

Dans son discours prononcé à l’ouverture du sommet de l’UA, M. Jia a dit que l’UA est devenue une force importante pour la paix, la stabilité et le développement en Afrique et dans le monde, grâce à sa croissance au cours des dix dernières années.

Il s’est dit convaincu que l’Afrique ferait plus de progrès en renforçant sa unité.

Plusieurs dirigeants africains estiment que dans le développement de l’Afrique, la Chine restera toujours un partenaire de confiance, a expliqué M. Yang.

TRACER L’AVENIR DES RELATIONS SINO-AFRICAINES

La montée des pays en développement dans son ensmeble est une tendance historique irrésistible”, a dit M. Jia.

Dans le domaine politique, il a proposé de renforcer les échanges de haut niveau avec les pays africains, d’établir un dialogue stratégique, de partager les expériences de gouvernance, et de renforcer la compréhension et la confiance mutuelles.

Dans le domaine économique, Jia a proposé de renforcer la coopération économique pratique, promettant de continuer de fournir de l’aide à l’Afrique sans conditions politiques.

Sur les questions internationales, la Chine soutient fermement les efforts des pays africains pour défendre leur souveraineté et l’indépendance, pour résoudre les questions africaines par leurs propres moyens, et le choix des pays africains de leur voie de développement, a souligné Jia.

RENFORCER LA COOPERATION ECONOMIQUE ET COMMERICALE

La coopération économique et commerciale entre la Chine et l’Afrique s’est développée rapidement au cours des dernières années et a apporté de bénéfices aux deux parties.

M. Jia a dit que la Chine était prête à renforcer ses échanges et coopération avec les pays africains dans les domaines de l’agriculture, des infrastructures, de la formation, des finances sur la base d’égalité, de bénéfice mutuel et de développement en commun.

Les dirigeants africains pensent unamines que la coopération économique et commerciale sino-africaine a joué un rôle important dans le développement économique local et l’amélioration des conditions de vie de la population locale, a dit Yang.

La 5e réunion ministérielle du Forum de coopération Chine- Afrique aura lieu cette année en Chine, a dit Yang, soulignant que la Chine saisira cette occasion pour approfondir la coopération pratique sino-africaine dans divers domaines.

Nouvel an chinois : le ministre français de l’ Intérieur rend hommage à la communauté chinoise

Ajouté au 02/02/2012 par SHI Lei

A l’occasion du défilé du Nouvel an chinois qui s’ est déroulé dimanche à Paris, le ministre français de l’ Intérieur, Claude Guéant, a salué l’ intégration réussie de la communauté chinoise et asiatique, tout en lui adressant ses “vœux très sincères” pour la nouvelle année.

Dans son discours prononcé à cette occasion, le ministre français a profité des festivités organisées dans le 13ème arrondissement parisien, où se situe le quartier chinois et asiatique de la capitale, pour rendre hommage à cette population et à son apport à la nation française.

“Ma présence à vos côtés (…) est l’ occasion de rendre hommage, par votre intermédiaire, à la communauté asiatique de France qui a tant apporté dans notre histoire”, a déclaré M. Guéant.

Rappelant “les liens profonds” tissés au cours de leur histoire commune avec la France, le ministre de l’Intérieur a, en outre, souligné que les Français d’origine chinoise incarnent “la valeur travail dont la réhabilitation (…) est la condition d’ une intégration pleinement réussie”.

Louant la capacité d’ intégration de la communauté chinoise, M. Guéant a conclu que le signe du dragon d’ eau attaché à cette nouvelle année, favorable “à la fertilité et à la fécondité”, est annonciateur de changement et de renouveau.

En cette période de campagne présidentielle, le candidat du Parti socialiste français (PS), François Hollande, a également pris part au défilé du Nouvel an chinois dimanche à Paris.

Les candidats présidentiels français célèbrent le Nouvel An chinois à Paris

Ajouté au 02/02/2012 par SHI Lei

Le 29 janvier, le candidat socialiste à la présidentielle François Hollande et le ministre de l’Intérieur Claude Guéant ont tous deux participé, chacun à leur manière, au défilé du Nouvel An chinois, dans le 13e arrondissement de Paris.

A cette occasion, François Hollande a maquillé les yeux du masque du dragon pour la cérémonie du défilé. « Celui qui ne progresse pas chaque jour recule », a-t-il noté, citant Confucius. « J’ai retenu cette phrase forte et j’essaie d’avancer chaque jour. Je veux que notre pays avance ».

Le ministre de l’Intérieur a salué la « remarquable capacité d’intégration de la communauté asiatique », une « intégration qui est exactement celle que conduit le gouvernement ».

Cette célébration « donne un peu de baume au cœur » face à la crise économique et la morosité ambiante, confient Rachel, 66 ans, et Marianne, 60 ans, revenues à ce défilé pour la première fois depuis la précédente année du dragon, il y a douze ans.

Selon Chenva Tieu, Secrétaire National UMP pour l’Asie, la communauté asiatique commence à former une force politique qui peut influencer l’élection française.

Le 3 février, le président Nicolas Sarkozy offrira également une réception pour la communauté asiatique pour célébrer l’année du dragon.

Amitié sino-africaine: une coopération en expansion constante

Ajouté au 02/02/2012 par SHI Lei

Les relations d’amitié entre la Chine, le plus grand pays en développement, et le continent africain, qui regroupe le plus grand nombre de pays en voie de développement, ont plus de 60 ans d’histoire. Elles influent sur la vie de plus de 2,3 milliards de personnes.

Le Centre de conférences du siège de l’Union africaine (UA) à Addis Abeba, perçu par beaucoup comme un véritable monument à la longue amitié sino-africaine, a été inauguré à la veille de l’ouverture, samedi, du 18e sommet de l’UA.

Cet édifice de 20 étages, financé et construit par la Chine, culmine à 100 mètres au-dessus de la capitale éthiopienne.

Lors de la cérémonie d’inauguration, Jia Qinglin, président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), a déclaré que ce complexe architectural abritant le nouveau siège de l’UA était un cadeau du gouvernement et du peuple chinois, ainsi qu’un symbole des relations d’amitié entre la Chine et l’Afrique.

UNE COOPÉRATION ÉCONOMIQUE ET COMMERCIALE EN EXPANSION RAPIDE

La coopération économique et commerciale constitue la principale force motrice de la coopération entre la Chine et le continent africain. Elle est d’autant plus importante que les pays développés, destinataires traditionnels des exportations chinoises et africaines, font actuellement face avec difficulté à la crise économique mondiale et aux conséquences de la crise de la dette européenne.

La création du Forum sur la Coopération Chine-Afrique (FCCA) en 2000 a donné une impulsion essentielle aux relations économiques et commerciales entre les deux parties, des relations qui se développent depuis à une vitesse sans cesse croissante. Le commerce bilatéral est passé de 10,6 milliards de dollars en 2000 à 160 milliards en 2011. Les investissements chinois en Afrique, qui étaient initialement de l’ordre de quelques dizaines de millions de dollars, ont dépassé les 10 milliards de dollars.

La Chine est devenue le premier partenaire commercial de l’Afrique, selon le ministère chinois du Commerce.

Dans le même temps, l’Afrique est devenue l’une des principales destinations des investissements chinois. Plus de 2 000 entreprises chinoises investissent sur le continent, pour un montant total qui a d’ores et déjà dépassé les 40 milliards de dollars.

La Chine a en outre facilité l’accès des produits africains sur son marché. Lors du sommet du G20, qui s’est tenu à Cannes en Novembre 2011, le président chinois Hu Jintao a déclaré que la Chine allait exempter de droits de douane 97% des exportations en provenance des pays les moins avancés (PMA) ayant des relations diplomatiques avec la Chine.

Les PMA sont définis par les Nations Unies comme les pays dont le revenu par habitant n’atteint pas 745 dollars par an. Ils comptent 33 pays d’Afrique, 14 pays d’Asie, et Haïti.

La Chine a de fait déjà importé des produits africains à tarif douanier zéro à hauteur de 1,32 milliard de dollars entre 2005 et juin 2010, selon un Livre Blanc publié en 2010 par le gouvernement chinois sur la coopération économique et commerciale entre la Chine et l’Afrique.

Par ailleurs, la Chine a contribué à mettre en place des zones spéciales de coopération économique et commerciale en Zambie, sur l’île Maurice, au Nigeria, en Egypte et en Ethiopie, injectant 250 millions de dollars dans la construction d’infrastructures dans ces pays.

La Chine est non seulement un partenaire commercial de l’Afrique, mais elle participe également de manière active au renforcement de la durabilité du développement de l’Afrique, en aidant les pays du continent à améliorer leurs secteurs éducatif, agricole et environnemental.

Selon le ministère chinois des Affaires étrangères, au cours des années scolaires 2010 et 2011, le gouvernement chinois a offert 5.710 bourses d’études aux pays africains, dépassant deux ans avant la date prévue l’objectif de 5.500 bourses auquel la Chine s’était engagée lors de la conférence ministérielle du FOCAC en 2009.

Afin d’accélérer la coopération scientifique et technologique entre la Chine et l’Afrique et de faciliter le renforcement des capacités technologiques dans les pays africains, la Chine a également lancé le Programme de partenariat scientifique et technologique Chine-Afrique (CASTEP) en Novembre 2009.

En vertu de ce programme, 100 projets conjoints en matière de recherche scientifique et technologique seront menés sous forme de dons d’équipements, de cours de formation technique et d’ateliers, d’activités de diffusion de la technologie, et de recherches conjointes. En outre, 100 stagiaires post-doctoraux africains pourront venir mener des recherches scientifiques en Chine avec l’aide financière du gouvernement chinois.

L’agriculture est l’un des domaines qui témoignent le mieux du dynamisme de la coopération sino-africaine. De 2007 à 2009, la Chine a envoyé 104 experts agricoles compétents vers 33 pays africains, a créé des centres de technologie agricole dans 14 pays africains, et a décidé d’en construire 10 autres, a déclaré Lu Shaye, directeur général du Département des affaires africaines du ministère chinois des Affaires étrangères.

Depuis 2009, la Chine a envoyé 16 groupes d’experts agricoles en Afrique et formé 874 experts agricoles africains, selon M. Lu.

Dans le domaine multilatéral, la Chine a participé activement au Programme spécial pour la sécurité alimentaire de l’Organisation des Nations Unies (FAO). Elle a envoyé plus de 700 agronomes dans huit pays africains. Outre l’envoi de professeurs pour faire des recherches dans les universités et les institutions africaines, la Chine a également construit des centres de démonstration et de formation aux techniques agricoles, et a dépêché des experts de terrain dans les campagnes.

Au Zimbabwe, la construction d’un tel centre a commencé en octobre 2009 au sein du Collège d’agriculture de Gwebi, dans la banlieue de Harare. Le centre est appelé à devenir une plaque tournante de la recherche en matière de hautes technologies agricoles, et devrait s’imposer comme une institution essentielle en matière de démonstration, de formation technique et de développement durable dans le pays.

Au Malawi, les entreprises chinoises et le Fonds de développement Chine-Afrique ont investi conjointement dans un programme de culture du coton. Une fois terminé, le programme aidera plus de 50.000 agriculteurs locaux à accroître leur production et leur capacité de traitement du coton.

Au Nigeria, beaucoup de progrès ont été réalisés grâce au concours des experts chinois travaillant en partenariat avec les agriculteurs locaux dans 36 Etats du pays. La coopération couvre la pêche, l’élevage, la production et le traitement des produits agricoles.

Alhaji Bello Gidado, coordinateur du Programme de coopération Sud-Sud / Chine-Nigeria, a indiqué que les experts chinois et leurs centres de services agricoles à travers le Nigeria avaient permis de stimuler le progrès technologique, d’améliorer la production et de maximiser les revenus.

La protection environnementale est un autre secteur dans lequel les liens étroits entre la Chine et les pays africains prennent tout leur sens, dans la mesure où ils sont tous également confrontés au défi de la dégradation de l’environnement.

Dans un village de l’Etat nigérian de Kano, les scientifiques chinois ont travaillé avec leurs homologues nigérians à la mise en place d’une base de recherche sur la lutte contre la désertification. Ils effectueront des expériences de reboisement et de lutte contre la désertification, en espérant pouvoir développer une agriculture d’abri-ceintures et mettre en place des industries tirant profit du sable, afin de restaurer l’écologie locale et de stimuler la croissance économique.

Des projets du même type sont également en cours dans plusieurs autres pays désertiques, dont le Kenya, l’Egypte, l’Algérie et le Niger.

Par ailleurs, afin d’améliorer les capacités d’adaptation des pays africains au changement climatique, la Chine a lancé 100 projets d’énergie propre, dont l’énergie solaire, le biogaz et des projets de petites centrales hydroélectriques en Afrique, a fait savoir M. Lu lors d’une session du Forum de réflexion Chine-Afrique d’octobre 2011.

M. Lu a déclaré que la Chine avait élaboré des projets adaptés à chaque pays, et s’était accordée sur le lancement d’études préliminaires sur ces projets avec 11 pays, dont l’Ethiopie et le Mozambique.

UNE AIDE RAPIDE EN TEMPS DE CRISE

Les liens d’amitié et de coopération entre la Chine et les pays africains se sont avérés particulièrement solides lorsque la Corne de l’Afrique et les régions voisines ont été touchées par une grave sécheresse suivie d’une famine de grande envergure en 2011, une catastrophe humanitaire qui a menacé des millions de vies.

A la fin d’octobre 2011, la Chine a fourni une aide alimentaire d’une valeur totale de 443,2 millions de yuans (69,58 millions de dollars) à la Corne de l’Afrique et aux régions voisines, selon le ministère chinois des Affaires étrangères.

La Chine a tout d’abord annoncé, fin juillet, une première aide de 90 millions de yuans (14 millions de dollars) ; le 15 août 2011, le Premier ministre chinois Wen Jiabao a ensuite déclaré que la Chine allait offrir une aide alimentaire supplémentaire de 353,2 millions de yuans (55,28 millions de dollars) à l’Ethiopie et à d’autres pays africains frappés par la sécheresse.

C’est le don de céréales le plus important offert à des pays étrangers par le gouvernement chinois depuis la fondation de la République populaire de Chine en 1949.

Ce don exceptionnel n’est que la dernière preuve en date de l’aide continue apportée par la Chine à l’Afrique. Dès 1956, la Chine a commencé à aider les pays africains par divers moyens, allant de la construction d’infrastructures à l’aide médicale.

Durant les dernières années, la Chine a non seulement aidé les pays africains à construire des écoles, des hôpitaux, des ponts et d’autres projets importants, mais elle a également envoyé de nombreux experts agricoles, des professionnels médicaux et des bénévoles pour former près de 30.000 personnes.

Selon le Livre Blanc publié par le gouvernement chinois, la Chine a accordé 256,29 milliards de yuans (38,54 milliards de dollars) d’aide à des pays étrangers, dont 106,2 milliards de yuans en subventions, 76,54 milliards de yuans en prêts sans intérêt et 73,55 milliards de yuans en prêts avec intérêts ; l’Asie et l’Afrique représentent 80% des bénéficiaires de ce montant.

“Afin d’aider les pays africains à atteindre indépendance économique et développement durable, le gouvernement chinois a apporté à l’Afrique un soutien indéfectible par tous les moyens à sa disposition, contribuant ainsi largement au développement socio-économique de l’Afrique, au bénéfice de tous les peuples africains”, a noté M. Jia.

Grâce à la bonne volonté et aux efforts communs de la Chine et de l’Afrique, la relation unique qui existent entre elles ne pourra que connaître un avenir encore meilleur.

Sommet de l’UA: un responsable chinois fait cinq propositions pour le développement des relations sino-africaines

Ajouté au 02/02/2012 par SHI Lei

“Le renforcement de la solidarité et de la coopération entre la Chine, le plus grand pays en développement et l’Afrique, continent qui regroupe le plus de pays en développement, revêt une signitifcaiton maheure pour la paix, la stabilité et le développement dans le monde”, a déclaré Jia Qinglin, président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), à l’occasion de l’ouverture de la 18e session ordinaire de la Conférence de l’Union africaine (UA) à Addis Abeba (capitale de l’Ethopie).

M. Jia a fait cinq propositions pour le développement des relations sino-africaines.

Premièrement, il convient d’oeuvrer activement au rayonnement de l’amitié traditionnelle sino-africaine. Richesse commune de la Chine et de l’Afrique, cette amitié est la base de la confiance mutuelle stratégique et la force motrice du développement des relations sino-africaines.

Deuxièmement, il nous faut intensifier les concertations et la coopération sur les questions internationales et régionales. La Chine soutiendra fermement les efforts des pays africains pour défendre leur souveraineté et indépendance, pour trouver des solutions africaines aux problèmes africains, et pour choisir librement leur voie de développement.

Troisièmement, il importe d’élever effectivement le niveau de la coopération économique et commerciale entre la Chine et l’Afrique. Sur la base de l’égalité, du bénéfice mutuel et du développement commun, ses échanges et sa coopération avec les pays africains dans les domaines de l’agriculture, des infrastructures, de la formation et de la finance.

Quatrièmement, il convient de développer vigoureusement les échanges entre les peuples chinois et africains. Nous devons renforcer les échanges et la coopération entre les organisations non gouvernementales, les institutions académiques, les médis et les établissements d’enseignement supérieur chinois et africains, encourager les contacts entr les jeunes et développer activement diverses formes d’échanges culturels.

Cinquièmement, il importe de renforcer le mécanisme du FCSA (Forum sur la Coopération sino-africaine). Nous devons continuer à travailler sans cesse dans un esprit innovant pour renforcer la planification stratégique et la construction institutionnelle du Forum afin de l’adapter à l’évolution de notre époque.

M. Jia Qinglin est l’invité d’honneur au sommet de l’UA.

« Précédent Suivant »