Le timbre de l’Année du Dragon suscite le débat

Ajouté au 09/01/2012 par SHI Lei

Une série de timbres destinée à marquer l’Année du Dragon, et qui devrait être en vente dès jeudi, a suscité un débat animé sur l’illustration de la créature légendaire, après que le China Post ait publié le dessin du timbre.

« Dès que, dans les journaux, j’ai vu l’image du dragon conçue pour le timbre, j’ai failli mourir de peur », a expliqué, mardi 3 janvier 2012, l’illustre écrivain Zhang Yihe dans un message posté sur weibo.com, un réseau social chinois à l’image de Twitter et un prestataire de service de micro-blogging.

« Le dragon représenté sur le timbre a l’air beaucoup trop féroce », relève un post publié sur le Web.

« Il rugit et il est intimidant », ajoute un autre.

Peu d’autres créatures mythologiques que le Dragon pourraient susciter un débat national de cette ampleur en Chine, les Chinois croyant en effet descendre de cette créature légendaire.

L’illustration du timbre de l’Année du Dragon, la troisième série de ce genre issue par le China Post depuis 1949, est proche du premier timbre chinois émis en 1878, quand la dynastie des Qing et ses empereurs régnaient encore sur le pays.

Depuis des milliers d’années, les Chinois nomment, sur une période cyclique de 12 ans, chaque année d’après un animal. Dans ce cycle, le dragon est en cinquième position, après la souris, le bœuf, le tigre et le lapin, et avant le serpent, le cheval, la chèvre, le singe, le coq, le chien et le cochon. 2012 est l’Année du Dragon.

Traditionnellement, les dragons sont considérés en Chine comme de puissants symboles d’une bonne augure et ils contrôlent l’eau, les pluies, les cyclones et les inondations. Les empereurs de la Chine ancienne utilisaient le dragon comme un totem de puissance impériale.

Chen Shaohua, qui a conçu le nouveau timbre, a soutenu son travail en soulignant que le dragon ne devait pas avoir l’air trop doux afin de correspondre à l’image que se faisaient la plupart des Chinois des dragons.

« Le Dragon est dans le zodiaque chinois la divinité des 12 animaux et vous ne pouvez pas moderniser la créature comme un dessin animé », a expliqué Chen, qui a auparavant conçu l’emblème de la candidature de Beijing aux Jeux Olympiques de 2008.

« Dans l’esprit de la population, le dragon peut exorciser les mauvais esprits, éviter les catastrophes et bénir les gens, il faut donc que l’illustration soit dure », a ajouté Chen.

Feng Shula, directeur du service de distribution du China Post, a défendu l’illustration de Chen, affirmant que l’illustration du dragon était exactement ce qu’elle devrait être, en référence à la robe dragon portée par les empereurs de la Chine ancienne et au Mur aux neuf dragons de la Cité Interdite à Beijing.

« De ce point de vue, le nouveau timbre dragon est une combinaison parfaite d’histoire et de modernité », a précisé Feng.

Pour Zhou Zhihua, président de la Fédération philatélique de Chine, la gêne qu’occasionne le timbre dragon pour 2012 chez certaines personnes est compréhensible, l’illustration étant très différente des deux dernières séries de timbres dragon.

La première série de timbres dragon, émise en 1988, avait abandonné l’aspect impressionnant de la créature légendaire et utilisé l’art chinois traditionnel du papier découpé pour adoucir son apparence. Un autre timbre dragon émis en 2000 alliait la calligraphie traditionnelle chinoise et le motif de dragon des dynasties Qin (221 avant J.-C. – 206 avant J.-C.) et Han (206 avant J.-C. -220 après J.-C.) et avait conféré au dragon un aspect gracieux.

Malgré la controverse, le nouveau timbre dragon devrait apporter la bonne fortune à certaines personnes dans le pays.

A Madian, un marché philatélique situé dans le centre de Pékin, la nouvelle série de timbres dragon a été réservée à des prix beaucoup plus élevés que sa valeur nominale, estimée à 24 yuans (3,8 dollars).

« Tous mes quotas de réservation ont été atteint et certains collectionneurs ont même demandé une série de timbres dragon à 180 yuans pièce », a déclaré Li Wei, un vendeur de timbres et de pièces de monnaie du marché.

« J’espère que cette dynamique laisse présager de bonnes choses pour l’ensemble de l’année 2012 », a-t-il espéré.

 

Les chemins de fer chinois tranporteront 235 millions de passagers pendant les vacances de la Fête du Printemps

Ajouté au 09/01/2012 par SHI Lei

Le réseau ferroviaire de Chine transportera 235 millions de passagers pendant les vacances de la Fête du Printemps, en hausse de 6,1% sur un an, a annoncé vendredi le ministère des Chemins de fer.

En moyenne, ceux-ci devraient assurer chaque jour 5,88 millions de déplacements entre le 8 janvier et le 16 février, a indiqué le ministère dans un communiqué publié sur son site internet.

Les centres économiques tels que Beijing, Guangzhou, Shanghai et Hangzhou ainsi que les provinces du Sichuan, du Hubei, du Jiangxi, de l’Anhui et du Hunan connaîtront les plus fortes migrations pendant cette période, avec des millions de travailleurs migrants et d’étudiants rentrant chez eux pour les fêtes de famille.

Le ministère a préparé des trains supplémentaires, anticipant le pic des congés, indique le communiqué, ajoutant cependant qu’il exitait toujours “un conflit entre la demande des passagers et la capacité du réseau ferroviaire”.

Les autorités ferroviaires subissent depuis longtemps de fortes pressions pour augmenter la capacité de transport et des services des billeterie, de nombreux citoyens trouvant toujours extrêmement difficile d’acheter un billet pendant les grandes périodes de congés nationaux.

Le ministère autorise désormais les passagers à réserver leurs billets en ligne ou par téléphone. Cependant, des défauts du site internet et l’immense demande ont rendu cette nouvelle méthode quasi inopérante pour nombre d’acheteurs de billets en ligne.

La Fête du Printemps, Nouvel An lunaire chinois, tombera cette année le 23 janvier.

 

Augmentation continue du nombre d’entreprises françaises dans l’est de la Chine

Ajouté au 09/01/2012 par SHI Lei

Environ 45% des entreprises françaises présentes en Chine se sont installées dans la partie est du pays, a-t-on appris jeudi auprès de l’Ambassade de France à Beijing.

Shanghai comptait à elle seule 820 entreprises françaises en 2008, soit 36,7% du total implanté en Chine, selon la même source.

Le dynamisme des activités économiques de Shanghai a attiré bon nombre de Français en Chine, et leur population dans l’est de la Chine a atteint la barre des 15 000 personnes en 2009.

De nombreuses entreprises étrangères ont créé leurs centres de recherche et de développement (CRD) à Shanghai, en particulier les entreprises françaises.

En effet, deux tiers des entreprises françaises présentes en Chine ont ouvert leurs CRD à Shanghai pour répondre aux besoins et s’adapter au développement du marché chinois, mais aussi au développement des marchés des économies émergentes.

Si une grande partie des entreprises françaises en Chine créent leur siège social à Shanghai, elles préfèrent néanmoins établir leurs bases de production dans des zones situées loin des grandes métropoles, en raison de l’augmentation rapide des coûts (prix du terrain et coût de la main d’oeuvre).

De nombreuses entreprises françaises ont implanté leurs bases de production notamment dans les régions voisines de Shanghai, dont la province du Jiangsu (est), une des principales provinces industrielles de la Chine, et la province du Zhejiang (est) dont le PIB se place au quatrième rang national.

 

Les progrès stables de la relation sino-européenne : dix évènements en 2011

Ajouté au 09/01/2012 par SHI Lei

L’année 2011 qui vient de s’écouler est dans une certaine mesure l’année des dettes en Europe. La crise de la dette a provoqué de grands chocs dans l’économie, la société et la politique de l’Europe, et a exercé un impact négatif sur la reprise de l’économie mondiale. La question d’un éventuel sauvetage chinois a attiré l’attention. En faisant un examen rétrospectif de l’année, la relation entre la Chine et l’Europe a fait des progrès stables, ce qui est devenu l’un des points lumineux dans la diplomatie chinoise. Voici les dix évènements les plus marquants pour la relation sino-européenne :

1. La Chine et l’Europe ont mis en vigueur des coopérations sur la dette. La crise de la dette a connu un développement constant en Europe. La Chine a assuré sa confiance dans le continent de manière active. Les dirigeants comme le président Hu Jintao, le président du Comité permanent de l’APN Wu Bangguo et le premier ministre Wen Jiabao ont échangé leurs vues avec les dirigeants européens de façon approfondie, en profitant de toutes les occasions et voies. Ils ont souligné que la Chine affronterait les défis dans l’unité et la solidarité avec la société internationale, qu’elle continuerait son soutien à l’Europe par ses propres mesures en tant que grand pays responsable. La relation sino-européenne stable et stratégique a été renforcée.

2. La Grèce et Malte ont aidé la Chine à rapatrier ses citoyens en Libye. Durant la crise libyenne en février dernier, la Chine avait besoin de retirer une grande quantité de citoyens se trouvant en Libye. La Grèce et Malte ont tout de suite répondu à la demande du gouvernement chinois en faisant une exception pour accepter l’entrée d’urgence de 18 000 citoyens chinois. Ces deux pays ont fourni une assistance humanitaire en aidant le gouvernement chinois à réaliser la plus grande action de rapatriement de son histoire, ce qui a fait entrer l’amitié sino-européenne dans une nouvelle époque.

3. La mise en marche de la première négociation intergouvernementale entre la Chine et l’Allemagne. L’Allemagne est le plus important partenaire européen de la Chine. Grâce à une négociation égale et amicale, les deux pays se sont mis d’accord pour l’établissement d’un mécanisme de négociation au niveau gouvernemental. En juin 2011, le premier ministre chinois Wen Jiabao a rendu une visite en Allemagne et a dirigé la première négociation. Il s’agissait de la première négociation au niveau gouvernemental entre la Chine et un grand pays occidental. Elle a joué le rôle moteur dans la coopération et le développement de la relation sino-allemande.

4. La relation entre la Chine et les pays d’Europe centrale et orientale a connu de nouveaux progrès. Les pays d’Europe centrale et orientale ont accordé une fidèle amitié à la Chine dans l’Histoire. Leurs économies ont grand intérêt à se compléter. L’approfondissement de la coopération a un énorme potentiel. Le Forum économique et commercial Chine-Europe centrale et orientale organisé en juin 2011 a ouvert une nouvelle page pour cette relation.

5. Le chiffre d’affaires du commerce sino-européen a dépassé 500 milliards de dollars. L’Union européenne est devenue pour la première fois la plus grande source des importations de la Chine. En même temps, l’Europe a mis en vigueur pour la première fois des mesures antidumping et anti-subvention envers la Chine. Les frictions commerciales entre la Chine et l’Europe ont augmenté.

6. Les échanges culturels forment un nouveau point fort de la relation sino-européenne. L’installation de pandas géants au zoo d’Edimbourg a causé un engouement pour cet animal en Europe. Les plus grands échanges culturels entre la Chine et l’Europe tels que l’année de la jeunesse Chine-Europe et les années croisées Chine-Italie ont eu lieu.

7. Malgré les progrès, les investissements chinois en Europe ont connu des difficultés. Ces dernières années, la Chine a fait des progrès dans les investissements en Europe. Simultanément, certains projets d’entreprises privées chinoises, notamment l’achat de terrains du groupe Zhongkun, ou l’autoroute en Pologne de China Railway Group ont subi des revers et ont attiré l’attention. Les investissements des entreprises chinoises en Europe sont encore confrontés à des obstacles visibles ou invisibles.

8. La rencontre entre les dirigeants chinois et européens a été ajournée. A cause de la situation difficile de l’Europe en pleine crise de dette, la 14e rencontre entre les dirigeants chinois et européens a été ajournée. Actuellement, les deux parties maintiennent un contact sur la prochaine date de rencontre.

9. Le vaisseau spatial Shenzhou-VIII chinois a pris en charge des installations expérimentales allemandes. En se basant sur l’égalité, la réciprocité, la transparence et l’ouverture, la Chine et l’Allemagne ont coopéré pour la première fois lors d’un vol spatial habité, ce qui a marqué un nouveau palier de coopération dans l’application des sciences spatiales entre la Chine et l’Europe.

10. La Chine et la Suisse ont démarré des négociations sur une zone de libre-échange. Jusqu’à maintenant, la Chine n’a établi de zone de libre-échange avec aucun pays européen. Les négociations entre la Chine et la Suisse sur une zone de libre-échange a un sens exploratoire. Actuellement, les deux pays ont déjà réalisé trois négociations en parvenant à plusieurs consensus.

Un couple de pandas géants chinois attendu en France

Ajouté au 09/01/2012 par SHI Lei

Le couple de pandas géants prêté par la Chine à la France pendant dix ans arrivera au zoo de Beauval le 15 janvier mais ne sera pas visible par le public avant le 11 février, a annoncé le parc mercredi dans un communiqué.

Nés en 2008, Huan Huan, la femelle, et Yuan Zi, le mâle, arriveront le dimanche 15 à l’aéroport de Roissy à bord d’un vol spécialement affrété. Les pandas géants se trouvent actuellement dans la Base de recherche pour la reproduction des pandas à Chengdu (sud-ouest de la Chine).

Un soigneur et un vétérinaire chinois spécialement venus de Chine veilleront à leur acclimatation pendant deux ans. La « zone chinoise », au cœur de laquelle le complexe des pandas est situé, sera fermée jusqu’au 11 février.

Yuan Zi et Huan Huan seront les premiers représentants de cette espèce menacée accueillis en France depuis la mort en 2000 au zoo de Vincennes de Yen Yen, le dernier survivant des deux pandas offerts à la France de Georges Pompidou par la Chine au début des années 70.

Le 3 décembre 2011, le ZooParc de Beauval, la Chinese Association of Zoological Gardens et la base de pandas de Chengdu ont signé à Beijing un accord de coopération pour le projet de Conservation et de Recherche permettant l’installation en France d’un couple de pandas géants.

« Trésor national chinois », le panda géant représente un symbole fort d’amitié entre la Chine et les pays qui l’accueillent. Compte tenu de sa rareté et de ses spécificités biologiques, il est devenu un emblème dans de nombreux domaines.

La France émet un nouveau timbre pour célébrer l’année du Dragon

Ajouté au 09/01/2012 par SHI Lei

Le 23 janvier 2012 s’ouvre l’Année du Dragon, 5ème signe dans le cycle du calendrier chinois. A cette occasion, La Poste émettra ce vendredi un bloc de 5 timbres originaux, d’une valeur de 3,00€.

Charles-Etienne Lagasse : la culture peut être un élément pour faire tomber les clichés entre l’Europe et la Chine

Ajouté au 04/01/2012 par SHI Lei

« Le rôle que j’ai envie de jouer avec EUNIC (European Union National Institutes for Culture), c’est de créer un pont et des espaces de dialogue [entre l’Europe et la Chine]. Mais quantitativement, il y a beaucoup de choses qui se passent. Je voudrais travailler sur le qualitatif, c’est-à-dire le dialogue », a récemment déclaré M. Charles-Etienne Lagasse, Inspecteur général de la Wallonie-Bruxelles International (WBI) et vice-président de l’EUNIC, lors d’une interview exclusive accordée à China.org.cn.

Exposition de peintures belges prévue pour début février 2013 à Beijing

La Belgique est connue pour ses bandes dessinées qui lient le texte et l’image. Selon M. Lagasse, une exposition d’œuvres de peintres belges sera organisée au Musée national d’art de Chine de début février à mars 2013.

« Plusieurs artistes belges ont travaillé sur la calligraphe chinoise et sur le rapport entre les arts visuels et l’écrit. C’est un thème privilégié pour travailler avec la Chine », a révélé M. Lagasse. Avant cela, une tournée sera organisée dans les musées de Suzhou dans la province du Jiangsu (est de la Chine) et de Xi’an dans le Shaanxi (ouest).

Il s’agit d’un grand projet artistique commun bilatéral avec Wallonie-Bruxelles. Les œuvres combinent les styles de calligraphie et de peinture. Cela reflète la vieille tradition de l’image, très forte en Belgique.

Créer un pont et faire tomber les clichés entre l’Europe et la Chine

Le Dialogue culturel Europe-Chine a eu lieu en octobre dernier au Luxembourg. C’est un événement annuel organisé une fois en Europe et une fois en Chine. La cinquième édition sera donc organisée par la Chine.

« Des artistes européens et chinois ont travaillé ensemble sur le graphisme, sur les logos, le pictogramme. On a eu un travail en commun sur le design graphique », a indiqué M. Lagasse.

En ce qui concerne les activités culturelles chinoises en Belgique, M. Lagasse a souligné que la Chine était devenue un acteur de plus en plus présent. « En Belgique, nous avons Europalia, un festival de 500 événements culturels chinois à Bruxelles. Il y a vraiment une très grande présence ».

Il a admis qu’il existe des clichés entre l’Europe et la Chine. « Comment les Chinois voient-ils les Européens ? Il ne faut pas considérer l’Europe comme un grand vaste musée du passé, avec de beaux monuments. Il ne faut pas oublier la créativité artistique et économique, les nouvelles technologies. On peut poser la question dans l’autre sens aux Européens. Comment voyez-vous la Chine? Vous n’avez pas de clichés sur la Chine comme une énorme usine du monde où il n’y pas de valeur ? Il y a effectivement des valeurs fondamentales en Chine. Il y a une culture millénaire, pas seulement le passé, mais aussi tout ce qui bouge, la créativité et l’ouverture au monde, etc. »

« La culture est peut-être un élément pour faire tomber ces clichés-là », a-t-il dit. « C’est le rôle que j’ai envie de jouer avec EUNIC, de créer un pont et des espaces de dialogue […] Le dialogue se fait sur les intérêts communs, mais pas seulement. J’ai une phrase en tête. Comme l’a dit le ministre chinois de la Culture Cai Wu, dans la croissance économique, la part de la culture augmente plus vite que l’économie globale. Nous sommes dans un secteur où on peut avoir des bénéfices mutuels, parce que nous avons des approches qui ne sont pas toujours les mêmes, et qui peuvent être complémentaires, avec des concepts qui viennent d’un pays et qui sont traduits dans l’autre, avec des entreprises conjointes ».

Bureau d’accueil en Wallonie pour les investissements chinois

A l’occasion du 40e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques sino-belges, le prince héritier Philippe de Belgique a effectué en octobre une visite en Chine, avec une délégation commerciale composée de 400 personnes. « Le commerce bilatéral a connu une croissance annuelle de 30 % ces trois dernières années », a révélé le 22 novembre M. Liao Liqiang, ambassadeur de Chine en Belgique, lors du forum d’Anvers.

En ce qui concerne les raisons de cette grande croissance, M. Lagasse a mis en relief l’importance des accords avec les universités, les pôles de compétitivité, les missions économiques, ainsi qu’une déduction fiscale sur le capital propre des investisseurs. Il a également souligné la mise en triangle d’or de la recherche, de l’enseignement et des entreprises. « Le gouvernement belge a investi énormément d’argent pour développer six pôles de compétitivité dans les domaines forts de la Wallonie : les sciences de la vie (la biotechnologie), l’agroalimentaire, le transport et la logistique, la mécanique (y compris la nanotechnologie), l’aérospatial et les technologies de l’environnement », a-t-il fait remarquer.

« Il y a un Bureau d’accueil ouvert en Wallonie pour les investissements chinois, avec toutes des démarches pour qu’ils puissent investir sur place », a-t-il fait savoir.

Avec un réseau de 50 lecteurs belges dans les universités chinoises et diverses activités culturelles dans le cadre de la journée de la francophonie en 2012, dont le festival du cinéma francophone et une tournée musicale, les échanges entre les deux pays continuent à se multiplier.

Une ligne ferroviaire rapide reliera en 2012 le centre-ville et l’aéroport de Xi’an

Ajouté au 04/01/2012 par SHI Lei

La ville de Xi’an, célèbre pour son armée de guerriers en terre cuite, a lancé jeudi la construction d’une ligne ferroviaire rapide reliant le centre-ville à l’aéroport.

Cette ligne de 27,3 kilomètres dont le budget de construction est de 9 milliards de yuans (1,4 milliard de dollars) permettra aux trains de circuler à 100 km/h. Les travaux devraient être achevés d’ici quatre ans, ont indiqué des sources proches du gouvernement provincial du Shaanxi (nord-ouest).

La ligne, composée de neuf stations, reliera Beikezhan (la gare du nord) de Xi’an à l’aéroport international Xianyang. La durée du trajet sera inférieure à 30 minutes, contre une heure actuellement.

A l’instar des aéroports de Beijing, Shanghai et Guangzhou, l’aéroport Xianyang a accueilli mercredi l’Airbus 380, devenant la dernière ville chinoise à voir se poser ce géant des airs.

Un projet d’expansion du terminal 3 de l’aéroport est en cours de réalisation. Après l’entrée en service du nouveau terminal en mars 2012, l’aéroport Xianyang sera doté d’une capacité annuelle de 50 millions de voyageurs.

Les Chinois se préparent pour la Fête du Printemps

Ajouté au 04/01/2012 par SHI Lei

Après le nouvel an habituel, ce sera le nouvel an chinois, appelée aussi la Fête du Printemps. La plus importante fête pour les Chinois tombera cette année le 23 janvier. Et les Chinois sont déjà en train de se préparer.

Pour les Chinois, les foires du temple sont une activité à ne pas manquer pendant les vacances de la Fête du Printemps. Alors qu’il reste moins d’un mois, les préparations sont déjà en cours. Les foires du temple du Parc Longtanhu et celle au Temple de la Terre ouvriront leurs portes au public le 22 janvier, la veille du Nouvel An lunaire chinois.

Comme ce sont les 2 plus grandes foires, elles offriront de riches repas légers et savoureux, des objets artisanaux folkloriques, et plus de 800 représentations folkloriques, dont la danse traditionnelle Yangge du nord-est de la Chine et la marche sur des échasses provenant de la province du Shandong. Les foires du temple dureront jusqu’au 9 février, avec un droit d’entrée de 10 yuans ou moins. Acheter des fleurs est une autre nécessité pendant la Fête du Printemps. Beaucoup de civils pékinois affluent déjà dans les marchés aux fleurs. Pour répondre à la demande de la saison, les fleuristes ont préparé plus de 150 sortes de fleurs pour les marchés de Beijing.

Les 10 importants événements de l’actualité chinoise en 2011

Ajouté au 04/01/2012 par SHI Lei

Voici les 10 événements de l’actualité chinoise qui ont marqué l’année 2011, sélectionnés par l’Agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle) et classés par ordre chronologique :

— Le Conseil des affaires d’Etat, gouvernement central chinois, a adopté le 26 janvier une série de politiques pour assurer le développement sain du secteur de l’immobilier et promouvoir la construction de logements à prix abordables.

— Le législateur suprême chinois Wu Bangguo a annoncé le 10 mars qu’un système socialiste des lois à la chinoise avait été établi en Chine conformément au plan.

— L’Assemblée populaire nationale a adopté le 14 mars le 12ème Plan quinquennal pour le développement social et économique du pays, fixant comme objectif d’orienter la Chine vers une voie de développement plus juste et plus “verte” durant la période 2011-2015.

— Une réunion exécutive du Conseil des affaires d’Etat a ordonné le 4 mai aux départements du gouvernement central de publier leurs budgets relatifs aux frais de représentation, de réception, et d’achat de véhicules officiels.

— Dans son discours prononcé le 1er juillet à l’occasion d’une cérémonie marquant le 90ème anniversaire du Parti communiste chinois (PCC), le président chinois Hu Jintao a fait l’éloge des trois principaux progrès réalisés par le PCC.

— Le 23 juillet, un train à haute vitesse en a heurté un autre qui se trouvait à l’arrêt à proximité de la ville de Wenzhou dans la province orientale du Zhejiang, faisant 40 morts et 191 blessés.

L’enquête préliminaire révèle de graves défauts de conception des équipements de signalisation des chemins de fer, ainsi que des lacunes en matière de gestion de la sécurité ferroviaire.

Un total de 54 personnes responsables de l’accident recevront des sanctions disciplinaires. Des enquêtes indépendantes organisées par les autorités judiciaires sont en cours pour déterminer leur éventuelle responsabilité pénale.

— Shenzhou-8, un vaisseau spatial lancé dans l’espace le 1er novembre et revenu à sans dommage sur Terre le 17 novembre, marquant le succès complet de la première mission d’amarrage spatial entre le vaisseau inhabité et le module Tiangong-1, lancé dans l’espace le 29 septembre.

— Une grande cérémonie a été organisée le 9 octobre pour commémorer le centenaire de la Révolution chinoise de 1911 qui a mis fin à 2000 ans de règne impérial de la Chine, avec le renversement la dynastie des Qing (1644-1911).

— Le 17ème Comité central du PCC a conclu sa sixième session plénière à Beijing le 18 octobre, adoptant de grandes lignes décisives pour l’amélioration du soft power culturel de la nation et la promotion de la culture chinoise.

— Les dirigeants chinois ont décidé lors d’une réunion nationale sur la lutte contre la pauvreté d’élever considérablement la barre du seuil de pauvreté des agriculteurs du pays à 2 300 yuans (362 dollars) en terme de revenu net annuel, soit une hausse de 92% par rapport à 2009.

 

« Précédent Suivant »