Laurent Fabius : La Chine joue un rôle important dans la solution de la crise de l’euro

Ajouté au 22/07/2012 par SHI Lei

« La Chine est très attachée à la construction européenne. Le rôle de la Chine pour la stabilisation et développement de la zone euro est très important », a déclaré le 10 juillet le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Selon le ministre, la Chine a acheté beaucoup d’obligations européennes et possède des réserves importantes en euros. Sur le plan financier, la Chine est un des pays qui contribuent le plus à résoudre la crise.

« Le partenariat stratégique entre la France et la Chine était d’intérêt mutuel, fondé sur l’amitié franco-chinoise, sur la stabilité, et bénéfique à la fois aux deux pays et à l’ensemble du monde », a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse avant la fin de sa visite en Chine.

Il s’agit de la première visite en Chine d’un membre du nouveau gouvernement français depuis l’élection du président François Hollande.

Cette visite a été précédée par un entretien positif entre les présidents chinois et français au Mexique au mois de juin, qui avait fourni la direction de notre action dans l’avenir, a annoncé M. Fabius lors d’un point presse à l’ambassade de France à Beijing.

Quant à la coopération tous azimuts entre les deux pays, M. Fabius a mentionné le partenariat politique, économique et culturel entre la France et la Chine.

Sur le plan politique, les deux pays ont « énormément d’analyses en commun, même si sur quelques points nous pouvons avoir des différences ». Il faut donc résoudre ces dernières à travers des dialogues et des échanges amicaux, a-t-il souligné.

À propos de la coopération économique entre la France et la Chine, il a en particulier souligné les domaines de l’aéronautique et du nucléaire civil.

« En même temps, il faut renforcer la coopération dans les domaines de la finance, de la santé, de l’alimentation, de la consommation de haute qualité, de l’urbanisation, du développement durable et du traitement de l’eau », a-t-il ajouté.

« Les investissements chinois doivent se développer plus en France. Ils demeurent à un niveau insuffisant. J’espère voir davantage d’entreprises chinoises implanter des filiales en France », a-t-il déclaré en réponse à la question de China.org sur les déséquilibres commerciaux entre la Chine et la France.

Avec l’entrée dans une saison de vacances en France, de plus en plus de Chinois visitent le pays. Le ministre a dit qu’il a proposé de discuter avec ses collègues du gouvernement français pour prendre des mesures afin de faciliter les procédures de visa touristique des Chinois.

« Notre partenariat doit être à la fois politique, économique et culturel pour lier les deux sociétés. Je ferai tout mon possible pour que ce partenariat entre la France et la Chine atteigne son meilleur niveau », a-t-il conclu.