La grotte de Furong en Chine coopère avec la France et les États-Unis

Ajouté au 08/07/2012 par SHI Lei

Le 27 juin, la grotte de Furong à Wulong en Chine s’est jumelée avec la grotte de la Clamouse en France. Aujourd’hui, les trois plus grandes grottes du monde se sont réunies pour créer un label mondial des grottes karstiques.

Liu Xinyu, secrétaire du comité du Parti pour le district de Wulong à Chongqing, a indiqué que le jumelage entre les grottes de Furong en Chine et de la Clamouse en France marquait une coopération profonde entre ces deux pays pour la protection, l’administration et le développement des grottes karstiques. L’union des deux pays va permettre de promouvoir la coopération et l’entraide internationale, ainsi que de partager des connaissances scientifiques, environnementales et écologiques.

La grotte de Furong à Wulong, Mammoth Cave aux États-Unis et la grotte de la Clamouse en France sont les trois plus grandes grottes du monde. La grotte de Furong, seule grotte naturelle chinoise inscrite au patrimoine mondial, est longue de 2 392 mètres et est connue pour ses différents types de formations karstiques et la pureté de son eau.

Selon Nicole DUBOIS, directrice de la grotte de la Clamouse, en tant que lieu représentatif des sciences et de la protection des sites français, la grotte accueille 100 000 visiteurs chaque année et est un site naturel célèbre en France.

En 2010, la grotte de Furong à Wulong s’est jumelée avec le Parc national de Mammoth Cave aux Etats-Unis, qui abrite le plus grand réseau de grottes calcaires naturelles au monde. Les deux parcs ont décidé de créer une plate-forme interactive pour la protection et l’administration du patrimoine mondial, d’organiser à tour de rôle des réunions annuelles, et d’envoyer des équipes en vue de mettre en place des échanges généraux.

Le district de Wulong continuera à promouvoir la coopération avec le Parc national de Mammoth Cave aux Etats-Unis et la grotte de la Clamouse en France, dans le but d’établir une plate-forme d’échanges. Celle-ci jouera un rôle d’exemple international de protection et d’administration du patrimoine naturel mondial, grâce à l’expérience et à la recherche scientifique dans ces domaines.