La Chine pourrait subir l’impact de la crise européenne

Ajouté au 30/05/2012 par SHI Lei

Le commerce entre la Chine et l’Union européenne pourrait être affecté négativement, alors que la crise de la zone euro continue d’empirer dans le contexte de la crainte d’une possible sortie de la Grèce de la région, a déclaré Pascal Lamy, directeur général de l’Organisation mondiale du commerce, mercredi.

« L’économie mondiale ne va pas bien, et la faible croissance économique a contribué à un très faible volume des échanges cette année », a indiqué M. Lamy lors d’une conférence de presse tenue pendant le forum de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à Paris.

Le commentaire de M. Lamy survient juste avant la tenue du sommet de l’UE à Bruxelles pendant lequel les dirigeants européens doivent discuter de solutions pour maintenir la Grèce au sein de la zone euro.

Pier Carlo Padoan, économiste principal de l’OCDE, a indiqué que la crise au sein de la zone euro demeure le plus gros risque individuel de chute que doivent affronter les perspectives économiques mondiales.

Dans ses dernières prévisions économiques, cet organisme basé à Paris prévoit que l’économie de la zone euro se contractera de 0,1 % cette année et connaîtra une croissance de 0,9 % en 2013.

M. Lamy a également indiqué que la solide croissance économique et la forte demande intérieure de la Chine l’aideront à compenser l’impact négatif sur son commerce extérieur.

Par ailleurs, la Chine devient un important importateur dans le monde, ce qui aidera à impulser la croissance et à créer plus d’emplois ailleurs dans le monde, a-t-il ajouté.