Dépréciation de l’euro : quel impact pour les Chinois ?

Ajouté au 30/05/2012 par SHI Lei

Suite à la dépréciation de l’euro, les entreprises chinoises qui exportent vers l’Europe sont gravement affectées. Les investisseurs ont connu également de grandes pertes. Pourtant, cela a favorisé certains autres, la dépréciation de l’euro signifiant que le RMB devient de plus en plus fort. Les Chinois qui projettent de voyager ou d’étudier en Europe pourront alors faire des économies.

Une grande influence sur les entreprises exportatrices chinoises du Zhejiang

Selon le journal « Qianjiang Wanbao », les plus touchés par la dépréciation de l’euro, sont les entreprises chinoises qui exportent vers l’Europe. « La perte apportée par le taux de change a eu une grande influence sur ces entreprises. » a révélé M. Yang, responsable d’une entreprise d’exportation de textile à Zhuji (dans la province chinoise du Zhejiang). « Actuellement, les bénéfices du commerce vers l’Europe sont très faibles. En général, les commandes permettent un bénéfice de 5%. Mais, en cas d’une baisse du taux de change de 5%. Les recettes s’envolent».

« La dépréciation de l’euro est une épreuve sévère pour les entreprises qui exportent» a souligné Ying Jun, employé du bureau des affaires internationales de la banque filiale du Zhejiang de ICBC (Industrial and Commercial Bank of China). Actuellement, la plupart des entreprises exportatrices règlent les comptes en dollar, ce qui leur a permis de contourner le problème avec l’euro. Les sociétés qui règlent les comptes en euro ont eu de grandes pertes.

Réduction des frais d’ études à l’étranger

Suite à la dépréciation de l’euro, le RMB est de plus en plus fort. Cela a attiré plus de Chinois à venir faire des achats en Europe. Selon Mme Zhao, qui aime acheter à l’étranger, cite la marque LV en exemple : un sac de 2 000 euros sur le site internet de LV est de 3 400 yuans moins cher par rapport au prix de l’année dernière à la même période.

Pour les étudiants chinois qui font des études à l’étranger, les frais scolaires et le coût de la vie sont également réduits d’une dizaine de milliers de rmb en raison de la baisse de la valeur de l’euro. Actuellement, les frais scolaires et le coût de la vie en Europe pour un an, sont d’environ 25 000 euros. En mai 2011, 25 000 euros représentaient près de 240 000 yuans, pour seulement 200 000 yuans aujourd’hui. Soit une économie de plus de 40 000 yuans chaque année.