Election de Hollande : pas de grands changements dans les relations sino-françaises (académicien chinois)

Ajouté au 14/05/2012 par SHI Lei

Tian Dewen, membre de l’Académie des sciences sociales de Chine (ASSC), a qualifié lundi la réussite de François Hollande dans l’élection présidentielle française de “peu surprenante”, estimant qu’il n’y aurait pas de grands changements dans les relations sino-françaises.

M. Hollande a obtenu 51,62% des voix, contre 48,38% pour M. Sarkozy, selon les chiffres annoncés par le ministère français de l’Intérieur.

Bien que les relations sino-françaises aient rencontré des difficultés en 2008, les échanges diplomatiques de haut niveau entre les deux pays sont retournés sur la voie normale. Peu importe qui est élu 7e président de la Ve République en France, la situation générale des relations bilatérales n’aura que peu de répercutions. En fait, il n’ y a pas de différends entre les deux pays concernant leurs intérêts fondamentaux, a fait remarquer M.Tian, également directeur du département chargé des affaires sociales et culturelles de l’institut de recherche sur l’Europe de l’ASSC.

Selon lui, le développement régulier des relations économiques et commerciales sino-françaises se poursuivra après l’entrée officielle en fonction de M. Hollande, car ces relations sont devenues pragmatiques, réciproquement avantageuses et durables. Elles sont soutenues par les gouvernements des deux pays, et poussées par les exigences propres des deux économies ainsi que par leur volonté de coopérer et de réaliser une situation gagnant-gagnant.

Malgré les bouleversement politiques survenus, en particulier en 2008, les relations économiques et commerciales sino-françaises se sont développées de façon régulière. Cette tendance ne changera pas avec la présidentielle française, a prévu M. Tian.

Selon les statistiques du ministère chinois du Commerce, le volume du commerce entre la Chine et la France a atteint 52,08 milliards de dollars en 2011, en croissance de 16,4% sur un an, la France devenant ainsi le quatrième partenaire commercial de la Chine au sein de l’Union européenne.

Sur ce total, 30 milliards de dollars sont dus aux exportations chinoises vers la France (+8,5%) et les importations de produits français par la Chine ont augmenté de 29,1% à 22,08 milliards de dollars.

M. Tian a attribué la réussite de M. Hollande à la présidentielle au fait que les Français ont perdu leur confiance dans la gouvernance de M. Sarkozy après l’application d’une politique d’austérité depuis deux ans. Ils ont demandé au gouvernement de réajuster leur politique macro-économique face à une économie en stagnation.

Bien que M. Hollande ait remporté l’élection, il fera face à toute une série de problèmes tant économiques que sociaux, a noté M. Tian. Le Fonds monétaire international (FMI) a abaissé ses prévisions pour la croissance de l’économie française en 2012 à 0,2%, soit 1,2 point de pourcentage de moins que le chiffre annoncé en septembre 2011 par des experts des institutions financières internationales.