Les marques de luxe s’attaquent au ralentissement du marché en Chine

Ajouté au 08/05/2012 par SHI Lei

En Chine, les marques de luxe internationales relèvent le défi d’un ralentissement du marché en déployant de plus gros efforts pour améliorer la qualité du service à la clientèle et l’expérience globale du client.

Gucci planifie d’ouvrir 10 nouveaux magasins en Chine cette année, après en avoir ouvert 12 l’année dernière. Le nombre de magasins Gucci dans la partie continentale est passé de quatre à 46 de 2004 à la fin de 2011.

« Oui, le taux d’expansion sera plus lent qu’au cours des années précédentes », a déclaré Patrizio di Marco, président et PDG de Gucci.

Certaines autres marques de luxe, notamment LV et Chanel, ralentiront également leur expansion en Chine cette année, ont indiqué les analystes du milieu des affaires.

Plutôt que de seulement accroître le nombre de leurs magasins en Chine, les principales marques de luxe commencent à accorder plus d’attention à l’amélioration de leurs magasins actuels.

En dépit du ralentissement, Gucci va déménager et agrandir certains de ses magasins en Chine.

« Ce n’est pas le nombre (de magasins), c’est comment vous vous investissez avec votre clientèle qui compte », a déclaré M. Di Marco.

L’expansion plus lente des marques de luxe est l’un des facteurs sous-jacents au ralentissement de la croissance du marché chinois du luxe cette année.

« Les marques de luxe internationales sont raisonnablement optimistes quant à l’avenir du marché de la Chine, en raison de l’incertitude de l’ensemble de l’économie », a déclaré Bruno Lannes, partenaire de Bain & Company, une société des États-Unis.

La croissance du marché chinois du luxe sera d’environ 20 % cette année, une baisse de 10 points par rapport à l’année dernière, selon un rapport de Bain.

Publié le 18 avril, le rapport du premier trimestre de LVMH, le principal groupe de produits de luxe dans le monde, a montré que l’Asie, sauf le Japon, ne s’est pas classée parmi les trois principales régions en croissance pour le département de la mode et des produits en cuir du groupe, ce qui inclut Louis Vuitton, Fendi et Marc Jacobs.

Au premier trimestre, le revenu en Asie a augmenté d’environ 10 %, alors que la région avait représenté 32 % du revenu de ce département l’année dernière.

Stacey Cartwright, directrice financière du Burberry Group Plc, a déclaré, le 17 avril, que le revenu de la marque en Chine avait augmenté de 20 % de septembre dernier à mars, mais que le taux était de 30 % de septembre dernier à décembre.

« Il est difficile de prévoir la durée du déclin, et pour un grand nombre de marques de luxe, il est peut-être temps de changer de stratégie en Chine », a déclaré Zhou Ting, directrice générale du Centre de recherches sur les biens de luxe et le service à l’Université des affaires et des sciences économiques internationales de Beijing.

« Le marché chinois évolue très rapidement, et nous devons pouvoir réagir à ce marché changeant », a affirmé Patrizio di Marco, qui a confié que c’était l’un des défis de Gucci en Chine.

« Heureusement, nous avons déjà une grosse part de marché ici, a-t-il affirmé. Notre objectif est maintenant de la consolider. »

Un plus grand nombre de produits et de canaux d’achats sera la manière qu’adoptera Gucci pour fidéliser ses consommateurs.

Gucci planifie le lancement de son commerce électronique pour la fin de l’année, ce qui permettra aux consommateurs chinois d’acheter sur le site Web officiel de Gucci.

Les marques de luxe sont maintenant confrontées au défi de satisfaire plus de demandes des clients.

Les consommateurs de haut de gamme, particulièrement dans les grandes villes, ne suivent pas tout simplement les marques bien connues et exigent des produits plus personnalisés, affirme Zhou Ting.

« Les scènes de consommateurs chinois se précipitant dans les magasins de luxe à la recherche de grandes marques diminueront dans les grandes villes », a-t-elle confié.

En plus des marchandises de luxe, les consommateurs de haut de gamme veulent une meilleure expérience d’achats, a-t-elle ajouté.

Avec le lancement, en février, de sa ligne directe de service à la clientèle dans la partie continentale, Gucci a déjà pris des mesures dans cette direction.