5ème Congrès franco-chinois de sénologie

Ajouté au 28/04/2012 par SHI Lei

Allocution du Consul Général de France, M. Emmanuel Rousseau

(Chongqing, le 20 avril 2012)

C’est toujours un grand plaisir et un honneur que de venir participer aux congrès de médecine organisés par le professeur Ren Guosheng. Son enthousiasme et son énergie à animer et à développer la filière francophone de Chongqing forcent à chaque fois l’admiration et la France lui en est extrêmement reconnaissante : je suis heureux de pouvoir venir porter personnellement devant vous ce témoignage.

Je suis heureux également de saluer tous les participants, venus de près ou de loin, à ce 5ème congrès franco-chinois de sénologie.

Votre congrès est une réunion de spécialistes, ce que je ne suis pas ; aussi, je me bornerai à souligner trois points d’ordre général :

1/ le premier, c’est le dynamisme du professeur Ren en faveur de la francophonie dans le champ médical, à la recherche de l’excellence dans la pratique médicale et dans les derniers progrès en cancérologie, au service des personnes malades et dans un objectif de qualité des soins.

2/ le second, c’est celui de l’attachement des autorités françaises à la filière de formation médicale francophone de Chongqing, au même titre que celles de Shanghai, Wuhan ou Kunming, qui constitue un point très fort de la coopération franco-chinoise dans le domaine de la santé et que le professeur Ren Guosheng, avec son équipe et bien sûr ses étudiants, sait faire vivre et animer dans un souci, là aussi, d’excellence.

3/ Enfin, et ce sera mon dernier point, ce séminaire a pour principal thème la cancérologie : c’est un domaine de santé publique qui nous préoccupe tous et qui touche malheureusement tous les pays développés et, de plus en plus ceux en transition comme la Chine, avec la multiplication des facteurs de risques liés au développement (urbanisation et pollution, tabac, alcool), au changement des habitudes alimentaires (mauvaise nutrition et obésité), au vieillissement de la population. Ce fléau nécessite des mobilisations d’envergure et un engagement sans relâche, dans tous les pays concernés.

Je voudrais ainsi rappeler qu’en France, les autorités, les organisations et les administrations, les spécialistes, les associations de malades, tous, sont mobilisés dans la lutte contre le cancer, en particulier grâce à trois plans quinquennaux de lutte qui se sont succédés depuis plus de 10 ans. Il y a eu de grands investissements, non seulement dans les équipements, mais aussi dans la recherche, la prévention, les soins et la formation. Cette mobilisation sans précédent dans la durée a contribué à faire des progrès avec par exemple la création d’équipes pluridisciplinaires pour prendre les meilleures décisions thérapeutiques, la mise en œuvre de consultations d’annonce, la prise en charge psychologique des personnes malades, etc. Les échanges scientifiques à vocation internationale comme ce Congrès de Chongqing permettent de partager les savoirs. Nul doute que notre réunion, à laquelle je souhaite un plein succès va contribuer, à Chongqing aussi, à faire avancer ces connaissances et les bonnes pratiques dans ce domaine. Je vous remercie de votre attention./.