La médecine traditionnelle chinoise gagne l’Europe

Ajouté au 23/04/2012 par SHI Lei

Une médicament de la médecine traditionnelle chinoise a été autorisé pour la première fois à la vente sur un marché européen, a annoncé mercredi l’Académie chinoise des sciences (ACS).

Des experts de l’industrie ont déclaré que cette approbation ouvrira certainement la voie à la médecine traditionnelle chinoise (TCM) pour entrer sur le marché éuropéen grand public.

Diao Xin Xue Kang, un médicament bien connu à base de plantes produit par le Groupe Diao à Chengdu, a reçu l’autorisation de commercialisation du Conseil d’évaluation des médicaments des Pays-Bas (MEB), ce qui en fait le premier médicament traditionnel chinois à être reconnu comme un médicament thérapeutique dans l’Union européenne.

“C’est une étape importante pour la TCM de pénétrer un marché grand public”, a déclaré mercredi le ministre de la Santé Chen Zhu lors d’une conférence organisée par l’Académie chinoise des sciences à Beijing.

Ce premier succès est “la preuve que les entreprises chinoises sont capables de produire des médicaments de haut niveau”, a-t-il souligné.

Bai Chunli, président de l’Académie chinoise des sciences, a exhorté les institutions de recherche sur la TCM à se concentrer aujourd’hui davantage sur le marché européen.

«En plus de renforcer la recherche, j’espère qu’ils pourront également étudier les conditions d’autorisation des différents pays, de sorte que de plus en plus de médicaments puissent avoir un accès au marché haut de gamme», a-t-il déclaré.

Sang Guowei, vice-président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale, a déclaré que la MTC pourra enfin entrer en Europe “à juste titre”.

La certification de Diao Xin Kang Xue fait suite à une interdiction de l’UE des médicaments traditionnels chinois en mai 2011, visant à empêcher les plantes médicinales non autorisées à êtres vendues comme compléments alimentaires.

“Cette nouvelle autorisation marque une première pour la médecine traditionnelle chinoise qui fait un pas sur le marché de la santé grand public”, a déclaré Zhang Boli, un membre de l’Académie chinoise d’ingénierie et président de l’Académie des sciences médicales chinoises.

Zhang a aussi expliqué que sept ou huit sociétés chinoises de TCM avaient déjà essayé d’accéder au marché de l’UE.

“Peut-être une ou deux d’entre elles recevront l’autorisation l’année prochaine. Et, cela pourra conduire à davantage de candidats, l’influence de la MTC progressant sur le marché international», a-t-il ajouté.

Des rapports antérieurs montrent que la compagnie Qixing Guangzhou Pharmaceutical, la compagnie Foci Pharmaceutical à Lanzhou et Tongrentang à Beijing s’efforcent également d’atteindre le marché de l’UE.

“Ce produit est également le premier médicament à base de plantes qui pénètre le marché de l’UE et provenant d’un pays qui n’est pas un Etat membre de l’UE”, a déclaré Li Bogang, président du Groupe Diao.

Li a confié qu’il a fallu six ans au groupe pour obtenir la certification des Pays-Bas, bien que le médicament soit vendu en Chine depuis 1988.

Le groupe a effectué deux années de recherche sur les substances actives dans les médicaments MTC avec l’aide de l’Organisation néerlandaise pour la recherche scientifique appliquée.

Pour Li, “Sans l’aide de l’organisme de recherche, la demande aurait pris plus de temps”.”Le Diao Xin Kang Xue ne contient qu’une seule portion de médecine traditionnelle, ce qui rend la recherche beaucoup plus facile par rapport à un médicament composé, nous avons donc décidé de l’utiliser dans notre première tentative pour arriver au marché de l’UE.”

Chen Keji, un membre de l’Académie chinoise des sciences et président de l’Association chinoise de médecine intégrative, a insisté sur le fait que l’identification des substances actives est essentielle lors de l’application pour entrer dans le marché de l’UE.

“En Chine, nous n’avons actuellement pas d’exigences strictes pour l’étude de substances actives, en particulier dans les médicaments composés,” a fait observer Chen. “Par exemple, un médecin peut dans la TCM ajouter ou retirer certaines herbes dans les ordonnances pour des patients différents.”

“Toutefois, le principe de guérison est similaire pour la MTC et la médecine occidentale, il est donc préférable de trouver les parties efficaces dans tous les médicaments.”

Liu Jun, ingénieur en chef du département de recherche de la compagnie Guangzhou Qixing Pharmaceutical, note que la recherche fondamentale en substances actives a commencé en 2011 et prendra fin dans environ un an.

“Nous sommes susceptibles de promouvoir prochainement nos produits Xiaoyaowan et Biyanpian. Les deux sont des médicaments composés,” indique Liu. «Par rapport à Diao Xin Kang Xue, le médicament composé est plus complexe, de sorte que cela prend plus de temps.”