Election présidentielle en France

Ajouté au 23/04/2012 par SHI Lei

En France, l’élection présidentielle détermine la personne qui sera élue président de la République pour un mandat de cinq ans (quinquennat), contre sept ( septennat) avant 2000.

Sous la Cinquième République, et jusqu’à la révision constitutionnelle du 23 juillet 2008, il n’y avait pas de limite au nombre de mandats que pouvait effectuer un président de la République. L’article 6 de la Constitution précise désormais que le mandat ne peut être renouvelé qu’une fois consécutivement.

Les dernières élections présidentielles en France se sont tenues les 22 avril et 6 mai 2007. Les prochaines auront lieu les 22 avril et 6 mai 2012.

Depuis le référendum de 1962, l’élection présidentielle en France se déroule au suffrage universel uninominal direct. Si un candidat obtient la majorité absolue des suffrages exprimés (la moitié de ces suffrages plus une voix) au premier tour, il est élu. Dans le cas contraire, un second tour a lieu deux semaines plus tard pour départager les deux candidats arrivés en tête au premier tour. Là, le candidat qui obtient la majorité simple est élu.

Dans la pratique, un deuxième tour de vote a toujours été nécessaire, aucun candidat n’ayant jamais dépassé 50% des suffrages exprimés au premier tour (Charles de Gaulle a obtenu 44, 6% lors de l’élection de 1965, le maximum rencontré jusqu’à aujourd’hui).

Depuis le début de la Cinquième République, il y a eu huit élections présidentielles au suffrage universel direct et une, la première, au suffrage indirect.

Initialement, le président de la République était élu au suffrage indirect par un collège électoral d’environ 80 000 ” grands électeurs” incluant les parlementaires, les conseilers généraux et des délégués des conseils municipaux. Cette disposition a été modifiée en 1962 lors d’un référendum afin de lui substituer un scrutin au suffrage universel direct requérant la majorité absolue des suffrages exprimés.

La durée initiale du mandat présidentiel était de sept ans et a été réduite en 2000 à cinq ans lors d’un référendum.

L’élection présidentielle française est ouverte à tous les électeurs des scrutins nationaux, c’est-à-dire à tout citoyen âgé de 18 ans ou plus au jour de l’élection, de nationalité française, qui jouit de ses droits civils et politiques et est inscrit sur les listes électorales.

Pour se présenter à l’élection présidentielle française, le candidat doit être de nationalité française, ne pas être privé de ses droits civiques concernant l’éligibilité, avoir au minimum 18 ans (jusqu’en 2011, la limite était fixée à 23 ans), être inscrit sur une liste électorale, avoir recueilli au moins 500 ” parrainages” d’élus, avoir établi une déclaration de situation patrimoniale, posséder un compte bancaire de campagne.

Le Conseil constitutionnel et la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques interviennent dans le contrôle de l’élection : réception des dossiers, publication de la liste des candidats au JO (Journal officielle de la République française), surveillance de la régularité des opérations, proclamation des résultats.