La Chine redémarrera les opérations de repêchage d’un navire ancien

Ajouté au 16/04/2012 par SHI Lei

Des archéologues chinois ont annoncé samedi qu’ils allaient relancer les expéditions de fouilles sous-marines destinées à récupérer les objets de valeur historique de l’épave du Nan’ao 1, un navire de commerce qui avait coulé dans les eaux au large de la province méridionale du Guangdong il y a 500 ans environ.

Les opérations qui commenceront fin avril ou début de mai, seront la troisième du genre sur les vestiges de l’épave du Nan’ao 1. Durant les deux précédentes campagnes, les archéologues avaient recouvré plus de 20 000 objets anciens, dont des pièces en porcelaine et de la monnaie en cuivre.

Le navire avait coulé dans les eaux de Sandianjin au large du district de Nan’ao vers le milieu ou à la fin de la dynastie des Ming (1368-1644). Selon certaines hypothèses, il se dirigeait vers les Philippines et la Malaisie lorsqu’il a sombré, a déclaré Cui Yong, chef d’une équipe d’archéologues.

Le Guangdong était déjà une des principales plateformes du commerce maritime chinois dans la Chine ancienne.

Certains experts sont convaincus que le navire faisait de la contrebande de métaux car des feuilles et des pièces en cuivre ont été découvertes parmi les vestiges de l’épave, alors que leur exportation était interdite à l’époque.

Durant certaines périodes dynastiques chinoises, dont la dynastie des Ming, les exportations de cuivre étaient interdites, car le métal était précieux et utilisé généralement pour produire des pièces, une des principales monnaies de cette époque.

La campagne de fouilles s’achèvera très probablement dans le courant de l’année, a précisé M. Cui.

Des pêcheurs locaux ont découvert en mai 2007 les vestiges de l’épave du Nan’ao 1, qui fait environ 25 mètres de long sur sept mètres de large. Le navire est envasé par 27 mètres de fond, à environ 5,6 miles nautiques de la ville de Shantou.