Chine : le secteur de la vente au détail en ligne va dépasser celui des États-Unis

Ajouté au 16/04/2012 par SHI Lei

Vers 2015, la Chine devrait dépasser les États-Unis comme le plus gros marché mondial de la vente au détail en ligne, car cette année-là, les ventes au détail en ligne du pays vont avoir triplé pour atteindre plus de 360 milliards $, selon un rapport du Boston Consulting Group.

Le nombre grandissant des internautes, combiné à une meilleure acceptation du commerce électronique par les consommateurs, est le moteur de la forte augmentation des ventes en ligne, a indiqué le rapport.

La Chine devrait compter 700 millions d’internautes en 2015, près de 200 millions de plus que maintenant, et deux fois la population en ligne combinée du Japon et des États-Unis.

Internet est rapidement devenu un média de masse en Chine. Ces dernières années, les gens des régions rurales ont accès à Internet. Internet « s’est introduit dans les villes, villages et districts chinois de plus petite taille », a souligné Christoph Nettesheim, associé principal de BCG et co-auteur du rapport.

Le taux de pénétration global d’Internet en Chine dépassera 50 % d’ici à 2015, comparé à 38 % en 2011.

Le pays a déjà plus de clients en ligne (193 millions) que tout autre marché, dont les États-Unis (170 millions).

De 2009 à 2011, la proportion des internautes faisant des achats en ligne a augmenté de 28 à 36 %. Celle-ci va probablement atteindre 47 % d’ici à 2015. Près de 10 % des ventes au détail auront lieu en ligne, selon le rapport.

Internet devient une partie centrale de la vie, affirme M. Nettesheim. La moyenne du temps en ligne par utilisateur est passée de 2,8 heures à 3,6 heures par jour de 2008 à 2011.

Les internautes chinois passent environ une heure de plus par jour sur Internet que les internautes des É.-U.

« En seulement quelques années, la Chine est devenue le plus grand marché d’Internet dans le monde. Ce marché sera bientôt le plus important », a-t-il ajouté.

Zhou Yuan, directeur général principal de BCG, a indiqué que les internautes chinois sont disposés à dépenser plus d’argent en ligne; par conséquent, le commerce électronique maintiendra son rythme de croissance dans les années à venir.

On s’attend à ce que, de 2011 à 2015, les revenus du B2C progressent deux fois plus vite que les revenus du C2C, en raison de la demande croissante pour des marchandises de plus haute qualité et d’un soutien après-vente.

« Cette croissance rapide représente une opportunité unique pour les compagnies qui trouvent la façon de rejoindre les générations numériques de la Chine », a déclaré David C. Michael, associé principal de BCG et co-auteur du rapport.

Cependant, la plupart des compagnies n’ont pas encore transféré leurs budgets et orientations marketing vers le monde en ligne.

On s’attend à ce que la proportion des dépenses publicitaires totales qui sont consacrées au médium en ligne passe de 13 % en 2011 à 17 % en 2015 – beaucoup moins que les 64 % de temps média que les utilisateurs consacrent maintenant à Internet.