La longue histoire de la France à Wuhan, centre du centre de la Chine

Ajouté au 05/04/2012 par SHI Lei

A quelques jours de l’ouverture d’une ligne directe entre Wuhan et Paris, notre partenaire Trait d’Union a rencontré le Consul Général de cette capitale chinoise des investissements français, Serge Lavroff.

 
Avec 3 500 ans d’histoire, Wuhan est l’une des plus anciennes villes de Chine. Capitale de la province du Hubei et métropole de 8,5 millions d’habitants, elle regroupe les trois cités de Hankou, Wuchang et Hanyang, réparties de part et d’autre du Yangtze. La France qui a été le premier pays a y ouvrir un Consulat Général en 1998 y occupe une place privilégiée.

Quatrième Consul Général en poste depuis cette création, Serge Lavroff a souhaité partager sa passion pour la capitale du Hubei avec les lecteurs de Trait d’Union, disponible depuis peu à Wuhan, et d’Aujourd’hui la Chine.

Trait d’Union : Quel est l’historique de la présence française à Wuhan ?
 
Serge Lavroff :  La France à Wuhan c’est une longue histoire ! Nous avons établi des liens avec cette ville il y a déjà plus d’une trentaine d’années en commençant par une coopération universitaire. Les mathématiques et le Français puis toutes les disciplines, notamment la médecine. Notre coopération dans ce domaine est très active, les étudiants chinois sont accueillis à la Faculté de Médecine de Nancy et reviennent diplômés. C’est une formation bilingue. L’hôpital de Zhong Nan est le fleuron de notre coopération, son vice-président est un médecin Français d’origine Chinoise et pour l’anecdote, la signalétique au sein de l’établissement est en chinois et en français uniquement !

Il y a une vingtaine d’années, la présence économique française a débuté avec l’installation de PSA qui a été le précurseur : pour pouvoir produire ses automobiles en Chine le constructeur Français devait trouver un partenaire suffisamment solide. Il a opté pour Dongfeng second constructeur national basé à Wuhan. De façon naturelle PSA s’est installé à Wuhan ce qui  a donné naissance au développement d’une nouvelle vague de la présence française cette fois ci dans le domaine économique. Tous les équipementiers de l’automobile sont d’abord arrivés aujourd’hui ils sont plus d’une trentaine dont Valéo, Hutchinson. Au fil des années la présence économique française a continué à se diversifier avec une palette complète d’entreprises, notamment dans le domaine énergétique avec Alstom, Areva, Total où celui de l’industrie ferroviaire avec Delachaux.
 
Une présence fortement industrielle ?
 
En effet, c’est une présence fortement capitalistique, il y a très peu de bureaux de représentation ou de liaison. Il s’agit d’implantations lourdes dans le domaine industriel et l’année 2012 s’annonce exceptionnelle avec l’arrivée prochaine de Schneider, Suez Environnement, Eurocoptère, Kéolys et bien entendu Air France qui ouvrira sa liaison directe avec Paris le 12 avril prochain à raison de trois vols par semaine. Wuhan est la ville comptant le plus d’entreprises françaises installées (90) et représente entre le quart et le tiers des investissements français réalisés en Chine.
 

 

Serge Lavroff, Consul Général de Wuhan…

 
L’impact de cette première liaison aérienne intercontinentale pourrait- il être comparé à celui de l’arrivée du chemin de fer dans les provinces françaises au XIXème siècle ?
 
C’est un peu ça ! C’est une consécration pour Wuhan qui attendait une liaison de ce type depuis de nombreuses années. C’est en même temps la première étape d’une ouverture à l’international. Wuhan est à quasi équidistance des points cardinaux de l’espace économique chinois : Pékin au nord, Shanghai à l’est, Canton au sud et Chengdu à l’ouest. La ville a de grandes ambitions  avec le Grand Wuhan qui consistera d’ici à 2020 à réunir huit villes satellites autour d’elle.

La population globale passera de 12 millions d’habitants à 30 millions ce qui en fera  la ville la plus peuplée de Chine. Les projets de développement en infrastructures et en transport de ce grand Wuhan sont gigantesques : mise en service d’une ligne de métro par an dans les années à venir, construction d’une ligne de 400 kilomètres pour train de banlieue à grande vitesse sans équivalent dans le monde, extension de l’aéroport … Wuhan va se positionner comme le centre du centre de la Chine
 
Quelle est l’importance de la communauté française  à Wuhan ?
 
Nous comptons à peu près 1000 ressortissants dont 750 inscrits au Consulat Général. Sociologiquement ce sont généralement des expatriés relativement jeunes qui viennent en famille, en âge d’avoir des hautes responsabilités pour diriger des entreprises françaises soit multinationales soit PME de taille substantielle. Il y a dix ans 80% de nos immatriculés travaillaient pour PSA, aujourd’hui la proportion n’est plus que de 40%. Personne ne vient par hasard à Wuhan, les aventuriers sont assez rares mais ils viendront certainement un jour avec le vol direct !!!
 
Ces expatriés qui arrivent en famille disposent-ils d’un établissement scolaire ?
 
La deuxième école française internationale de Wuhan a ouvert ses portes en 2008 avec des petites classes. Elle va se re-localiser à partir de la rentrée de septembre 2012 dans des locaux flambants neufs d’une capacité de 300 élèves, qui sont construits par la municipalité et mis à notre disposition pour faciliter la vie de la communauté française. Nos partenaires Wuhanais ont bien compris que l’un des critères d’installation d’entreprises françaises dans un pays comme la Chine était la scolarisation et ils ont fait le maximum pour nous aider. Ceci est d’autant plus important que l’école PSA qui était jusqu’à la rentrée 2011 ouverte à l’ensemble des familles françaises, ne l’est plus car ses effectifs sont saturés.
 
Les autres communautés étrangères sont elles aussi bien traitées  par les autorités locales?
 
Nous sommes mieux traités que les autres car nous sommes plus présents et depuis plus longtemps que les autres. De 1998 à 2008, le Consulat Général de France était la seule représentation étrangère à Wuhan, la seule fenêtre sur l’international ! L’ancienneté de notre présence et nos effectifs font que nous sommes de loin le consulat le plus important. 
 
Quels sont les effectifs du Consulat Général de France à Wuhan ?
 
Notre équipe est composée de dix- sept personnes,  ce qui, par rapport au développement très rapide des relations entre la France et Wuhan n’est aujourd’hui plus suffisant pour saisir les opportunités qui vont se présenter et les accompagner convenablement. Nous sommes parfaitement conscients de la situation budgétaire difficile mais nous espérons malgré tout être entendus…