Le thé de printemps vaut de l’or

Ajouté au 26/03/2012 par SHI Lei

Alors que la saison pour les nouveaux thés approche, les célèbres infusions chinoises sont vendues à des prix qui ne cessent d’augmenter, se transformant même en un nouveau bien de «luxe».

Bien que la cueillette n’ait pas encore commencé, une prévente de la première série de West Lake Longjing – un célèbre thé vert torréfié- a reçu une offre de 180.000 yuans (28.500 dollars) pour 500 grammes à une vente aux enchères à Hangzhou, selon China National Radio .

Hangzhou est la capitale de la province du Zhejiang et de l’origine du thé, qui est également connu comme le «dragon well tea».

La première cueillette du Longjing sera lancée dans un jour ou deux et les médias et experts estiment que le thé de qualité supérieure Longjing sera vendu cette année de 40.000 à 50.000 yuans les 500 grammes, soit environ 25% de plus que l’an dernier.

Pendant ce temps, le prix de ce printemps 2012 pour les autres célèbres thés, comme l’escargot vert du printemps ou les graines de melon, seront aussi élevés, de l’ordre de 20.000 yuans les 500 grammes.

Huang Xiaoping, vice-président de l’association du thé dans le comté de Chun’an, la ville de Hangzhou, a déclaré que ce n’était pas une surprise de voir le West Lake Longjing atteindre un prix aussi élevé – même supérieur à celui de l’or.

“Il bénéficie du statut le plus élevé parmi les célèbres thés chinois, principalement en raison de sa longue histoire et de ses connexions littéraires. De plus, il est maintenant cultivé dans une zone spéciale autour du lac de l’Ouest, de sorte que sa sortie est limitée”, a-t-il souligné.

Il prévoit cette année que le prix du Longjing ordinaire atteindra pour les 500 grammes 4.000 yuans.

Le temps de la cueillette du printemps pour les thés en Chine va généralement de mars à début mai. Huang et d’autres à Chun’an ont réussi à faire avancer le temps de la cueillette d’un mois cette année et ont vendu leurs premières feuilles de jade Qiandao, un thé vert torréfié similaire au Longjing, au mois de février au prix de 5.000 et jusqu’à 10.000 yuans les 500 grammes.

“Je pense que ce thé est aussi bon que le Longjing, mais je ne peux pas le vendre à un prix aussi élevé, car les gens sont obsédés par le Longjing. Il a une meilleure réputation et est une grande marque», a déclaré Shao Zongqing, gérant d’une société de thé dans le comté de Chun’an.

Les thés rares et exotiques sont en train de se développer en des opportunités d’investissement avec le potentiel de commercialisation comme les grands crus français pendant des décennies, a déclaré Shao. Cependant, cela dépend principalement du marché intérieur.

“Les étrangers sont moins enclins à dépenser beaucoup d’argent pour des thés verts. Et, certains endroits, comme l’Union européenne, ont une demande très stricte pour le contrôle des résidus de pesticides, ce qui est un goulot d’étranglement pour les exportations du thé vert,” at-il reconnu.

Le printemps est une saison cruciale pour les entreprises de thé. Les recherches menées par l’Association chinoise de vente de thés, montre que le commerce du thé au printemps est de l’ordre de 75% par rapport à l’activité annuelle en Chine, bien que cela ne représente que 39% de la production annuelle.