Un record pour l’achat des chinois à l’étranger

Ajouté au 09/03/2012 par SHI Lei

En 2011, les Chinois pourraient avoir dépensé plus que jamais dans leur histoire pour les achats à l’étranger, une année qui a vu une forte augmentation de la valeur des marchandises qu’ils ont acheté à l’aide de cartes bancaires.

Voilà ce qu’un cadre supérieur de China UnionPay Co Ltd, le réseau de crédit de la seule carte bancaire dans le pays, a déclaré mardi.

Su Ning, le président du conseil de l’association de la carte bancaire China UnionPay et ancien vice-gouverneur de la Banque populaire de Chine, la banque centrale du pays, a déclaré que la valeur des achats à l’étranger effectués par le biais de son réseau ont augmenté de 66,7 % pour atteindre 300 milliards de yuans (47,5 milliards de dollars ) l’année dernière et de 180 milliards de yuans en 2 010.

Pour ce président, si le compte avait également pris en compte les paiements en espèces, moyen préféré des consommateurs chinois pour régler leurs achats, “le chiffre total des dépenses à l’étranger serait impressionnant”.

Su est également membre de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) et a formulé ses observations alors qu’il assistait à une discussion de groupe tenue ce mardi.

Il a déclaré que le gouvernement devrait appliquer des tarifs d’importation plus faibles sur les marchandises, en particulier sur les produits de luxe. Ce qui selon lui, aidera à déplacer la consommation du marché étranger en Chine.

Pour stimuler les importations, la deuxième plus grande économie dans le monde a baissé les tarifs à l’importation qu’elle perçoit sur 730 types de marchandises depuis le 1 janv., a annoncé mardi le ministre des Finances Xie Xuren. Mais ces changements se sont s’arrêtés avant de baisser les tarifs pratiqués sur les produits de luxe .

Un responsable du ministère de la division du budget des finances a indiqué mardi que les tarifs d’importation et taxes à la consommation ont grandement contribué aux recettes fiscales du pays, comme les taxes sur la valeur ajoutée.

Les autorités prévoient de travailler plus dur pour rééquilibrer l’économie et de veiller à ce que la consommation joue un rôle plus important pour soutenir la croissance économique, voilà ce qu’a annoncé le Premier ministre Wen Jiabao, quand il a remis lundi son rapport annuel à l’ouverture de l’Assemblée populaire nationale (APN).

“Bien que les déséquilibres externes se soient nettement améliorés, les déséquilibres internes se sont détériorés, ce qui nécessite d’urgence des réformes structurelles pour parvenir à un changement de la consommation axée sur la croissance”, a souligné Liu Ligang, le chef des sciences économiques de la Chine pour le Banking Group Ltd d’Australie et de Nouvelle-Zélande

En 2011, la consommation intérieure a contribué de 51,6 % à la croissance du PIB du pays, selon les données du Bureau national de la statistique. La valeur des ventes au détail l’an dernier s’élevait à 18,1 trillions de yuans. Soit, une augmentation de 11,6 % par rapport à l’année précédente, si l ‘effet de l’inflation est exclu des résultats.

En dépit de cette augmentation apparente, la hausse réelle de la consommation est probablement beaucoup plus petite, puisque le chiffre final a été soutenu par les dépenses du gouvernement, a déclaré Xu Shanda, ancien président de la State Administration of Taxation.

“Bien que le pays soit prometteur pour alimenter la demande intérieure, nous, les élus locaux, avons très peu de moyens pour stimuler la consommation», a constaté Li Yong, directeur du comité de gestion de la zone de développement économique de Tianjin-technologique.

“Et, l’encouragement des investissements est toujours préféré par les fonctionnaires, car c’est le moyen le plus efficace pour soutenir la croissance du PIB.”