Le patron de Wahaha se hisse au sommet des fortunes mondiales

Ajouté au 09/03/2012 par SHI Lei

Le fondateur âgé de 67 ans d’une entreprise de boissons a été nommé hier l’homme le plus riche de la partie continentale de Chine.

Selon la liste Hurun des fortunes mondiales en 2012, Zong Qinghou, PDG de la société Wahaha qui siège à Hangzhou, vaut 10,5 milliards de dollars. M. Zong remplace le magnat de la machinerie lourde Liang Wengen, âgé de 55 ans, fondateur du groupe Sany, comme personne la plus riche de la partie continentale de Chine.

Le magnat de la boisson se classe à la 78e place d’une liste au podium constitué de Carlos Slim, Bill Gates et Warren Buffet, et est le seul Chinois de la partie continentale à avoir amassé une fortune de plus de 10 milliards de dollars américains.

Le classement effectué par l’institut de recherche Hurun des individus dont la valeur est estimée à plus de 10 milliards de dollars américains comprend 83 personnes, avec une moyenne d’âge de 66 et une richesse moyenne de 18 milliards de dollars.

Outre M. Zong, les cinq autres Chinois valant plus de 10 milliards de dollars sont tous originaires de Hong Kong, avec en tête le magnat de l’immobilier et des ports Li Ka-shing, âgé 84 ans, qui se classe au 13e rang mondial avec 24 milliards de dollars.

Sa fortune personnelle a diminué légèrement suite à une chute de 8 % du marché boursier de Hong Kong. En revanche, Cheng Yu-tung, âgé de 87 ans et 49e du classement, a vu sa fortune s’envoler à 14 milliards de dollars après l’entrée en cotation de sa marque de bijoux Chow Tai Fook à la bourse de Hong Kong l’année dernière.

 

Les autres milliardaires chinois possédant plus de 10 milliards de dollars sont tous des magnats de l’immobilier : les frères Thomas et Raymond Kwok, âgés respectivement de 61 et 60 ans, arrivent à la 25e place avec 19,5 milliards, et Lee Shau Kee, 85 ans, se classe 32e avec 18,5 milliards. L’immobilier est la principale source de richesse pour les milliardaires chinois, selon Hurun, mais le secteur se situe juste au septième niveau mondial et contribue à peine à 7 % de la richesse totale sur l’ensemble de la liste.

Hurun a indiqué que le secteur de la finance et de l’investissement a produit 18 % de la richesse des milliardaires, devant tous les autres secteurs, et suivi par les entreprises de technologies de l’information qui représentaient 13 %.

Carlos Slim, 73 ans, géant mexicain des télécoms avec des participations importantes dans le secteur minier et bancaire, siège au sommet de la liste avec une fortune de 55 milliards de dollars.

Ensuite vient le fondateur de Microsoft Bill Gates, 57 ans, qui vaut encore 50 milliards de dollars après la vente de parts dans son entreprise pour financer son œuvre caritative.

Le roi de l’investissement Warren Buffet, 82 ans, est troisième sur la liste avec 48 milliards, en dépit d’une chute de 8 % de la branche d’investissement de Berkshire Hathaway au cours de l’année dernière.

Deux tiers des milliardaires sur la liste ont bâti leur fortune eux-mêmes, tandis qu’un tiers est devenu riche par héritage, notamment les 10 femmes qui figurent au classement.

Les États-Unis détiennent toujours la part du lion des individus les plus riches avec les 27 résidents valant plus de 10 milliards de dollars. La Russie en compte 10, et l’Allemagne 7. La Chine et l’Inde arrivent à égalité à la cinquième place.

« Il ne faudra pas longtemps avant que des entrepreneurs de pays comme la Chine et l’Inde occupent la position prédominante », a souligné Rupert Hoogewerf, le président de l’institut Hurun.