Pas de fouilles pour une mystérieuse tombe près du mausolée Qinshihuang

Ajouté au 02/03/2012 par SHI Lei

Une mystérieuse tombe qui pourrait être celle du dernier empereur de la dynastie Qin (221 av. J.-C. à 206 av. J.-C.) ne sera pas fouillée avant des études approfondies pour établir un plan de protection approprié, a-t-on appris auprès des autorités du patrimoine culturel de Chine.

L’Administration d’Etat du patrimoine culturel (AEPC) a rejeté une demande pour mener des fouilles de la tombe supposée de Ziying, le petit-fils de Ying Zheng, l’empereur Qinshihuang (259 av. J.-C. à 210 av. J.-C.) et la première personne à avoir unifié la Chine.

Selon des sources auprès du bureau du patrimoine culturel de la province du Shaanxi, l’AEPC a rejeté la demande principalement en raison de la proximité géographique de la tombe avec le célèbre mausolée Qinshihuang.

La tombe, découverte en 2003, se situe à environ 500 mètres au nord-ouest du mausolée Qinshihuang, dont la fouille est interdite par les autorités de peur de l’endommager.

Les autorités archéologiques du Shaanxi avaient proposé de fouiller la tombe, dont le site mesure 109 mètres de long et 26 mètres de large, dans le cadre de leurs enquêtes autour du mausolée du premier empereur chinois, connu pour son armée de terre cuite, à Xi’an, capitale du Shaanxi.

Dans sa réponse officielle, l’AEPC indique que compte tenu de la proximité avec le mausolée Qinshihuang, des études et évaluations approfondies doivent être réalisées afin d’établir un plan de protection approprié.

L’emplacement de la tombe et sa structure de rang impérial portent à croire qu’elle appartiendrait à Ziying, le troisième et dernier empereur de la dynastie Qin.

Les documents historiques montrent que le jeune empereur n’a porté son titre que 46 jours avant que l’empire ne soit renversé par les rebelles et qu’il ne soit tué. L’emplacement de sa sépulture reste depuis un mystère.