L’Europe coopérera avec la Chine pour la stabilité financière

Ajouté au 17/02/2012 par SHI Lei

Le président du Conseil européen Herman Van Rompuy a indiqué mercredi que la partie européenne consulterait et coopérerait avec la Chine de manière concrète pour assurer la stabilité financière dans la zone euro.
Avec le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, Van Rompuy a prononcé un discours et assisté à la cérémonie d’ouverture de l’exposition “Monnaie pour l’Europe”, tenue à l’Université des relations économiques et commerciales avec l’étranger de Beijing.

Tout au long de la crise de la dette dans la zone euro, “nous avons apprécié la réaction constructive de la Chine à l’égard des défis auxquels nous sommes confrontés”, a indiqué M.Van Rompuy.

L’Europe et la Chine partagent l’espoir de vivre dans un monde multipolaire, a-t-il poursuivi, notant que l’Europe appréciait hautement la confiance de la Chine.

José Manuel Barroso, qui a également pris la parole lors de l’événement, a cité Confucius “Entre les quatre mers, tous les hommes sont frères” pour décrire la position économique de l’Europe dans ses relations avec les autres économies.

Il a indiqué que les économies européennes et chinoise étaient devenues plus étroitement liées ces dernières années, confirmant le besoin d’une analyse commune et d’actions conjointes des deux parties pour faire face aux défis fondamentaux.

“Nous devons collaborer plus étroitement sur un large éventail de questions afin de faire changer les choses pour le mieux et pour le bien-être de nos citoyens et des générations futures”, a indiqué M. Barroso.

“La Chine est actuellement une force mondiale et est donc particulièrement la bienvenue”, a-t-il indiqué. La croissance de la consommation chinoise, comme l’augmentation de la discipline économique et de la convergence en Europe, seront importantes pour la croissance mondiale durable, a-t-il dit.

Les économies dans la zone euro et les institutions financières sont devenues étroitement interdépendantes depuis le début de la crise de la dette publique, a indiqué M.Van Rompuy.

“C’est pourquoi les dirigeants nationaux dans le Conseil européen doivent faire face?ensemble à la crise”, a-t-il expliqué.

Certains gouvernements européens ont pris des mesures drastiques, telles que la réduction du budget et des réformes économiques, pour réduire à néant les effets de la crise de la dette dans la zone euro. Le fonds de secours nommé “pare-feu” s’élève actuellement à plus de 500 milliards d’euros.

“Nous avons également renforcé la surveillance centrale et les mécanismes d’application pour les dettes publiques et les déficits afin d’éviter des problèmes futurs”, a ajouté M. Van Rompuy.

Le gouverneur de la Banque populaire de Chine, banque centrale chinoise, Zhou Xiaochuan a également assisté à la cérémonie d’ouverture.