Beijing rend hommage à la langue française et fête l’année du dragon

Ajouté au 17/02/2012 par SHI Lei

Lundi 13 février, l’ambassade de France de Beijing conviait à une réception des personnalités du monde chinois et francophone afin de marquer l’année de la langue française en Chine et célébrer la nouvelle année du dragon.

Le département français du quotidien du peuple en ligne, était bien sûr présent et nous avons demandé à Sylvie Berman, l’ambassadeur de France en Chine à travers notamment cet hommage de la langue française, quel était son message pour la Chine et les Chinois francophones :

« Tout d’abord, naturellement je souhaite à tous une bonne année du dragon. M’adressant aux jeunes Chinois, je veux leur dire que la langue est un lien entre les peuples et que c’est important de la cultiver. Nous avons avec la Chine des relations politiques excellentes, et également de bonnes relations culturelles et économiques. Nous souhaitons continuer de les développer dans tous les domaines et nous pensons que les Chinois francophones sont un relais ici de cette amitié.

De plus, le mois prochain nous aurons rendez-vous avec la 17e fête de la francophonie en Chine, pour laquelle il y aura de nombreux événements. Sans oublier, le festival Croisements, le Panorama du cinéma, soit plus d’une centaine d’événements culturels français dans une vingtaine de villes chinoises. et nous invitons bien sur en particulier tous les amis francophones à nous rejoindre ».

Pour Le professeur Fu Rong, directeur du département français de l’Université des langues étrangères de Beijing : « C’est un grand plaisir d’avoir accepté cette invitation et de me retrouver parmi vous, à titre de responsable d’un département français et aussi à titre personnel, puisque que moi même je parle français et que toute ma famille pratique la langue de Molière. Et, pour prendre l’exemple de notre université, je dirai que dans l’ensemble pour le français, le niveau de nos étudiants progressent.

Comme d’habitude, notre priorité pour l’année 2012 sera la formation des enseignants, pour avoir de meilleurs enseignants pour la Chine, pour la France, pour le monde francophone.

Cette année, en particulier, un grand projet nous tient à coeur : dans le cadre des années croisées linguistiques, nous voulons co-organiser un colloque international sur le plurilinguisme et le pluriculturalisme en sein de note université et qui aura lieu probablement au mois d’août. »

Nous avons également rencontré, Laurent Crosset, le Délégué général de l’Alliance française en Chine qui nous présente les objectifs du réseau français pour cette nouvelle année du dragon.

« Pour nous, l’objectif pour cette nouvelle année, sera de poursuivre le développement des alliances françaises en qualité. 2011 a été une très belle année pour le réseau des alliances françaises, l’ effectif des scolarisés ayant augmenté de 10 %. A Beijing, par exemple, nous avons dépassé 10000 inscriptions , et les événement culturels ont rassemblés plus de 60000 personnes. Nous avons effectivement comme politique de beaucoup investir sur la formation du personnel, sur la qualité de l’accueil des étudiants au sein de nos alliances et de faire en sorte que notre programmation culturelle dans les 15 alliances françaises de Chine accueille de plus en plus de jeunes Chinois. Nous allons avoir beaucoup d’événements pour le mois de mars, qui est le mois de la francophonie, avec de nombreuses tournées culturelles qui sont organisées, dont une qui a un grand succès depuis plusieurs années, « Mars en folie » une série de concerts à travers toute la Chine que nous organisons avec nos amis Belges, Suisses et Québécois. Nous, ce qui nous intéresse, avant tout c’est de promouvoir le dialogue entre les cultures.

Je souhaite que le réseau de l’alliance française en Chine contribue aux voeux de nos deux présidents, d’augmenter le flux des étudiants entre nos deux pays, qui est la meilleure façon de développer cette connaissance et le respect mutuel entre nos deux cultures ».

L’ambassadeur de France pour conclure tient à rendre hommage à tous ceux et celles qui pratiquent la langue française au quotidien ou qui la font découvrir aux plus jeunes générations.

Sylvie Bermann veut aussi souligner le souhait d’avoir plus d’étudiants chinois au niveau du Master et du Doctorat, les deux présidents de la République s’y étant engagés. Le souhait d’une part de presque doubler le nombre d’étudiants chinois en France, aujourd’hui de 30 000, de porter ce chiffre à 50 000 en 2015. Et d’autre part, d’augmenter également le nombre d’étudiants français, actuellement de 6000, pour arriver à 10 000 en 2015.