Cérémonie des vœux à la communauté française de la circonscription consulaire de Chengdu

Ajouté au 02/02/2012 par SHI Lei

Cérémonie des vœux à la communauté française de la circonscription consulaire de Chengdu
19 janvier 2012

Allocution du Consul Général de France, Emmanuel Rousseau

(Chengdu, le 14 janvier 2012)

Bonjour à tous,

En ce début d’année 2012, je suis très heureux de vous accueillir pour cette cérémonie traditionnelle des vœux à la communauté française et c’est avec un réel plaisir que je sacrifie à cette activité quelque peu rituelle. Je vous remercie aussi d’être venus nombreux à mon invitation et je regrette de ne pas pouvoir me couper en deux, en trois ou même en quatre pour aller à la rencontre de nos compatriotes qui sont à Kunming, à Chongqing, ou à Guiyang, ou encore disséminés ça et là dans la circonscription, à Mangshi ou à Deyang par exemple, mais je ne les oublie pas.

JPEG – 7.4 ko

Permettez-moi tout d’abord de vous présenter tous mes vœux les plus chaleureux pour vous-même, pour vos familles et pour tous ceux qui vous sont chers, des vœux de santé et de succès sur le plan personnel comme professionnel.

Je voudrais ensuite revenir rapidement sur l’année écoulée, qui a été, je crois, particulièrement faste pour notre communauté ; elle a continué de croître pour atteindre presque le chiffre des 500 inscrits sur l’ensemble de la circonscription, démontrant ainsi son dynamisme dans les secteurs économique, culturel, commercial, de l’enseignement, et d’autres encore ; faste aussi pour la relation France-Sichuan avec plusieurs visites ministérielles qui ont permis de la consolider et de lui donner de la vigueur : je pense en particulier à celles de M. Raffarin qui est venu à deux reprises, comme M. Thierry Mariani, à celle de Mme Kosciusko-Morizet, ou encore celles de vice-présidents et président de plusieurs régions françaises. Ce regain d’intérêt pour le Sichuan, au-delà des conséquences médiatiques immédiates, est surtout le signe que notre travail quotidien pour développer les relations avec la France, ce travail porte ses fruits et il nous encourage à continuer dans cette voie.

2012 sera une année un peu différente, cruciale à bien des égards en France comme en Chine.

Tout d’abord, ce sera une année d’élections avec deux scrutins d’ampleur nationale : l’élection présidentielle d’abord, puis celles, pour la première fois, de onze députés à l’assemblée nationale représentant les français de l’étranger, c’est-à-dire vous-mêmes. Le consulat travaille activement à la préparation de ces quatre échéances : un bureau de vote sera ouvert au consulat pour ceux qui sont inscrits sur la liste électorale consulaire de Chengdu. Les équipes du consulat sont à votre entière disposition pour vous renseigner sur toutes les questions que vous pourriez vous poser à ce sujet et, surtout, pour vous permettre d’exercer votre droit de vote.

2012, en tout cas le début de l’année, sera aussi marqué par deux évènements à la portée très symbolique :

le départ, demain 15 janvier, de deux pandas géants pour le zooparc de Beauval, les premiers depuis 39 ans et les seuls en France. Je suis heureux de saluer M. et Mme Delord, directeurs du parc de Beauval, que je vous invite tous à aller découvrir lorsque vous irez en France, et surtout de les féliciter pour la belle détermination dont ils ont fait preuve pour mener à bien ce beau projet lancé il y a plus de six ans, pour tout ce qu’ils font également pour la protection des espèces animales menacées, les pandas étant le symbole de cette lutte pour la protection de celles-ci.

Dans un tout autre registre, nous célèbrerons en mars prochain l’ouverture de la première ligne aérienne directe entre Chengdu et la France. Ce projet économique, mené en un temps record par la région française de Champagne-Ardenne en partenariat avec la province du Sichuan et la ville de Chengdu, ouvre de très belles perspectives d’échanges économiques et commerciaux entre la France et le Sichuan et illustre bien cette volonté d’ouverture manifestée aussi bien ici qu’en France.

Pour conclure, je voudrais rappeler et vous redire que, comme l’a indiqué notre ministre Alain Juppé dans ses vœux au ministère le 10 janvier dernier, que ce consulat, comme tous les autres consulats de France en Chine, est « en première ligne » pour assurer le soutien à la communauté française : alors n’hésitez pas à faire appel à lui autant que de besoin. Merci à tous de tout ce que vous faites pour faire vivre la relation France-Sichuan et bonne année à tous !