Les progrès stables de la relation sino-européenne : dix évènements en 2011

Ajouté au 09/01/2012 par SHI Lei

L’année 2011 qui vient de s’écouler est dans une certaine mesure l’année des dettes en Europe. La crise de la dette a provoqué de grands chocs dans l’économie, la société et la politique de l’Europe, et a exercé un impact négatif sur la reprise de l’économie mondiale. La question d’un éventuel sauvetage chinois a attiré l’attention. En faisant un examen rétrospectif de l’année, la relation entre la Chine et l’Europe a fait des progrès stables, ce qui est devenu l’un des points lumineux dans la diplomatie chinoise. Voici les dix évènements les plus marquants pour la relation sino-européenne :

1. La Chine et l’Europe ont mis en vigueur des coopérations sur la dette. La crise de la dette a connu un développement constant en Europe. La Chine a assuré sa confiance dans le continent de manière active. Les dirigeants comme le président Hu Jintao, le président du Comité permanent de l’APN Wu Bangguo et le premier ministre Wen Jiabao ont échangé leurs vues avec les dirigeants européens de façon approfondie, en profitant de toutes les occasions et voies. Ils ont souligné que la Chine affronterait les défis dans l’unité et la solidarité avec la société internationale, qu’elle continuerait son soutien à l’Europe par ses propres mesures en tant que grand pays responsable. La relation sino-européenne stable et stratégique a été renforcée.

2. La Grèce et Malte ont aidé la Chine à rapatrier ses citoyens en Libye. Durant la crise libyenne en février dernier, la Chine avait besoin de retirer une grande quantité de citoyens se trouvant en Libye. La Grèce et Malte ont tout de suite répondu à la demande du gouvernement chinois en faisant une exception pour accepter l’entrée d’urgence de 18 000 citoyens chinois. Ces deux pays ont fourni une assistance humanitaire en aidant le gouvernement chinois à réaliser la plus grande action de rapatriement de son histoire, ce qui a fait entrer l’amitié sino-européenne dans une nouvelle époque.

3. La mise en marche de la première négociation intergouvernementale entre la Chine et l’Allemagne. L’Allemagne est le plus important partenaire européen de la Chine. Grâce à une négociation égale et amicale, les deux pays se sont mis d’accord pour l’établissement d’un mécanisme de négociation au niveau gouvernemental. En juin 2011, le premier ministre chinois Wen Jiabao a rendu une visite en Allemagne et a dirigé la première négociation. Il s’agissait de la première négociation au niveau gouvernemental entre la Chine et un grand pays occidental. Elle a joué le rôle moteur dans la coopération et le développement de la relation sino-allemande.

4. La relation entre la Chine et les pays d’Europe centrale et orientale a connu de nouveaux progrès. Les pays d’Europe centrale et orientale ont accordé une fidèle amitié à la Chine dans l’Histoire. Leurs économies ont grand intérêt à se compléter. L’approfondissement de la coopération a un énorme potentiel. Le Forum économique et commercial Chine-Europe centrale et orientale organisé en juin 2011 a ouvert une nouvelle page pour cette relation.

5. Le chiffre d’affaires du commerce sino-européen a dépassé 500 milliards de dollars. L’Union européenne est devenue pour la première fois la plus grande source des importations de la Chine. En même temps, l’Europe a mis en vigueur pour la première fois des mesures antidumping et anti-subvention envers la Chine. Les frictions commerciales entre la Chine et l’Europe ont augmenté.

6. Les échanges culturels forment un nouveau point fort de la relation sino-européenne. L’installation de pandas géants au zoo d’Edimbourg a causé un engouement pour cet animal en Europe. Les plus grands échanges culturels entre la Chine et l’Europe tels que l’année de la jeunesse Chine-Europe et les années croisées Chine-Italie ont eu lieu.

7. Malgré les progrès, les investissements chinois en Europe ont connu des difficultés. Ces dernières années, la Chine a fait des progrès dans les investissements en Europe. Simultanément, certains projets d’entreprises privées chinoises, notamment l’achat de terrains du groupe Zhongkun, ou l’autoroute en Pologne de China Railway Group ont subi des revers et ont attiré l’attention. Les investissements des entreprises chinoises en Europe sont encore confrontés à des obstacles visibles ou invisibles.

8. La rencontre entre les dirigeants chinois et européens a été ajournée. A cause de la situation difficile de l’Europe en pleine crise de dette, la 14e rencontre entre les dirigeants chinois et européens a été ajournée. Actuellement, les deux parties maintiennent un contact sur la prochaine date de rencontre.

9. Le vaisseau spatial Shenzhou-VIII chinois a pris en charge des installations expérimentales allemandes. En se basant sur l’égalité, la réciprocité, la transparence et l’ouverture, la Chine et l’Allemagne ont coopéré pour la première fois lors d’un vol spatial habité, ce qui a marqué un nouveau palier de coopération dans l’application des sciences spatiales entre la Chine et l’Europe.

10. La Chine et la Suisse ont démarré des négociations sur une zone de libre-échange. Jusqu’à maintenant, la Chine n’a établi de zone de libre-échange avec aucun pays européen. Les négociations entre la Chine et la Suisse sur une zone de libre-échange a un sens exploratoire. Actuellement, les deux pays ont déjà réalisé trois négociations en parvenant à plusieurs consensus.