Kong Quan encourage les entreprises chinoises à élargir les coopérations vers la France

Ajouté au 04/01/2012 par SHI Lei

Les entreprises chinoises doivent élargir les coopérations vers la France et promouvoir les relations économiques entre la Chine et la France, a déclaré Kong Quan, ambassadeur de Chine en France, à l’occasion d’une réception organisée par l’Association des entreprises de Chine en France (AECF) avant Noël.

M. David Appia, président de l’Agence Française pour les investissements internationaux (AFII), Jean-Claude Karpelès, délégué du président pour le développement international et les affaires européennes de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris, Pan Nuo, directeur général de l’AECF, et les responsables d’entreprises chinoises et françaises étaient présents à la réception.

Dans son discours, M. Kong Quan a déclaré que « les entreprises chinoises en France ont fait beaucoup de progrès ces dernières années. Une centaine d’entreprises chinoises ont investi plus de 1,3 milliard d’euros en France ».

Concernant les projets de relations économiques entre les deux pays, M. l’Ambassadeur a proposé trois objectifs : tout d’abord, c’est d’élargir le volume des échanges bilatéraux du commerce, nous devons nous efforcer d’élever le volume des échanges à 80 milliards de dollars en 2015 ; deuxièmement, c’est d’approfondir les coopérations dans les domaines de la protection de l’environnement, de l’agriculture moderne, des nouvelles énergies et des nouveau matériaux ; troisièmement, c’est de promouvoir les coopérations sur la construction conjointe sino-française des « éco-quartiers » ; quatrièmement, c’est de stimuler les investissements mutuels.

M. David Appia a salué le développement économique de la Chine et le développement des entreprises chinoises en France. Il a déclaré que l’AFII continuerait à aider les entreprises chinoises en France.

Fondé en 2007, l’AECF est la réunion des entreprises et organismes publics et privés chinois en France. Ses objectifs sont le renforcement du dialogue avec les organismes gouvernementaux français, le développement des coopérations avec le monde des entreprises industrielles et commerciales françaises, la protection des intérêts de ses membres, la réalisation d’un développement commun et de la réussite des deux côtés.