Unesco : le Paysage culturel du lac de l’Ouest de Hangzhou classé patrimoine mondial

Ajouté au 01/07/2011 par SHI Lei

Le Paysage culturel du lac de l’Ouest de Hangzhou de Chine a été inscrit vendredi dans la Liste du patrimoine mondial, à l’issue d’un examen au sein du comité du patrimoine mondial de l’Unesco, réuni à Paris.

“Nous nous félicitons de l’inscription du Paysage culturel du lac de l’Ouest de Hangzhou dans la liste du patrimoine mondial”, a déclaré Tong Mingkang, directeur adjoint de l’Administration chinoise du patrimoine culturel.

“Les autorités chinoises n’épargnera pas d’effort pour renforcer la protection et la gestion des biens du lac de l’Ouest de Hangzhou, en respectant sa valeur universelle exceptionnelle, son authenticité et intégrité, et promouvant son développement durable”, a assuré M. Tong.

Le lac de l’ouest de Hangzhou, situé dans la capitale de la province de Zhejiang (est de la Chine), fait environ 15 km de circonférence, avec une profondeur moyenne de 2,27 mètres. Entouré de montagnes et semé d’îlots, ce lac, cité par nombre d’hommes lettres dans leurs oeuvres littéraires, est témoin de plusieurs siècles d’histoire et de légendes.

Le comité du patrimoine mondial a passé en revue depuis lundi l’état de conservation de 169 biens du Patrimoine mondial, notamment les 34 sites qui figurent sur la Liste du patrimoine en péril. Il examine à partir de vendredi les candidatures des 37 sites proposés à l’inscription dans la Liste du Patrimoine mondial.
Avant les dernièrs inscriptions, la Liste du patrimoine mondial comprend 911 biens d’une “valeur universelle exceptionnelle”, dont 704 biens culturels, 180 biens naturels et 27 mixtes dispersés dans 151 Etats parties. A ce jour, la Chine compte 41 biens inscrits dans la liste du patrimoine mondial.

CHINE – La question de la double nationalité étudiée par le gouvernement

Ajouté au 01/07/2011 par SHI Lei

Petit bouleversement politique dans l’empire du milieu. La Chine s’interroge aujourd’hui sur la possibilité d’accorder la double nationalité à certains chinois résidant à l’étranger. La double nationalité n’était en effet jusque là pas reconnu par les autorités chinoises. Alors assiste-t-on à une nouvelle ouverture de la Chine?
Avec cette réforme, le gouvernement chinois espère clairement récupérer les chinois talentueux, instruits et compétents qui résident à l’étranger. Et il ne s’en cache pas : Wang Xiaochu, vice-ministre des ressources humaines, affirme que la Chine veut le retour d’une élite qui part étudier, travailler en Europe et en Amérique. Ces élites restent trop souvent à l’étranger en prenant la nationalité du pays, abandonnant de facto la nationalité chinoise.

Selon le site www.shanghaidaily.com, Wang Xiaochu affirme également que le système de la « green card » chinoise de résidence sera amélioré pour inciter les chinois de l’étranger à revenir dans leur pays natal. Toujours selon M. Wang, la question de la double-nationalité est aujourd’hui pour la Chine « un sujet compliqué et sensible, mais que le gouvernement étudie très sérieusement ».

Mais des voix s’élèvent déjà en Chine, car la mesure, présentée comme telle, paraît quelque peu injuste. Elle accorderait la double nationalité de façon très partiale à des chinois « méritants », que le gouvernement chinois aurait choisi. Beaucoup de chinois et d’étrangers saluent tout de même ce débat, qui laisse entrevoir une ouverture nouvelle de la Chine. Sans oublier que cette mesure pourrait bien entendu faciliter la vie de nombreux couples franco-chinois et autres.

Suivant »