Les vins de Bordeaux en Chine

Ajouté au 18/03/2011 par SHI Lei

Les vins de bordeaux sont les vins rouges les plus prisés en Chine.

 

Jean-Pierre Rousseau, à la tête de Diva, négociant du quartier des Chartrons, à Bordeaux a déclaré qu’au cours des six derniers mois, les expéditions vers Hong Kong et la Chine se sont envolées sur le créneau des grands vins .

Laurent Dufau, directeur de Ballande & Méneret, également installé à Bordeaux a déclaré que « plus de 50 % de notre business s’opère désormais en Asie. Hong Kong représente un chiffre d’affaires jamais atteint par un marché en vingt ans d’histoire de notre société de négoce « .

C’est l’unanimité sur les bords de la Garonne : l’Empire du Milieu est venu télescoper les marchés d’exportation comme aucune autre destination ne l’avait fait dans l’histoire récente. Un mouvement enclenché il y a trois-quatre ans à peine et qui s’est accéléré en 2010. D’après les opérateurs, 2011 s’annonce de la même veine.

Les chiffres sont là. En un an, de novembre 2009 à fin octobre 2010, le couple Chine-Hong Kong a importé 251 000 hectolitres de vins de Bordeaux pour un total de 333 millions d’euros.

En volume, l’Allemagne est théoriquement devancée (ce sera le cas dès la publication des chiffres des deux derniers mois de l’année), ainsi que la Belgique et le Royaume-Uni, les clients historiques. En valeur, le Royaume-Uni est largement dépassé sur le podium ainsi que les États-Unis.

Rappelons, cependant, pour relativiser, que les deux tiers des ventes de bordeaux s’opèrent toujours dans l’Hexagone ; le dernier tiers, le plus actif, partant à l’exportation. Et donc tiré par la Chine.

Même si les vins girondins jouissent d’une bonne réputation en Chine, le mouvement concerne bien d’autres vignobles français et étrangers. C’est, en fait, tout un pays de 1,5 milliard d’habitants qui s’ouvre à cette boisson, symbole d’un art de vivre et d’une occidentalisation prisés par une partie de la population qui élève son niveau de vie.

 

Sans compter que les autorités ont supprimé les taxes à l’importation à Hong Kong pour booster le mouvement : à leurs yeux, il vaut mieux consommer du vin que des alcools forts à base de cultures vivrières (riz, blé…) plus utiles pour nourrir les populations. Ce qui n’empêche pas le cognac d’y obtenir de bons résultats, mais le mouvement est plus ancien que pour les vins ou les effervescents.

 

« Nous devons cependant faire attention aux contrefaçons. Elles s’y développent sur des marques connues. Les propriétaires de châteaux adoptent des parades sur leurs étiquettes, capsules ou bouteilles », complète Philippe Laquèche, directeur du négoce Yvon Mau (Sud-Gironde) qui dispose de quatre collaborateurs en Chine. Royaume de la contrefaçon, il y est tentant de trafiquer les étiquettes, vendre de la bibine pour un grand cru, récupérer les bouteilles vides au restaurant, y coller d’autres étiquettes pour les réutiliser…

« J’ai vu dans des salons au fin fond du pays – mais où les villes ont des millions d’habitants ! – des exposants proposer des catalogues de bouteilles loufoques imitant des noms connus. Il est vrai que personne n’y lit notre alphabet… », note, dubitatif, un exportateur.

Dans un pays où les scandales alimentaires sont légion, l’Agence Chine nouvelle indiquait en fin d’année qu’une trentaine d’entreprises viticoles avaient été fermées pour cause de vins frelatés : eau sucrée, arômes et colorants étaient vendus avec des noms ronflants. Quelques jours avant, un vaste trafic de riz moisi était démantelé…

« Nous travaillons à défendre la marque Bordeaux. D’autant que la Chine achète aussi nos vins d’entrée et de milieu de gamme », pointe Pascal Loridon, directeur marketing de l’interprofession.

Michel Plasson dirige l’Orchestre National Symphonique de Chine

Ajouté au 14/03/2011 par SHI Lei

Le Chef d’orchestre français Michel Plasson est l’invité de l’Orchestre National Symphonique de Chine au printemps 2011 pour un programme prestigieux

Michel Plasson a dirigé pendant trente ans l’Orchestre National du Capitole de Toulouse. Grâce à son talent, cet orchestre a atteint un niveau de réputation international. De Moscou à Milan, de Leipzig aux Etats-Unis, en Chine et au Japon, Michel Plasson fait vivre dans les meilleures conditions musicales les œuvres qu’il aime, en premier lieu la musique française dont il est le plus éloquent apôtre.

Grand ami de la Chine où il a effectué de nombreux séjours, notamment à l’invitation du Grand Théâtre de Pékin, Michel a été nommé en mars 2010 directeur musical de l’Orchestre National Symphonique de Chine. Premier étranger à accéder à de telles fonctions, il vient régulièrement à Pékin travailler avec l’Orchestre avec lequel il donne une dizaine de concerts annuels en Chine et à l’étranger.

Programme :
Turina, La Oracion del Torero
Ravel, Schéhérazade
Rimsky-Korsakov “Scheherazade”

Organisateurs : National Centre for the Performing Arts, Orchestre National Symphonique de Chine
Avec le soutien de : ambassade de France en Chine
Pékin
Michel Plasson dirige l’Orchestre National Symphonique de Chine

Samedi 11 juin 2011 19:30-21:00

Pékin, National Center for the Performing Arts – ???????

Adresse : ?Xicheng district, 2 Xi chang an jie
? ????????????2?
???+86 10 6655 0989

Réunion franco-chinoise sur la coopération franco-chinoise dans les maladies infectieuses émergentes

Ajouté au 14/03/2011 par SHI Lei

La lutte contre les maladies infectieuses émergentes est une priorité de la coopération franco-chinoise ; c’est à ce titre que la France et la Chine ont signé en 2004 un accord intergouvernemental de coopération, qui inclut plusieurs volets : la construction et la mise en œuvre d’un laboratoire P4 de haute sécurité biologique à Wuhan, le développement de l’Institut Pasteur de Shanghai, des formations, des projets de recherche…

En vue des réunions de coordination qui se tiendront à Paris fin mars, M. Norbert Paluch, Conseiller pour la science et la technologie, Mme Yamina Kabrane, coordinatrice du projet en Chine, et M. Jacques Fleck, attaché scientifique au Consulat de France à Wuhan, ont rencontré récemment le Pr. Yuan Zhiming, Directeur-adjoint de l’Institut de virologie de l’Académie des sciences et chef du projet du laboratoire P4, ainsi que plusieurs membres de son équipe.

Le laboratoire P4 de Wuhan devrait bientôt sortir de terre : la conception française a en effet été récemment acceptée par les autorités de contrôle chinoises, ce qui préfigure un démarrage imminent des travaux par divers prestataires chinois. De même, un plan spécifique de formation, destiné aux personnels du futur laboratoire, devrait être mis en œuvre à partir du 2ème semestre 2011.

Plusieurs contacts ont déjà été établis entre des laboratoires français de recherche et des institutions de Wuhan (Institut de virologie, Laboratoire national de virologie, Collège médical de Tongji de l’Université Huazhong, Laboratoire de microbiologie de l’Université d’agriculture) : ils se sont concrétisés par des échanges de doctorants et de post-doctorants et par la préparation de quelques projets, actuellement en cours de finalisation.

Les deux parties se sont félicitées du travail réalisé et se sont déclarées décidées à renforcer et à pérenniser leur collaboration dans ce domaine essentiel, dans l’intérêt des deux pays mais aussi pour contribuer à la santé des populations à l’échelle planétaire.

Les échanges commerciaux entre la France et la Chine en 2010

Ajouté au 14/03/2011 par SHI Lei

Retrouvez dans son intégralité le bulletin économique Chine N°33 (février 2011) édité par le service économique régional de Pékin. Au sommaire : un bilan des échanges commerciaux entre la France et la Chine en 2010, bilan et perspectives de l’économie de Shanghai, la zone économique spéciale de Shenzen, le budget 2011/2012 de Hong Kong et, comme chaque mois, les principaux indicateurs économiques pour la Chine.

Après une année de stabilisation (2008) et une année de forte baisse (-12,5% en 2009), les exportations de la France vers la Chine augmentent presque trois fois plus en 2010 (+37,5%) que les exportations françaises dans le monde. Cette hausse est liée pour près de la moitié (17 points) à l’augmentation de 80% des exportations aéronautiques et pour le reste à un accroissement de 30% des exportations françaises dans les autres secteurs. Cette augmentation ne parvient cependant pas à compenser la hausse plus modérée des importations françaises (+23,5%) du fait d’un niveau déjà très élevé en 2009, qui explique un solde commercial déficitaire d’un montant de -25,9 Md€. Cette tendance pourrait perdurer en 2011 malgré l’apparition de dynamiques intéressantes dans certains secteurs. Au-delà de l’asymétrie de l’ouverture des marchés chinois et européens, il faut tenir compte de l’importance des implantations françaises en Chine lorsque l’on veut caractériser la relation économique entre la France et la Chine (3ème destination d’implantation) et de l’appétence des Français pour les produits chinois et de leur prix.

1. La forte augmentation des exportations françaiseS ne parvient pas à compenser l’évolution des importations françaises

Le niveau des exportations françaises en Chine augmente de 39,4% entre 2009 et 2010 à 11,0 Mds EUR après la stabilisation de 2008 et la baisse de 2009 (-12,5%). Les importations françaises de Chine augmentent parallèlement de 23,7% par rapport à 2009. Mais le montant de ces importations, 36,9 Mds EUR, tend néanmoins à dégrader le solde commercial (25,9 Mds EUR) par rapport à 2009 (-21,9 Mds EUR en 2009) malgré l’excellent résultat en matière d’exportations, qui représente une contribution de 0,8 points à la croissance des exportations françaises en 2010.

La consolidation des échanges de la France avec Hong-Kong au sein des échanges avec la Chine, esquisse une situation un peu meilleure, avec un déficit commercial de -22,1 mns EUR.

Selon les statistiques chinoises , la part de marché française en Chine connaît une diminution de 1,30% en 2009 à 1,23% en 2010. La hausse des importations chinoises en provenance de France (+39%) reste inférieure à la hausse des importations totales chinoises (+47%). Cependant, cette augmentation est liée pour plus de 13 points à la hausse des importations de pétrole et de matières premières. Les importations en provenance de France augmentent donc plus que les importations chinoises hors énergie et matières premières. Par ailleurs la baisse de part de marché française s’inscrit dans la baisse tendancielle de celle des grands partenaires de la Chine (Japon, Etats-Unis, Union européenne, Taïwan, Corée du Sud plus récemment), du fait notamment de la hausse de la part des pays exportateurs de matières premières (Afrique, Australie) et de la hausse plus récente des importations en provenance des pays de l’ASEAN, susceptible de traduire une réorganisation de la chaîne de valeur entre ces pays. L’Allemagne, qui constitue une exception notable par le maintien de sa part de marché en tendance, connaît en 2010 une hausse de ses exportations (+41%) proche de celle de la France. Au total, sans optimisme excessif compte tenu du niveau du solde, la France aura relativement su tirer parti de la reprise chinoise en 2010. Cette analyse est confortée par les chiffres communautaires, qui montrent une augmentation en 2010 de la part des exportations françaises dans les exportations européennes (11,5% sur 10 mois 2010 pour 9,6% en 2009) et une baisse de la part allemande. La part française des importations chinoises dans l’UE augmente un peu (8,7% sur 10 mois 2010 contre 8,3% en 2009) mais reste inférieure à celle des principaux partenaires de la France.

2. La hausse de 80% des exportations aéronautiques françaises s’additionne à une hausse de 30% des autres secteurs

Le secteur aéronautique réalise près de 30% des exportations de la France en 2010 (27,4%). La hausse de 80% des exportations françaises sur ce secteur par rapport à 2009 est liée à l’augmentation des livraisons d’avions Airbus. La montée en puissance de l’usine d’assemblage final de Tianjin (2 avions de la famille A320 par mois) est par ailleurs à noter.

Les exportations françaises hors aéronautique augmentent également de 30% en 2010. Les secteurs traditionnellement importants ont tous connus des progressions supérieures à 20% (mécanique, chimie, équipements électriques, santé). Seul le secteur des équipements électroniques connaît une progression très modeste du fait d’une forte baisse des équipements de communication. Certains secteurs montent en puissance, comme le secteur des vins et spiritueux (+80%), le secteur agro-alimentaire hors vins et spiritueux (+27%) (l’ensemble du secteur agro-alimentaire représentant ainsi plus de 8% des exportations françaises en Chine), le secteur automobile (+60%) principalement du fait de livraisons de pièces, les véhicules assemblés ne représentant que 15% des exportations françaises du secteur en Chine.

Au total, les principales contributions à la hausse de 40% des exportations françaises en 2010 sont l’aéronautique (16,8 points), les industries mécaniques (3,3 points), les vins et spiritueux (3,2 points), les équipements électriques et l’automobile (2,4 points chaque), la chimie (2,2 points) et la santé (1,5 points). La seule contribution négative est celle de la bijouterie (-0,12 points).

Les importations chinoises se concentrent toujours sur les secteurs des biens de consommation dans le domaines des équipements électroniques (ordinateurs et équipements de communication) et électriques, ainsi que dans celui du textile habillement, chaussure. L’augmentation de 23,7% est lié à l’augmentation quasi mécanique de l’ensemble des secteurs : équipements électroniques (6,9 points), textiles habillement (2,9 points), équipements électriques (2,9 points), mécanique (1,8 points), chimie, maroquinerie et bois mobilier (1,2 point chacun). A noter également une forte progression des importations dans le domaine de la santé (progression de 52%, avec une contribution de 1,5 points à la croissance des importations) du fait d’une hausse de 80% des produits pharmaceutiques de base et d’une hausse de 25% des instruments et outils médicaux et une hausse moyenne supérieure.

Au total, les chiffres 2010 se situent un peu au-dessus de la tendance des échanges de la France sur 10 ans, après une année 2009 atypique du fait de la crise. Les prévisions de croissance pour 2011, le maintien probable de la hausse des livraisons aéronautiques en 2011, le développement de dynamiques positives dans certains secteurs ou l’effet levier possible de certains investissements pourront maintenir une augmentation des exportations françaises en Chine. Mais la hausse continue en France d’importations chinoises de biens de consommation laisse penser à une situation fin 2011 qui pourrait ressembler à celle de 2010, avec un déficit susceptible de s’accroître.

Rodolphe Pellé

Conseiller économique, SER de Pékin

Les Petits Chanteurs de Saint-Marc bientôt en Chine

Ajouté au 14/03/2011 par SHI Lei

Dans le cadre du festival Croisements 2011 en Chine, le groupe Poly présente le chœur de la Maîtrise des Petits Chanteurs de Saint-Marc. Passant avec agilité de la musique classique à la pop, les voix de ces enfants âgés de 10 à 15 ans charment le monde entier depuis 1986.

La Maîtrise des Petits Chanteurs de Saint-Marc a été fondée en septembre 1986 par Nicolas Porte. Ce chœur est un ensemble mixte composé de 75 à 80 enfants âgés de 10 à 15 ans. Tous sont scolarisés au Collège Saint-Marc à Lyon.

Les enfants entrent dans le chœur dès leurs 11 ans. À 15 ans, ils intègrent l’Ensemble Vocal de Jeunes dirigé aussi par Nicolas Porte. La Pré Maîtrise (dès 9 ans, à l’École Ste Ursule, sur le même site que le collège) reçoit les enfants qui préparent ainsi pendant deux ans leur entrée dans la Maîtrise.

Les Petits Chanteurs font partie de la Fédération Française des Petits Chanteurs, elle-même rattachée à la Fédération Internationale des Pueri Cantores. Ces fédérations regroupent des milliers d’enfants sur tous les continents.

Tournée en Chine :

Le 28 avril, au Concert Hall de Shenzhen.

Le 29 avril, au Guangzhou Opera House de Canton.

Le 1er mai, au Hangzhou Theater de Hangzhou.

Les 4 et 5 mai, à l’Oriental Art Center de Shanghai.

Le 7 mai, au Qintai Concert Hall de Wuhan.

Le 8 mai, au Forbidden City Concert Hall de Beijing.

Programme :

1e partie : musique classique

2e partie : sélection de chansons pop (The Beatles, Les Choristes…)

3e partie : Opéra Le Tour du monde en 80 jours.

Alerte au tsunami suite à un séisme au Japon, mais la Chine est en sécurité

Ajouté au 14/03/2011 par SHI Lei

Un violent séisme, qui a secoué mercredi le nord-est du Japon, a conduit au lancement d’une alerte au tsunami. Mais celui-ci ne devrait provoquer aucun dégât en Chine, selon le Centre des prévisions de l’environnement maritime de Chine.

L’intensité du tsunami est relativement modérée, a estimé le centre.

De source japonaise, les vagues atteignaient une hauteur de seulement 54 cm.

Un séisme de magnitude 7,3 sur l’échelle ouverte de Richter a secoué la côte est de l’île de Honshu au Japon, mercredi vers 10h45 (heure de Beijing), selon le Centre sismique de Beijing.

L’épicentre du séisme a été localisé à 38,5 degrés de latitude nord et à 142,8 degrés de longitude est, à une profondeur de 10 kilomètres.

8ème Panorama du Cinéma français

Ajouté au 14/03/2011 par SHI Lei

 

Du 7 au 11 avril, une délégation de réalisateurs et d’acteurs français sera présente à Pekin, Chengdu et Shenzhen pour rencontrer les spectateurs, et donner des leçons de cinéma.
La programmation de cette 8ème édition du Panorama du Film français est placée sous le signe de l’éclectisme, avec notamment le film d’animation Une vie de chat, le drame social No et moi, le thriller L’homme qui voulait vivre sa vie, le drame romantique Angèle et Tony, les comédies Copacabana et Tout ce qui brille, le drame d’époque Nannerl, la sœur de Mozart, le documentaire Océans, etc

Films :

Potiche, de François Ozon (film d’ouverture à Pékin, projection exceptionnelle)

Angèle et Tony, d’Alix Delaporte

Copacabana, de Marc Fitoussi

Océans, de Jacques Perrin, Jacques Cluzaud

No et moi, de Zabou Breitman

Tout ce qui brille, d’Hervé Mimran et Géraldine Nakache

Une vie de chat, d’Alain Gagnol et Jean Loup Felicioli

L’homme qui voulait vivre sa vie, d’Eric Lartigau

Nannerl, la sœur de Mozart, de René Féret

Les femmes du 6ème étage, de Philippe Le Guay

Deux programmes de courts métrages

Organisateur : UniFrance films

Avec le soutien de : Air France, Groupama/Fondation Gan pour le cinéma, ambassade de France en Chine

7ème Festival International du Film d’Animation et du Cartoon de Hangzhou

Ajouté au 14/03/2011 par SHI Lei

Michel Ocelot au festival International du Film d’animation et du Cartoon de Hangzhou

A l’occasion de la 7ème édition du festival International du Film d’animation et du cartoon de Hangzhou, une sélection de courts et longs-métrages sera présentée en compétition officielle et hors compétition. Le festival présentera également des masterclass, expositions et rencontres avec des professionnels. A cette occasion, le réalisateur Michel Ocelot, un grand nom de l’animation française, présentera une rétrospective de ses films et participera aux rencontres et débats.

Organisateurs : SARFT, la Région de Zhejiang, la Ville de Hangzhou
Avec le soutien de : Ambassade de France en Chine
Hangzhou
7ème Festival International du Film d’Animation et du Cartoon de Hangzhou

Du 28 avril 2011 au 3 mai 2011

Hangzhou, Hangzhou – ??

Semaine de la Francophonie 2011 à Kunming

Ajouté au 14/03/2011 par SHI Lei

L’Espace francophone de Kunming organise la semaine de la francophonie.
Programme des activités (17 au 23 mars 2011)

Jeudi 17 mars

* 10h00 : Dessin animé suivi d’un débat sur le thème de l’Europe « Les Triplettes de Belleville » – Sylvain CHOMET
* 14h00 – 17h00 : Atelier Jeux de société français

Vendredi 18 mars

* 10h00 : Dessin animé suivi d’un débat sur le thème de l’Afrique « Kirikou et la Sorcière » – Michel OCELOT
* 14h00 – 17h00 : Karaoké de chansons françaises

Lundi 21 mars :

* 10h00 : Dessin animé suivi d’un débat sur le thème de l’Asie « Le Roi des Singes » – WAN Laiming
* 14h00 – 17h00 : Atelier poésie autour des 10 mots de la Francophonie 2011

Mardi 22 mars :

* 10h00 : Dessin animé suivi d’un débat sur le thème du Moyen-Orient « Persepolis » – Marjane SATRAPI et Vincent PARONNAUD
* 14h00 – 17h00 : Atelier cuisine, les desserts français

Mercredi 23 mars :

* 10h00 : Dessin animé suivi d’un débat sur le thème de l’univers « La Planète sauvage » – René LALOU

Kunming
Semaine de la Francophonie 2011 à Kunming

Du 17 mars 2011 au 23 mars 2011

Kunming, Espace Francophone de Kunming – ????????

Entrée libre

Les Percussions Claviers de Lyon et le Peking Sinfonietta

Ajouté au 14/03/2011 par SHI Lei

A l’occasion du 10ème anniversaire du International Festival Chorus et du Peking Sinfonietta, découvrez la toute nouvelle pièce du compositeur He Shaoying

Le International Festival Chorus présente un concert original réunissant l’ensemble de percussions du compositeur He Shaoying et les Percussions Claviers de Lyon.
Ce projet, intitulé DAO, est inspiré des œuvres de Confucius.

Compositeur chinois reconnu, He Shaoying a créé en 2001 le Peking Sinfonietta, qui est devenu l’un des plus dynamiques et polyvalents ensembles de musique classique. Réunissant quelques-uns des meilleurs musiciens de Chine du moment, il propose un large programme, allant de la musique de chambre à de grandes œuvres orchestrales.

Depuis 1983, les Percussions Claviers de Lyon relève le défi innovant dédié aux claviers de la percussion, un quintette unique qui développe un répertoire en évolution perpétuelle. Associant marimbas, vibraphones et xylophones, les musiciens, explorent et dépassent les genres, les formes et les techniques. Leur orchestre à cinq musiciens surprend et séduit les publics, grâce à des mélodies où se rencontrent Bach, Ravel, Bernstein et les créateurs de notre temps.

Programmes :

Tianjin et Pékin :
Creation (Gérard Lecointe)
DAO de He Shaoying (New Commission)
Rapsodie Espagnole (Maurice Ravel)
Sélection de Off Off Offenbach

Organisateurs : Percussions Claviers de Lyon, International Festival Chorus, Peking Sinfonietta, China International Culture Exchange Center and China International Cultural and Arts Company
Avec le soutien de : ambassade de France en Chine
Tianjin
Pékin
Les Percussions Claviers de Lyon et le Peking Sinfonietta

Samedi 11 juin 2011 19:30-21:00

Tianjin, Tianjin Concert Hall ?????

Adresse : 88 Jianshe Lu, Heping
??? ?????????88?
Tél/?? : 022-23320068

« Précédent Suivant »